Archives par mot-clé : Tribune libre

PHISING & AUTRES ESCROQUERIES PAR INTERNET !

Depuis 20 ans l'on ne s'est jamais penché sur les moyens d'éradiquer, notamment déjà, ce fameux «phising» ou hameçonnage (filoutage par faux-sites) (1), déplore René Ducret A la demande du Directeur Général de l'ONU, du Président de la Commission Européenne et de l'ICANN, ce jurisconsulte & architecte informatique, inlassable auteur de mesures anti-fraudes dès l'âge de 23 ans et son élection en Chambre de Commerce leur a remis des moyens simples et immédiats pour mettre fin à ce fléau mondial.
PHISING & AUTRES ESCROQUERIES PAR INTERNET !
D'après son rapport les FAI (fournisseurs d'accès & de messagerie) ont pourtant, depuis longtemps, les outils pour l'éradiquer. Mais ne les utilisent que pour nous pister à des fins publicitaires, commerciales, et de marketing !, explique-t-il : « Ils doivent les mettre à disposition de leurs usagers, car la porte d'entrée de tout abus, dont le phising, est toujours... à 100 % la boite mail
Quand l'escroc envoie un e-mail , son fournisseur de messagerie -comme tout site internet auquel on se connecte- , enregistre ses renseignements d'identification tels son adresse IP, adresse IMAC, N° de Processeur, de CPU, et autres fournis par le "traceroute", la récupération d'informations DNS. Et dispose donc de sa localisation géographique, et bien entendu de son numéro de téléphone indispensable à la vérification de sa boîte-mail. Idem pour le fournisseur d'accès internet, disposant des mêmes renseignements

L'affichage obligatoire en fin de message de ces 2 sources d'informations, toutes aussi sécurisantes qu'un certificat d'authentification, élimine déjà le phising, démasqué, comme toutes autres tentatives classiques de fraudes & escroqueries. L'affichage de la photo automatique de l'expéditeur, prise à un moment aléatoire, est opportune, car supprimer cette fonction facultative ou masquer la caméra ne pouvant qu'éveiller des doutes et inciter à la prudence.

Outre de s'inviter dans votre boîte mail, 2 autres conditions sont nécessaires pour réussir un phising : avoir un site, et donc aussi un nom de domaine. Fournisseurs de noms de domaine, WHOIS, et hébergeurs, doivent donc faire preuve de bien plus d'exigence et rigueur dans la vérification. Une coopération entre acteurs du net (notamment par croisement automatique de fichiers) s'avérerait redoutable ici. C'est pour cela que j'aie fondé le Worcop (l'office mondial de la Coopération). Hélas les cyberescroqueries & cyberarnaques sont loin de se limiter au phising. Ajoutons : cybercriminalité & cyberterrorisme, cyberpédophilie, hacking, …. . . Des Fléaux des plus onéreux & mobilisateurs pour les Polices mondiales.

Côté navigation, les FAI et autres acteurs du net & web, même ceux spécialisés en sécurité, offrent un ''surf anonyme'': Du pain béni pour les fraudeurs ! Il faut interdire cet anonymat, et déjà le signaler au destinataire tout en tentant de le bloquer (Haro donc aux Serveurs Proxy et VPN, aux logiciels P2P et surcouche de réseaux ou en oignon, etc).. Idem pour les systèmes de courriel anonymes (RetroShare, I2P,Freenet, Freemail, Imule, Syndie, etc...) : Car les deux, couplés à la Cryptomonnaie, permettent ainsi la cyber-criminalité : Vente en ligne d'armes, explosifs, drogue, poisons, etc..., sur le fameux ''DarkWeb'', ce ''net anonyme'' !

Mais la criminalité ne s'arrête pas non plus à l'internet: Dans la téléphonie mobile, là encore l'anonymat doit aussi être tout aussi banni, n'attirant que des abus : fausses alertes à la bombe & revendications d'attentats, harcèlements, intrusions intempestives & abusives dans la sphère privée & professionnelle, arnaques aussi. etc.. Tout au contraire doit s'afficher le numéro + le nom & prénom + la ville : Lorsqu'on nous appelle ou nous envoie un SMS, et à l'inverse lorsque nous appellons, ou envoyons un SMS. Ceci existant déjà en choix volontaire utilisateur.

Quant aux boîtes mails ouvertes sous des faux noms, permettant l'escroquerie, elles doivent être détruites. Ne devant être ouvertes qu'au nom & prénom (ou nom de société) du titulaire, confirmé par l'identification du SMS de vérification d'ouverture. Des robots pouvant aussi opérer ces vérifications / recoupements automatiques chez un organisme neutre, grâce aux annuaires fournis par les opérateurs de téléphonie mobile. En cas de discordance, la boîte sera bloquée. L'on ne devra plus pouvoir changer le nom et prénom de sa boîte mail !! Finaliserait l'élimination des faux noms, et des escroqueries commises par de pseudos vendeurs ou acheteurs cette fois sur de vrais sites de ventes ou location, une carte bancaire de quelques centimes perçue à titre d'inscription définitive Quant aux Cyber-cafés, leur anonymat favorise les cyber-fraudes et ils devront tenir un registre des locations indiquant : N° de poste, heure d'entrée & sortie, nom-prénom, copie d'identité. Comme pour les loueurs de véhicules & matériels

Il est urgent de moraliser l'internet et la téléphonie, conclût René Ducret pour qui l'anonymat est source de tous ces abus : Face à eux, les organes de Gouvernance internet sont désarmés, ne disposant que de pouvoirs fragmentés, techniques, incomplets. Il manque un véritable organe de régulation au niveau mondial. En attendant, cette éradication repose sur la volonté des opérateurs internet. Le 1er qui ancitipera ces mesures remportera le jackpot mondial sur la concurrence, grâce à l'exaspération des utilisateurs (recevant jusqu'à 30 phising par jour !). Je dois les rencontrer prochainement pour les en convaincre. Le ''1er Forum sur la moralisation & sécurisation du net'' ouvrira le débat avec d'opportunes confrontations & coordinations entre FAI et autres opérateurs du net A l'issue de notre fructeuse séance de travail avec l'ICANN, la remerciant au passage de son soutien et de sa volonté de collaboration, nous en concluons que cette éradication repose enfin (et surtout) sur la Commission Européenne, parce que seule Organisation Gouvernementale à disposer d'un pouvoir à la fois normatif & coercitif»


(1) «Rien qu'à Genève, 400 plaintes de phising classées en un seul mois, pour défaut d'identification des auteurs (Source ATS, Tribune de Genève, 29 mai 2017).

Alter Info l'Information Alternative

Challenger 23 : Un évident Mensonge de la NASA

Challenger 23 : Un évident Mensonge de la NASA
Le 28 janvier 1986, une virée de Challenger 23 se finit par une explosion visible de tous dans le ciel. Depuis tout ce temps, une enquête a été faite et elle conclut à un enfumage de la population par la NASA avec la complicité des médias.
Car les cosmonautes qui étaient censés avoir péri dans l'accident de la navette sont en fait toujours vivants. Quel est le but d'un tel mensonge ? Pourquoi les cosmonautes refusent de jurer sur la bible être aller sur la lune ? Que nous cache la NASA sur ce qu'elle fait réellement dans l'espace ?

Alter Info l'Information Alternative

Divagations et digressions, la valse des mots et des sentiments, réponse à M. Naïm Kamal

Oui, il faut des héros, çà et là, face à face. Face aux peurs ancestrales, devant des pratiques archaïques, face aux privations des libertés des autres, par inquiétude pour eux, par appréhension de leurs grognes ou de leurs simples hennissements de rues !
Si c'est : ' A quoi bon ? Tout le monde sait....', comme vous dites ! Suspens, émois et silences réactionnels ! Se taire ? Tout est fait ?
Divagations et digressions, la valse des mots et des sentiments, réponse à M. Naïm Kamal
Divagations et digressions, la valse des mots et des sentiments, réponse à M. Naïm Kamal en pensant aux autres  


Vous dites, M. Kamal :'' A quoi bon ? Tout le monde sait. ''…

1 / Je réplique en vous remerciant, et pas d’aujourd’hui seulement, de vos sémillants éditoriaux, qui depuis des décades, restent si alertes et si éclairants ! A ce titre, je vous offre ce paragraphe de définition ou de glorification du ‘’journaliste’’. Ce qui est un peu téméraire et un zeste prétentieux. Puis je terminerais en agitant notre drapeau, que je placerais en conclusion. Pour ne pas perdre le fil des idées, je vous invite à parcourir ce qui suit.

Si c'est : '' A quoi bon ? Tout le monde sait....'', comme vous dites ! Suspens, émois et silences réactionnels ! Se taire ? Tout est fait ? Dès lors, taisons-nous si tout le monde le sait ! Tout est fait ! N’écrivons rien, non plus pour le dire ! Mais, ce serait chagrin pour nos ouailles, si nous ne posions pas de questions et que nous ne lisions pas de vos attractives et si belles lettres. Côté existentiels, hé bien les maîtres, comme vous semblez l’avouer, ils deviendraient dès lors inutiles !

Le livre, bah, jetons-le, pas de lecture atypique ! Walou dans les toilettes, ni sur la Toile ou les étagères de la petite bibliothèque ! Les classes, bahe ! Nixt ! Pas besoin d’enseigner. L’argent des ministères de l’éducation, et de l’enseignement, celui de la pensée, ira du pétrole et des phosphates, quand en trouve, aux armes, seulement ! Tout en sachant, toutefois, que la culture et l’éveil, la civilisation sont aussi des moyens de défense de soi, de son milieu et de sa culture, voire de ses biens et de son identité.
 
Autrement dit, et pour que ça tourne au mieux, laissons le Maître faire activement son cours et laissons ses proches Répétiteurs nous canaliser, même s’il en faille nous laisser harasser ! Pire que le Tahakoum connu ou décrié, il y a pire ailleurs, la tyrannie, l’absolutisme et l’hégémonie avec ses despotes universels et ses dictateurs. Du genre transnational, impérialiste, qu’on voit encore sévir ou s’exacerber, voire nous harceler ou nous affaiblir ! La valse de leurs sentiments est un tango obscène.

C'est le boulot qui le veut, l’enseignant, le journaliste, sur les bancs, de la télé aux forums, suscitent la compréhension, la participation et le dialogue. Même s'il y des erreurs et des empêchements dans le programme, de ceux d’en haut ou de ceux–là du bas, quels qu’ils soient, faut-il appliquer votre slogan éditorialiste ‘’ A quoi bon ? Tout le monde sait ! Et dès lors, on obéira les yeux fermés aux Répétiteurs, sinon, c'est la colle ! Ou la mort ! Surréaliste comme devise ! Mais, là, ânedna du moins ou presque, c'est autre chose ! On nous éduque, on nous éveille pour participer ! Parler, c’est être, dirais-je en retour ! Faire parler, c’est laisser vivre, nos diverses opinions pour qu’ensemble, nous puissions nous faire comprendre pour mieux être !

2 / Métaphoriquement, le Pouvoir. La haute autorité du Directeur est dévoyée par certaines de ses Secrétaires. Parlons-en ! Le Prof, trans le personnel de service, reçoit des ordres erronés ou des commandements de travers. ! Et pas directement, ou démocratiquement, par des voix responsables et selon des voies constitutionnelles transparentes. Et les pauvres bougres de Répétiteurs restent bouches-bées et bien nerveux devant des ados qui n'ont rien compris et qui manifestent, tels des Zmentets impudents sur de cette ‘’esplanade’’ sacrée, leur ardent et ostensible hirak.  

Pour votre gouvernance, il est impératif de s’analyser, de faire son autocritique à la lumière des évènements, afin de se restaurer, ça va sans dire, pour se relever et persévérer dans son magistère. On redouble pour certains ou l’on refait, tous, l’année ! Groupés, si l’on est encore efficients et tolérés ! Ou l’on part, barré des classes, dépité, honteux et conspué ! Le verdict, judicieux ou falsifié, opte pour le changement des programmes et la révision du projet de société et le changement de l’identité ! Le yoyo des langues d’enseignement est là pour le confirmer !

Les ordres sont les ordres ! Ceux des Cieux, que l’on nous dicte pardessus les parapluies, là sous nos tropiques, afin que notre avenir nous soit assuré, dans la continuité. Ou, qu’il nous faille appliquer, selon ceux qui s’exécutent brillamment dans la Cour. Ou à côté, là dans les classes supérieures, sans acrimonie. Des règlements et des actes auxquels il est interdit d’évoluer dans le mauvais sens ! Ok ! Sous peine de misères, d’éclatement des structures et de l’établissement tout entier. Comprenez le pays, les siens et la paix ‘’scolaire’’ sera renforcée par la rééducation, qui vaincra les oppositions, les divergences et les antinomies ! Comprenne qui voudra et/ou sauve qui peut !

Dès lors, pas de vacances pour les Répétiteurs ! On les laissera réviser leurs plans de carrières, les retards et les ratés opérés, pour une meilleure rentrée scolaire ou de se raviser. Barra ! Oust, dehors ! Et celui qui n'est pas Ok ou qui est mécontent, n'a qu'à partir de ce pays ! Il était temps, avec leurs portefeuilles chargés et leurs restes de maroquins bourrés de s’ouvrir d’autres horizons, plus compréhensifs et évolués ! D’autres carrières, aussi mirobolantes, sont à briguer, pour les générations qui arrivent. C’est juste et c’est bien, parce que c’est clair et démocratique !

3 / Qui craint la revanche ou la malédiction des fourmis ? Celles que l’on inonde d’imprécations ou qu’on arrose d’insecticides ? Parce qu’elles ramassent vos déchets et quelques grains de votre pain de blé ou de mie ? Bavures génétiques, ou génésiques à répétition, pour celles qui sont nées de leur mère unique, la reine. Mais voilà, comble de la dérision ou de la cécité, qu’elles agacent leur créatrice et critiquent les gestionnaires de son régime ! ‘’Quand la Marabounta gronde’’ ! Voir le film de 1954 où jouent Eleanor Parker et Charlton Heston.

C’est une des plaies d’Egypte, dévoyée dans le temps et l’espace ! Invasion de fourmis. Elles veulent l’autonomie dans votre jardin et vos palais ! Mais, elles n’auront pas à célébrer Halloween, Hiroshima ou Auschwitz dans votre cour d’école ! Après avoir joué dans la Cour des grands, ils partiront comme des grands, rassasiés, gros et gras. La résilience du lycée, celle symbolique de l’Etat ou de la fourmilière, vous avez compris, sont à ce prix !

4 / Dans, votre édito sur lequid.ma,  http://quid.ma/billet/il-est-encore-la,-benkiarne et sur le titre, M. Kamal, vous faites à l’ancien chef du gouvernement, une jolie invitation. Sauf qu’à la place de votre, ‘’ Il est encore là, Benkiarne ‘’, dites-donc avec moi ; ‘’ Oui, Il est encore là, Benkirane ’’. Ou pour le taquiner aimablement, disons ensemble : '' Il est encore là, le Ben Kirâle !''. Cette formule  qui nous change de tous les ‘’Ben, qui?’’’, Benky et autres ‘’ Bénis oui-oui ‘’ ! Des gens bien, enracinés comme des chênes au sommet de l’Etat, des singes et des panthères sous la canopée. Mieux que des larves et des chenilles de papillons. Des insectes banaux, faute de démons et de reptiles, soumis sans états-d ’âmes. En fait, des fossiles de reptiles, entravés comme par des chaînes rouillées. Des fossiles, ployés à des usages lourds, que nous ne leur jalousons pas !

Oui, il faut des héros, çà et là, face à face. Face aux peurs ancestrales, devant des pratiques archaïques, face aux privations des libertés des autres, par inquiétude pour eux, par appréhension de leurs grognes ou de leurs simples hennissements de rues ! L’ordre, pour assurer la paix, fait pschitt, ce sera la ruine pour tous et aussi la fin des libertés ! Dès lors, heureux qu’il y ait des aèdes autour des Druides, des tribuns sur les céans de Césars et autant de ‘’Centurions pour rallier les cohortes’’ !

5 / Et, pourquoi aux Parlements, va-t-on en vacances, si des Ministres restent collés à leurs services ? Des administrations en latence ou déjà en vadrouille estivale, sous les chaleurs de l’été, vont devoir ahaner pour rattraper le déphasage. Elles devront être opérationnelles ! Pour la patrie ! Pour permettre à d’autres dormir, sans photographes, sur les '' sables '' mérités ou se morfondre sur des whatsapps, qui sapent le moral. Eux qui s’activaient dans l’improductivité, en l’absence des potentats, rois de la fainéantise, qui s’absentent toute l’année ! El la retraite à vie, les attend tous, les mains enfouies dans le cambouis des billets engraissés !

6 / Merci aux tribuns et aux ténors, d'exister, pour nous défatiguer des monotonies et de nous réveiller, entre deux sommes, pour respirer l’air de liberté ou râler. Ici sur la presse et aux Parlements, ne serait-ce que pour dire nos opinions et écouter avec profit les bonnes vôtres ! Allez dites avec moi, un seul vous manque et tout est dépeuplé ! Que ce soit, Benkirane, Chabat ou Ilyas, ou Yata et Oualalou et tant d’autres, hier encore. C’est l’occasion de saluer, par nos prières de miséricorde, les géants qui sont partis et leurs voix de ténors. Tous ces noms et ces icônes qui ont marqué la lutte pour l’Indépendance ou qui au besoin, ont usé une main de fer et des gants de velours, pour faire aimer et raffermir le Maroc.

7/ Le journaliste est ce témoin et cette sentinelle. Un vigile, un guetteur qui informe et publie les nouvelles des gens, leurs joies et les calvaires, entre les affaires et les guerres. Délateur parfois ou laudateur, il est sur un fil tenu. Le judicieux milieu, entre les bouts extrêmes qu’il observe et leurs excès qu’il dénonce.

Voire pour d’aucuns, l’espionnage usé comme spécialité. C’est selon l’occasion, les milieux, le salaire ou la vocation ! Le journaliste est une pièce maîtresse entre les lieux et le temps, le monde, les âges et les gens. Messager neutre à l’origine, technique et scientifique des fois, il est l’élève pour chercher et le professeur, en pleine action, et à chaque fois, avec courage ou banalité, il s’implique. Il est homme de formation, d’éveil et d’instruction, de culture universelle et locale à la fois. L’internet lui ouvre les quatre dimensions. Tu l’entends et tu le vois, là sur ton téléphone.
8 / Les barreaux sont couverts de volubilis et de lierre. Ce sont des branches pointues et vertes sur un fond rouge écarlate, dont la liberté est de flotter comme une âme unique pour unir toutes ces personnes qui se sentent marocaines. A propos de notre drapeau. Je vous invite à lire sur le Web, mon poème nationaliste. Vieux de vingt ans et dédicacé, je l’avais intitulé : ‘’ La bannière étoilée ‘’

Sur un fond de nuages comme scène, les hauts des bambous, à silhouettes humaine, maniant leur formes suggestives, bercent leurs cimes, se touchent, s’embrassent et dansent, avec comme musique cet air frais du soir qui vient les câliner. La danse du soir, c’est la vie qui goutte ses ultimes heures.

La vie, aussi puissants que ces rois ou ces riches ambassadeurs d’orient, s’épuise et largue ces sommités comme les preux ou les manants. Balgham, qui a perdu son seul fils, me sort entre deux anecdotes, une sagesse, alors qu’il me consulte et qu’il est souffrant. A quoi bon vivre, ici sur le paradis de cette fournaise de terre, là où crament et gèlent certains, s’il faut trépasser ? Partir malades, démunis et inconscients, vers l’inconnu. Mourir, ne fait nulle différence entre les fourmis et les cloportes, les bêtes ou les hommes ! Oui, Si Mohamed, le corps est un robot de chair que l’on dit posséder et qu’on défend pour être le nôtre. Alors qu’en fait, on le méconnaît et qu’on le guide qu’à peine, avant de le fatiguer et de s’en aller et nous solder.


‘’ Il est encore là, Benkiarne’’ par Naïm Kamal à voir sur :
http://quid.ma/billet/il-est-encore-la,-benkiarne

Dr Idrissi My Ahmed, Kénitra, le 12 Août 2017

 

Alter Info l'Information Alternative

L’empereur Napoléon Bonaparte est mort empoisonné à l’arsenic

L’empereur Napoléon Bonaparte est mort empoisonné à l’arsenic
Par une analyse des cheveux de l'empereur on a la certitude que Napoléon (ou Nabulione de son véritable nom corse ) a été empoisonné à l'arsenic. Un film français récent enquête à ce sujet : https://www.youtube.com/watch?v=2nIWsDQf7ug Un film anglais apporte une analyse plus poussée désignant le coupable. https://www.youtube.com/watch?v=k51aqzY1UzA[ Napoléon Bonaparte ou Nabulione Bonaparte est né un 15 Aout, fête de la vierge qu'instaura Louis XIII, demandant aux français de prier celle ci le 15 Aout, qu'il fit férié, afin qu'il ait un fils. Fervent catholique par l'influence de sa mère, Nabulione restaurât le catholicisme en France. Le prénom Nabulione est étrange, il est la composition de Nabu (comme dans Nabuchodonosor ) déité sumérienne de la sagesse et du savoir et de lione qui signifie lion. Concernant l'accusé, Charles-Tristan de Montholon, il est évoqué différents scénarios, allant de la jalousie au meurtre passionnel pour retrouver sa femme, une hypothèse est également faite selon laquelle il aurait empoisonné l'empereur pour le faire rapatrié malade, donc pour l'évader. La réalité doit sans doute être beaucoup plus sordide puisque l'empereur le surnommait il bugiardo (le menteur). Cet homme connaissait le penchant de l'empereur pour les femmes, pourquoi invitât il la sienne, réputée volage, à le rejoindre sur l'ile de sainte hellène, à la mort de l'empereur il héritât de 2 millions. Pour qui travaillait il ? Bien que le comte d'Artois soit désigné, cette question reste ouverte. Peut-être tout simplement pour son profit personnel. http://lautresaintehelene.com/autre-sainte-helene-articles-montholon.html Un procès a bien été fait pour juger se sanhédrin du crime de la crucifixion de Jésus christ, pourquoi ne pas envisager un procès contre la famille De Montholon afin que la vérité éclate et qu'elle restitue l'héritage de l'empereur. Contrairement à ce que certains pourraient penser cet article est tout à fait sérieux et pourrait d'ailleurs entrainer le Vatican et les Rotschild aux abimes.

Alter Info l'Information Alternative

JE JUGE QUI JE SUIS

Des échanges vifs dans quelques articles récents sur ce site et sur d’autres mettent en accusation ou en cause, de façon récurrente et affirmative, les algériens de double nationalité et les harkis. Le hasard veut que je réagisse à ce que je lis ici. Le problème, c’est qu’un jugement ne parle pas de celui que l’on juge mais de soi, qui affirme être meilleur ! Autrement dit : je tire sur les autres, mais c’est moi que je vise. Le problème, c’est qu’on ne peut pas être et juge et partie. Problème subséquent : ma conviction de posséder la vérité me rend intransigeant. Or, l’intransigeance n’est pas une qualité première …
Juger autrui, un mauvais calcul
JE JUGE QUI JE SUIS
Alors que les événements et les propagandes mensongères se superposent, se chevauchent, se percutent et se répercutent et nous embrouillent sur tout de tous côtés, il me semble que nous serions bien avisés de nous accorder une fraction de l’attention dont nous sommes capables en tant qu’humains pour tenter de démêler les motivations qui font de nous de faux juges et nous dressent les uns contre les autres. Qui dressent les puissants contre leurs peuples, jusqu’à trahir les règles de décence les plus élémentaires au plan national comme international ; n’épargnant ni partisans ni adversaires. Ce qui n’est possible que si la raison nous échappe.

Je juge quand j’attribue une valeur à des personnes, des actes, objets ou services, dans une opposition généralement acceptée entre le bien ou bon et le mal ou mauvais ; et leurs dérivés. Or, en bien ou en mal, c’est moi le jugeant qui m’exprime SUR quelqu’un ou quelque chose. Nous serions mille à porter le même jugement sur un même objet, il y aurait mille variantes de ressenti et de signifié ! Mais il n’y a pas mille façons dans le langage ordinaire pour dire la même chose. Par conséquent, sur les milles fois qu’on aura employé le qualificatif « vrai » ou « faux » par exemple, peut-être qu’une dizaine aura à peu près la même appréciation de l’objet. Pour les autres, on ne saura pas, et chacun sera conforté dans la justesse de son jugement confirmé par neuf cent quatre-vingt dix-neuf avis identiques. Mais comme je ne peux juger que sur la base de ce que je sais, aime, veux, comprends, ou pas, c’est DE MOI que je parle dans mon jugement.

Juger consiste de ce fait à qualifier les autres sur la base des qualités que l’on s’attribue à soi-même ; consciemment ou pas. A se conduire en référence pour ou par rapport aux autres. Quel que soit l’objet d’un jugement, on s’attribue une autorité morale : MOI, je vous dis que ; JE sais que je connais la valeur des choses. Une forme d’autorité par défaut qui rassure sans doute, mais qui est vaine car elle ne rend pas (plus) heureux. Et harassante car elle ne laisse pas de répit. Le travail de qualification de soi par rapports aux autres, ou des autres par rapports à soi, condamne de ce fait au stress. Pour me maintenir à niveau dans MON échelle de valeurs, je dois être convaincu à tout instant que pour les autres, je suis et reste celui qui sait. Et à la tromperie aussi, bien malgré soi du reste. Car je dois monter des scénarios renouvelés pour donner le change quand je doute, je suis inquiet ou fatigué, ou que je ne sais pas. Ce qui ne m’empêche pas d’être sûr de moi.

Porter un jugement collectif sur Les algérien, Les musulmans, Les juifs, Les double nationaux ou Les harkis, c’est dire combien on ne sait pas de quoi, et surtout de qui, on parle. D’abord, les catégories de cette nature n’existent pas ; ce ne sont pas des communautés organisés définies. Chacune des personnes qui compose dans l’imaginaire des jugeant ces groupes inexistants est UNE personne au même titre que moi. Elle se goure autant que moi d’ailleurs dans le jugement qu’elle porte sur moi ou ma non existante catégorie …

Une parenthèse sur les harkis
En premier lieu, ce corps d’armée n’existe plus depuis la fin de la guerre. Il faut que les Algériens, qui ne sont pas tous descendants de martyres, archivent ce dossier. L’attaque au harki est une insulte qui entache l’insulteur, qui ne connaît pas l’histoire de son peuple. Car contrairement à ce qu’affirme « l’historien » Bernard Lugan (https://www.youtube.com/watch?v=xr9e36jKDNo), et ce que croient de nombreux commentateurs péromptoires, la quasi totalité des harkis n’avaient pas « choisi » de se battre POUR la France ; c’est-à-dire CONTRE l’Algérie. La grande majorité de ces personne n’avaient pas de connaissances sur les événements, ni une conscience politique. Ce n’était pas des personnes instruites et croyaient ce qu’on leur disait, avec l’entremise éventuelle de cadis et bachagha (prélats et nobles) et autres convertis à la cause du plus fort. Certains par ignorance, d’autres par convoitise, d’autres encore par besoin de reconnaissance. Comme cela se produit dans le monde entier depuis toujours. Sans compter la propagande que l’armée française faisait autour de son action civilisatrice (ça se fait toujours). Sans compter que s’engager dans l’armée française représentait une solde et une fonction ; donc un statut social. Tout le monde ne le sait pas mais des harkis ont servis la cause algérienne. Même des officiers de l’armée française ont apporté leur aide (ces traîtres n’est-e pas). Tout n’est pas noir d’un côté et blanc de l’autre, on devrait le savoir aujourd’hui. Ce monsieur exprime un état d’esprit mesquin ; ou une ignorance authentique. Les algériens actuels qui jugent ce qu’ils ne connaissent pas s’expriment en tant que citadins post indépendance qui ne savent pas grand-chose de l’histoire de leur pays. A leur corps défendant : l’histoire officielle de leur pays est fausse. Comme l’histoire officielle de la France, de l’Amérique, de la Russie …
Même les réalités de nos institutions actuelles nous échappe, par leur volonté à elles. Sur quoi pouvons-nous juger ?

https://www.youtube.com/watch?v=pJcI9X1bq6I : Un homme pète les plombs
https://www.youtube.com/watch?v=b9snFfIytd4 : Pauvre Emmanuel Macron
https://www.youtube.com/watch?v=aEdAdO9a1no : Voltaire humaniste ?
https://www.youtube.com/watch?v=FdwbAoC-sGs : Bouddhisme, le vrai visage (en France)
https://www.youtube.com/watch?v=actI18L8_Qo : 1789 n'a jamais été la révolte du Peuple
http://positivr.fr/carte-etats-unis-indiens-amerique/?mc_cid=241b8b848a&mc_eid=af64c2257f : La carte des tribus indiennes est absente des livres d'histoire

« Pourquoi faire toute une histoire sur le jugement ! C’est banal ; tout le monde juge. Après tout, ne sommes-nous pas QUE des humains ? » … Pour cette raison : les jugements portés avec autorité sur Les double-nationaux ou les harkis amène un questionnement : qu'est-ce qui fait la qualité/ valeur d'une personne ; de vous et de moi ? Sa nationalité, son histoire, ses origines, ses mensurations, son éloquence ? Qui accepte d’être étiqueté sur la base de l’un ou l’autre de ces critères ? Je peux être pur (et nous sommes très mal placés pour nous battre sur ce terrain-là) français ou algérien ou autre et détester, haïr voire « trahir » mon pays. Je peux être un mixte indéfinissable ou un parfait étranger et être un citoyen ou résident loyal où que je me trouve. Je peux soutenir des personnes de nationalités étrangères contre la politique de mon pays ou les excès de mes concitoyens. Dans tous les cas, je serai jugé traître par certains et valeureux par d’autres, chacun selon ses sensibilités comme moi selon les miennes. Mon origine n’y sera pour rien, ou par une attache personnelle. Mon histoire pour un peu, souvent par amalgame ou par mixages divers. Ma cohérence pour l’essentiel, et cela ne dépend que de ma personne individuelle, avec son bagage éducatif et culturel. Ma moralité n’est pas un produit traçable. Il est surprenant que des Algériens n'aient pas cette compréhension des choses. Pourquoi les Algériens, non de non !

Les Français aussi, que l’on se rassure. Mais moins que les Algériens, parce qu’ils sont restés entre eux pour ainsi dire. Entre Européens pas tous de même souche mais de même conscience d’une supériorité parallèle. Les Américains les battent à plate couture dans ce domaine mais ce sont des cousins éloignés … Alors on subit son infériorité avec amitié ; et jalousie ! Jusqu’à l’œuvre coloniale civilisatrice … Et maintenant, ils ne savent plus quoi faire de nous. Et le mixage se condense …

Pourquoi les Algériens donc ... Parce qu’ils sont un produit non fini de mélanges qui, comme on nous l’affirme, sont le meilleur rempart contre les tares. Ce qui pourrait rendre compte de la capacité de la société algérienne à traverser les épreuves sans désespérer ni renoncer à un désir vivace de mieux. Même à la suite de dix ans de terreur moderne sauvage, épuisés ils sont mais haineux, non (il y en a évidemment !). Endurcis, désenchantés, mais pas exclusifs (en général ...). Même un sentiment de trahisons politiques intra-nationales ne leur fait pas perdre espoir. Ils ont cette chance, et peut-être leur vient-elle des croisements de souches, de couleurs, de cultures, de géologie, qui les constituent. Avec cette richesse-là et une religion de valeur véritablement universelle, puisqu’elle ne s’adresse pas aux musulmans mais aux croyants (ce qui permet de suggérer que les musulmans officiels et modernes sont très peu croyants), nous devrions être un source d’inspiration en matière d'esprit critique et de tolérance (ne pas confondre « tolérance » et « consensus mou » ; face à l’indécence par exemple). Contrairement aux programmes prétendument humanistes occidentaux (https://www.youtube.com/watch?v=IM95DbpHLec : Des « droits » sexuels internationaux).

Je suppose que la plupart des musulmans connaissent la recommandation à l'ijtihad : l'effort permanent fait SUR soi-même (envers soi-même !) pour s'améliorer en connaissances, en compréhension, en qualités personnelles, que certains confondent peut-être avec al djihad. Mais nous (pas en bloc !) fonctionnons comme des ignorants : dans l'exclusion du différent, l'exercice de l’autorité, le privilège du "dernier mot", l’auto glorification. C'est dommage et en même temps inévitable. Soumis à des conditions de vie sociales agressives, inquiétantes, nous devenons agressifs, inquiet(ant)s. Notre disponibilité mentale se rétrécit ou se disperse ; quand elle n’est pas déviée. Soumis à un système scolaire/ éducatif normatif, univoque, nous nous normalisons, dépersonnalisons. De façon très générale et à des degrés divers, nous apprenons soit à tirer profit du contact au différent, soit à nous en méfier et à nous raidir dans le déni de ce qui ne nous ressemble pas. Pourtant, dans les actualités actuelles, ce ne sont pas les Algériens ou les musulmans en général qui se montrent les plus violents :

https://www.youtube.com/watch?v=ttXqUJIaAj4 : un exdéputé européen parle des manipulations des médias https://www.youtube.com/watch?v=5siyELxCMNU : la guerre de Syrie
https://www.youtube.com/watch?v=CqqjHjNnJfo : Le pétrole appartient aux américains
https://www.youtube.com/watch?v=xV0IFsgrwP4 : Une juive contre l’occupation
https://www.youtube.com/watch?v=n_1nPhZvwH4 : Qui contrôle la France ?
https://m.youtube.com/watch?v=gSG-NEf84bM : "Il faut passer par la Franc-Maçonnerie"


Vous jugez ? Faites cette expérience : chaque fois que vous plaquez un jugement sur quelqu’un ou quelque chose, posez-vous ces questions : qui suis-je ? Suis-je bon juge ? Est-ce que, en me jugeant meilleur, 1- je ne suis pas parjure (si je suis croyant, puisque seul dieu est juge) ; 2 - je ne fais pas exactement ce que je reproche à l'autre : se donner le droit de prétendre m’attribuer une valeur ?

Ce n'est pas une question de MORALE mais de CONSÉQUENCE. D’économie d’énergie, d’erreurs, de stress, d’embrouilles, de frustrations. Et de violence, même silencieuse ! Par ailleurs, en m'autorisant à juger autrui, des plus proches aux plus éloignés, je valide le fait de juger en général. Je devrais donc valider le fait qu'autrui puisse me juger. Or non, je ne l’accepte pas. Là réside le problème : qui suis-je pour juger et interdire aux autres de me juger ? En toute logique, si je n’admets pas que l’on me juge, je ne peux pas m’autoriser à juger. A l’inverse, si j'accepte le principe de pouvoir être jugé, j'admets par là-même pouvoir me tromper. Donc qu’autrui puisse avoir raison. L’intérêt pour moi est considérable : je me libère des sentiments et pensées qui affectent ma raison et me dresse contre les autres.

L’aîné de mes enfants avait appris une toute petite morale avec un jeune maître qu’elle a eu la chance d’avoir au primaire il y a plus de quarante ans (transcription non authentifiée) : inna açl al walad laïssa man’ qa’la ka’na abi’ bal houwa ma qad hhassal. Traduction non authentifiée : « la valeur d’un enfant (pas au sens de « jeune » mais « fils de ») ne lui vient pas de sa référence à qui était son père. Il est ce qu’il est devenu ». Vous connaissez une morale plus universelle ? Merci de la partager ...


Alter Info l'Information Alternative

UN REVENU UNIVERSEL EST INUTILE MAIS NECESSAIRE

« Plus une société s’éloigne de la vérité, plus elle hait ceux qui la disent »G.Orwell
 UN REVENU UNIVERSEL EST INUTILE MAIS NECESSAIRE
Il y a le salaire minimum interprofessionnel garanti (S.M.I.G.), et il ya aussi le régime général des assurances sociales, devant la montée du chômage, la spéculation financière, la délocalisation des entreprises, et la concurrence déloyale et ….et…. demain il faut penser au revenu universel, la Finlande nous devance se révèle être le projet économique qui suscite à la fois le plus de curiosité, de moquerie, pour une paix sociale aux frais de Madame la Marquise !
L’institutionnalisation de la sécurité sociale a été ressentie par les prolétaires comme une bouffée d’oxygène une action de libération que les citoyens d’aujourd’hui s’en régalent. La sécu ou plutôt la cotisation du travailleur assouplit la dépendance des revenus du travail pour le proche avenir devenue la seule et unique source de subsistance pour ceux qui avaient quitté la campagne pour la ville prolétaire,
L'adoption du système de la Sécurité sociale, matérialise en quelque sorte les débuts de l'État-providence, correspondait au moment où les populations sont a la merci de plus en plus de l'économie schématisée par de la concentration industrielle, commerciale, distribution et administrative.
, Par conséquent, la dépendance vis avis de l'État-providence s'est consolidée fortement à savoir par les aides sociales, les subventions, les logements sociaux construits en masse et les services sociaux se sont amplifiés dans tous les secteurs.
La Sécu. et le salaire minimum ont atteint leurs limites car elles ne balayent pas entièrement le terrain de la force du travail. Le fonctionnement optimal a été conditionné par le plein-emploi des périodes d’investissements et de croissances, tant que le nombre de salariés travaillant à temps-plein était suffisant pour financer le système.
Avec la tertiarisation de l'économie au détriment des secteurs primaires et secondaires , le chômage suivi des inégalités, les aides sociales ne pouvaient trouver une source pour garantir un minimum de subsistance pour se « salarisée », comme une demi mesure d'assistanat pour les nécessiteux et demandeurs d’ un emploi,
..

Enjeux sociopolitiques actuels.
Certes, Il est vrai que la politique est avant tout sociologique avant même d’être idéologique, justice ou morale. La dictature, la démocratie, la liberté, les medias….. . qui nous insistent à bien penser, bien voter, bien réfléchir, bien analyser et bien agir, sont focalisés par l'image fixe du pouvoir et son réalisme politique c’est-à-dire ceux qui font l'économie pour mettre en perspective le plein emploi qui équivaut à un revenu qui fait face au pouvoir d’achat comme ils le font habituellement, entre tel salarié et tel employeur par exemple, ou alors entre un élève et son professeur.
Le mode d'emploi sur le désœuvrement dans une société qui veut faire un capitalisme industriel se retrouve avec un capitalisme plus financier bâti sur de la rente. Les bénéficiaires d'aides sociales sont payés à ne rien faire, des crédits non remboursables sont distribués sans aucune étude financière, il n’y a que seul et peu de travail (salarié) qui vaut quelque chose, que l'horizon futur de la société algérienne contemporaine est impensable en dehors d’un système purement salarial et grandement productif.
Mettre en place un projet de société viable pour le futur n’ est pas à l’ordre du jour, une absence de stratégie de développement est manifeste. C'est en raison de la performance temporaire du système rentier que nombre d'individus sont payés à ne rien faire ( productivité négative), il ne faut pas se tromper sur le constat. C'est en raison de l'efficacité rentière de notre économie que nombre d'actifs ne soient plus obligés de travailler pour assurer le bon fonctionnement de l'ensemble.
Alors parler du revenu universel, il existe déjà en Algérie pour ceux qui occupe un poste de travail public et ne travaille pas sans mentionner les postes fictifs, devant cet état de fait. Le revenu universel représente une nouvelle allocation, c'est aussi la reconnaissance que tous les types d'activités utiles à la société se valent, que les rapports commerciaux ne soient pas le seul dénominateur commun que partagent les citoyens. Que serait un pays, sans tous ces agents sociaux précarisés qui favorisent la paix civile merci ! Madame la Rente? Indirectement, les activités qui ne sont pas rémunérées habituellement le deviennent le tissu associatif pourrait bénéficier de ce revenu qui donnera des idées encore pour un revenu universel généré par de nouvelles subventions.
Ailleurs le problème du revenu universel se pose au niveau de son financement mais ici tant que la rente est reine le revenu pourrait être garanti comme un roi.
Niant ainsi une évidence méconnu par les Algériens, seul le travail humain est créateur de plus-value et tout l’enjeu est bien la répartition de la plus-value.
Si par exemple ailleurs on parle de la substitution du robot à l homme et sa taxation c’est-à-dire l’éventuelle plus-value apparente générée par la robotisation n’est qu’une plus-value conjoncturelle .
De là, on peut assez vite aller en besogne vers l’idée que le revenu universel n’est pas destiné à redistribuer les richesses vers le travailleur, puisqu’on peut le remplacer par un robot dans la création de valeur ajoutée. Le travailleur étant déclaré « inutile », il n’est donc pas nécessaire de renforcer ses droits.
En réalité, le revenu universel est une allocation qui doit permettre au consommateur de garder un pouvoir d’achat suffisant. Le travailleur n’existe de plus en plus que par intermittences, ses contours se brouillent. En revanche, la place du consommateur s’étend de plus en plus sur le marché des biens et services pour consommer le stock restant de la production de bien et même de services.
Par conséquents nous voulons sortir du capitalisme tant décrier par les dispositions de la loi 88, c’est bien pour mettre fin à cette privatisation des profits et à la socialisation des pertes ce qui n’était pas le cas . Aujourd’hui, les entreprises touchent de l’argent pour des emplois à bas salaires. Elles n’ont donc aucun intérêt à les augmenter. Le Revenu Universel signifie que l’on admet la raréfaction de l’emploi comme inéluctable et que l’on charge l’Etat de mettre de faux pansements sur une économie malade de l’ultralibéralisme et de la délocalisation que le FMI nous lance malicieusement des fleurs bien trop épineuses et que nos medias flashent à la une pour avoir droit à un revenu universel versé par la pub !
BENALLAL MOHAMED

Alter Info l'Information Alternative

La fachosphère se glorifie du mythe de Charles Martel pour inventer un passé !

La fachosphère se glorifie du mythe de Charles Martel pour inventer un passé !
Cette petite fable est un ramassis d’erreurs et de clichés ayant transformé l’embuscade tendue par Charles Martel un manoeuvrier politique et un pillard, aux Musulmans sur le chemin (Poitiers–Tours), en une grande bataille légendaire qui dépasse l’imagination. C’est un accrochage ou après avoir tenté de passer en force les troupes franques pour une razzia toute particulièrement sur l’abbaye de Saint-Martin de Tours, important domaine seigneurial et haut lieu de pèlerinage réputé pour sa richesse, pendant un peu plus de deux heures de combats , les Musulmans refluent vers leurs bases à Narbonne....
Charles Martel n’était pas français on ne peut qu’ironiser devant la propension de ce fait à vouloir naturaliser aussi futilement ce personnage qui était tout sauf français
La notion d’État ou de pays n'a jamais existé à cette époque et l’entité « France » n’existait même pas, en tant que telle, seulement des territoires qui ne sont en fait que des propriétés terriennes reparties en Duchés et petits royaumes qui s'entre déchirent dans des guerres fratricides,
Quoi qu’il en soit le rôle de cette bataille n’est sûrement pas lié à l’islam ni à une expansion de la l’empire musulman dans la géopolitique de l’époque. A cet égard, la bataille dite de Poitiers n’existe pas de sorte assez étendue dans les traditions musulmanes. L’évènement y est mentionné parmi de nombreuses autres défaites et victoires de cette époque, sans qu’il soit fait mention d’affrontements religieux.
De plus, sur les terres conquises par les musulmans, on n’observe pas de conversions massives. Les Musulmans sont restés de 719 et 759 dans la province de Septimanie avec Narbonne pour capitale et on n’a aucune trace d’islamisation de ces populations, comme des constructions de mosquées ou de sites religieux. Pourtant les Musulmans restent presque jusqu'en l'an mil, exactement jusqu'en 973
Les sources chrétiennes, quant à elles, citent un second continuateur inconnu qu’’écrivait par les ordres et sous la direction du comte Childebrand, frère de Charles Martel la Continuation de l'œuvre du pseudo-Frédégaire sans que d'ailleurs aucun manuscrit ni aucune indication précise n’ait justifié cette attribution qui émane certainement d'un témoin
L'oeuvre des continuateurs est suspect de partialité. L'origine de l'appellation est inconnue, l'ouvrage étant anonyme dans toutes les copies signalées jusqu'ici ; le nom même de pseudo-Frédégaire apparaît pour la première fois, en 1579,
Ces chroniques ont déformé la réalité et appartiennent à la légende. Elles se focalisent sur la période carolingienne. Dans la plupart de ces récits légendaires le Musulman est de plus réduit au rôle d’infidèle, il est toujours présenté comme un barbare comme dans la légende Adérica, de la citadelle de Pech Tartare.
Ceci dit, pour nous étonner, aujourd'hui on sait que le chroniqueur à ignorer la date précise et l'emplacement exact d'une bataille qui fut jugée si grande et qui reste, aux yeux de beaucoup d’extrémistes, l'un des événements importants de l'histoire de la chrétienté, puisqu’elle fut sauvée par Charles Martel avec l'indigence des sources, les quelques éléments d'information qu'elles nous livrent.
Cet accrochage entre Musulmans et Francs n’est de toute façon qu’une péripétie accessoire si Charles Martel arrêta effectivement les Musulmans à Poitiers, il ne réussit donc pas à les déloger de Narbonne le siège d’une province de l’Empire Musulman, qu’il attaqua par deux fois, sans succès.
Il faut aussi noter que Voltaire admirait le "génie du peuple arabe" et voyait en Charles Martel un champion de l'obscurantisme religieux.
Ceux qui présentent Charles Martel comme un rempart à l’islam s’inscrivent dans une histoire identitaire et réactionnaire tout en oubliant que la Gaulle ou la France à été envahie et occupée (avant et après l’islam) par différents peuples, rien de nouveau à cela et rien de dramatique non plus. C’est dommage que le fait de faire étalage des propos et des faits historiques mensongères à propos d’un événement si simple ait probablement réduit la crédibilise du reste de l’histoire.
Il y a un objectif ! C’est à titre de symbole islamophobe, qu’il est depuis quelque temps au-devant de la scène. La fachosphere a échoué, malgré toute l'énergie de ses adhérants, leurs mensonges historiques, leurs haines pour ce qui est l’Autre, leurs groupuscules sectaires, et leurs divisions.
Le groupe Charles Martel (extrême droite fasciste dénommée «Génération identitaire» basé à Poitiers s’attaque encore de nos jours à tous ce qui est musulman et arabe et la mosquée de Poitiers avait subi des assauts exemplaires de cette bande d’. Identitaires, défendant la France Chrétienne au slogan « Le grand Héros Charles Martel »


http://kadertahri.canalblog.com/

 

Alter Info l'Information Alternative

GUERRES DE RELIGIONS, LA CALOTTE DE L’ICEBERG

Depuis le début du XXe siècle et la naissance des plus anciens parmi nous, les événements dans le monde ont pris un air de démence. Une perturbation des conduites qui se manifeste dans un état de guerre à rebonds et à particules : la "guerre de religions". Associée au concept de « choc de civilisations », agressif par définition, la guerre de religions évoque dans mon esprit, je ne sais pourquoi, les "valeurs universelles" ... Un registre de codes élaborés autour d’une équation insoluble : MODERNITE = DEMOCRACIE [libre circulation forcée, concentration des pouvoirs, humanisme réversible] + PROGRES [sacralisation des loisirs, vidéo surveillance, empires sanitaires] + LIBERTE[frivolité politique, dilapidation des patrimoines, dématérialisations]. Et en cours de généralisation : puces sous la peau pour tous ... Insoluble.
Supériorité de façade
GUERRES DE RELIGIONS, LA CALOTTE DE L’ICEBERG
Tant qu’on ne lui donne pas une consistance qui permettrait de l’identifier et de le remiser dans nos mémoires, le concept de "guerre de religions" nous échappera et fera son chemin contre nous, à notre insu. Pour nous en défaire à jamais, il faudrait que les promoteurs de guerre généralisée prennent conscience que c’est lui, le concept, qui les domine et détermine leurs conduites. Et que le choc produit par la conscience de ne plus être maîtres de leurs moyens les terrifie. Car seule cette fonction, la terreur, pourrait réactiver leur capacité à éprouver une émotion qu’ils connaissaient bien quand ils étaient enfants et qu’ils avaient peur du noir ; ou d'un grand qui les menace. Alors, peut-être, seront-ils capables d’éprouver une envie d'arrêter leur course folle sur la pente raide du désir de puissance.

Pour l’instant, pour conserver la métaphore de la pente, les objets qui y roulent éperdument se rapprochent à une vitesse croissante les uns des autres ; et de leur point de chute. Seuls échapperont au crash final, inévitable puisqu’ils sont tous précipités vers même point, ceux qui auront été ralentis par des irrégularités du terrain ; ou qui auront subitement réalisé qu’ils se sont trompés de chemin et freineront des quatre fers. Au risque de se casser le cou. Mais ça ferait tout de même moins d’écrabouillages un peu plus bas ... A ceux qui dont la conscience se réveille en chemin, je rappelle qu’il est conseillé de se mettre De travers (par rapport à soi-même, et non EN travers : par rapport aux autres) dans leur effort à contrarier les lois insensibles de la physique, qui les entraînent droit devant. Même s'ils font des loopings en cours de chute ...

Guerres de religions … D’où vient ce concept contraire à toute religion digne de ce nom ? Ces morales ne sont-elles pas censées être des œuvres d’essence divine ? De toute éternité, aura-t-il fallu que Dieu crée la Terre et l’Être Humain à son image juste pour vérifier les défauts de fabrication possibles de sa créature ? Si vous n’êtes pas capable d’attribuer à Dieu cette fantaisie, cette faiblesse, vous ne pouvez pas croire à des guerres de religions. Et si vous n’y croyez pas, vous ne pouvez pas faire la promotion de cette pratique contre nature. En conséquence de quoi, si vous êtes engagés dans un djihad ou un autre, c’est que vous n’agissez pas au nom de votre dieu ; mais de vous-même qui vous prenez pour une divinité. Tout autre référence à la religion ne peut être qu’une philosophie morbide dont l’objet serait la promotion d’un projet de destruction contraire à celui du chef suprême qui a semé la vie !

Or, et en nous limitant à notre seule époque, ce fléau resurgit au jour le jour dans une frénésie de violences absurdes. "Absurdes" parce que, croyants ou pas, nous sommes censés évoluer. Donc en toute logique être de moins en moins absurdement violents, parce que plus conscients des risques que nous courrons et faisons courir à la terre qui nous nourrit, à nos enfants etc ... C’est le contraire qui se produit ! Des meutes en réseaux fluctuants enchevêtrés font jaillir l’enfer des mains même des enfants ! En fait de leurs petits corps dont nous avons la responsabilité matérielle et sanitaire, et de leur esprit vierge dont nous avons la responsabilité morale. On leur fait vivre l’enfer AVANT qu’ils ne sachent dire "merci". Le plus absurde étant que malgré le spectacle des horreurs commises à ciel ouvert, les grands civilisateurs ne tirent pas les leçons qui découlent logiquement de chaque pic de cruauté. Ils ne semblent pas en capacité de se demander si les crimes commis au nom de valeurs supposément supérieures leurs sont salutaires ; ou pour le moins bénéfiques.

Des plus barbares aux plus civilisées, jusqu’aux guerres "humanitaire" (!!), les guerres menées par les Occidentaux depuis longtemps ne les aident pas à trouver leur compte ; puisqu’elles perdurent ... Les pays musulmans étant une cible privilégiée, on pourrait effectivement croire à une "guerre de religion" ...


ESPRIT DE GUERRE DEMOCRATIQUE
Je questionne quelques extraits de l’article « Cela fait 14 siècles que les musulmans font la guerre sainte » (qui date d’août 2016 !), Daniel Lopez, https://ripostelaique.com/14-siecles-musulmans-guerre-sainte.html

« En France et, surtout depuis quelques années, cet aspect de la guerre – car c’en est un de taille – se traduit par leur détermination à se vouloir (?) « Arabe » avant tout. On ne les entend même plus se défendre : « Je ne suis pas Marocain, je suis Algérien ! » ... ! ». Tout ça c’est fini. Fini les « beurs », fini les « beurettes ». On est Arabe ! » Je ne m’attarderai pas sur l’imprécision de la langue et l’absence de références. Quant aux beurs, comme les panthères noires ou la main rouge, ils sont un marque-page dans l’histoire de l’intégration en France ; pas une origine. Pas un mouvement politique même s’ils l’ont tenté. Les Berbéristes aussi ! Il y eu bien des beurs kabyles ...

« La soi-disant « guerre de  libération » de l’Algérie qu’ils ont déclenchée dans les rues de Sétif en 1945, avortée (a-vor-tée !) très rapidement, s’est faite, aux cris de « Djihad ! Djihad ! » Et les Arabes portaient haut le drapeau du prophète. Elle n’avait donc rien de « libération nationale » ». Ainsi soit-il ...
Un djihad qui s’est tout de même conclu par une libération nationale, même si ce n’est qu’un détail … Mais bon, la France officielle a attendu 1999 pour requalifier les "événements" d’Algérie en "guerre". L’orgueil est lourd à archiver ; les souffrances et les pertes inutiles difficiles à regarder en face. A réparer aussi … Voilà où mènent les pentes abruptes d’une foi aveugle en soi. Car les Occidentaux, laïcs ou pas, ne font-ils pas leurs guerres, jusqu’à présent, au nom d’un djihad ou un autre ? La globalisation n’est-elle pas entachée d’une spiritualité modernisée ...

Corrigeons une erreur sans doute due au degré d’inclinaison de la pente de « Riposte Laïque » : la « soi disant guerre de libération » n’a pas débuté en mai 1945 : « ... la résistance du peuple algérien commence … dès le début de la colonisation française, lors du débarquement de 1830. La « pacification » ne s’achève qu’en décembre 1847, avec la reddition d’Abd El-Kader ... Depuis cette date, les insurrections, locales ou régionales, n’ont plus cessé. Une des dernières manifestations pour l’indépendance, à Sétif en mai 1945, est réprimée dans le sang, .... » Le Monde diplomatique, manuel d’histoire critique 2014
http://www.monde-diplomatique.fr/publications/manuel_d_histoire_critique/a53270

Notons pour conclure ce passage l’annonce guerrière de « Riposte » dans le nom du blog. Pour appréhender la nature de l’esprit laïc chez ce monsieur, vous pouvez lire l’article « Macron ignore que des milliers de franco-algériens nous haïssent » (entre autre).

De toute façon, la guerre ne se conçoit pas seulement contre les autres mais contre les siens aussi. Constatons comment les systèmes scolaires, en France notamment, produisent des enfants réfractaires au savoir : l’école échoue à leur faire aimer apprendre et la pub les en détourne. Constatons comment les adversaires politiques se conduisent en ennemis irréductibles : toute décision prise par un parti est systématiquement rejetée par l’autre quand il arrive au pouvoir. Même quand elle est intelligente. Même quand elle est utile. Constatons combien les électeurs déchantent après chaque élection mais continuent à porter au pouvoir des présidents qu’ils renient aussitôt. Constatons comment les présidents trahissent leurs engagements avec aplomb. Combien une fois au pouvoir, ils montrent de dédain à l’égard de leurs concitoyens. Ne sommes-nous pas interdits de questionner l’histoire officielle, de porter tranquillement des maximonokinis, de fumer des plantes que l’on peut faire pousser chez soi, et même de resemer ses propres graines ... N’est-ce pas cet esprit-là qui, dans le même temps, organise l’abolition des frontières et des identités nationales et régionales, la défiguration des sociétés humaines et l’amalgame des genres ? Mais je peux me tromper. Merci de me corriger le cas échéant.


GUERRER DE RELIGIOIN, AMALGAME ET FALSIFICATION
Avec les techniques de guerre les plus en pointe, on sème le terrorisme chez les autres qui ne savent pas encore qu’ils sont pris dans la guerre de religion d’un autre, à seule fin de perpétuer ses guerres à soi de façon naturelle. Puis on accuse ces autres du terrorisme semé, et accourt défendre ses valeurs universelles à soi, dont les autres n’ont pas voulu : « Lorsque, en février 2012, les chaînes de télévision atlantistes et du Golfe prétendaient que l’Armée arabe syrienne bombardait l’Émirat islamique de Baba Amr ..., elles se gardaient bien d’expliquer ce qu’était cet « Émirat ». … Un tribunal islamique y condamnait à mort les sunnites accusés de soutenir la République et les mécréants, ... (alaouites, chiites, chrétiens). Ainsi que l’a attesté Der Spiegel, ... Or, non seulement les membres de l’Otan n’ont jamais condamné ces bouchers, mais le président français, ..., a reçu avec tous les honneurs X, le 6 juillet 2012 à Paris et l’a fait applaudir par les délégations de 120 pays et organisations internationales. … Il existe donc une manière « modérée » d’égorger son prochain. […] Il existe donc une manière « modérée » de manger le foie et le cœur de son prochain.» http://www.alterinfo.net/Comment-manipule-t-on-des-jihadistes-Qui-le-fait_a108269.html

Le 5 juin 2017 : « M0UKALLA, Yémen (AP) - « Des centaines d'hommes arrêtés au cours de la chasse aux combattants (d’en face) ont disparu dans un réseau secret de prisons du sud du Yémen où les abus sont routiniers et où les tortures atroces vont jusqu’au «grill», une méthode de torture ... selon une enquête de l'Associated Press. » Moon of Alabama - http://m.alterinfo.net/La-torture-etatsunienne-le-coup-saoudien-et-les-crimes-de-l-EI-Par-avec-et-a-travers-des-allies_a131541.html

Comment cela est-il possible ? Les actes de cette nature, DE NOS JOURS, sont hors raison. Ils gravitent hors des frontières de la santé mentale, de la morale, ou même du fanatisme.
Des comportement aussi dénués de la moindre trace de normalité ne peuvent être possibles que commis sous l’emprise d’un puissant inhibiteur des sens. Les musulmans n’ont pas le pouvoir, ni les moyens, d’y être pour quelque chose. Il ne s’agit donc pas d’une guerre de "religion". Par contre, considérons ceci : « Dans son Essai sur l’inégalité des races humaines, Gobineau soutenait que l’hybridation des races entraînait inéluctablement la dégénérescence de la race aryenne, ses qualités et ultimement, sa dissolution. [...] Les conflits deviennent ainsi la source fondamentale du progrès et de l’amélioration de l’espèce. [...] Seule la lutte acharnée pour l’existence est en mesure de favoriser la survie des "plus aptes" et l’élimination des "moins aptes". Le physiologiste britannique Francis Galton (1822-1911), ira encore plus loin : « ... l’Européen moderne est l’être humain qui possède les meilleures capacités génétiques. […] Il n’en fallut pas plus pour qu’une bonne partie du monde occidental se trouvât secouée par une folle vague eugéniste. .... , au nom de lois diverses prétextant entre autres le « déclin de l’intelligence américaine » (une baisse du QI héréditaire ?), des dizaines de milliers de citoyens américains asiatiques, noirs, européens du Sud et de l’Est furent stérilisés malgré eux. Le phénomène s’étendra ensuite au Canada, aux pays scandinaves, à la Grande Bretagne, en Suisse et en Allemagne. » Fathi GHARBI. http://www.alterinfo.net/L-ultime-retour-des-barbares_a105646.html. Des contradicteurs ?

« Il (Louis Ferdinand Céline) ne proposait pas des lois compliquées … : il allait droit au but et réclamait le massacre de tous les Juifs » Hannah Arendt, Les origines du totalitarisme - Sur l'antisémitisme, Points 1998 p 116

"Ils" s’affirment supérieurs mais cela ressemble à l’exact contraire : une limitation dramatique des fonctions cognitives (du QI ?). Comment rendre compte autrement d’un défaut de raison tel que l’on s’autorise à poser des lois scientifiques sur la base de ses seules représentations ! Mais qu’est-ce que la raison ? Les concepteurs de concepts en sont-il dotés ? Comme ils organisent le monde, ils fonctionnent plutôt comme des systèmes cybernétiques qui traitent des flux d’informations sous forme de codes en 0 et 1. Sans autres considérations. Cette forme d’intellect sur-développé se serait affranchi des barrières de la logique qui relie les humaine. Ce qui permet de produire des concepts volatiles comme, pêle-mêle : la propagande ou liberté d’expression opposable, la représentativité rétrécie, l’effondrement instantané de gratte-ciels percutés par un avion civil, les faux alliés ... Et les décrets. Un moyen magique de jouer au magicien pour de vrai : le public n’en veut pas ? Un décret. Le public vote contre ? Un décret. Le public ne doit pas savoir ? Un décret.

Les chefs de l’église en ont fait autant : « Et afin que vous puissiez entreprendre une telle grande chose avec plus de promptitude et de motivation permises par notre faveur apostolique, nous, de notre plein accord, ..., mais de par notre seule largesse et certaine connaissance et de par la plénitude de notre pouvoir apostolique, par l’autorité de Dieu tout puissant ..., ..., déclarons par la présente, que toutes îles trouvées par vos envoyés et vos capitaines, vous soient attribuées à vous vos héritiers et successeurs, rois de Castille et de Leon, pour toujours, avec l’ensemble des dominions/colonies, villes, camps, places et villages et tous droits, jurisdictions et appartenances de toutes îles et territoires trouvés ou à trouver, découverts ou à découvrir vers l’Ouest et le Sud, ..., sans se soucier si les terres ou les îles découvertes ou à découvrir se situent en direction de l’Inde ou vers quelque autre quartier ; ... Avec cette précaution néanmoins qu’aucune de ces îles et de ces terres trouvées ou à trouver, ..., ne soient déjà en possession d’un roi ou d’un prince chrétien au jour […] Donné par ordre de notre plus grand saint seigneur, le pape. » Bulle Inter Caetera 1493 (extraits) Pape Alexandre VI / Rodrigo Borgia, 4 Mai 1493 (traduit de l’anglais par Résistance 71).
NOTE : l’authenticité de ce document est discutée, sans conclusion pour l’instant. Si vous avez des arguments ...

« Jamais las de s'enrichir, Alexandre VI marchande les nominations de cardinaux. On le soupçonne aussi d'empoisonner les cardinaux les plus riches pour s'emparer de leur héritage ! … On le soupçonnera d'avoir fait assassiner et jeter dans le Tibre son frère aîné ainsi que d'avoir eu des relations coupables avec sa sœur Lucrèce. » https://www.herodote.net/Alexandre_VI_Borgia_1431_1503-synthese-500.php


DU CÔTE DE LA MORALE GENERALE
1- Il y a presque soixante dix ans (1952) : « Ce qui ressort de ce procès-là, ce qui est assez incroyable, c’est que la loi n’interdit pas la vente de bébé. Ce qui est illégale c’est la fabrication de faux certificats de naissance, et c’est ce dont est accusé Herman Buller. » « Hstoire de l’adoption au Québec : les enfants du marché noir » https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/01/01/les-enfants-du-marche-noir/

2 - Paru dans le journal Haaretz, 4 juin 2017 : au service pédiatrie, les enfants sont placés sous respirateur, mais comme l’électricité n’est disponible que quelques heures par jour, leur vie tient désormais au bon fonctionnement d’un générateur – qui parfois tombe en panne.  » Article « À Gaza, Israël fait des expérimentations sur des humains en situation de stress et de privations » http://www.alterinfo.net/A-Gaza-Israel-fait-des-experimentations-sur-des-humains-en-situation-de-stress-et-de-privations_a131737.html

3- Réponse de la bergère au berger : « Pour fêter l’anniversaire de la l’indépendance des Etats-Unis, la République populaire démocratique de Corée s’est fendue d’un remarquable feu d’artifice. » http://www.alterinfo.net/Et-la-lumiere-rouge-de-la-roquette-fut-La-Coree-du-Nord-souhaite-une-joyeuse-fete-de-l-independance-aux-Etats-Unis_a131726.html
Six mois auparavant, ce twitt fanfaron du berger Trump : « La Corée du nord vient d’annoncer qu’elle est au stade final du développement d’une arme nucléaire capable d’atteindre les Etats-Unis. Cela n’arrivera pas. »
http://www.alterinfo.net/Et-la-lumiere-rouge-de-la-roquette-fut-La-Coree-du-Nord-souhaite-une-joyeuse-fete-de-l-independance-aux-Etats-Unis_a131726.html

4– Il y a presque quarante ans : « Encore une fois, on ne peut qu'être d'accord avec Galbraith (et d'autres) pour admettre que la liberté et la souveraineté du consommateur ne sont que mystification. Cette mystique bien entretenue (...) de la satisfaction et du choix individuel,... , est l'idéologie même du système industriel, en justifie l'arbitraire et toutes les nuisances collectives : ... en fait le consommateur est souverain dans une jungle de laideur où on lui a imposé la liberté du choix » Jean BAUDRILLARD ; « la société de consommation » Théorie de la consommation; Gallimard, Idées 1979, pp 97-98

Guerres de religions … Quelles religions ? Contre qui ? Pourquoi ? Les réponses sont chez qui les entretiennent. Et qui ne le savent peut-être pas ... Car, hélas, on se prend à espérer qu’ils ne le sachent pas. Parce que, s’ils le savent, comme tous les pouvoirs sont entre leurs mains fébriles, les carottes sont cuites …
Bien que …

Vous pouvez compléter votre information sur les méthodes employées par les Espagnols et Portugais dès les premiers temps de leur conquête du continent américain au XVIe en tapant « Bartolomé de las casas » sur Internet.

Alter Info l'Information Alternative

LE DIABÈTE TRAQUÉ PAR LE LIONS CLUB MAÂMORA ET L’AAED

L’Association d’aide aux enfants diabétiques AAED et l’Association des amis des myasthéniques du Maroc AAMM organisent...
Au centre des soins Nouzha El Amini du Lions Club de Kénitra Maamora
LE DIABÈTE TRAQUÉ PAR LE LIONS CLUB MAÂMORA ET L’AAED
MAROC RÉGIONS KENITRA ACTUALITÉS


Le diabète traqué par le Lions Club Maâmora et l’AAED

Driss Lyakoubi, LE MATIN 04 Aout 2017

Les patients ont bénéficié de consultations médicales pour recevoir, après diagnostics, les médicaments selon les pathologies identifiées.

Le Lions Club Kénitra-Maâmora a organisé, récemment, une campagne médicale pour le dépistage du diabète. Cette opération a bénéficié à 275 patients adultes et 90 enfants nécessiteux.

À l’occasion de la célébration de la Fête du Trône, le Lions Club Kénitra-Maâmora a organisé, en collaboration avec la Direction provinciale de la santé, l’Association d’aide aux enfants diabétiques et l’Association des amis des myasthéniques du Maroc (AAMM), une campagne médicale pour le dépistage du diabète. Plusieurs moyens ont été mobilisés pour la réussite de cette opération, à laquelle se sont associés d’autres acteurs travaillant dans le domaine de la santé. Dr Aziz Rihani, président du Lions Club Kénitra-Maâmora, a tenu à saluer le personnel médical qui a supervisé cette campagne et qui était composé de 4 médecins, 6 infirmiers, 5 secouristes et 4 membres du personnel d’appui. «Plusieurs réunions ont été organisées précédemment avec les différents intervenants pour mieux préparer cette campagne, chose qui nous a permis, en outre, de collecter une bonne dotation en médicaments et en parapharmacie», a-t-il indiqué.

Il est à signaler que la campagne, qui s’est déroulée au centre pour enfants diabétiques nécessiteux, a commencé tôt le matin par la réception de la population ciblée, qui a été systématiquement orientée pour le prélèvement sanguin à la recherche d’une éventuelle maladie liée au diabète. Par la suite, les patients ont bénéficié de consultations médicales pour recevoir, après diagnostics, les médicaments selon les pathologies identifiées. À cet égard, plusieurs maladies ont été diagnostiquées et ont été traitées soit sur place, soit les patients orientés vers les établissements sanitaires spécialisés. À noter également que 275 patients adultes ont été examinés et que 90 enfants ont été auscultés par la pédiatre de service.

Dr Ahmed Idrissi, président de l’Association des amis des myasthéniques du Maroc et membre du bureau de Lions Club Maâmora-Kénitra, a tenu à préciser que parmi les pathologies dont s’occupe le Lions Club, avec son slogan «Seeing First» (voir d’abord), les maladies ophtalmologiques sont les premières visées. Il a indiqué, à cet effet, que le diabète est à l’origine de plusieurs complications oculaires. Dr Idrissi n’a pas manqué de rappeler que l’AAMM est un partenaire du Lions Club Kénitra-Maâmora. « À ce titre, le site du Lions Club sert aussi de Centre de référence régional des maladies neuromusculaires, à leur tête la myasthénie grave», a-t-il souligné.

Rappelons que depuis sa création en 1995, le Lions Club de Kénitra-Maâmora a organisé plusieurs actions en faveur des personnes vivant dans la précarité : opérations de cataracte et de dépistage de diabète, distribution de cartables et de lunettes de correction en faveur des élèves démunis, repas du Ramadan, dons d’insulines, etc.

L’une de ses plus grandes réalisations est le centre pour enfants diabétiques nécessiteux, situé au quartier Al-Maghreb Al-Ârabi. Cette structure a été réalisée avec l’appui de l’Initiative nationale pour le développement humain. (INDH) Le maître d'ouvrage en est M. Hakim Debbagh.

Le centre met à la disposition de ces enfants tous les moyens médicaux, éducatifs et ludiques afin de les aider à mieux vivre avec cette maladie chronique.

Driss Lyakoubi, LE MATIN 04 Août 2017

***
Merci à Driss et au journal

http://lematin.ma/journal/2017/le-diabete-traque-par-le-lions-club-maamora/276270.html?utm_source=link&utm_campaign=les-plus-lus&utm_medium=inside&utm_term=section&utm_content=lematin

Dr Idrissi My Ahmed

Alter Info l'Information Alternative

J’en Neymar !!!

J'en Neymar !!!
J'en est marre du Neymar à toutes les salsas... Bon, c'est mieux que l'an passé; avec la burqa qu'avait occupée les maires demeurés et le populo haineux tout l'été; cette fois ci c'est un footeux, un pousse ballon à 300 millions... Depuis des jours c'est l'histoire de la pucelle, qui veut, qui veut pas; il vient, il vient pas, on interview le père, le manager, son chien, la gamelle du chien, les croquettes, le poisson rouge de sa concierge à Barcelone; les espagnols ont les boules maousses, ce traitre qui quitte le Barca, pour ces pouilleux de qataris de Paris de tous les saint germain et cousins toutin!
"Le monde vient de changer" avec la signature de Neymar au PSG: la presse française s'enflamme". "Un roi à Paris", pour L'Equipe", "A lui Paris", pour Le Parisien, "Neymar, le transfert de tous les records" pour Le Monde.
J'ajouterais si j'osais ma touche perso: Paris outragé ! Paris brisé ! Paris martyrisé ! Mais Paris Neymarisé!
C'est vrai, depuis que l'auguste coureur de ballon rond à mis les crampons sur le sol du pays d'Emanuel Jupiter, ya un vrai embouteillage de dieu vivant vivace cheu nous en gauloiserie.
Faut dire aussi que le Neymar jr est un chrétien affirmé, un chrétien évangélique, un de ceux qui gueulent dans les églises des alléluia les mains levées vers le ciel et qui entrent en transe... Neymar parle de sa foi en disant: "La vie n'a de sens que lorsque notre idéal le plus élevé est de servir le Christ!". Il poste aussi avant chaque match une photo sur son compte Instagram en la commentant d'un: "Que Dieu nous bénisse et nous protège"... Et que tous les saints du paradis s'occupent bien de mes pépettes, ajoute t il en aparté, amen la caisse!
"Fumigènes et chants : grosse ambiance devant l'hôtel de Neymar à Paris après sa signature pour 5 ans" Les supporters amassés devant le palace 5 étoiles à matelas n'en peuvent plus, trop de bonheur... en oubliant l'inflation qui va suivre concernant le prix des places au stade... Mais bon, notre époque ne fait plus trop attention à - "cause et effet -"; voir nos dernières élections.
Donc le Neymar à canard, va se patauger du 30 millions de eurroro par mois; c'est légèrement plus que ce que je palpe en... 6 générations de Zeter laborieux. Mais ne gâchons pas la fête; le stade sera plein, les VIPs vipizés, le champagne coulera à flot, les masses devant Bein TV du Qatar descendront fortes cervoises et patates chips et pendant ce temps là, les grands méchants tireur de ficelle organiseront dans notre dos la marche du monde - en avant marche et faite pas le Macron!!!
Le 1er match à domicile pour paris c'est ce weekend, qui rencontre Amiens avec un budget de 20 millions annuel. Donc, le Neymar devra se coltiner les 11 gugusses smicards du snord tout seul comme un grand, un gland?
Pas si gland que ça le Neymar de café, car il a raison, il vit une époque de cocus, heureux de se faire empapaouter, donc, il est jeune il est beau et ramasse de la galette à faire vivre des Neymar pour les 10 générations à venir; à sa place ferais-je la fine gueule?
Bon et aussi ce mec va générer vachement de business, exemple les maillots floqués à son nom se vendront dans les 100 euros pièce; Yes! vous avec bien lu, 100 balles pour un teeshirt marqué "10 - Neymar" Fly qatari". Le prix des places vont flamber disais-je, les droits TV vont skyroquer, et tout un business marchandising annexe va éclore comme un edelweiss sur un tas de fumier!
Des jeux, des jeux! Oui mais des Panzani oups! des Qatari oui!

Georges Zeter/aout 2017

Alter Info l'Information Alternative

la Chine se lance dans les OGMS, le clonage et les embryons génétiquement modifiés, et la fabrication de moustiques génétiquement modifés

la Chine se lance dans les OGMS, le clonage et les embryons génétiquement modifiés, et la fabrication de moustiques génétiquement modifés
La Chine invente le clonage de cochon en masse
http://www.huffingtonpost.fr/2014/01/14/chine-clone-cochon_n_4595494.html   Le
plus grand site mondial de clonage d''animaux est en construction en Chine. Dès
l''an prochain, l''usine doit produire en série chiens et chevaux. Et jusqu''à
un million de vaches par an.
http://www.lexpress.fr/actualite/monde/asie/en-chine-une-usine-geante-de-clonage-de-vaches-et-de-chiens_1739366.html
 Clonage : un scientifique chinois promet bébés à la carte et bons steaks
http://www.leparisien.fr/international/clonage-un-scientifique-chinois-promet-bebes-a-la-carte-et-bons-steaks-01-12-2015-5329647.php
Le premier embryon humain génétiquement modifié est chinois  Des chercheurs
chinois ont fait ce que personne n''avait encore osé faire : modifier les
gènes d''un embryon humain. Le monde scientifique inquiet avait pourtant
prévenu que personne ne devait toucher au génome humain
http://lepeupledelapaix.forumactif.com/t31603-le-premier-embryon-humain-genetiquement-modifie-est-chinois
 Chine : des embryons humains génétiquement modifiés, une première qui
inquiète , Junjiu Huang, un généticien de l''Université Sun Yat-sen à
Guangzhou, explique comment ils ont manipulé des gènes de plusieurs dizaines
d''embryons fécondés, mais pas viables, qui n''auraient pas pu de ce fait se
développer et produire des êtres humains. Ces embryons provenaient d''une
clinique de fertilité.
http://www.rtl.fr/actu/environnement/chine-des-embryons-humains-genetiquement-modifies-une-premiere-qui-inquiete-7777454238
En Juillet 2017, La Chine a accordé aux OGM des USA plus d''accès au marché
domestique chinois après que les experts en aliments aient déclaré qu''ils
étaient en sécurité pour la consommation. Les importations de 16 variétés
de cultures génétiquement modifiées, y compris le soja GM et le maïs, ont
été approuvées par le ministère chinois de l''Agriculture le mois dernier.
Yang Xiaoguang, chercheur à l''Institut national pour la nutrition et la
salubrité des aliments au Centre chinois pour le contrôle et la prévention
des maladies, a déclaré que les scientifiques conviennent largement que les
aliments génétiquement modifiés sur les marchés chinois et étrangers sont
sans danger pour manger. Yang, qui a été engagé dans la recherche de la
sécurité alimentaire GM depuis plus de 20 ans, a déclaré qu''il n''y avait
aucune preuve que les aliments génétiquement modifiés sont nocifs pour les
humains.
https://sputniknews.com/asia/201707281055947614-china-genetically-modified-crops-permission/
Le gouvernement chinois est pro OGM, et sputnik news ne fait aucun commentaire
sur le fait que la Chine ait trouvé les OGM américains inoffensifs.  Un
article Russe qui chante les louanges du riz OGM ( Le riz OGM sauvera-t-il
l''humanité)
https://fr.sputniknews.com/presse/201512011019943884-ogm-riz-famine/   Un centre
de recherche d’OGM d’international (IRRI) qui comprend des scientifiques
Russes, Indiens, Chinois et une entreprise de recherche collaboratrice chinoise
entre autres veulent tester leur riz OGM en Asie du Sud-Est source russe
https://fr.sputniknews.com/societe/201602151021758301-riz-recherche-genetique/  
Les BRICS se lancent aussi dans la course aux OGMS. Voilà pourquoi l''UE a
acheté Monsanto c''est pour contrer le fait que Syngenta a été acheté par la
Chine.https://fr.sputniknews.com/sci_tech/201602081021580142-chine-nourriture-syngenta/
 l’institut internationale de recherche sur le riz (IRRI) est fondé par
Rockfeller et est investit par Bill Gates.  Il comprend des rechercheurs
scientifiques russes, chinois, indiens, et les bases de cet institut se situe
dans l’Asie du Sud Est.
https://en.wikipedia.org/wiki/International_Rice_Research_Institute  « Les
chercheurs espèrent que les nouvelles variétés sauront résister à tous ces
problèmes. « On va pouvoir obtenir les propriétés qu’on veut dans le riz,
en termes de résistance à la sécheresse et aux maladies, de rendement », dit
Nikolaï Alexandrov, bio-analyste russe de l’IRRI." source
https://fr.sputniknews.com/societe/201602151021758301-riz-recherche-genetique/  
Russie: "les recherches scientifiques sur les OGM seront autorisées»
https://fr.sputniknews.com/russie/201607041026393059-ogm-russie-poutine/ En
savoir plus sur
http://www.alterinfo.net/Technologie-compteurs-intelligents--OGMs-USA-Chine-Israel-Russie-et-Nouvel-Ordre-Mondial-La-dictature_a128960.html#mXu3hD4olPeowlcq.99
L''IRRI a collaboré pour ses recherches avec la BGI, entreprise hi-tech
chinoise spécialisée dans la génomique La Chine fabrique aussi ses propres
OGM depuis qu''elle a acheté en 2016, Syngenta leader mondial des pesticides et
des OGM à côté de Monsanto Les autorités chinoises ont donné leur feu vert
à l''acquisition du groupe suisse d''agrochimie Syngenta par le conglomérat
d''Etat chinois ChemChina, a annoncé le groupe suisse mercredi. "Cette
approbation représente une étape de plus vers la finalisation du rachat qui
est attendue au courant du deuxième trimestre 2017", a-t-il ajouté.  
L''opération a obtenu le feu vert de 19 autorités, dont celles début avril
des gendarmes de la concurrence aux Etats-Unis et en Europe. Le Mexique a
toutefois posé des conditions au rachat.   Les conditions définies par les
autorités mexicaines (Cofece) pour préserver la concurrence incluent notamment
la cession de cinq produits de Syngenta.   L''Inde est le seul pays qui doit
encore se prononcer sur cette opération, évaluée à 43 milliards de dollars
et considérée comme la plus grosse acquisition d''un groupe chinois à
l''étranger.   Annoncée en février 2016, elle devrait permettre à la Chine
de doper sa production agricole nationale, pour nourrir sa population de 1,3
milliard d''habitants, alors que la surface des terres cultivables se réduit
inexorablement dans le pays.
https://ih.advfn.com/p.php?pid=nmona&article=74328112 A Bâle, Syngenta veut
convaincre qu’il doit passer sous pavillon chinois Un passage sous pavillon
chinois pour une icône de l’industrie suisse, dont les semences, pesticides
et OGM sont vendus à travers le monde. L’opération coûterait 43 milliards
de dollars à ChemChina. Soit la plus plus grosse acquisition jamais réalisée
à l''étranger, et de loin, par un groupe
chinoishttp://www.usinenouvelle.com/article/a-bale-syngenta-veut-convaincre-qu-il-doit-passer-sous-pavillon-chinois.N377402
La Chine vient d''acquérir la société suisse Syngenta, l''un des leaders
mondiaux des pesticides et des plantes génétiquement modifiées, pour la somme
astronomique de 46 milliards de dollars. Cet achat, réalisé via l''entreprise
publique China National Chemical Corp est le plus grand de toute l''histoire de
la Chine. les autorités chinoises ont même organisé une campagne de soutien
aux OGM: le président Xi Jinping a appelé à développer activement ces
technologies en Chine pour "empêcher la domination de compagnies étrangères
sur ce marché". Selon les informations disponibles, Pékin investira près de 3
milliards de dollars dans la recherche OGM entre 2006 et 2020.
https://fr.sputniknews.com/sci_tech/201602081021580142-chine-nourriture-syngenta/
L''équipe chinoise de recherche prévoit également de construire une usine de
moustiques infectés en laboratoire par la bactérie Wolbachia au Brésil, a
déclaré Xi à un journal local (lien en chinois) ce mois-ci. Le Brésil a
lancé son premier essai sur les moustiques Wolbachia en 2014 Une équipe de
scientifiques, dirigée par Xi Zhiyong, de l''Université chinoise Sun Yat-sen
et de l''Université d''État du Michigan, a annoncé lundi (14 mars) qu''elle
reproduit des moustiques infectés par la bactérie Wolbachia, qui produit des
œufs stériles lorsqu''ils s''accouplent avec des femelles le sauvage Le
programme Global Eliminate Dengue a publié des moustiques infectés en
laboratoire par la bactérie Wolbachia en Australie, au Vietnam, au Brésil et
en Indonésie La plus grande "usine de moustiques infectés au Wolbachia du
monde" est en Chine, d''une superficie totale de 3 500 mètres carrés (38 000
pieds carrés), et quatre ateliers qui peuvent élever 5 millions de moustiques
par semaine, a été créé dans la ville de Guangzhou, dans le sud de la Chine,
où la fièvre de la dengue frappe annuellement. Une usine chinoise reproduit 20
millions de moustiques mâles infectés au Wolbachia par semaine et les libère
dans la nature pour copuler avec des moustiques femelles sauvages On ne sait pas
encore où les moustiques mâles infectés par Wolbachia seront libérés à
l''avenir. Mais le projet pilote de l''équipe de recherche a publié 500 000
moustiques mâles infectés par Wolbachia dans une petite île de Guangzhou en
mars 2015
https://qz.com/640394/a-chinese-mosquito-factory-releases-20-million-of-the-little-buggers-into-the-wild-every-week/
Oxitec l''entreprise britannique a relâché ses moustiques génétiquement
modifiés au Brésil en 2012
http://www.dailymail.co.uk/news/article-3425381/Are-scientists-blame-Zika-virus-Researchers-released-genetically-modified-mosquitos-Brazil-three-years-ago.html
L''usine chinoise de moustique a relâché des moustiques infectés au
Wolbachia au Brésil en 2014
https://qz.com/640394/a-chinese-mosquito-factory-releases-20-million-of-the-little-buggers-into-the-wild-every-week/
le virus Zika est apparu au Brésil en 2015. Est-ce que c''est un cocktail dû
au fait que des moustiques mâles génétiquement modifiés et des moustiques
mâles infectés au Wolbachia se soient trouvés les deux à se copuler avec les
moustiques femelles sauvages dans le même endroit? En tout cas, maintenant que
le virus Zika est apparu, la Chine veut à nouveau lancer des moustiques
infectés au Wolbachia, cette fois-ci contre le Zika, (décidémment, ils en
gagnent du fric avec les moustiques génétiquement modifiés ou infectés au
Wolbachia, ces puissances mondiales) L''université chinoise Sun Center Yat-Sen
en coopération avec l''université américaine Michigan University Joint Center
of Vector Control for Tropical Disease effectue des essais sur le terrain pour
prévenir le virus Zika près de Guangzhou, en Chine.  Considérée comme la
plus grande usine mondiale de moustiques, le laboratoire chinois de Guangzhou
élève des millions de moustiques mâles pour les infecter au Wolbachia pour
des recherches qui pourraient s''avérer essentielles à la course pour éviter
la propagation de Zika Les moustiques du laboratoire de Chine sont infectés par
une souche de Wolbachia pipientis Le projet de la Chine de lancer des moutisques
infectés au Wolbachia est une collaboration internationale à but non lucratif
menée par le Professeur Xi Zhiyong, directeur du Sun Yat-Sen
University-Michigan University Joint Center of Vector Control for Tropical
Disease avec le soutien de divers niveaux du gouvernement chinois et d''autres
organisations
https://www.yahoo.com/news/worlds-largest-mosquito-factory-hopes-000000342.html
Google a copié la Chine et a aussi lancé des moustiques infectés par
Wolbachia en juillet 2017 en Californie les moustiques sont élevés par un
robot
http://www.businessinsider.fr/us/wolbachia-mosquitoes-california-google-alphabet-2017-7/
la Chine va aussi lancer ses moustiques génétiquement modifiés (infectés
avec la bactérie Wolbachia en laboratoire) au Mexique: "Xi a travaillé avec
les moustiques Aedes aegypti qu''il a infectés avec la bactérie Wolbachia
depuis 2005, et en Chine, il a adapté ses méthodes pour traiter l''Aedes
albopictus, plus fréquent en Asie du Sud-Est. Il va bientôt prendre sa
technologie à l''échelle mondiale. Avec l''aide d''une subvention de 1 million
de dollars de l''Agence des États-Unis pour le développement international, il
envisage de mettre en place une usine de moustiques similaire au Mexique en mars
2017.  Chen Chunping, dont les yeux étaient à peine visible derrière un
masque volumineux et une gommette, a déclaré qu''elle était d''abord choquée
quand elle a vu l''usine, un espace labyrinthique avec de multiples salles
consacrées à la recherche et à la production en série de moustiques. "Je
pensais que c''était un endroit surréaliste qui sortait d''un complot de
science-fiction, mais je m''y suis habitué bientôt", a déclaré Chen, qui
dirige le programme d''alimentation des moustiques. Mais l''élevage en masse de
millions de moustiques n''est pas une tâche facile  Les chercheurs commencent
par injecter Wolbachia dans des œufs de moustiques au microscope pour établir
leur première génération de moustiques infectés. Ces moustiques se
reproduisent et produisent plus d''oeufs à récolter, qui sont cultivés dans
des plateaux remplis d''eau jusqu''à ce qu''ils se transforment en larves. Une
fois qu''ils deviennent des pupes, les chercheurs séparent manuellement les
mâles des femelles à travers un engin de tamis de verre dans la chambre de
«séparation sexuelle» pendant environ quatre heures par jour. Les femelles
plus grandes sont prises dans le tamis tandis que les mâles plus minces
glissent dans l''eau en dessous. Les assistants de laboratoire détruisent les
femelles tandis que les mâles sont emballés dans des récipients en plastique
afin qu''ils puissent se transformer en moustiques adultes qui peuvent être
préparés pour la libération
http://edition.cnn.com/2016/12/28/health/china-mosquito-factory-zika-dengue/index.html
La Chine et l''entreprise britannique Oxitec, et Google l''entreprise
américaine vont inonder le monde de leurs moustiques OGM ou infectés au
Wolbachia.
http://edition.cnn.com/2016/12/28/health/china-mosquito-factory-zika-dengue/index.html
Le Vietnam, l''Indonésie, l''Australie ont déjà reçu leurs moustiques
infectés au Wolbachia en 2014
http://usa.chinadaily.com.cn/epaper/2014-11/10/content_18894656.htm  Les
moustiques chargés de bactéries produisent des descendants qui meurent
rapidement (soi-disant). La Chine et les États-Unis libèrent des millions dans
la nature Ce que moins de gens savent, c''est qu''il existe un autre type de
moustique modifié qui ne porte pas l''étiquette «génétiquement modifiée»,
qui est déjà testée à l''air libre aux États-Unis et en Chine Dans les
projets en Chine et aux États-Unis, les moustiques mâles sont infectés par
une autre version de la bactérie que les femelles sauvages
https://www.technologyreview.com/s/601059/altered-mosquitoes-quietly-tested-in-the-us/
"Chine : Des embryons génétiquement modifiés pour lutter contre le Sida  La
Chine s’entête donc et entend poursuivre ses manipulations génétiques
d’embryons humains, en dépit des inquiétudes d’ordre éthique qu’elles
suscitent"
https://www.minutenews.fr/actualite/sante/chine-embryons-genetiquement-modifies-lutter-contre-sida-171762.html
Après la Chine, la Suède et le Royaume-Uni, les Etats-Unis ont mené leur
premier essai de modification génétique d’un embryon humain. . Pour la
première fois, une étude utilisant l’outil d’édition génétique
CRISPR/Cas9, qualifié de "ciseau génétique", a été menée aux Etats-Unis
sur des embryons possédant des malformations génétiques.  La technique avait
déjà été employée en Chine, soulevant l’indignation d’une partie de la
communauté scientifique et de l’opinion publique.
http://www.francetvinfo.fr/sante/decouverte-scientifique/une-equipe-americaine-a-genetiquement-modifie-des-embryons_2310721.html

Alter Info l'Information Alternative

Guerre économique : Les USA ont la Chine dans le collimateur

Guerre économique : Les USA ont la Chine dans le collimateur


    Il flotte dans l'air une odeur de guerre commerciale. Donald Trump a exprimé sa déception sur Twitter. Il en veut à la Chine qui tente de faire pression pour que la Corée du Nord abandonne son programme atomique et ses tirs de missiles. L'ambassadrice US aux Nations Unies, Nikki Haley, a dit que Washington ne chercherait pas à ce que le Conseil de sécurité de l'ONU prenne les choses en main après le dernier tir de missiles en Corée du Nord. Selon elle, « le temps du dialogue est passé ». Elle pense que c'est à Pékin « qu’ils doivent décider s'ils sont enfin prêts à prendre des mesures vitales » contre Pyongyang.


    Selon Politico, les principaux conseillers du Président Donald Trump se réunissent en petit comité en coulisses, dans le but de pondre un jeu de mesures économiques visant à châtier la Chine. Il existe toute une panoplie d'options envisageables, dont les restrictions commerciales. Parmi les autres possibilités, il y a les sanctions économiques. Durant sa campagne électorale, le Président Trump a déploré à plusieurs reprises les « pratiques commerciales déloyales » de la Chine.


    Son langage avait changé en avril, après sa rencontre avec le Président chinois Xi Jinping et sa femme, lors de leur visite diplomatique à Mar-a-Lago, la résidence de Trump en Floride. La critique est à présent de retour. Les tirs de missiles des Coréens du Nord ont encore jeté de l’huile sur le feu.


    Le Président Trump semble n'avoir aucune politique envers la Chine. Il saute des promesses de rapprochement avec Taiwan, pour défier Pékin, aux conversations amicales de Mar-a-Lago, puis revient à des projets de mesures punitives.


    Les mesures peuvent viser les tarifs et les quotas de l’importation d'acier chinois, ou une combinaison des deux. En théorie, les transactions chinoises sur le sol US pourraient être gelées et les programmes économiques communs pourraient être réduits. Au début de 2016, Trump a aussi menacé d'augmenter de 45% le tarif des produits chinois importés, et de fermer leur marché aux USA.


    Les Chinois pourraient riposter en limitant les importations US et en raréfiant les produits US sur le marché asiatique. Si la guerre commerciale éclatait, le gouvernement de Pékin profiterait du fait que ce sont les USA qui l'ont déclenchée, pour dire à ses partenaires du projet Route de la Soie, que Washington n’est pas digne de confiance, qu’il donne la priorité à la menace au lieu de la négociation en politique. Il ne fait aucun doute que pour protéger leurs intérêts, les Chinois utiliseront les moyens que donne leur l’adhésion à l'OMC. Le gouvernement de Pékin possède à présent pour plus de 1000 milliards de dollars d’obligations du Trésor US (5,5% de la quantité totale). Il peut les vendre.


    Les Chinois ont leurs propres soucis. La dernière chose qu'ils veulent, c'est l'effondrement du régime nord-coréen suivi de flux de réfugiés et de la présence militaire US en Corée du Sud, à la frontière chinoise.


    En fait, le déploiement du système de défense antimissile THAAD en Corée du Sud, est le premier pas dans cette direction. Les Chinois s’y sont fortement opposé, mais c'est ce que trafiquent les USA sous prétexte de menace des missiles de la Corée du Nord. Ce déploiement est pistonné par les Japonais. De plus, les Sud-coréens ont l’intention de moderniser les systèmes de défense antimissiles Patriot US présents sur leur sol.


    Avec des échanges bilatéraux atteignant 519 milliards de dollars en 2016, la Chine et les USA sont désormais l’un pour l’autre les deuxièmes partenaires commerciaux. Et la guerre commerciale entre géants économiques pourrait affecter le monde entier.


    Il n’y a pas que la Chine. Le vice-président Mike Pence, a fait savoir le 1er août, lors de sa visite en Géorgie, que Donald Trump allait bientôt signer un projet de loi de nouvelle série de sanctions contre la Russie, l'Iran et la Corée du Nord. Semblant être logées à la même enseigne, la Russie et la Chine font l’objet de mesures punitives US. Avec celles imposées au Président vénézuélien Maduro, imposer des sanctions a l’air de devenir le stratagème le plus utilisé par Washington pour atteindre ses objectifs de politique étrangère.


    Depuis 2017, l’US Office for Foreign Assets Control (Ofac) applique 26 programmes de sanctions. La guerre économique contre la Russie a suscité de sérieuses protestations au sein des alliés des USA en Europe. De nombreuses entreprises européennes étudient les perspectives d'investissements en Iran, malgré les sanctions US. La guerre contre la Chine ne rendra pas heureux de nombreux alliés des USA, en particulier en Asie-Pacifique.


    Il y a quelque temps, de nombreux pays d'Asie-Pacifique ont été frustrés par le rejet de l'administration du Partenariat transpacifique (TPP), sur lequel ils comptaient tant. Contre le projet chinois en cours de réalisation, Route de la Soie, les USA n'ont rien à opposer.


    Les sanctions sont toujours blessantes. Les guerres économiques sapent les ressources de la même manière que les conflits armés. Mais cette fois-ci, les USA ont tendance à les généraliser. Par exemple, le président rumine le projet d’instaurer des droits de douane allant jusqu'à 20 pour cent aux importateurs d'acier, comme la Chine. Cela pourrait déclencher la guerre économique totale. À la veille du sommet du G20 de Hambourg en Allemagne, le Fonds monétaire international a averti les dirigeants que suivre des politiques nationales ne respectant pas les règles des accords du commerce international, mettrait en péril la reprise de la croissance mondiale. « Comme les politiques nationales interagissent inévitablement dans un certain nombre de domaines vitaux en produisant de fortes retombées dans tous les pays, l'économie mondiale marche bien mieux pour tous quand les décideurs s'engagent dans un dialogue permanent et travaillent sur les mécanismes convenus pour résoudre les désaccords, » disait l'avertissement.


    Avec leurs sanctions servant généreusement d’outil de politique étrangère, les USA seront largement considérés comme un partenaire commercial peu fiable qui balance à cœur joie des sanctions. Les autres pays chercheront des partenaires différents, plus fiables. Comme toute guerre, la guerre commerciale apporte des problèmes et ne profite à personne. Il y aura des conséquences mondiales dangereuses et aucun gagnant. Désirant la réussite de sa politique « les États-Unis d’Amérique d’abord », l'administration a pris une mauvaise pente.


Strategic Culture Foundation, Andrei Akulov, 2 août 2017

Original : www.strategic-culture.org/news/2017/08/02/china-crosshairs-us-wage-economic-wars-against-multiple-foes.html
Traduction Petrus Lombard



Alter Info l'Information Alternative

les USA, la Russie, la France, la Chine, etc…lancent des puces RFID dans tous les vêtements pour traquer leurs citoyens, la Russie a signé un contrat avec Macron pour qu’EDF participe à la ville intelligente russe Skolkovo situé près de Moscou

les USA, la Russie, la France, la Chine, etc...lancent des puces RFID dans tous les vêtements pour traquer leurs citoyens, la Russie a signé un contrat avec Macron pour qu'EDF participe à la ville intelligente russe Skolkovo situé près de Moscou
La Russie construit une ville intelligente à côté de Moscou avec l''aide
d''entreprises américaines
http://www.urenio.org/2015/03/05/smart-city-strategy-skolkovo-russia/
https://www.rt.com/business/cisco-russia-skolkovo-veklselberg-407/  Les grandes
entreprises internationales comme Microsoft, Samsung, Cisco, Nokia et Boeing
étaient des premiers investisseurs de la ville intelligente de Russie,
Skolkovo. Le MIT s''est associé à l''université russe
Skoltech.https://www.theguardian.com/cities/2015/jun/12/inside-skolkovo-moscows-self-styled-silicon-valley
Même EDF veut participer à la ville intelligente russe Skolkovo, et donc en
2016, le ministre de l''économie français Macron et le ministre de
l''économie Russe Alexey Ulyukaev ont fait des contrats France-Russie pour la
réalisation de smart grid et compteurs intelligents et de villes intelligentes
http://www.ewdn.com/2016/01/25/russias-skolkovo-and-frances-edf-team-up-to-develop-new-energy-efficient-solutions/
En janvier 2016, Skolkovo et EDF, le géant français de l''électricité, ont
signé un mémorandum d''accord alors que le ministre de l''économie
française, Emmanuel Macron, a rencontré son homologue russe Alexey Ulyukaev à
Moscou. Le partenariat était destiné à couvrir les domaines de l''efficacité
énergétique ainsi que les réseaux intelligents, les villes intelligentes et
le stockage de l''électricité
http://www.ewdn.com/2017/07/21/french-corporate-giants-decathlon-and-servier-hunt-for-russian-startups-at-skolkovo/
On sait bien que l''électricité peut être disponible sans compteurs
intelligents, la preuve, c''est que les magasins ont stoppé la production de
petits panneaux photovoltaïques, pour que les gens soient obligés de dépendre
des grandes smart grid. Comme Castorama, par exemple, qui a stoppé pour une
raison ignorée la vente de ses petits panneaux photovoltaïques
http://www.castorama.fr/store/Panneau-Photovolt-CIGS-12V-15W-PRDm537088.html En
Russie, le puçage RFID est partout: Le gouvernement russe considère de mettre
les étiquettes RFID sur tous les nouveaux vêtements. Le gouvernement russe
envisage d''utiliser des étiquettes RFID sur toutes les étiquettes des
vêtements et des chaussures fabriqués et vendus dans l''ensemble des États
membres de l''union douanière, à savoir la Russie, la Biélorussie et le
Kazakhstan
http://www.silicon.co.uk/workspace/russian-government-considers-rfid-tags-new-clothes-135776?inf_by=59836001671db8074f8b48d8
Les animaux domestiques pucés en Russie https://youtu.be/YQTN1mgUIcA Un Russe
dénonce la présence de puce RFID dans les vêtements russes «  une puce RFID
dans vos tee-shirts ! »https://www.youtube.com/watch?v=lD561MOUdak en dessous
de la vidéo, un commentaire d''un opposant qui pourrait être un espion du KGB
ou un espion d''une multinationale russe vendeuse de vêtements RFID , car il
avait son nom et sa photo, ce qui montre qu''il cherchait à obtenir des points
auprès du gouvernement russe) a insulté le Russe qui a lancé la vidéo qui
dénonçait la présence des puces RFID dans le tee shirt, en disant que la puce
RFID était désactivée à la caisse, qu''elle pouvait être enlevé, et qu''il
devait aller voir un psychiatre. «   Et vous l''auteur de cette vidéo, je
vous recommande fortement d''être examiné par un psychiatre pour la
schizophrénie ... » https://www.youtube.com/watch?v=lD561MOUdak Voilà
comment sont traités les opposants politiques en Russie. Donc tout les russes
qui dénoncent la présence de puce RFID dans les vêtements sont envoyés aux
psychiatres en Russie.  un autre article venant des français, dénonce que la
puce RFID ne peut jamais être désactivée, ce qui montre que le russe de la
vidéo avait raison de se méfier des tee shirt vendus dans les magasins russes
« La puce est désactivée dès l’achat effectué, mais elle reste
réceptive, s’inquiète le délégué FO. À la sortie du magasin, le portique
ne sonne pas, mais une lumière s’allume. Ça pose la question de la
traçabilité et des libertés individuelles. Imaginez à l’avenir un écran
publicitaire ciblé qui vous dise "Votre t-shirt Décathlon a déjà deux ans,
il serait temps d’en changer et nous avons sorti de nouveaux coloris qui
pourraient vous plaire." »
https://www.force-ouvriere.fr/chez-decathlon-85-des-produits-sont-connectes
Donc voilà que ce soit en France ou en Russie, il y a des puces RFID dans les
vêtements et elles restent réceptives. Pas étonnant que le nombre
d''électrosensibles augmente sans cesse. Dans la recherche d''objets connectés
nuisibles, on oublie toujours de s''interroger sur les objets connectés qui
sont déjà sur nous. Solution dans tout cela : Ne plus laisser les magasins et
multinationales contrôler la fabrication de vêtements ou de chaussures,
apprendre à tout refaire à la main, prenez des leçons de couture, pour
refaire les métiers à tisser comme au bon vieux temps. Un prêtre orthodoxe
dénonce qu''en Russie, la puce RFID se fait secrètement implanté
https://youtu.be/7VgNiIHOmIk  titre de Sputnik News: "Demain les gens ont une
puce RFID pour voyager dans les métros": Et quand le journal russe parle de
métros, c''est des métros de Moscou dont il parle: Un ingénieur Russe a
inventé une puce RFID pour voyager dans le métro à Moscou
https://sputniknews.com/science/201506111023238570/ Donc on critique les puces
RFID américaines, pour vanter ensuite les puces RFID créés par les
ingénieurs russes? Voilà la preuve qu''il faut regarder deux côtés, et quand
on est anti puce RFID, on devient anarchiste, car on voit que les USA autant que
la Russie veulent des puces RFID sur les humains pour tous les prétextes. La
Russie développe un équipement qui relie le cerveau et l''ordinateur,
l''ordinateur peut lire les pensées à partir des ondes cérébrales
https://sputniknews.com/science/201506081023074754/ On critique le DARPA, mais
d''un côté, on fait la même chose, on crée des ordinateurs pour lire les
pensées humains. Les transhumanistes sont partout! Autant du côté des BRICS
que du côté de l''autant, mais ils jouent le jeu des oppositions, en créant
la censure des deux côtés, pour cacher le fait, que l''être humain n''aura le
choix en fait qu''entre la puce RFID rouge ou la puce RFID verte.  NejroNet
projet transhumaniste de la Russie sera la prochaine étape du développement de
l''Internet moderne (Web 4.0), dans lequel l''interaction des participants
(homme - homme, l''homme - la machine) sera réalisée avec l''aide de la
nouvelle interface cerveau-ordinateur et les ordinateurs eux-mêmes se
neuromorphiques (comme le cerveau) en utilisant une architecture
numérique-analogique hybride. On prévoit l''émergence de réseaux de neurones
sociaux et une intelligence homme-machine hybride.  La réponse à cela
l''émergence de diverses solutions technologiques à base de NeyroNeta (y
compris l''intelligence homme-machine hybride) qui élargiraient les ressources
du cerveau humain et d''accroître sa productivité en intégrant la
technosphère. (la Russie implantera une puce dans le cerveau humain pour
accroitre la productivité (ou la réduire…) et détruire l''âme des humains
comme le fait déjà les USA) En 2035, il a pris l''apparition d''au moins 10
entreprises de champions nationaux dans le segment mondial du B2C et marché B2B
avec une capitalisation totale d''environ 70 milliards de roubles
http://rusneuro.net/chto-takoe-nejronet  La plupart des puces RFID en Russie
sont en provenance des États-Unis ou en Chine sont de la taille d''un grain
 https://www.rbth.com/science_and_tech/2017/02/02/russian-cyborgs-among-us-technology-that-literally-gets-under-your-skin_694288
Un ingénieur Russe invente une puce RFID sous cutanée pour les humains
https://sputniknews.com/science/201506111023238570/  En outre, la technologie
israélienne ALOX ™ a été affectée à la ville de Vladimir Projet de
production de substrat LED. Les co-investisseurs dans le projet sont RUSNANO et
un fonds de risque créé avec la participation de Russian Venture Company et de
la société israélienne Micro Components Ltd., le développeur de la
technologie.
http://www.semiconrussia.org/en/sites/semiconrussia.org/files/docs/Russia%20Market%20Update%20Nov%202012.pdf
Une citoyenne Russe dénonce le 20 septembre 2015 que la Russie suit le
programme de Bilderberg en secret : https://youtu.be/rl2BsXXlRkw  L''homme
cyborg est en préparation en Russie. les ingénieurs Russes ont créé un
ordinateur qui peut contrôler le cerveau humain en utilisant des électrodes
plaqués sur le crâne qui mesure les ondes cérébrales (même si le prétexte
est d''être contrôlé par lui, on sait que l''inverse est possible puisque
qu''une fois qu''il y a communication, l''inverse de pouvoir peut être inversé
à tout moment) En plus avec cet ordinateur, l''élite Russe peut pirater et
savoir ce que contient le cerveau de leurs citoyens Russes à tout moment.
L''invasion Big Brother va jusque dans le cerveau.
https://sputniknews.com/science/201505161022207066/https://sputniknews.com/science/201506081023074754/  
 en 2025 le cerveau de chaque citoyen russe sera implantée par une puce!
L''ordre d''implantation d''une puce dans le cerveau des citoyens russes a
déjà été signé par le gouvernement de la Fédération de Russie
http://www.consultant.ru/document/cons_doc_LAW_99457/
http://www.deathofcommunism.josru.com/russian-people-to-be-microchipped-untill-2025/.
De plus, c''était il y a 4 ans. Il s''agit de l''ordre du ministère de
l''industrie et de l''énergie n ° 311 du 7 août 2007 «Sur l''approbation de
la Stratégie de développement de l''industrie électronique de la Russie pour
la période allant jusqu''à 2025» et joint à elle la Stratégie de
développement de l''électronique Industrie de la Russie pour la période
allant jusqu''à 2025. Selon ce document, dans un proche avenir, tous les
habitants de la Fédération de Russie devraient être implantés avec les
soi-disant «dispositifs électroniques multifonctionnels» (c''est ce qu''on
appelle les «chips» par les personnes communes).   Notez qu''il y a 4 ans, ce
fait est resté complètement inaperçu. Tout ce temps, nous avons continué à
nous assurer que ces hypothèses ne sont pas plus que les nouvelles histoires
d''horreur et le fruit de l''imagination malade. Rien d''étonnant. Même
lorsque l''implantation des puces va à pleine vitesse, ces personnes diront la
même chose: certaines en raison de leur statut et d''autres en raison de la
puissance de leur démence. Toutefois, contre un document officiel, vous ne
discuterez pas. Ce n''est qu''une seule citation de lui: .... "" ... Les
périphériques nanoélectroniques sans fil intégrés, qui fourniraient une
personne de contact permanente avec l''environnement intellectuel environnant,
recevront la diffusion de moyens de contact direct sans fil avec le cerveau
humain avec les objets environnants, les véhicules de transport et d''autres
personnes. La circulation de ces produits dépassera des milliards de pièces en
une année en raison de sa distribution mondiale ... "
https://www.youtube.com/watch?v=JDFLEacOIPk  la censure internet commence en
Russie à partir de novembre 2017:  Les citoyens russes utilisent tellement le
VPN que le gouvernement Russe a décidé d''interdire le VPN.  les fournisseurs
russes de services Internet seront forcés de bloquer l''accès à tous les
fournisseurs de services proxy ou VPN  La loi qui a déjà été approuvée par
la chambre basse du Parlement, la Douma, rendra illégal, l''utilisation des VPN
(et d''autres technologies associées) par ses citoyens le 1er novembre 2017 de
cette année.
http://news.filehippo.com/2017/08/putin-set-to-ban-vpns-in-russia-to-protect-citizens/
https://themoscowtimes.com/news/russia-brings-in-high-tech-rfid-chips-to-fight-illegal-fur-imports-35694
Mikron, un fabricant de microélectronique russe de 50 ans situé à Zelenograd
juste à l''extérieur de Moscou, a annoncé plus tôt cette semaine qu''il a
développé sa propre puce RFID subminiature.  Plus tôt cette année, Mikron a
annoncé des plans d''expansion, regardant les marchés européens, du
Moyen-Orient, d''Afrique et d''Amérique. Il y a deux ans, sa société mère,
Sitronics, a serré la main de la ZTE chinoise sur une énorme entreprise
commune de 2 milliards de dollars pour fabriquer des étiquettes et des
logiciels RFID.
http://www.ewdn.com/2013/05/15/russian-microelectronics-maker-unveils-its-own-ultra-small-rfid-chip/
en Russie, depuis 2 ans, tous les manteaux sont munis d''étiquettes RFID
https://themoscowtimes.com/news/russia-brings-in-high-tech-rfid-chips-to-fight-illegal-fur-imports-35694
Microsoft et Baidu ont signé une alliance stratégique dans la recherche sur
Internet en Chine.  Cette alliance permettra à Microsoft de prendre une
position forte sur le marché du « search » en Chine.
http://www.itespresso.fr/chine-microsoft-bing-s-appuie-sur-baidu-face-a-google-44115.html
Liu He, le conseiller économique du président la Chine Xi Jinping, et le
dirigeant des réformes économiques de la Chine a participé à la conférence
de Bilderberg de 2014
https://publicintelligence.net/2014-bilderberg-participant-list/  Microsoft,
Google, Yahoo, Skype soutiennent la censure chinoise: les censeurs américains
et chinoise s''entendent à merveille, le peuple sera emprisonné en un rien de
temps avec ces 2 puissances: Microsoft et Google ont aussi été accusés de
collusion avec les autorités chinoises. Microsoft a censuré, à la fin de
2005, le blog d''un journaliste chinois surnommé Michael Anti. Quant à Google,
la compagnie californienne offre aux Chinois depuis janvier un moteur de
recherche censuré, excluant des sujets sensibles comme le Tibet, la démocratie
ou le mouvement religieux Falun Gong.
https://atelier.bnpparibas/prospective/article/skype-accomode-censure-chinoise-rsf-denonce-collaboration-yahoo
Google et la Chine créent ensemble un Big Data
https://www.wsj.com/articles/google-facebook-to-invest-in-u-s-china-data-link-1476302632
https://www.youtube.com/watch?v=ycvUzcIwiCM  le conseiller intime de Mao Zedong
était un médecin qui avait étudié aux USA et en Australie et enseignait
l''anglais à Mao Zedong, et après la mort de ce dernier, est reparti à
Chicago http://factsanddetails.com/china/cat2/sub6/item71.html de façon
étonnante, on peut voir que tous les membres importants et influents en Chine
sont passés par des universités américaines. Liu He, le conseiller
économique de Xi Jinping est passé par Harvard.
http://www.scmp.com/news/china/article/1202213/harvard-alumni-liu-he-new-vice-chair-ndrc-chinas-economic-planner
Le président américain George W. Bush a déclaré mardi que les États-Unis
respecteraient la politique d''une seule Chine et ne soutiennent pas
l''indépendance de Taïwan.
http://www.china.org.cn/english/international/148197.htm  Un ancien professeur
de Yale, l''université fondé par la société secrète Skill and Bones où
était Bush, ayant des contact avec les multinationales américaines enseigne à
l''université de Pékin
http://en.bimba.edu.cn/faculty/faculty_directory/by_name/O/2013/0415/2176.html
Le président américain George W. Bush a déclaré mardi que la relation entre
la Chine et les États-Unis est «importante» et «bonne». "Nous avons une
relation importante, et c''est une bonne relation", a déclaré Bush à
l''agence de presse Xinhua lors d''une entrevue en table ronde avec les
journalistes asiatiques à la Maison Blanche avant son voyage en Asie. Il a
déclaré que les États-Unis et la Chine «ont une bonne coopération» sur le
commerce et peuvent également travailler ensemble dans la guerre contre le
terrorisme, pour faire progresser les négociations commerciales multilatérales
du Cycle de Doha et dans les domaines de l''énergie et de la lutte contre la
grippe aviaire.  il a déclaré que la réévaluation de la monnaie de la Chine
est le «début d''une monnaie basée sur le marché». Ce fut un pas en avant.
http://www.china.org.cn/english/2005/Nov/148081.htm  L''Université de Yale a
eu une relation plus longue et plus profonde avec la Chine que toute autre
université aux États-Unis. Ses liens avec la Chine datent de 1835   Le
programme de bourses scolaires de l''élève distingué de l''université de
Pékin-Yale   Depuis que la Chine a lancé sa "politique de porte ouverte" à la
fin des années 1970, les échanges académiques et les collaborations entre
Yale et la Chine se sont rapidement développées dans de nombreux domaines
http://world.yale.edu/china-history Selon Liard, «Alors que les installations
de Marks et Spencer au Royaume-Uni, American Apparel aux États-Unis et Charles
Vögele en Suisse restent les plus importants contributeurs à la croissance du
marché, des dizaines d''entreprises sont actuellement à différents stades de
mise en œuvre. La RFID en habillement de mode est Sans aucun doute ici et
maintenant. " Rappelez-vous simplement, les enfants, tous vos vêtements
American Apparel contiennent des antennes qui diffusent des informations sur
vous. Et en 5 ans, trois fois plus de "vêtements" seront également
étiquetés. Assez, non? Laissez l''infestation de zombies commencer!
http://io9.gizmodo.com/5373291/by-2014-all-of-your-clothes-will-be-tagged-with-rfid-microchips
https://www.lesmeilleursvpn.com/guide-vpn-faq/surf-anonyme-sur-internet/trump-loi-vie-privee-sur-internet/
Les principaux marchands, y compris Walmart et la chaîne britannique Marks &
Spencer, travaillent depuis des années avec leurs fournisseurs pour joindre des
étiquettes RFID aux produits   Chaque produit peut être ainsi suivi à
distance, quels que soient les volumes Pour ceux qui le souhaitent, en effet,
les puces sont désactivables sur simple demande (en demandant à un vendeur, un
agent de sécurité, ou en le faisant soi-même en posant le matériel dans un
bac conçu à cet effet).  La quasi-totalité des produits vendus dans les
magasins Decathlon est aujourd''hui déjà équipée en étiquette RFID :
textile, chaussures et accessoires non métalliques. Decathlon est parmi les
toutes premières enseignes à déployer la RFID : dès juillet 2013, tous les
produits des Marques Passion – les marques propres au groupe Oxylane,
distribués exclusivement dans les magasins Decathlon - étaient étiquetés
RFID en usine. Et, depuis le printemps 2014, la plupart des produits des autres
marques est également munis d''étiquettes RFID. « 85% des produits, en nos
magasins, disposent d''une puce RFID, et le chiffre sera de 100% en 2017 »
précise Patrice Ribout, chef de projet
https://www.decathlon.media/communique-presse/innovation-services/landing/landing.html
85 % des produits vendus par le groupe Oxylane (une marque de sport de
Décathlon) sont équipés de puces RFID
https://nxp-rfid.com/french-retail-group-oxylane-roll-rfid-item-level/   La
société Nike fut le premier fabriquant en 2006 à introduire des puces RFID
actives dans ses chaussures de sport (source :Wired). Plus récemment, de
nouvelles applications ont été développées pour permettre d’intégrer des
capteurs connectés dans de nouveaux équipements sportifs. Ainsi, le fabricant
d’équipements de sport lyonnais Babolat a mis au point une raquette de tennis
connectée. Baptisée Play & Connect, elle mesure en continu la puissance des
frappes, le type de coups et les effets de la balle. Les données sont
transmises en temps réel vers un terminal mobile qui recueille les données
afin d''obtenir des statistiques (Source : Le Figaro).  La Fédération
Internationale de football (FIFA) va tester dans les prochains mois un ballon de
football conçu pour assister les arbitres : le ballon contient un maillage
interne de fils de cuivre qui, par induction, communique avec un réseau
d’antennes fixées sur les montants des buts (Voir vidéo). Dès qu’un
ballon franchit (totalement) la ligne de but, le système envoie un signal à la
montre de l’arbitre qui peut donc valider le but (SiliconRepublic).  Le
cabinet de design Agent avait déjà imaginé, il y a deux ans, un ballon
équipé de GPS et d’une puce RFID qui permettrait d’indiquer en changeant
de couleur, si un but a été marqué, ou si la balle sort de la zone de jeu
(Voir vidéo).
http://www.proximamobile.fr/article/le-sport-s%E2%80%99ouvre-aux-objets-connectes
Adidas introduit des puces RFID dans les chaussures de sport. Voilà comment
Adidas espionne les athlètes avec ses puces RFID dans les chaussures : Les
athlètes disposent sur leurs chaussures de puces RFID qui permettent, grâce à
des bornes installées sur le parcours, de déterminer la position du coureur,
mais aussi sa vitesse, le nombre de kilomètres effectué depuis le départ etc
https://leblog.wcie.fr/2009/09/08/une-application-mobile-adidas-pour-encourager-les-athletes-du-marathon-de-londres/
Les 3 000 salariés du groupe pharmaceutique Sanofi travaillant à Gentilly
sont suivis à la trace par une puce RFID. Les données seraient anonymes. Les
syndicats veulent des preuves.  « Arrêt en salle de pause, déambulation dans
les couloirs, passage au quatrième étage, pause pipi... », depuis le 6 avril,
les 3 000 salariés du campus Sanofi de Gentilly (dans le Val-de-Marne) sont
suivis à la trace par une puce RFID installée dans leur porte-badge  Dans ce
campus où personne n''a de bureau attitré, l''instauration de ce traçage n''a
pas vocation à « suivre les flux, a expliqué une porte-parole de Sanofi, mais
de gérer de façon simplifiée l''occupation de l''espace, comme la
disponibilité des salles de réunion, des bulles, les heures d''affluence aux
restaurants d''entreprise ». Mais pour Pascal Lopez, un délégué FO
interrogé par 20 Minutes, « même avec le porte-badge anonymisé, il est
facile de faire un lien entre cette puce et celle du badge, qui sont activées
ensemble quand on passe les contrôles ».  Ce nouveau dispositif, combiné à
l''installation de caméras de surveillances panoramiques y compris dans les
espaces de détente, détériorent un climat déjà jugé « délétère » par
les syndicats, alors que le groupe est engagé dans un plan de 600 départs
volontaires, et que « des salariés sont licenciés pour défaut de performance
».
http://www.clubic.com/pro/legislation-loi-internet/donnees-personnelles/actualite-802808-salaries-rfid-donnees.html
La surveillance est généralisée, il y a des puces RFID dans toutes les cartes
étudiantes maintenant. Vous n''avez qu''à tester auprès de votre
établissement, vous verrez que tout contient une puce RFID.  Chaque badge est
muni d’un code-barres associé au numéro de sécurité sociale de
l’étudiant. Quant à la puce, elle comptabilise les entrées et sorties dans
l’établissement. Le système surveille les faits et gestes de chacun sur le
campus. «Une violation de la sphère privée inacceptable», dénoncent les
étudiants. «Une mesure de sécurité», clame les autorités locales. Pas tout
à fait. Comme tous les établissements scolaires américains subventionnés par
l’Etat, la John Hay School reçoit un montant variable d’allocations
proportionnel au nombre d’élèves présents. Peu importe s’ils sont en
classe ou non, plus il y a d’élèves sur le campus, plus l’école reçoit
d’argent. La puce RFID permet ainsi de contrôler en temps direct le nombre
d’étudiants, et donc le budget. La méthode vous choque? La John Hay School
estime être dans son bon droit. D’autres établissements le font bien! En
Californie, une école maternelle implante des puces RFID dans les vêtements
des enfants depuis 2010. D’autres structures scolaires à travers le pays lui
emboîtent petit à petit le pas. Près de 110 établissements seraient
concernés. Parce que les Américains sont passés maîtres dans l’export, ils
essaiment leurs nouvelles méthodes de surveillance d’un bout à l’autre de
l’Atlantique et du Pacifique. Du Japon au Brésil en passant par la
Grande-Bretagne, plusieurs écoles ont mis sur pied des classes pilotes RFID
https://www.letemps.ch/2012/11/29/ecole-une-puce-rfid-cartable  la Chine met des
puces RFID partout https://www.alibaba.com/showroom/clothing-rfid-tag.html  La
Russie pense que la Chine lance des cyberattaques par l''intermédiaire de fers
et de bouilloires microchipés,   Des rapports proviennent d''un certain nombre
de fers fabriqués en Chine qui contiennent des «mini microphones» et des
puces qui peuvent planter des virus dans des équipements informatiques proches
via des réseaux Wi-Fi à la maison. Selon les actualités en Russie, des lots
d''appareils électriques fabriqués en Chine tels que des bouilloires et des
fers ont été trouvés pour contenir des puces conçues pour espionner leur
propriétaire et lancer des cyberattaques.  L''histoire a débuté lorsque la
chaîne de télévision publique russe Rossiya 24 a publié des images d''un
technicien qui a séparé un fer à l''air ordinaire qui faisait partie d''un
tas d''importations chinoises, montrant ce qu''on appelait un petit micro en son
sein. Les appareils auraient été envoyés à Saint-Pétersbourg plus tôt ce
mois-ci, et des expéditions entières sont maintenant rejetées.   La chaîne a
déclaré que les périphériques sont capables de communiquer avec des
périphériques connectés à des réseaux sans-abri non protégés, à moins de
200 m (environ 650 pieds) des appareils domestiques apparemment innocents, en
lançant des attaques anti-spam et en plantant des virus. BBC News rapporte
également que le programme a trouvé des puces similaires installées à
l''intérieur de caméras et de téléphones portables, tout ce qui est censé
avoir été assemblé et expédié de la Chine voisine.
http://en.rocketnews24.com/2013/10/30/russia-thinks-china-is-launching-cyber-attacks-via-microchipped-irons-and-kettles-releases-photo/
 « Baidu recrute l''inventeur Google Brain pour le projet AI de Silicon
Valley »
http://www.theregister.co.uk/2014/05/16/baidu_poaches_google_brain_inventor_for_silicon_valley_ai_project/
La Chine puce les animaux et le nom et l''adresse des propriétaires des
animaux est inscrit dans la puce RFID
http://www.chinadaily.com.cn/photo/2011-05/17/content_12525371.htm Un
scientifique chinois veut introduire la puce RFID pour les humains (biopuce) à
Taiwan. Sous prétexte que c''est pour la santé. https://youtu.be/S9OoP_H12Rc
La Chine aussi se lance dans les insectes génétiquement modifiés et a largué
un demi-million de moustiques génétiquement modifiés au sud de la Chine
« À l''heure actuelle, une équipe de chercheurs pilotent Guangzhou et
libèrent des moustiques génétiquement modifiés sortant de pots en plastique
sur leurs camions »
http://www.tnp.sg/news/world-news/genetically-modified-mosquitoes-released-china
Le géant moteur de recherche chinoise Baidu engage un américain scientifique
qui était derrière le "Google Brain"  Baidu a ouvert un nouveau laboratoire de
recherche sur l''intelligence artificielle à Silicon Valley
https://www.technologyreview.com/s/527301/chinese-search-giant-baidu-hires-man-behind-the-google-brain/
 Baidu emploie Ex-Microsoft Exec en tant que COO en Intelligence Artificielle
Push Aidu (BIDU) a engagé Qi Lu pour être président du groupe et chef de
l''exploitation, car le géant des moteurs de recherche met l''accent sur
l''intelligence artificielle et les voitures auto-conduisant. Dr. Lu avait
déjà été vice-président exécutif de Microsoft (MSFT) chargé de son unité
de services et de services. Lu a démissionné à la fin de l''année dernière,
citant des problèmes médicaux lors d''un accident de vélo plusieurs mois plus
tôt. Lu a déjà fonctionné sur l''unité de recherche de Microsoft et a
passé 10 ans chez Yahoo (YHOO) avant de rejoindre Microsoft en 2009.
http://www.investors.com/news/technology/baidu-hires-ex-microsoft-exec-as-coo-in-artificial-intelligence-push/
Le président Bush ouvre une nouvelle ambassade américaine à Beijing avec
autorisation de la Chine, le jour où les Jeux olympiques de 2008 se lancent
https://youtu.be/LekiDxquwHM Une fille du Texas suspendue pour avoir refusé de
porter une carte d''identité étudiante implantée avec une puce
d''identification radiofréquence est renvoyée à son ancien lycée où les
cours d''automne commencent lundi, ont annoncé aujourd''hui leurs avocats. Le
volet concerne Andrea Hernandez, qui sera junior chez John Jay High à San
Antonio. Elle a été suspendue en janvier et a poursuivi le district scolaire
indépendant de Northside en matière de protection de l''environnement et de
religion. Elle a perdu l''affaire et a commencé à fréquenter une autre école
qui ne nécessitait pas aux élèves de porter les badges d''identification. Les
avocats de la jeune fille ont déclaré aujourd''hui qu''elle retournait à
l''école magnétique où la bataille juridique très contestée a commencé.
C''est parce que le district a abandonné son programme de surveillance
RFID-étudiant d''une année.   Il y a très peu de terminaisons heureuses pour
ceux qui défendent le gouvernement et disent «pas plus». Espérons que Andrea
Hernandez se révélera être l''exception et profitera de cette occasion pour
continuer à être forte pour la liberté », a déclaré l''avocat de la jeune
fille, John W. Whitehead, président de l''Institut Rutherford.
https://www.wired.com/2013/08/student-rfid-chip-flap/  Alors que la Russie est
censé critiquer tout ce que fait les USA, voici un article de louange de
sputnik news sur le transhumanisme américain avec un titre flatteur «   Les
scientifiques un pas plus près de la vie éternelle: téléchargez simplement
votre cerveau https://sputniknews.com/science/201505161022207066/  l''article
russe sputnik news dit qu''enregistrer le cerveau d''un individu dans un
ordinateur pourrait assurer son immortalité.
https://sputniknews.com/science/201505161022207066/  Sputnik news fait la
propagande du transhumanisme en disant que le transhumanisme pourrait assurer
l''immortalité.

Alter Info l'Information Alternative

Redha Malek :Un patriote intègre qui avait l’Algérie au cœur

«Les lions ne meurent pas, ils disparaissent. » (Proverbe de l’Algérie profonde)
Redha Malek :Un patriote intègre qui avait l’Algérie au cœur


Professeur Chems Eddine Chitour

«Un moudjahid de la plume s’en est allé sans bruit, sans m’as-tu vu. Un hommage mérité de la nation lu a été rendu. Il était le dernier Algérien encore en vie ayant négocié ce texte historique qui mit fin à la guerre d’Algérie. Redha Malek était membre de la délégation algérienne lors des Accords d’Evian en mars 1962. Après l’indépendance de l’Algérie, le 5 juillet 1962, Redha Malek a mené une longue carrière diplomatique. Il fut tour à tour ambassadeur à Paris, Londres, Moscou, Washington, Belgrade et a été ministre des Affaires étrangères. Redha Malek a été membre du Haut-Comité de l’Etat (HCE), une instance collégiale qui a dirigé l’Algérie de 1992 à 1994. Il a aussi été Premier ministre de 1993 à 1994 avant de fonder un parti politique, l’Alliance nationale républicaine (ANR), en 1995. Auteur de plusieurs livres, il était partisan de la séparation du pouvoir et du religieux.»(1)

Voilà résumé en quelques lignes le sacerdoce d’un homme qui a consacré sa vie au service de l’Algérie. Cependant il nous a paru utile de retracer son parcours à travers trois haltes pour tenter de cerner la personnalité de ce patriote au long cours qui, comme tout homme a eu ses faiblesses, mais au final laissera, je l’espère, une trace qui servira de repère au même titre que les géants d’une Révolution qui fut dure avec ses enfants mais qui fut épique par le souvenir qu’elle a laissé au monde.

Le patriote dans une Révolution qui a marqué le monde
Redha Malek est avant tout un intellectuel venu à la Révolution avec tout ce que cela comporte d’abandon de situation sociale. Il était étudiant et inscrit dans deux cursus. Il sera de ceux qui créèrent l’Ugema en s’engageant dans la lutte de libération. Les dirigeants algériens ne se trompèrent pas en lui confiant la direction de la création ex nihilo du journal de la Révolution El Moudjahid. Il en fit une référence et à titre personnel pour avoir lu les trois tomes édités dans les pays de l’Est, j’y ai trouvé une mine d’informations sur l’histoire de l’invasion coloniale, comme ces fêtes et bals donnés par Bugeaud où l’on faisait défiler, comme rapporté par le journal, , des Algériens avec une pancarte accrochée au cou portant la mention : «Arabes soumis.» Il y eut des rédacteurs admirables et il n’est pas rare de trouver des éditoriaux signés par de grands hommes, je veux citer Abane Ramdane, Redha Malek, Pierre Chaulet, Franz Fanon et tant d’autres qui ont réussi le tour de force, avec des moyens dérisoires, de donner une dimension planétaire à la Révolution.
Yves Courrière raconte comment — avec des faibles moyens, en utilisant les possibilités d’une grande ville pour faire le tirage de communiqués — les diplomates algériens, faisant preuve d’audace et naturellement de compétences, damèrent le pion aux Nations unies où ils luttèrent pied à pied contre la propagande de la délégation française en proposant aux diplomates des Nations unies des analyses pertinentes qui contredisaient les arguments de l’adversaire et d’année en année l’Algérie combattante engrangeait les soutiens. Ce sera la même école qui donna une dimension aussi importante que celle du maquis à la Révolution.
C’est donc tout naturellement que Redha Malek sera nommé porte-parole des négociations, d’abord à Melun, puis à Evian. Dans son ouvrage L’Algérie à Evian, Redha Malek raconte comment les négociations furent difficiles – qui n’ont rien à voir avec celles ayant amené à l’indépendance du Maroc et de la Tunisie, voire de la dizaine de pays africains qui le furent d’un coup avec des négociateurs français rompus aux arcanes de la diplomatie et des diplomates algériens qui, pour certains, étaient trentenaires, purent tenir la distance.

Redha Malek a souligné dans son ouvrage L’Algérie à Evian, véritable mine d’informations, quelques moments difficiles des négociations ; l’entêtement de la France à revendiquer la partition du Sahara, et l’extraterritorialité de la communauté européenne – une enclave française en terre algérienne – qui furent finalement abandonnés par la partie française Zineb Merzouk rapporte aussi des extraits de l’ouvrage : «Les derniers jours, lit-on, des négociations sont ponctués par de la nervosité, des incertitudes, des désaccords de part et d’autre. Et le temps paraît si long… Le samedi 17 mars, l’ambiance est fébrile à l’Hôtel du Parc. Nous devons les revoir et vérifier, en particulier, si les différents amendements qui ont donné lieu à tant de veilles y figurent bien», écrit Redha Malek. Dimanche 18 mars. Les négociateurs se retrouvent en fin de matinée pour une dernière lecture avant le moment tant attendu. (…) » (2)
« Malek qualifie la scène qui suit de spectacle insolite : «les membres de la délégation française nous lisant, tour à tour et à haute voix, les 98 pages des accords. Nous suivons studieusement sur nos documents. (…) Le moment historique arrive enfin. La signature du document. Les membres de la délégation sont surpris de voir les trois ministres français apposer successivement leur paraphe. Quant vient le tour de la délégation algérienne, raconte Redha Malek, Krim a un moment d’hésitation. Dahlab le sort d’embarras, en déclarant que pour ce qui est de l’Algérie, seul le chef de sa délégation est habilité à signer.» Passé l’effet de surprise, «le vice-président du GPRA assume pour la postérité son acte historique, en toute simplicité, sous le regard ému de ses collègues». Une poignée de main entre les membres des deux délégations, qui s’en étaient abstenus jusqu’ici, scelle l’accord et la réconciliation. Il est 17h30.»(2)

«On ne fête pas Waterloo, m’avouera, un jour, un des négociateurs français les plus en vue. J’ai trouvé le jugement excessif, mais il décrivait sans doute le sentiment dominant. Pour ce qui est de la délégation algérienne, ses membres affichent clairement leur joie. L’autosatisfaction n’était pas le fort du FLN et, la fatigue aidant, le cœur n’y était plus pour savourer un moment si ardemment attendu. Nos pensées allaient plutôt à nos proches, aux figures amies, aux innombrables compagnons de lutte qui, victimes de l’idéal qui a remué l’Algérie dans ses profondeurs, n’étaient plus là pour assister avec nous à sa concrétisation. Non ! (…) Le lendemain, 19 mars 1962, à midi, la guerre d’Algérie sera officiellement terminée.»(2)

Au service d’une diplomatie lumineuse des années 1970
Un deuxième volet d’une carrière riche est celui de participer à une diplomatie active héritière de l’aura de la Révolution qui faisait que la voix de l’Algérie portait aux quatre coins du monde et naturellement en Afrique. Ce fut le sommet des chefs d’Etat de l’Opep à la veille de 1973. Ce fut la période du Nouvel Ordre économique international aux Nations unies en 1974 proposé par Boumediene. Ce sera l’élection de Abdelaziz Bouteflika comme président de la session des Nations unies, session qui a vu pour la première fois Yasser Arafat à la tribune des Nations unies.
Deux évènements mirent Redha Malek aux premières loges. Redha Malek avait de la considération pour le général de Gaulle. Il voyait en lui un adversaire prestigieux qui malgré des tergiversations qui ont fait durer la guerre plusieurs années a été contraint à négocier l’indépendance. En tant qu’ambassadeur en France de 1965 à 1970, avec une équipe de diplomates chevronnés avec notamment Abdelkrim Chitour, Redha Malek raconte qu’après la remise des lettres de créance le général de Gaulle, dérogeant au protocole, lui fit des recommandations sur le rôle leader que l’Algérie devait avoir en Afrique. Ironie du sort, le problème de Mers El- Kebir sera réglé définitivement durant cette période.
A Evian la France voulait faire de de Mers El-Kebir une enclave. L’Algérie refusa la demande d’un bail de 99 ans, elle accepta un bail de 15 ans, qu’elle ne ratifia jamais. «Notre stratégie, écrit-il, a porté ses fruits puisque Mers El-Kebir a été évacué en 1968. J’étais alors en poste à Paris. Le président Houari Boumediene m’avait chargé de traiter ce dossier avec le général de Gaulle. Au terme d’une série d’audiences, il m’a dit : “Vous voulez que l’on parte ? Eh bien nous partons !”.»
Dans le même ordre de considération, lors du détournement de l’avion d’El Al, de Gaulle avait dans un premier temps demandé à l’Algérie, par l’intermédiaire d’Hervé Alphand, de laisser partir l’avion. L’Algérie demanda à ce que la demande soit officielle. Entre-temps, l’armée israélienne avait attaqué la Jordanie. Ceci fit changer d’avis de Gaulle qui le fit savoir aux Algériens. C’est dire si à l’époque s’agissant des grands équilibres du monde l’Algérie était consultée en priorité parmi les pays africains et arabes.
La deuxième affaire dans laquelle s’est illustrée Redha Malek sera l’affaire des otages américains en 1980. L’aura de l’Algérie jointe au savoir-faire du ministre des Affaires étrangères, Mohamed Seddik Benyahia, avec une équipe de diplomates de talent, dénoua d’une façon apaisée, à la satisfaction des deux parties (Iran et Etats- Unis), la crise. Quatre hommes ont été constamment en première ligne dans les négociations pour la libération des otages : MM. Behzad Nabavi, ministre d'État iranien pour les Affaires exécutives, Warren Christopher, secrétaire d'État adjoint américain, Redha Malek et Abdelkrim Gheraieb, respectivement ambassadeurs d'Algérie à Washington et à Téhéran. Il convient également de mentionner le nom de M. Seghir Mostefaï, qui dirigeait la Banque centrale d'Algérie, et dont les conseils techniques ont été précieux.
Ce fut à l’échelle planétaire un évènement, les otages américains reçus à Alger et «remis» par Mohamed Seddik Benyahia, notre ministre des Affaires étrangères, au secrétaire d’Etat américain Warren Christopher. On apprendra plus tard que les Américains, malgré la rupture des relations diplomatiques avec l’Iran, eurent un comportement ambivalent en aidant les Iraniens dans leur guerre avec l’Irak, ce sera le fameux scandale Irangate…

La décennie noire et l’échec de la transition vers un Etat de droit
Les convulsions du pays à la fin des années 1980 amenèrent le FIS aux portes du pouvoir. Le coup d’arrêt donné au processus électoral fut soutenu par plusieurs personnalités politiques et militaires. Redha Malek en fera partie. Il s’est toujours déclaré, sans atermoiement ni calcul politicien, partisan de la séparation entre le politique et le religieux. Il sera nommé après la mort de Mohamed Boudiaf, membre du Haut-Comité d’Etat (HCE), une instance collégiale qui a dirigé l’Algérie de 1992 à 1994.
Bien plus tard, dans une déclaration à Jeune Afrique, Redha Malek donnera sa vision des évènements : «L’Algérie a lutté pendant huit années, a réussi sa révolution. Mais celle-ci reste inachevée. Car il fallait non seulement arracher l’indépendance, mais aussi organiser une société juste et moderne, et promouvoir les libertés fondamentales. Liberté de conscience, liberté d’opinion, liberté d’expression, justice sociale… Je m’oppose à ceux qui disent que rien n’a été fait, mais il reste encore beaucoup à faire. Nous ne devons pas nous endormir sur l’oreiller de l’indépendance et de la souveraineté. L’indépendance signifie que nous sommes sur la sellette de l’Histoire. Voyez ce qui se passe dans le monde arabe. Il y a eu des dictatures inacceptables, contraires à l’évolution et au progrès. Les Constitutions doivent être respectées au même titre que l’alternance au pouvoir » (3)
« Les portes de la démocratie ont été ouvertes en Algérie en 1991. Mais des forces rétrogrades s’y sont engouffrées. Nous avons été obligés de réagir. Contre vents et marées, nous sommes parvenus à maintenir le caractère moderne de l’Algérie. J’aimerais que nos frères arabes profitent de cette expérience. Ils doivent savoir que la démocratie ne crée pas automatiquement le progrès. Les élections libres sont une chose, mais si le pays, ou l’État, est en crise, comment peut-on les organiser ? Cela peut conduire à une aventure dangereuse. Quant aux islamistes, au nom de quoi se permettent-ils de confisquer une religion ?»(3)
S’agissant de la situation de l’Algérie et après la décennie noire Redha Malek est de ceux qui constatèrent l’échec de la transition du pouvoir militaire vers le civil. Pour lui, la transition qui devait commencer en 1999 avec l’arrivée au pouvoir d’un président civil n’a pas abouti.
Fayçal Métaoui écrit à ce sujet : «Pour Redha Malek le blocage ne viendrait pas de “généraux” accrochés à leurs privilèges. Car “Un retrait de l’armée de la décision politique provoquerait une vacuité du pouvoir, que la société civile, encore fragile, et que les partis divisés sur des questions de fond n’arriveraient pas à combler”, il en appelle à une “transition”. Simultanément, les forces démocratiques doivent s’organiser afin de se constituer en force sociopolitique consistante, l’armée, de son côté, devra effectuer graduellement son retrait de façon planifiée.» «Dans quelques années, nous serons quarante millions d’habitants. On ne peut plus diriger quarante millions d’Algériens avec des méthodes vétustes !» Pour lui, l’inconsistance des institutions, le déclin du sentiment national et la perte du sens civique ne permettent pas une «interprétation sereine» du passé. «Les malheurs indicibles du présent sont automatiquement imputés à la Révolution transformée en boîte de Pandore historique», a-t-il regretté dans la préface du livre.(4)
Redha Malek formait un bloc monolithique avec l’amour du pays. Renvoyant dos à dos les révisionnistes visant à faire croire que la France nous a donné l’indépendance, et ceux qui veulent faire du combat de tous les Algériens un fonds exclusif au service d’une évanescente famille révolutionnaire dont on peut douter de la valeur ajoutée et qui font dans la fuite en avant exigeant une repentance, il déclare : «Nous n’avons pas de complexe à avoir, et absolument rien à demander. Cela dit, l’adoption d’une loi déclarant le caractère positif de la colonisation est une véritable provocation. Faut-il rappeler le génocide lors de la conquête de l’Algérie, les barriques d’oreilles coupées, les enfumades, les massacres ? Il nous suffit également de rappeler le code de l’indigénat. La France a voulu faire de nous des sous-hommes.»
Avec la disparition de Rédha Malek, l’Algérie perd un de ses derniers repères historiques. Plus que jamais et par les temps qui courent d’anomie du sens d’une perte de repères, il est important que la jeunesse sache que l’indépendance de l’Algérie ne fut pas un cadeau. C’est tout un peuple uni dans l’effort de libération du pays du joug colonial. Plus que jamais l’histoire trois fois millénaire reste à écrire.

1. http://www.lemonde.fr/afrique/article/2017/07/29/algerie-mort-de-redha-malek-negociateur-des-accords-d-evian_5166484_3212.html
2.Zineb Merzouk http://www.jijel.info/forums/thread-505.html
3. http://www.jeuneafrique.com/142387/politique/alg-rie-r-dha-malek-notre-r-volution-est-inachev-e/
4.Fayçal Métaoui
http://www.algeriawatch.org/fr/article/pol/anp_presidence/redha_malek_diagnostic.htm

Article de référence :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2017/08/02/article.php?sid=217200&cid=41

Professeur Chems Eddine Chitour
Ecole Polytechnique Alger

Alter Info l'Information Alternative

Militarisation de la péninsule scandinave : Il est temps de tirer le signal d’alarme

Militarisation de la péninsule scandinave : Il est temps de tirer le signal d’alarme
 

    Beaucoup a été dit à propos de l’accumulation de moyens militaires de l'OTAN dans les pays baltes et la Pologne – que Moscou perçoit comme de l’agitation provocatrice sapant la sécurité en Europe –, alors que la militarisation progressive mais régulière de la Scandinavie, n’a suscité que peu de remarque. Ce thème ne fait pas les manchettes et n'est pas au centre du débat public, mais étape après étape, la région se transforme en base de lancement d’attaques contre la Russie.
 

    Ørland, dans le sud de la Norvège, est en train d'être agrandie pour devenir la principale base de l’armée de l’air norvégienne. Elle abritera des F-35 Lightning fabriqués aux USA. Cet avion furtif deviendra la colonne vertébrale des forces aériennes de Norvège. La Norvège en a acheté 56. Le F-35 est un avion d’attaque, pas de défense. Capables de porter des bombes nucléaires, ces avions peuvent pénétrer profondément à l’intérieur du territoire russe pour frapper.
 

    Entraîner des Norvégiens à piloter des avions capables de porte des armes nucléaires, comme les ogives planantes B61-12, constitue une violation du Traité de non-prolifération (TNP [en français]) de 1968. L'article I du TNP interdit le transfert d'armes nucléaires vers des États n’en possèdent pas : « Tout Etat doté d'armes nucléaires qui est Partie au Traité s'engage à ne transférer à qui que ce soit, ni directement ni indirectement, des armes nucléaires ou autres dispositifs nucléaires explosifs, ou le contrôle de telles armes ou de tels dispositifs explosifs… » L'article II exige que « Tout Etat non doté d'armes nucléaires qui est Partie au Traité s'engage à n'accepter de qui que ce soit, ni directement ni indirectement, le transfert d'armes nucléaires ou autres dispositifs nucléaires ou du contrôle de telles armes ou de tels dispositifs explosifs ; à ne fabriquer ni acquérir de quelque autre manière des armes nucléaires ou autres dispositifs nucléaires explosifs… » Comment la Russie peut-elle être sûre que ces avions ne portent pas d'armes nucléaires, alors qu’il n’existe aucune sorte d’accord permettant de vérifier leur conformité avec le TNP ?
 

    Ørland est située près de Værnes, la base qui héberge 330 marines US. En mai, la base a accueilli l'exercice militaire biennal de l'OTAN « Arctic Challenge Exercise 2017 », impliquant plus de 100 avions de 12 nations. C'était la première fois qu'un bombardier stratégique US (B-52H) participait à des manœuvres.
 

    Le choix de la base a été soigneusement calculé pour garder les avions hors de portée des missiles russes Iskander (500 kilomètres), mais aucun point de Norvège n'est hors de portée des missiles Kalibr installés sur navires, avions et sur le littoral.
 

    En juin, le gouvernement norvégien a annoncé avoir pris la décision de prolonger jusqu'à 2018 la rotation des forces du corps de marine US stationné à Værnes. Cette mesure contredit la politique norvégienne qui a fait ses preuves, de ne pas déployer des bases militaires étrangères dans le pays en temps de paix.
 

    De plus, en juin, les USA, le Royaume-Uni et la Norvège, ont convenu en principe de créer une coalition trilatérale construite autour de l'avion P-8 de la marine, afin d’inclure des opérations communes dans l'Atlantique Nord, près des bases russes de la Flotte du Nord.
 

    Étant tenue de collaborer avec le système de défense antimissile balistique de l'OTAN, la Norvège installera son radar Globus II/III sur l'île de Vardøya, près de la frontière russe, à quelques kilomètres de la base de sous-marins stratégiques et de frégates de classe Fridtjof Nansen, équipées d'Aegis 5. La construction du radar est en cours. Le radar de Vardøya sera capable de distinguer les vraies ogives des factices. Un autre radar situé à Svalbard (dans l’Arctique), peut aussi être utilisé par les militaires US à des fins de défense antimissile.
 

    Des forces terrestres de Norvège sont stationnées en Lituanie, dans le cadre d'une force multinationale de l'OTAN sous commandement allemand.
 

    La Suède, un proche allié de l'OTAN, a renforcé son armée en gonflant fortement les dépenses. En décembre dernier, le gouvernement suédois a demandé aux autorités municipales de préparer des infrastructures de défense civile et des procédures en cas de guerre. Cette démarche a été motivée par le retour du pays à la « Stratégie de défense totale » de l'époque de la guerre froide. En septembre 2016, 150 soldats ont été mis en service permanent sur l'île de Gotland, pour « la défendre contre la Russie ». La Suède a maintenu une garnison militaire permanente sur Gotland pendant des centaines d'années, jusqu’à 2005. L'organisme suédoise des contingences civiles a ordonné de réviser 350 bunkers civils de l'île. Ces abris sont conçus pour protéger contre l’onde de choc et le rayonnement d'explosion nucléaire, ainsi que contre les armes chimiques et biologiques.
 

    En mars, Stockholm a annoncé avoir l’intention de réintroduire le service militaire obligatoire, abandonné en 2010. La conscription entrera en vigueur le 1er janvier 2018.
 

    La Suède a fait savoir en juin qu'elle souhaite se joindre à un « Corps expéditionnaire commun » sous commandement britannique. Il en découle que la participation de la Suède à une guerre générale en Europe, est tout sauf inévitable.
 

    Ce mois-ci, l'armée suédoise a annoncé son intention de participer avec l’OTAN à sa plus grande manœuvre militaire en 20 ans. Appelé Aurora 17, cet entraînement est prévu pour septembre. Les manœuvres se dérouleront dans tout le pays, mais elles se concentreront dans la vallée de Mälardalen, la région située autour des villes de Stockholm et de Gothenberg, et sur l'île stratégique de Gotland. Plus de 19 000 soldats suédois participeront avec 1435 soldats venus des USA, 270 de Finlande, 120 de France et entre 40 et 60 de chacun des pays : Danemark, Norvège, Lituanie et Estonie.
 

    En juin, le Président Poutine a prévenu  : « Si la Suède adhère à l'OTAN, nos relations en seront affectées de manière négative, car nous considérons que l'infrastructure du bloc militaire se rapproche maintenant de nous par le flanc suédois. »
 

    En juin 2016, la Finlande a participé aux manœuvres aéronavales BALTOPS de l'OTAN. C'était la première fois que les forces de l'OTAN s’entraînaient sur le sol finlandais (dans la région côtière de Syndale). À l'époque, le ministre des Affaires étrangères russes Sergei Lavrov, avait dit à son homologue finlandais, Timo Soini, que le Kremlin prendrait des mesures non spécifiées pour répondre à l’accroissement de l'activité de l'OTAN en région Baltique. Selon Lavrov, « Nous ne cachons pas notre attitude négative à l'égard de la progression de l'infrastructure militaire de l'OTAN en direction de nos frontières, pour entraîner de nouveaux États dans les activités militaires du bloc. »
 

    Tous ces faits et événements additionnés ensemble montrent qu’en sapant la sécurité en Europe, la militarisation de la Scandinavie progresse à pas de géant. Les médias russes ne poussent pas de tollé, mais les évolutions sont surveillées de près par Moscou. En visite en Finlande le 27 juillet, le Président Poutine a fait savoir que la Russie « garde l’œil sur certaine intensification de mouvements d’avions, de navires et de troupes militaires. Pour éviter des conséquences négatives, des situations que personne ne souhaite, nous devons maintenir le dialogue. » Il a aussi souligné sa volonté de dialogue avec les pays neutres qui bordent la Baltique, comme la Finlande qui ne fait pas partie de l'alliance militaire de l'OTAN.
 

    Les faits cités ci-dessus montrent que la gravité de la situation devrait suffire à en faire la priorité du Conseil OTAN-Russie. Mais ce n'est toujours pas le cas. L'année dernière, Frank-Walter Steinmeier, l’actuel président de l'Allemagne qui était ministre des Affaires étrangères à l'époque, a descendu en flamme l'OTAN qui « joue les durs, pousse des cris de guerre » et s’adonne à des provocations militaires à proximité des frontières russes. Il a appelé en faveur d’un accord de contrôle des armements entre l'Ouest et la Russie. Quinze autres membres de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), se sont associés à l'initiative de Steinmeier : France, Italie, Autriche, Belgique, Suisse, République tchèque, Espagne, Finlande, Pays-Bas, Norvège, Roumanie, Suède, Slovaquie, Bulgarie et Portugal.
 

    En fait, l’initiative de relancer le processus de négociation n'appartient pas à l'Allemagne. La proposition russe de discuter d'un nouveau traité de sécurité européen a été rejetée par l'Ouest. L’ébauche du document a été publiée en 2009. En mars 2015, la Russie s'est dite prête à entamer des négociations sur un nouvel accord concernant le contrôle des armes conventionnelles en Europe.
 

    Moscou n'a jamais écarté l'idée de lancer des pourparlers pour résoudre le problème. Moscou y est toujours disposée aujourd’hui. Le Conseil OTAN-Russie pourrait contribuer à lancer des discussions sur la question. Il ne l'a pas encore fait. En fait, rien n'est fait pour détendre les tensions en Europe et dans la péninsule scandinave. Pendant ce temps, la situation aggrave les malentendus et exacerbe les tensions.
 

Strategic Culture Foundation, Alex Gorka, 31 juillet 2017

Original : www.strategic-culture.org/news/2017/07/31/militarization-scandinavian-peninsula-time-ring-alarm-bells.html
Traduction Petrus Lombard


Alter Info l'Information Alternative

Saboter pour de bon les relations entre USA et Russie

Saboter pour de bon les relations entre USA et Russie

 
 

    La stratégie que l’État profond des États-Unis entend mettre en œuvre pour saboter une fois pour toutes les possibilités de rapprochement entre USA et Russie, est en train de se révéler.
 

    Après des mois de débat sur la piètre qualité des relations entre les USA et la Russie, le G20 a donné aux deux dirigeants l’occasion de se rencontrer et de commencer à discuter des divers problèmes faisant face aux deux pays. Dans les jours qui ont suivi le sommet de Hambourg, le Kremlin et la Maison Blanche ont révélé que Poutine et Trump se sont rencontrés seuls à trois reprises pour parler de la manière d’améliorer leurs relations. La mise en vigueur du cessez-le-feu dans le sud de la Syrie, était donc le premier pas dans la nouvelle direction fixée par Washington et Moscou.
 

    Chose facilement prévisible, n'ayant pas apprécié cette perspective de coopération, l'État profond a aussitôt lancé ses grands médias contre Trump, car ses réunions répétées avec Poutine au G20, semblaient suggérer une sorte de collusion, comme si les dirigeants de deux puissances nucléaires n’avaient même pas le droit de se parler. Manifestement ennuyé par ces rencontres, le sabotage des relations entre la Russie et les USA a pris un tour nouveau. Le précédent cessez-le-feu en Syrie, obtenu par Kerry et Lavrov il y a un an, durant l'administration Obama, avait été saboté par l'attentat de l’armée de l’air US contre les troupes syriennes à Deir ez-Zor, qui avait tué et blessé plus d'une centaine de soldats syriens. Cette affaire laissait penser qu’il existait une sorte de collusion entre Washington et les terroristes, car elle avait permis à Daesh d’attaquer les positions gouvernementales. Moscou a immédiatement interrompu toute communication de militaire à militaire avec Washington, un arrangement qui avait été conclu entre Lavrov et Kerry avec le cessez-le-feu.
 

    Semblant cette fois-ci plus raffinée, la stratégie ne recourt certainement pas à l'action militaire. À la suite de l'incident à Deir ez-Zor, du bombardement de la base syrienne et de l’abattage du Su-22 syrien, toute autre provocation militaire US déclencherait une réaction sévère de la part du camp russe, au risque d’une escalade que même les militaires US ne semble pas disposés à risquer. Pour cette raison, il semble que l’approche choisie compte plus sur la législation que sur la force militaire.
 

    Le Sénat a voté d’une manière écrasante l’imposition de nouvelles sanctions, dont le principal objectif est de priver le Président Trump du pouvoir de mettre fin aux sanctions contre la Russie sans que Moscou fasse d'abord montre de bonne volonté pour résoudre les points de friction entre les deux pays. Parmi les points de discorde, il y a la situation en Ukraine et en Syrie, les armes nucléaires, le prétendu piratage des élections US et l'intention supposée de Moscou d'envahir les États baltes. Faux-fuyants, mensonges et désinformation semblent être la force motrice derrière le vote du Sénat. Le projet de loi finira sur le bureau de Trump, et il devra décider à ce moment-là s'il faut signer ou non. S'il signe, cela restreindra son autonomie de décision.
 

    Concernant la dernière mesure, il est difficile de savoir si Trump a personnellement ordonné à la CIA de cesser de financer les djihadistes qui combattent Assad en Syrie, ou s'il s'agissait d'un libre choix de la CIA, motivé par d'autres projets dont nous ne savons rien. En tout cas, il semble que cela ait singulièrement agité l'État profond, qui voit maintenant ses projets de déstabilisation de la Syrie fichus à l’eau, avec Moscou contrôlant pleinement la situation et le destin de la Syrie.
 

    Le rôle de l’État profond étant de toujours plus enrichir ses membres par l’intermédiaire du complexe militaro-industriel, il lui faut en permanence des ennemis des USA (voir ma série complète 1, 2, 3 et 4). Cela nécessite de grands investissements dans l'armement et dans les services de renseignement, deux éléments capitaux de l'État profond.
 

    En termes militaires, théorie 4+1 fait allusion aux quatre principaux défis, plus un cinquième, auxquels sont confrontés les USA : Russie, Chine, Iran, Corée du Nord, et terrorisme. Avoir quatre puissants ennemis, des puissances régionales sinon mondiales, comme la Chine et la Russie, crée les conditions nécessaires pour que les USA continuent à justifier leur présence dans des régions explosives comme le Moyen-Orient, l'Asie du Sud et l'Europe de l'Est. Dans toutes ces régions, la vigilance des USA est dirigée sur l'un de ces quatre défis. Le cinquième danger, le terrorisme, agit comme un acide qui érode lentement les libertés individuelles aux USA et chez ses alliés. Il justifie leur présence permanente dans des territoires historiquement hostiles, comme le Moyen-Orient, sous couvert de combattre le terrorisme, alors qu’en fait, ils poussent en avant leurs propres objectifs géopolitiques. L’essentiel étant la nécessité pour Washington de déployer sa machine de guerre sur toute la planète, dans l'espoir d'être en mesure d'influencer chaque problème grâce au pouvoir ou à la pression politique, économique et militaire. Le jeu final consiste à prolonger le plus longtemps possible l'agonie de l’ordre mondial unipolaire dominé par les USA, en rapide déclin, plutôt qu’un ordre mondial multipolaire plus juste et raisonnable.
 

Les alliés des USA préconisent le sabotage

 

    Avec la dernière proposition du Sénat, l'État profond veut éliminer le risque que Trump puisse de sa propre initiative abroger les sanctions contre Moscou et chercher à s’entendre avec la Russie. La réconciliation avec Moscou est vue avec une défiance particulière par deux alliés principaux des USA, Israël et l'Arabie Saoudite. Aucune autre capitale n’a de lobbies aussi influents à Washington que Riyad et Tel-Aviv. Il n'est donc pas surprenant que l'État profond, constitué de beaucoup de sympathisants des Saoudiens et des Israéliens, juge positif le sabotage des relations entre Washington et Moscou. Il est très probable que les lobbies israéliens et saoudiens ont dépensé des sommes considérables pour inciter les sénateurs et les membres du Congrès à adopter cette proposition.
 

    L'Arabie saoudite et Israël ont investi énormément d'argent et de poids politique dans le renversement d’Assad, et la tournure prise par la guerre en Syrie, risque de se retourner violemment contre eux. Israël se retrouve avec un État syrien renforcé par ses alliances avec le Hezbollah, la Russie, l'Iran, le Liban et l'Irak, susceptible de rendre vains ses espoirs de chaos contrôlé dans la région. Comme Israël, l'Arabie saoudite craint de voir reconstruire l'axe chiite s'étendant à travers l'Irak et la Syrie, de l'Iran à la Méditerranée. C'est un cauchemar pour ceux qui espéraient évincer Assad, prendre le contrôle de l'Irak et finalement submerger sous leur pouvoir toute la région du Moyen-Orient. Avec l'intervention de Moscou il y a presque deux ans, renouant avec la marche victorieuse contre Daesh et le terrorisme djihadiste, Assad nettoie une grande partie de la nation et inverse la tendance négative qui menaçait d’abattre la république baathiste.
 

    Le rapprochement entre Moscou et Washington est perçu comme un danger depuis Tel-Aviv et Riyad. C’est pourquoi l’hostilité des relations entre la Russie et les USA est devenue le point de ralliement de l’alliance entre libéraux et néocons des USA, ainsi qu’entre takfiristes d’Arabie saoudite et sionistes d’Israël.
 

Conclusions

 

    L’axe opposé à tout type de rapprochement entre Moscou et Washington, avait trouvé de nombreux sponsors au sein de la classe politique européenne ; c'est-à-dire jusqu'à ce que les conséquences des nouvelles sanctions deviennent claires. Trump a répété l'objectif des USA, devenir exportateur d'énergie et vendre du gaz naturel liquéfié à ses partenaires européens. L'un des effets directs des sanctions contre la Russie est d’interdire aux Européens de collaborer avec les entreprises énergétiques russes. Cela sabote le projet de gazoduc North Stream 2 et sans doute même celui de Turkish Stream. Les réactions politiques n'ont pas manqué en Europe et, tout naturellement, l'irritation a atteint le point critique (y compris à Moscou). Il semblerait aussi que la schizophrénie soit un trait typique des politiciens de l'ancien continent. Les États baltes craignent une menace inexistante d'invasion russe, pendant que se plaignant de l'ingérence US dans leurs projets énergétiques stratégiques, l'Allemagne et l'Autriche considèrent que c’est inacceptable.
 

    Divisé et inconsistant, l’Ouest se noie sous ses propres décisions discordantes. Stupidement, Trump a d'abord essayé d'apaiser l'État profond en proposant la tête de Flynn au plus offrant. Comme cela a simplement aggravé la situation, Trump a été amené à admettre que le camp russe bien avait essayé de pirater les élections. Pour parachever le désastre, sur la foi de preuves fictives d’attaque chimique contre des civils syriens par l’armée de l’air syrienne, des missiles ont été tirés sur la base aérienne de Shayrat en Syrie.
 

    Tous ces choix ont aggravé la situation initiale de la présidence, qui n’a plus de cartouches à tirer pour résister à la pression des sénateurs pour adopter de nouvelles sanctions. Espérant obtenir une sorte de concession de l'État profond, Trump a décidé de plier et d'obéir. Cela n'a pas marché et Trump lutte désormais pour sa survie politique.
 

    Il semble à présent évident que d’une certaine manière, les sénateurs républicains font chanter Trump : Tant qu'il ne renonce pas complètement à s’entendre avec la Russie, sa promesse électorale capitale, éliminer et remplacer l’Obamacare, sera juste un rêve qui lui causera de grands torts. Dans ce contexte, semblant moins préparé à affronter les faucons de Washington, Trump semble avoir perdu cette importante bataille politique.
 

    Il reste à voir l'efficacité de l'état profond dans le sabotage des tentatives de rapprochement entre Washington et Moscou. Il se pourrait qu’il obtienne exactement l’opposé, comme cela s’est déjà vu dans les nombreux échecs des plans stratégiques de Washington. Les néocons/libéraux et leurs alliés dans la région du Moyen-Orient, continuent d'affaiblir la sécurité US en renonçant s’associer contre le terrorisme, une chose qui profiterait certainement en premier lieu aux citoyens des États-Unis et calmerait la situation dans la région. Mais là encore, le chaos est toujours le choix privilégié de l'État profond, qui vise à influencer les événements en fomentant la violence et, par ce moyen, à faire progresser ses objectifs stratégiques. Nous ne pouvons qu'espérer qu’ils ont présumé cette fois-ci de leurs chances de réussite, et que les alliés européens, ou l'administration Trump, essaieront de survivre à cette nouvelle tentative de sabotage.
 

Strategic Culture Foundation, Federico Pieraccini, 31 juillet 2017

Original : www.strategic-culture.org/news/2017/07/31/sabotaging-russia-us-relations-for-good.html
Traduction Petrus Lombard


Alter Info l'Information Alternative

HOMMAGE A JEANNE MOREAU. PAR MUSTAPHA SAHA

HOMMAGE A JEANNE MOREAU. PAR MUSTAPHA SAHA
HOMMAGE A JEANNE MOREAU. PAR MUSTAPHA SAHA

NOCTURNES AVEC CHOPIN
Par Mustapha Saha

La plume en détresse s’endort dans l’écritoire
La compagne du soir proteste et se résigne
L’âme sans consistance explore sa bétoire
La longue nuit blanche d’un non-dit se désigne

Le corps s’ankylose dans l’antique fauteuil
La grande lassitude éploie son arantèle
La nocturne évoque la défunte d’Auteuil
Le croquis rappelle sa sculpture sur stèle

La stance en souffrance dénie ses métaphores
Le livre à peine ouvert s’enferme dans sa peau
La cactée cafardeuse expire dans l’amphore
Le manteau solitaire écrase son chapeau

La sonate en boucle tricote ses finesses
Le verre sur desserte ignore sa chopine
L’abat-jour capture l’imprudente vanesse
Les reflets sur plafond déclinent leurs épines

La toile inachevée trône sur chevalet
L’horizon rouge et noir de clarté désespère
La vague orpheline s’estompe sous galets
La muse infertile d’angoisse s’exaspère

Là-bas dans le lointain l’obscure profondeur
Une ombre fugace traverse la colline
Le génie de l’absente en exquise pudeur
Pose sur la vitre ses bulles cristallines

© Mustapha Saha,
sociologue, poète, artiste-peintre.

Portrait de Jeanne Moreau. Par Mustapha Saha.
Peinture sur toile. Dimensions : 100 x 81 cm.
 

Alter Info l'Information Alternative

Qu’est-ce qu’une classe sociale et quelles sont les classes antagonistes ?

Qu'est-ce qu'une classe sociale et quelles sont les classes antagonistes ?
Qu'est-ce qu'une classe sociale et quelles sont les classes antagonistes ?

Les classes antagonistes sont la classe bourgeoise et le prolétariat en contradiction inconciliable. La négation de l’affirmation doit nécessairement détruire ce qui l’a engendrée, atteignant la négation de la négation, créant une nouvelle société. Il en résulte qu’il ne peut pas y avoir d’Etat intermédiaire entre l’Etat bourgeois et l’Etat prolétarien. L’Etat prolétarien, de par un processus déterminé et dans une période non définie, s’éteindra, dans le même temps que s’éteindront les contradictions de classes antagonistes, afin de laisser la place au communisme.

Nier cela, c’est nier le marxisme-léninisme et donc abandonner la classe ouvrière et le prolétariat. La dictature du prolétariat est la seule réponse possible à la dictature bourgeoise et cela ne peut se réaliser que par la révolution socialiste, sans étape intermédiaire. Le révisionnisme est l’ennemi du progressisme. Le parti de la classe ouvrière doit être progressiste et guider la classe vers son émancipation. Le progressisme du parti de la classe, doit être basé sur des principes marxistes-léninistes.

La jeunesse de ce pays a été plongée dans le bain acide du capital. Chômage, travail précaire, études qui ne mènent à rien. Le capitalisme absorbe le dynamisme de la jeunesse pour extorquer le profit, la plus-value et la laisse dans sa galère. La jeunesse est enchaînée au piège de la consommation. Quand elle prend la décision de militer, elle est déformée idéologiquement. La dégénérescence du capitalisme engendre chez les jeunes une consommation de drogue et d’alcool, qui les rendent manipulables et flexibles pour le capital.

Combien sont-ils à vivre dans la misère et à se demander, pourquoi eux et leurs enfants, bénéficient à peine de ce qu’il leur faut pour vivre ? En face d’eux, en réponse à cette question, c’est une mystification de la politique droite/gauche, une alternance du pouvoir PS/LR (les Républicain). La même classe bourgeoise. Certains ont compris toutes ces contradictions, et ils se présentent tel des représentants des intérêts de la jeunesse. Sur ce terreau fertile par la misère, pousse une semblance de contradiction avec le gouvernement bourgeois en place.

Des « beaux parleurs » tels A. Soral, attirent la curiosité de la jeunesse et de par leur talent d’orateur, ciblent la jeunesse pour consolider les chaînes de ces jeunes avec le capital. Ou bien, certains jeunes, parfois même issus de l’immigration, font des « quenelles » ! Ceux qui manipulent ces jeunes sèment la confusion dans cette jeunesse et ils sont des éléments de conservation du capitalisme. Ils veulent enfermer la jeunesse dans le cadre du social-réformisme, sans remettre en cause les véritables racines de tout ce mal : le capitalisme.

Le mode de production capitaliste est la base sur laquelle s’élève une superstructure qui en est le reflet. La lutte contre ces reflets n’a aucun effet, si on ne s’attaque pas à la base, c’est-à-dire le mode de production du capital. Les « Soraliens » et les « quenelles » sont utiles pour le capitalisme et sont une condition de conservation du mode de production bourgeois. Cette confusion, intentionnellement créée, poussant la jeunesse dans les bras de l’ennemi, sont le résultat, entres autres, de l’absence d’un véritable parti communiste révolutionnaire.

Mais ces contradictions pousseront les masses à percevoir tous les mensonges dont ils sont les victimes. La classe ouvrière et le prolétariat s’émanciperont, guidés par leur avant-garde, et agiront sur les rapports de production capitalistes existants. Nous sommes progressistes, analysant les conditions objectives de l’instant, et nous ne vendrons jamais nos principes à l’ennemi. Le PCF usurpe le nom de communiste et donne à manger à la classe exploiteuse. Le PCF a trahi la classe ouvrière et la laisse sans défense. Après ce que nous avons démontré plus haut, il y a une certitude, c’est qu’il faut un parti véritablement communiste, afin de mettre en pratique une politique fiable et juste.

Pour cela, il faut un parti qui soit doté d’une analyse dialectique juste et en tout cas, détaché de l’idéalisme et mettant en pratique la dialectique sur la base de la connaissance juste du matérialisme dialectique et historique. L’objectif est que les masses fassent la révolution et que le prolétariat s’émancipe et mette en place la dictature du prolétariat. Mais, quand on parle de la révolution, on parle d’une véritable révolution, pas d’une « révolution par les urnes » telle que la revendiquent des partis sociaux réformistes, traître à la classe ouvrière.

Mais qu’est-ce que la révolution ?

Existe-t-il des « mouvements » de masses qui ne seraient pas une révolution ? Oui. En fait, il existe plusieurs degrés dans la conscience des masses. Il y a donc plusieurs degrés à prendre en considération pour le parti du prolétariat, dans son travail de conscientisation. Les masses peuvent avoir des moments dans leurs vies, où elles ressentent le besoin d’exprimer leur colère. Par exemple, quand leurs conditions de vie matérielle se dégradent. Mais quand le prolétariat n’est plus doté d’un parti communiste, il y a alors un ralentissement dans le travail de conscientisation des masses.

Il en dépend donc que si le travail de conscientisation est erroné, de par le fait qu’il n’y a pas de parti communiste en France, chaque « mouvement » de masses sera alors promis à une impasse. Il pourrait y avoir des modifications dans la superstructure, en raison de la colère des masses, mais les racines resteront toujours en place. Il s’ensuivra que ce que les gouvernements « donneront » aux masses, après que ces dernières aient été dans la rue, dans des manifestations par exemple, ne changera rien aux conditions d’existence des masses.

Elles resteront toujours soumises à l’exploitation du capital et ce qu’elles auront « gagné » dans des manifestations, sera simplement repris ailleurs. Il n’y a pas d’autres solutions que la révolution. Mais, dans ce cas, qu’est-ce qui différencie une révolution d’une manifestation, par exemple ?

Suivisme, mouvement spontané et révolution

Vers 1882, il y avait les possibilistes qui étaient réformistes, ils constituèrent le parti socialiste français en 1902. Au début du XXème siècle, il y avait une lutte entre les Lassaliens et les Eisenachiens. Les Lassaliens étaient réformistes, alors que les Eisenachiens étaient les défenseurs de la révolution. Au début du XXème siècle, il y eut une partie de la social-démocratie révolutionnaire qui bascula dans la social-démocratie bourgeoise. En 1900, la France avait adhéré aux idées de Bernstein qui avait refusé la DDP (dictature du prolétariat) et présenté « l’addition de réformes » qui pouvait briser le capitalisme.

Le mouvement des masses se présentent sous trois formes :

1 – Il y a « la spontanéité » dans les émeutes, comme la casse des machines pendant les émeutes, etc

2 – Il y a ensuite le « mouvement spontané », qui est la forme embryonnaire du conscient : l’embryon de la lutte de classe. Le degré de conscience est un plus élevé, mais ce degré suffit pour engendrer les luttes syndicales, le trade-unionisme, etc.

3 – Vient ensuite « la révolution », quand les masses dotées de leur avant-garde ont décidé d’agir sur les rapports de productions pour changer le mode de production lui même.

Point important pour le parti : Il ne faut pas confondre la naissance d’une nouvelle tendance et le manque de préparation de militant ou d’un parti. En effet, Le suivisme, c’est suivre le mouvement social, être à la queue du mouvement. Le « suivisme » est la négation du rôle avant-garde du parti du prolétariat. Sans un niveau de conscience développé, les mouvements spontanés, encerclés par le trade-unionisme, resteront bloqués dans le cadre du réformisme. C’est pourquoi les véritables révolutionnaires seront toujours attaqués par les légaux (les légaux sont des faux Marxiste-Léniniste) et les sociaux-réformistes bourgeois, car ces derniers veulent « conserver » les masses dans ce cadre trade-unioniste, réformiste.

Selon les opportunistes, mais aussi les légaux, l’agitation politique doit suivre l’agitation économique (lutte trade-unioniste). En réalité, l’agitation politique est liée aux révélations politiques. Il faut donc donner aux travailleurs la passion des révélations politiques. Attention au Brentannisme : Pour Brentano, un économiste bourgeois allemand, la lutte de classe est possible sans révolution, car il peut y avoir une harmonie des intérêts ouvriers et bourgeois. Les opportunistes diront que la lutte économique, syndicale, est le moyen le plus applicable d’agitation politique.

La croissance du mouvement ouvrier ne doit pas dépasser la croissance de l’organisation révolutionnaire, car cela serait le risque d’un travail artisanal. Toute attaque doit être proportionnée par rapport aux forces. Mais la lutte doit être en cohérence du pays dans lequel elle se développe et explose. Les luttes sont inévitablement différentes selon les pays et le « copié-collé » ne peut en aucun cas fonctionner pour le processus révolutionnaire.

Alter Info l'Information Alternative

LA PREDATION D’UN PARIA ALOUVI

  LA PREDATION D’UN PARIA ALOUVI
Il était une fois un loup,
Ayant passé fastidieusement la période d’été.
Cependant la phase d’automne s’annonce,
Et la fin des vendanges se prononce.
La fête de l’humanité se prépare.
Pour lui, la tristesse paremente son visage.
Rien à récolter, mais sentant sa faim prochaine.
Décide de faire ménage à ses méninges.
Pour apaiser les douleurs à venir de son être.
La forêt, pendant cet intervalle est en disette.
La cité humaine avec sa fanfare, écuries, étables, basses cours,
Volières, oiselières et même les restes dans la poubelle sont bien bondés.
Stratégie oblige, et la ruse doit être de mise.
Pour que le ventre soit mieux empli au moindre dégât.
Cris, coup de pieds, un traquenard ou autres trucs, causant de fâcheuses maladresses.
La prédation doit être sûre, garantie et bien grasse, pour bien s’hiberner dans l’indolence.
Le coup de chasse se fera au crépuscule.
Moment propice, la plèbe hiverne sans suspicion.
Du haut de la colline le loup contemple cette magnificence en bombance, Traçant chemin sans embuche et misant sur une proie
Qui offrira un long repos pour sa panse.
Et voila à l’entrée de la cité de ripaille.
Un cri de môme ;
Voila le loup !oh ! Le loup !attention le loup !
Suivit d’une chironomie enfantine,
Qui fait ranimer toute la cité humaine.
Par des piailleries le loup ! Voila le loup ! Il est la le loup !il est passé par la…..
Tout ce petit peuple connait mon patronyme.
Ca doit être une révérence proverbiale, ou bien je suis un éminent.
Désopilant, je ne connais personne de ces sobriquets humains qui me qualifient.
Cette risée affermie bien ma méfiance pour demeurer un paria alouvi.
Il ne me reste que de plier ma queue entre mes jambes.
Et prendre la fuite sans se retourner.
Dire adieu à cette richesse que l’être humain égoïste.
Me prive de cette fête de l’humanité

Alter Info l'Information Alternative

LA CAUSE DE LA BAISSE DU QI CHEZ NOUS ?

Nous nous demandons pourquoi le QI de nos dirigeants baisse tragiquement ? La réponse est dans la question : il baisse parce qu'il y a trop d'intelligence initiale dont nous ne savons que faire. A la fois claire et multiple, elle nous embarrasse parce que, une fois grands, nous ne savons lus vivre notre diversité. Dès que plus d'une idée s'exprime, les grands penseurs perdent le fil et font des nœuds partout, que personne ne sait défaire parce que personne ne sait où ils se trouvent. Si le sujet vous intéresse, voici une piste : écoutez les enfants se parler. N'intervenez pas. Ne les corrigez pas. Ne les interrompez pas. Ne les aidez pas. Et essayez de construire une histoire avec ce que vous aurez entendu. Vous y retrouverez un reflet fidèle de ce que nous déposons négligemment dans leurs petites têtes chargées de discordes futures ...
Jeunes graines de discordes
LA CAUSE DE LA BAISSE DU QI CHEZ NOUS ?
Quelle est ta religion d'origine toi ?
Comme si tu savais pas que chui Français !
Toi, Français ? Ca s'voit pas alors.
Chui quand même français. Même que je m'appelle Ali, comme le champion de boxe.
Ali ?
Hein qu'y s'appelle Ali le gars qu'on a vu à la télé ?
Ah ouiiii .. Moamed Ali... c’t’un Américain lui.
C’t’un Américain mais il est noir, tu wa ? Noir, Américain et champion de boxe. Ca l’fait hein ?
Mais toi, qu'est-ce t'es ?
Moiâââ ...
Y comprend rien. C'est normal, il est rien. Français, Maghrébin, rebeu, Algérien et je sais pu quoi encore ...
‘Toute façon, y s'appelle comme moi, sauf que lui il est Américain. T'as vu comme y parle ?
Mais quelle est ta religion d'origine ? Toi !
J'ai la religion des français ! Comme toi.
Y'a plein d'Français, c'est pas ça ta religion. Tu wa, lui il est français mais sa religion d'origine c'est ... quoi déjà ?
J'ai pas d'origines particulières ...
Mais si ! Tu m'as parlé de Bou... Boud...
Bouddha. Arrête de faire le singe !
Ha ha ha ... On dit pas bouda ; on dit gouda ! Y connaît même pas son alphabet. Moi ma religion c'est couscous Garbit. Tu wa que chui Français, moi !

Maiêêê... qu'est-ce qu'on vous apprend à l'école

Y comprend rien. D'ailleurs, Moamed Ali, y s'appelle Cassius Clay...
Menteur ! C'est même pas d’l’arabe.
C’est pas un Arabe ! T’as vu sa tronche ? C'est à cause de la religion. On s'appelle pas pareille quand on est chrétien. Depuis qu'il est arabe, y s'appelle Moamed Ali.
Il est pas Arabe, il est musulman, crétin.
C'est pareil. Les Arabes sont musulmans et les musulmans sont arabes.
Moi, j'crois pas. Mes parents disent qu'il y a des Juifs arabes ; ou des Arabes juifs je sais pas très bien. Y'a même des Libanais juifs.
Et même des chrétiens juifs et tout et tout heu ... quelque chose comme ça.
Y’a même des orthoboxes.
Des quoi ?
Des orthoboxes.
Les Juifs libanais ne sont pas juifs ; y sont israélites.
On dit Israéliens.
Arrêtez ! C’est pas catholique tout ça.

Maiêêê... qu'est-ce qu'on vous apprend à l'école

Y'a même des juifs chrétiens.
Tu délires ou quoi ? Un juif ne peut pas êt' chrétien, pisqu'il est juif.
Oui, mais juif, c’est pas ça.
Si, y peuvent êt' les deux pasqu’y sont très riches. Y sont les banquiers du monde entier. Mon père y dit que toutes les banques de Paris et de Chicago et de Rennes sont à eux.
Quelle reine ? Les reines n’ont pas de banques. Elles peuvent pas tout faire hein … ça prend plus de temps qu’êt’ banquier
Ouais ! C'est la vérité ! Êt’reine, c’est tout le temps. Même quand tu dors.
Y paraît que chaque juif est un navare. Y prête jamais de sous à ceux qui n'en ont pas.
Aâââ, ouais... C'est pour ça que les Arabes y préfèrent acheter des Mercedes américaines. Les Américains, y prêtent aux Arabes qui n'ont pas assez d'argent pour emprunter aux Juifs.
Je comprends pourquoi Le Pen y n'aime pas les Arabes. Y doit avoir une banque juif.
Juive. Une banque, c'est féminin.
On dit pas les juives. On dit les juifs
Oui mais le féminin de juif, c’est juive.
Et le féminin de ta soeur, c’est quoi ? Et d’abord, c’est quoi féminin ?

Mais ...

Il n'aime pas les Arabes pasqu'il est bon Français, lui. Les grands, y disent qu'y a trop d'étrangers qui mettent les Français au chômage.
Mais les Arabes, y sont pas des étrangers. Moi chui un émigré français. J’peux pas être étranger.
Tu es un immigré !
C'est pareil. C'est pas comme Le Pen ! Lui, quand y parle français, ch'comprends pas tout. Les Arabes y parlent français mieux que lui.
De quoi tu te mêles toi ? T’en n’es pas un pisque t'es Kabyle ?
Y paraît qu'eux aussi détestent les Arabes. Ptêt' qu'y sont juifs aussi ?
Ta gueule fils de pute ...
Ma mère une pute ? Répète ça si ch'te casse pas ta gueule de ...
C'est pas ta mère qu'est une pute, connard. C'est toi qu'es fils de pute.
Y'a intérêt, la race de ta mère !
C’est quoi qu’tu parles avec ton père toi le Kabyle ? Je sais jamais si c'est de l'allemand ou du grec.
C'est p'têt du turc. Y parlent tous pareil quand y parlent pas français. Dis, Jean Charles ? Tu crois qu'les Kabyles y parlent turc ?
C'est quoi les Kabyles ?
C'est une sorte de bergers en Algérie ...
Pas des bergers, animal ; des berbères. Y vivent ensemble avec les z'Arabes, mais leur pays c’est pas le même ...

Mais...

Moi, je connais un médecin berbère à la ZUP. Il est pas berger et y parle arabe, anglais et français et serbe à cause de sa femme. P'têt' qu'y parle turc aussi ...
Un berger médecin, Serbe, Arabe et tout le bataclan ? Arrête de déconner ! Il lui faudrait un TIR pour transporter son troupeau, son cabinet et son histoire.
Un quoi ?
Un TIR : Transport International Routier. Un camion grand comme un immeuble avec la télé, le bar tabac et tout.
Le bol ! Comme ça, y peut tout vendre en même temps. Ses ordonnances, la laine et le fromage bien frais.
Et quand les routiers sont en grève, comment y fait ?
Eh ! Ben... il emmène ses moutons dans les champs et les malades, ils l'attendent.
Et si ses moutons attrapent la vache folle ?

Bêêê ...

Moi je pense qu'y doit choisir ; c'est trop pour lui tout seul.
Y peut aussi choisir d'êt' juste Français. C'est plus facile quand y sera chômeur. Avec sa carte d'identité, y peut retirer de l'argent sans travailler.
Tu veux dire sa carte de retrait ou sa carte de chômeur. Pas d’identité !
C'est pareil. De toute façon y fait rien pour le gagner son fric, le chômeur
Ecrase, mon frère, tu comprends rien.
chui pas ton frère philosophe.
Philosophe toi-même !
N'empêche qu'un chômeur y vit avec de l'argent qu'y peut pas vraiment dépenser
Et pourquoi y peut pas le dépenser ?
Pisqu’y peut pas travailler pour en avoir quand y n'en a pu ...
Et pourquoi y peut pas travailler ?
On te dit qu’il est chômeur ! Si y travaille, il est plus chômeur ! Et alors, c'est quelqu'un d'autre qui serait obligé d'êt' chômeur à sa place. Tu was ? Mais personne n’a envie.
Haââ, ouiii... J’comprends... Moi, je pense que c'est une bonne idée d'avoir des étrangers chez nous. Comme ça, c'est eux qui sont chômeurs. Y nous laissent tout l’travail.

Heu ...

En plus, ça leur fait de l'argent pour rien pisqu’y peuvent avoir de l'argent rien qu’avec la carte. C'est ça la solidarité.
C'est pas clair ç'que vous dites. Moi, mes parents y travaillent pas mais y chôment pas. Y z'ont une pension et mon père il a un jardin familiaux à côté du cimetière...
Un jardin familial ; masculin singulier. Ouaiai … chui fort !
Mes parents, y sont Kabyles, Français et franco-algériens et ...
Non, non, non ! Y peuvent pas êt' tout ça tes parents. Sinon on peut pas savoir où y faut les enterrer. Ca fait plein de catégories socioculturelles tout ça.
Des quoi ?
C'est de la politique, tu peux pas comprendre.
Si, y peuvent pisque j'ai des voisins qui sont chiliens, sahariens et français. Y parlent toutes les langues. Y z'ont même tous les noms et le grand s'est marié avec une chinoise ... non, une fleuriste allemande qui était mariée à une famille chinoise avant.
Y'en a qui disent que Mamadou ne peut pas êt' parisien pasqu'il vit plus à Paris. Mais tes parents y vivent en France et tu veux qu'y restent Kabyles et tout le bazar ...
C’est une question d’origines.
Et pourquoi qu'le Pen y dit qu'les Français d’ici y sont des Gaulois ? Si les Français sont des Gaulois, y peuvent aussi êt’ Kabyles ou turcs. P'têt' même juif. Et les parents de Kaci aussi.
J’me d’mande pourquoi y parlent de gens qui n'existent pus ...
C'est comme mes parents. Y sont plus en Algérie mais y font la prière ; pour ne pas oublier.
Oui, j'crois qu'c'est pareil. Tu was, ceux qui ne font pas la même politique ne font pas la même prière non plus.
C'est pour ça que ceux qui vont à l'église y vont pas à la mosquée ?
Et ceux qui vont pas à la mosquée ? Y vont où ?
Ben ... y peuvent aller au stade.
Y'en a qui vont au bar tabac.
Et toi Myriam ? Qu'est-ce que t’es ?
Moi j'ai remarqué que ceux qui ne parlent pas la même langue se disent bonjour en français. Tu joues aux pogs Sokantéa ?
Youpi ! V'là l’équipe de foot ; on y va les gars.
David ! On peut jouer avec toi ?

Envol de baskets

Alors, ta religion ?
La tienne, c'est... quoi déjà ?
Bouddhaaa !
C'est pas du bon français ça.
C'est pas du français ch'te dis. Tu piges rien.
Alors t'es pas Français.
Si je suis français. Moamed Ali, il est bien noir, non ? Pourtant, il est américain ? Oui ? Alors, je suis français.
C'est trop compliqué et ça prouve rien. Je peux aussi êt' juif ; et toi aussi ... Qu'est-ce que ça prouve ?
Ca prouve qu'on peut êt' n'importe quoi et français en même temps.
Alors pourquoi tu me demandes ma religion d'origine ?
Je sais pas. C'est à cause des parents qui veulent pas perdre leurs premières origines.
Hé ben moi, quand je serai un homme, je vivrai tout seul et j'en aurais une juste pour moi.
Les femmes aussi en ont une, faut pas rêver Moamed Ali.
Les femmes ? Alors j'en inventerai une pour les hommes ! De toute façon, on sera toujours les plus forts. Viens, on va demander de la galette à ma mère.
Je peux venir avec vous ? J'aime bien les galettes russes.
Viens avec nous Manuela. Ouarda est Algérienne mais ça la dérange pas d'êt' Russe aussi ou barracuda d’Australie. Ou même patate douce.
Ouais, e‘ dit que nouvouzîls, c'est pareil quand on n'est pus.
Quand on n'est pus quoi ?
Quand on n'est pus rien.
Elle fait quoi ta mère ?
Elle fait rien ma mère. E’ reste à la maison et é fait rien du tout. Juste le ménage, les courses, les repas et les enfants.

Douce France …
11/1996 - 7/2017

Alter Info l'Information Alternative

A LA RECHERCHE DU TEMPS

On ne sait qui du temps ou de l’homme court après l'autre. Une chose est sûre, ils ne se rattrapent pas au bon moment pour l’homme, qui ne sait plus ce qu’est son temps à lui. Qui croit parfois le trouver ou le prendre, pour le perdre aussitôt. Certains ne le voient pas passer ; d'autres n'en voient pas la fin. Il en est qui le trompent ou le fuit … D’autres vont jusqu’à le tuer ! Pourquoi le temps chercherait-il à croiser son chemin.
Le temps de ne pas être
A LA RECHERCHE DU TEMPS
On le gagne, on le laisse filer, on le gaspille, on en a à ne pas savoir qu’en faire … Le divise, le répartit, l'ordonne, le raccourcit, Il se laisse docilement manipuler. Ses composants chronométriques se soumettent à toutes ses fantaisies. Cependant, malgré une maîtrise de la notion qui nous semble totale (ne nous a-t-elle pas permis de conquérir l’espace ?), elle nous échappe totalement. Nous ne savons pas l’occuper pour notre bonheur.

Comme le temps « météo », alors que l'on a (croit avoir) défini tous ses paramètres, le temps tout court nous réserve des surprises, toujours inattendues. Mais nous sommes persévérants et continuons à nous le représenter comme on en a envie, pendant que les jours se succèdent à leur rythme, les saisons à leurs cycles, les années à perpétuité. Nos seuls repères opérationnels restant la courbe du soleil dans le ciel, les variations kaléidoscopiques des arbres et la physionomie des nimbus & Co. Pour tromper notre conscience face à cette impuissance, nous produisons avec frénésie des modules et des accessoires de classement, mais nous naviguons encore à contre courant dans l’océan de nos certitudes insatisfaites. Avec le temps va, tout s'en va …

C’est pourtant au moyen de ce concept à graduations variables que les sociétés au sommet des hiérarchies des sociétés ont érigé leur hégémonie. Une stratégie d’implantation extraterritoriale par occultation de la réalité dont l’effet est une amnésie générale : nous avons oublié que nous n’étions nous-mêmes qu’un constituant de cette valeur. Et, de formule élémentaire en formules universelles, les êtres supérieurs qui nous commandent se sont attribué un espace qui n’appartient à personne en invoquant un concept dérivé : « taïmizmoni»1. Une mise en équation très difficile à comprendre. Aussi difficile que celle d’un dieu fils de lui-même et d’une vierge par la grâce du saint esprit, mais qui permet de convertir quelque chose qui n’existe pas, le temps, en une cathédrale immatérielle, le capitalisme, par la grâce de la captation mentale des masses : un pack offert pour trois achetés ? J’y cours !  Soixante-quinze euros au lieu de quatre-vingt-deux ? J’y cours ! La troisième saison de « Terreur en ville » est rediffusée trois fois ce mois-ci ; je l’ai enregistrée pour la revoir quand je veux. Les vaccins ne se vendent pas selon les prévisions ? Une loi contraint à la vaccination …

En vertu de leurs droits inaliénables à dominer les peuples comme le temps, les Grands de ce monde ont monté des barrières et instauré des monopoles : bannières, frontières, douanes, classes et couches sociales, titres de noblesse, immigration préférentielle ... Et un tas d'autres arguments pour nourrir des vanités néfastes. Voyons l’appropriation du feu par exemple. Non ! Pas la découverte. L’appropriation. Je mets ma main à la flamme que le premier cri du cœur a été un A grave long qu’on imagine bien ainsi traduit en langage moderne : « Cette cuisse dorée est à moiâââ ». Ou sa variante « Lâââche çâââ connââârd », qui annonçait indubitablement la victoire de la pensée volontaire sur la matière. Nous n'avons pas arrêté d’améliorer les bricoles de la possession depuis. D’où cette interrogation : cette revendication originelle de propriété exclusive aurait-elle scellé le sort de l'humanité ? Une quasi poussière dans l’espace, sur laquelle des individus lambdâââ possèdent les couches terrestres et atmosphériques comme les civilisations comme les divinités. Comme les pratiques de gestion et la liberté qui, impraticable sans son contraire, s’annule par sa seule énonciation. Ils ne l’auraient pas inventée ... Tout cela pour nous confirmer à nous-mêmes une grandeur que nous foulons nous-mêmes de nos pieds.

Ainsi de la « nécessité de lutter pour survivre » ! Et bien sûr de la « la survie », qui garantit la pérennité des impératifs stratégiques pour justifier la préservation de la misère et de l’exploitation, qui justifie l'extermination d'espèces animales bipèdes et quadrupèdes de même, et végétales, moins nobles que la leur, éblouissante à rendre aveugle. La survie de la science justifiant l'acharnement thérapeutique et pharmaceutique ; celle de l’état la psychosociologie des masses qui rend chacun coupable des dysfonctionnements que la société cultive en son sein. Libertés individuelles obligent …

« Vous négligez la puissance de l’esprit » peuvent s’indigner des penseurs, à juste titre. A quoi d’autres peuvent répliquer, stoïques : oui, l’esprit pouvait nous sauver ; il ne l’a pas fait.

Grâce au concept intemporel d'appropriation, nous nous sommes distingués de la nature primitive dépourvue de conscience, il est vrai. Preuve en est que l'oiseau ne possède pas sa branche, la brise sa portée, la rivière son lit, le maïs son OGM … Quand nous, nous nous sommes élevés au-dessus de tout par la seule magie de particules grammaticales et syntaxiques élémentaires : mes congés payés, tes chats, nos ennemis communs, tes soldes, son carnet de chèque ... Enfin et pour couronner notre grandeur, nous avons conçu un passe-temps divin : la guerre. Exterminer était ce que nous pouvions faire avec une réussite garantie, nous le faisons avec méthode et créativité. La vermine, les champignons et les gaz tuent aussi, oui. Mais ils le font sans plaisir. Sans même le vouloir, dépourvus qu’ils sont d’une âme sensible. Ils le font sottement, par nécessité, sans perspectives de gains, de victoire ou de promotion. Sans la moindre idée de la noblesse de la justice et des droits de l'homme. Sur quoi nous discourons avec désespoir.

La gestion des populations est un autre exemple de l’art de posséder mine de rien.
D’un côté on nous terrifie avec une menace terrifiante de famine imminente à cause d’une surpopulation fantasmée. D’un autre côté, les gouvernements et leurs industries florissantes, allez savoir pourquoi ils sont en général blancs, blanc cassé ou beiges clair, élaborent des plans de sauvegarde de la petite enfance au quatrième ou cinquième âge (il en sort tous les ans …), dans une lutte acharnée à la fois contre la mortalité infantile et le vieillissement. A coup de protocoles médicaux, sanitaires et agroalimentaires à carrefours multiples, ils s’acharnent à maintenir en vie des enfants qui continuent à mourir tout de même en grand nombre. Allez savoir pourquoi ils sont en général noirs, jaunes, bruns, arc-en-ciel, métissés ou pas, en gros, à la pièce ou en réduction. Et des aînés confinés dans leurs maladies dégénératives en phases prolongées. Contre la pauvreté à coup de destruction des excédents. Contre le désespoir sociétal à coup de répression. L’onglet « humain » est un marque-page ; ou un signe de détresse. Glissé là où on en a besoin quand on est à court d’imagination, tel une auréole de synthèse du saint, il sert à dissimuler l’impuissance des grosses têtes sens dessus dessous ...

Rien à partager donc … Si bien sûr ! On peut encore inventer des façon de posséder qui nous réconcilient avec notre temps ; à chacun et à tous. Un temps relativement court si ça peut consoler. On peut par exemple décréter (ça se fait en démocratie actualisée !) que la misère ET la surabondance sont toutes les deux patrimoine de l'humanité. On peut inventer un ministère pluridisciplinaire de l'équité pour répartir équitablement ces deux extrêmes extrêmement mal répartis dans la société et dans le monde. Il suffit d’élaborer une équation simplifiée, compréhensible (celle-là !) par tout enfant en fin de scolarité initiale, donc par quiconque par rémanence et transmission des savoirs, pour rendre quiconque capable d’une conversion (alter)nationale de l'excès des uns en complément pour les autres. Ça ne privera personne de rien puisque ainsi il y aura de moins en moins de misère et de p lus en plus d’abondance. Pas trop, merci. Le temps d’une vie. Un frisson déposé sur une surface d’eau par le temps en ballade …
9 /95 - 7/2017

Alter Info l'Information Alternative

Une réalité bien cachée au grand public

Une réalité bien cachée au grand public
Une réalité bien cachée au grand public
Une réalité bien cachée au grand public

Nous vivons dans des pays riches et par conséquent modernes.
Modernes, certes, or, une partie du peuple n'en bénéficie pas, actuellement, dans certains domaines.
Notre association regroupe des personnes touchées par des pathologies dites « rares » comme l'Arachnoïdite, la maladie de Tarlov, la Syringomyélie et leurs complications.
On parle de maladie rare lorsqu’une maladie touche 1 personne sur 2000. Aujourd’hui, on estime en France plus de 3 millions de personnes atteintes d’une maladie rare et plus de 30 millions en Europe. Les maladies rares ont de nombreuses origines (génétiques, infectieuses, neuromusculaires…) et 65% de ces maladies sont graves et invalidantes.
Les symptômes, dont beaucoup sont communs aux trois pathologies représentées par l'association AMTAS, provoquent, le plus souvent, de fortes douleurs dans la partie inférieure du corps voire les deux, des paresthésies, une fatigue chronique, des céphalés, une mobilité réduite, un manque de concentration et de mémorisation, sensation de brûlures, troubles de la sensibilité, du transit et de la vessie et d'autres encore.
Ces manifestations entraînent des difficultés dans la vie quotidienne du patient, et dans de nombreux cas, un effondrement de la vie familiale, professionnelle, sociale et par conséquent la précarité, viennent à bout de ce désintérêt dont fait preuve l'ensemble du corps médical.
Actuellement il n'est pas toujours facile d'obtenir un diagnostic clair et précis, alors que les moyens, notamment en imagerie par résonance magnétique, sont disponibles. D'où peut provenir cette impasse dans laquelle se trouve trop de patients ? Au départ, ce sont les symptômes qui amène la personne à consulter, et en général il est question de lombalgies en rapport de la zone douloureuse. Après un traitement inefficace, une radio puis une IRM est prescrite.
Les radiologues n'osent plus, dans leur rapport, noter la mise en évidence d'une arachnoïdite, dont la plupart ne savent pas interpréter cette pathologie, que le kyste méningé est compressif ou que le syrinx découvert dans la moelle épinière est pathologique.
Comment peut-on expliquer que dans nos pays d'Europe, ou au Québec, médecins, neurologues, radiologues, se referment sur un déni aussi flagrant ? Serait-ce par la soit disant rareté de ces maladies ? Nous ne pensons pas, d'une part qu'elles soient si rares et qu'elles soient à ce point inconnues des spécialistes. Y aurait-il une autre raison ?
La situation des ces patients est très préoccupante et porte atteinte aux droits à la santé prévu dans la déclaration des droits de l'homme. Des maladies rares, peut-être, cependant aucune étude sérieuse tant neurodégénérative ou génétique n'a été engagée, hors mis au Canada ou aux Etats-Unis. Dans un tel contexte, il paraît utopique de penser à une quelconque prise en charge digne de ce nom pour la bonne et simple raison que les symptômes de ces maladies ne sont jamais mis en cause ni en évidence.
La souffrance continuelle, avec des pics inflammatoires, provoque chez la personne atteinte d'une de ces pathologies le sentiment légitime d'une exclusion. Abandonnés, incompris dans leurs douleurs, parfois dans une invalidité avérée, ces malades viennent vers nous afin d'être réconfortés, écoutés et informés.
Notre site Web a été consulté en sept mois par 7000 personnes. Cela évoque un manque total de la reconnaissance dont ces maladies font l'objet.
La santé, en France, comme dans d'autres pays européens, perd de sa grandeur et pour ne citer qu'un exemple notoire, notre pays a été condamnée cinq fois pour sa mauvaise prise en charge des personnes ayant un syndrome autistique. Il est certain que de jeunes enfants suivis dans des établissements psychiatriques a un coût réduit comparé aux centres spécialisés qui devraient être élevés afin qu'ils puissent accéder à la scolarité.
Ne serions-nous pas confrontés, nous aussi, à un soucis d'économie du budget de la santé ?
Madame Touraine a eu l'obligeance de nous faire savoir que nos pathologies faisaient partie des trente affections de longue durée et de ce fait que des droits nous étaient ouverts ; or, faut-il que le patient détienne un diagnostic; puis de nous rapprocher de Orphanet, portail des maladies rares dont nous-même faisons partie, un comble. Nos courriers suivants, à l'attention de plusieurs ministères de la santé sont restés sans réponse. Doit-on, tout compte fait, penser qu'un patient doit financièrement rapporter et non coûter ? Un diagnostic clairement établi entraînerait une ouverture de droits, et par conséquent une dépense. Des traitements prescrits à outrance alimentent le marché des laboratoires pharmaceutiques, notamment en dirigeant systématiquement le patient vers des algologues qui tente de soulager sans connaître l'origine de la douleurs... Est-ce bien sérieux ?
Certains malades, parce qu'ils en ont eu les moyens financiers, ont fait parvenir la copie de leur CD IRM dans une clinique située en Floride, spécialisée sur les anomalies rachidiennes. Le rapport de cet établissement a pu enfin donner un compte rendu explicite sur la ou les pathologies observées accompagné d'un protocole de soins. N'est-ce pas des plus troublant ? Comment peut-on expliquer que dans nos pays d'Europe, ou au Québec, médecins, neurologues, radiologues, se referment sur un déni aussi flagrant ? Serait-ce par la soit disant rareté de ces maladies ? Nous ne pensons pas, d'une part qu'elles soient si rares et qu'elles soient à ce point inconnues des spécialistes.
Une politique de santé et de recherche gérée à l'économie au détriment des personnes touchées par des pathologies jamais énoncées, jamais citées afin d'écarter d'une façon insidieuse leur existence.
Aucune personne ne peut être à l'abri de se voir un jour dans une telle situation.
Merci de nous avoir lu.
Association AMTAS

Alter Info l'Information Alternative

L’ERADICATION DES ABUS PAR INTERNET EST POSSIBLE

Depuis 20 ans l'on ne s'est jamais penché sur les failles profitant aux abus par internet. Dont le fameux «phising» ou hameçonnage (filoutage par faux-sites) ( 1) Selon Maître René Ducret, les FAI (fournisseurs d'accès & de messagerie) ont pourtant, depuis longtemps, les outils pour éradiquer ces fléaux mondiaux. Qu'ils n'utilisent que pour nous espionner à des fins publicitaires & commerciales ! A la demande du Président de la Commission Européenne et du Directeur Général de l'ONU, le jurisconsulte & économiste genevois, architecte de plusieurs grands sites,  a remis son rapport exposant les moyens des plus simples d'éradiquer totalement ces fraudes à l'imagination sans limites.
 L'ERADICATION DES ABUS PAR INTERNET EST POSSIBLE
« Les cyberescroqueries & cyberarnaques sont loin de se limiter au phising. Ajoutons : cybercriminalité & cyberterrorisme, cyberpédophilie, Hacking, …. . Sans oublier la criminalité téléphonique ( Revendications d'attentats, Fausses alertes, Harcèlements, Menaces, etc..). Des Fléaux des plus onéreux et mobilisateurs pour les Polices mondiales.

Les FAI ont des moyens simples de contrôle & identification qu'ils doivent mettre à disposition de leurs usagers, car la porte d'entrée de toute abus, dont le phising, est toujours à 100 % la boite mail

Quand le délinquant envoie un e-mail , son fournisseur de messagerie -comme tout site internet auquel on se connecte- , enregistre ses renseignements d'identification tels son adresse IP, adresse IMAC, N° de Processeur, de CPU,  et autres fournis par le "traceroute", la récupération d'informations DNS. Et dispose donc de sa localisation géographique, ainsi que de son numéro de téléphone nécessaire à la vérification de sa boîte-mail.

Idem pour le fournisseur d'accès internet, qui dispose aussi des mêmes renseignements, ainsi que de l'identité certaine du client et de son téléphone.

L'affichage obligatoire en fin de message de ces 2 sources d'informations élimine totalement le phising, démasqué, comme toutes autres tentatives de fraude & d'escroquerie. L'affichage de la photo automatique de l'expéditeur, prise à un moment aléatoire, est opportune, car supprimer cette fonction facultative ou masquer la caméra ne pouvant qu'éveiller des doutes. Un affichage tout aussi sécurisant qu'un certificat d'authentification avec une signature électronique.

Quant à la navigation, les FAI et autres acteurs du net & web, même ceux spécialisés dans la sécurité informatique, proposent au contraire de «surfer & naviguer anonymement» ! : Source de fraudes. Il faut donc interdire & bloquer cet anonymat (Serveurs Proxy, et autres masqueurs d'adresses IP : VPN,  serveurs de courriels anonymes, logiciels P2P, logiciels de surcouche de réseaux et de  réseaux en oignon, etc...  Ou encore les systèmes de courrier électronique anonymes, comme : RetroShare, I2P, Freenet, Freemail, Imule, Syndie, etc...). Avec la Cripto-monnaie, ces serveurs anonymes permettent d'acheter en ligne armes, explosifs, drogue, etc. sur le «Dark Web»

Quant à la téléphonie mobile :  L'anonymat, là aussi, doit être banni : Il n'attire que des abus, tels : fausses alertes à la bombe, fausses revendications d'attentats, harcèlements, et autres intrusions intempestives et abusives dans la spère privée ou professionnelle, Tout au contraire doit s'afficher le numéro + le nom & prénom + la ville : lorsqu'on nous appelle ou nous envoie un SMS, et aussi à l'inverse lorsque nous appellons, ou envoyons un SMS

Quant aux faux noms enfin : Toutes boîtes mails ouvertes à des faux noms, autorisant donc le phising, doivent être fermées. Les boîtes ne pouvant être ouvertes, ou demeurées ouvertes, qu'au nom & prénom (ou nom de société) du titulaire , confirmé par l'identification fournie par le SMS servant à la vérification de ladite boîte.  En cas de non-concordance, la boîte sera automatiquement bloquée, puis détruite si non rectifiée après un certain délai. Les robots pouvant aussi opérer ces vérifications & recoupements automatiques grâce aux annuaires fournis par les opérateurs mobiles

Finaliserait l'élimination des faux noms sur boîtes mails, et des fraudes vendeurs ou acheteurs sur les sites de ventes ou location, une carte bancaire de quelques centimes à titre d'inscription définitive.

Quant aux Cyber-cafés, il est vrai qu'ils favorisent les cyber-fraudes  et devront tenir un registre des locations indiquant : numéro de poste, heure d'entrée & sortie, nom-prénom, copie de pièce d'identité. Comme les autres loueurs. Il était urgent de moraliser l'internet et la téléphonie », résume Me Ducret
pour qui l'anonymat, source de tous problèmes, doit disparaître d'internet et de la téléphonie.

Et, conclût-il, quant enfin aux mesures, c'est à la Commission Européenne et aux instances de Gouvernance d'Internet, seules à disposer d'un pouvoir normatif et coercitif, de prendre immédiates celles s'imposant. Sans attendre, le 1er opérateur qui les prendrait volontairement remporterait le jackpot mondial sur la concurrence, grâce à l'exaspération de tous utilisateurs du net & web ( pour ma part, je reçois 30 phising par jour dans chaque boîte mail). Le 1er Forum sur la moralisation & sécurisation du net, (enfin!) sera une opportune concertation & coordination enrichissante entre FAI.
La suppression de ces fléaux mondiaux passe aussi par celle de l'anonymat, insiste Maître Ducret.

Vos réactions: opinion@live.fr



(1) «Rien qu'à Genève, à nouveau 400 plaintes de phising classées en mars, pour défaut d'identification des auteurs (Source ATS, Tribune de Genève, 29 mai 2017).

Alter Info l'Information Alternative

LE DECLIN SOCIETAL S’AMORCE PAR LA PERTE DES VALEURS

" »Le désordre du pouvoir public nourrit le populisme » Benallal
LE DECLIN SOCIETAL S’AMORCE PAR  LA PERTE DES VALEURS



L’Algérie vit actuellement, le début d’une véritable crise économique profonde, elle risque par la métastase des effets de cette crise néfaste d’être socialement douloureuse ; elle a aussi toutes les chances de persister dans le temps et dans son espace social. En pleine crise financière alors que les dirigeants de ce pays sous les injonctions du FMI et des forces politico- économiques externes , et après avoir créé toutes les conditions de la déroute de l’économie nationale par ses spéculations insensées de l’import-import et le bradage du patrimoine public au profit du privé, se retourne contre le peuple pour imposer des programmes d’austérité draconien .
Cette crise multidimensionnelle d’ordre économique par manque de ressources, sociale par manque de discipline et culturelle par manque de vitalité , cette crise ronge profondément notre société, elle est due principalement à la constitution d’une société inéquitable et injuste puisqu’ on s’aperçoit de jour en jour que les riches sont de plus en plus riches et ont plus de droits et les pauvres sont toujours aussi pauvres avec moins de droits et sont de plus en plus nombreux suivit par une perte des valeurs morales ou l ordre, la hiérarchie et la primauté du collectif sur l’individuel , la responsabilité familiale, le gout du travail , le collectivisme ne sont plus respectés ,un déclin de l’art de la littérature de la philosophie, de la technologie et des savoir- faire économiques militaires et politiques. La chute de l’ ordre et de la société civile crée des vides qui sont remplis par des « baltajyas- m’hargas », des fondamentalistes et des affairistes sans foi ni loi.
"Il ne peut y avoir ni vraie liberté ni justice dans une société si l'égalité n'est pas réelle."
Condorcet -
Nos dirigeants ont conçu par le biais d’une très mauvaise politique une société entrainée dans une course passionnée à la consommation tout azimut au lieu de la créativité de valeurs ajoutées avec comme création de nouveaux besoins qui ont permis avec tous les désavantages que cela puisse engendrer comme problèmes liés à notre unique ressource épuisable et dont le prix du pétrole dépend de la fluctuation du marché extérieur.
L’Algérie vit actuellement avec un système politique démuni de tout « projet de société » et de « projet économique », ce système Algérien centré sur la rente et l’impunité dont la vision stratégique ne dépasse pas le court terme et en l’absence de la citoyenneté dans le sens le plus large possible ou la cité est gérée en hors normes par « Al Ghachi » ce qui suscite par voie d’action le pourrissement et la perversion de la société et de réaction au mal de cette déliquescence dont les valeurs , les normes et la morale représentent un mauvais usage devenu injuste et pernicieux. Cet état de fait exceptionnel ou les politiciens et les responsables outrepassent bien des droits , se permettent d’aller au delà des normes d’une règle ou d’une loi, d’une habitude……C’est un abus qualifié qu’il soit d’autorité, d’abus de biens sociaux, d’abus de confiance, d’abus de position dominante enfin d’abus de pouvoir tout court pour se permettre d’acquérir des droits tout en contournant les règles de droit les plus élémentaires ( transfert de capitaux par des moyens commerciaux) cet etat de fait n’est que la conséquence de plusieurs crises de valeurs ( sociales ,politiques ,morales communautaires, nation, nature….).

« L'éducation est l'arme la plus puissante pour changer le monde »."
Nelson Mandela
Par conséquent, le contexte politique, économique, social et culturel en Algérie a besoin non pas d’une reforme au sens propre du terme mais d’une véritable révolution portant sur de nouveaux concepts de la vie sociale, économique, culturelle et politique à savoir pour commencer ; procéder à la mise en place d’une institution garantissant la moralisation de la vie politique tout en éliminant les effets de la déchéance et de la perversion. Elle serait faite sur la base d’une nouvelle connexion normée pour la consolidation de la cohésion sociale.
Cette cohésion sociale devrait être bâtie sur une assise de la justice sociale ou seul le droit et les valeurs , normes et morale priment, c’est-à-dire une nouvelle culture normative représentant l’état de la société ou la solidarité serait très forte et les liens sociaux très solides. Elle permet à cet effet d ‘avantager l’intégration plus humaine des individus par leur attachement à la société et leur participation active à la vie sociale pour mieux respecter et sauvegarder le bien et la règle sociale.
Cette cohésion sociale n’est qu’une dimension de la société permettant d’assurer le bien être tout en réduisant dans le même temps les disparités et en évitant par ailleurs la marginalisation qui provoque la désintégration de la société par ses effets néfastes.
« Le respect de l’être, du bien, du milieu et de la loi n’est plus une norme dans la société » Benallal
Notre propos portera sur la moralisation de la vie politique, cette thématique est bien trop large par ces dimensions, afin de cerner l’ensemble des concepts se rapportant a ce problème sociétal. Nous disons que la morale en politique dans un régime dit démocratique, elle nous fait penser en premier lieu à l’ intégrité des représentants élus des peuples auxquels celui-ci a délégué le soin d’exercer en son nom le pouvoir de régenter la vie publique.
Le constat réel, je ne vous citerai pas d’exemples tellement les incohérences, les anomalies cités par , les medias et font leurs unes quotidiennement , car ceux qui détiennent le pouvoir aujourd’hui, nous montrent qu’ils ont un déficit flagrant d’honnêteté, de droiture ,de vertu, de sincérité, de foi et de conscience ne permettant guère d ’être à la hauteur de la mission qui leur a été assignée .
La morale de la vie politique et les valeurs universelles devront se synchroniser « synergiquement » avec l’état de droit de la république, la démocratie, la transparence et la souveraineté du peuple par ailleurs la morale universelle celle des droits de l’homme, de la justice naturelle renforce encore plus le caractère républicain.
"Que la morale fasse partie d'une éducation publique commune à toutes les classes de citoyens. Que l'on écarte avec soin de cette éducation toute influence sacerdotale."
Condorcet.
La moralisation de la vie politique est une action de grande envergure (révolution à long terme entrant dans le cadre d’un projet de société tout en permettant de rendre plus conforme à la morale, à l’éthique, à la déontologie et à la probité). La moralisation de façon générale correspond à un processus d’apprentissage et d’inculcation de normes, de règles et de valeurs morales associant toutes les notions dites de bien et de mal dans tous les segments de la société.
Les différentes affaires mettant en cause des hommes politiques ( affaire Khalifa, Sonatrach autoroute Est Ouest et bien d’autres portant sur les marchés publics ….) ont relancé un débat informel quotidien dans la rue, dans les medias, dans les réseaux sociaux…. sur la moralisation de la vie politique pour prévenir les conflits d’intérêts, le contrôle de déclaration de patrimoine des principaux responsables des pouvoirs publics, le népotisme et le favoritisme politique ( octroi de contrats ou nomination à des postes de responsabilité un ministre ou un Wali qui ramène avec lui sa propre équipe dirigeante)l’indépendance de la justice et la séparation des pouvoirs et enfin mettre en place une charte déontologique de la vie politique afin de faire respecter les règles de neutralité et d’impartialité par le biais de lois relatives à la transparence de la vie publique mettant en œuvres plusieurs mesures.
Les premiers dirigeants de ce pays sont à ce jour incapable de mettre en œuvre des mécanismes réglementaires pratiques se rapportant sur les dispositions contenues dans la constitution Algérienne pour mieux régenter le contexte social et politique car les manifestations de conflits d’intérêts empêchent cette action d’assainissement et creusent l’écart entre la théorie constitutionnelle et la pratique des actions quotidiennes.
« Ouvrir une école, c'est fermer une prison » V.Hugo
L’idée première de la morale en générale, il faut entendre les mœurs d’une société (mode de société) désignant les comportements, les usages et la conduite morale qui lui sont propres qui devront être normalisés à travers nos coutumes, notre religion par des règles de civilité et des règles de droit.
Les bonnes mœurs sont des attitudes et comportements conformes à la norme sociale. cette dernière représente l’ensemble des règles de bonnes conduites qu’il convient de suivre au niveau d’un contexte social, elle peut être formelle représentée par des lois et règlements ou informelle par le « tag ala men tag ! » Celle qui a pour but de garantir le bien être, le bien vivre, le bien faire, pour le bien social dans un cadre ou travail , discipline et ordre social permettent de faire actionner le système social de façon harmonieux et de ce fait ils ne font que consolider la cohésion sociale..
Les normes sociales et les règles de conduites qu’il convient de suivre au sein de la société, l’individu les acquière par un processus de socialisation c’est-à-dire par un apprentissage progressif en premier lieu dans la famille, suivit de l’école et enfin dans la vie d’adulte. Ces trois ensemble devront être suivit minutieusement pour assurer le veritable « homme social » et non de faire de l’école une coquille vide pour le gardiennage.
Le respect de la norme sociale contribue fortement à la cohésion sociale ou les synergies de par ses composantes s’harmonisent et qui ont pour but et effet de produire le veritable « citoyen » de la cité.
Cette cohésion favorise l’intégration des individus, leur attachement à la société et leur participation à la vie sociale , le non respect de la norme sociale fait de l’ individu et non du citoyen un « anormal » qualifié par « l’algérien » de « c’est normal »( sens péjoratif) puisque le système social démuni de normes conceptuelles ( intégration, attachement, participation…) refuse de le placer à la marge de la société pour être enfin sanctionner.
« L'homme de bien nait en lui le sens de la loi, l'homme du mal ne pense qu'au privilège » Citation
Les règles morales visent au perfectionnement de l’homme tout en lui suggérant la justesse des choses, des actions, des faits et des événements, ces règles de morales doivent être distinguées des règles de droit. Ces derniers ont pour objectif l’ordre social et ont un caractère obligatoire assortie par des sanctions par une puissance publique impartiale. Par contre la morale n’est pas suffisante pour empêcher l’infraction et obliger l’auteur à réparer les conséquences.
« Le droit tente l’organisation de la société et contribue à assurer l’ordre et la discipline du cadre social de la cité ».Benallal
Par ailleurs nous pourront éventuellement confirmer qu’une société dite civilisée dans le sens ou elle est équipée, balisée et armée par des étalons sociaux économiques et politiques lui permettant de fonctionner harmonieusement et efficacement par une bonne gouvernance et à travers une transparence de verre par des actions conformes à la règle de droit, a la morale, à l’éthique et à la charte déontologique .
Devant cet état sociétal ; le mérite revient à l’effort des individus qui arrivent à surmonter les difficultés de la vie courante par un sens du « devoir » toujours positif (sens économique, social, politique, culturel, et sportif.). et par une aspiration au mieux être et au bien être de la société c’est un bien pour l’intérêt général de la société ou le pays en général qui fait partie intégrante du « projet de société ».
Le mérite du latin « meritum » veut dire « gain, salaire » ce dont est digne, le mérite est ce qui rend un individu en récompense de sa conduite face aux obstacles surmontés digne d’estime de considération et d’éloge. Le mérite résulte aussi de diverses qualités morales, intellectuelles ou physiques, il implique un effort pour franchir les obstacles et les difficultés. De façon générale le mérite d’une personne désigne l’ensemble de ses qualités.

« L'évanescence de la pensée politique et déliquescence du système économique n’ont pas de place dans le système méritocratique » Benallal
Ce système de bonne gestion, de la bonne gouvernance est appelé la « méritocratie », il met en valeur les individus méritants par classe, par leur grandeur, leur probité, leur honneur, leur talent….. Se sont des qualités qui distinguent l’organisation des sociétés dites civilisées ou modernes .Les gens utiles sont reconnus en fonction de l’effort intellectuel et physique, de leurs créativité de leur intelligence de leur aptitude scientifique et technique .Dans les sociétés ou la référence en valeur morale et mérite et les étalons sociaux ne sont pas tenues en référentiel ,le clientélisme, le clanisme, le bniaamisme…. Pourrissent la société par effet de malversation, perversion et déliquescence. La mise en application impartiale des références aux étalons sociaux , font la différence entre les sociétés qui avancent et celles qui reculent.
Les pays avancés fonctionnent suivant un système référentiel qu’il soit politique, social et économique ou les privilèges et le pouvoir sont obtenus par le mérite de la qualité du travail et de l’effort ; ce système est appelé la « méritocratie ». Ce système est fondé sur la reconnaissance de la valeur par les diplômes, l’expérience, les qualités et les vertus….
En effet la méritocratie a pour assise l’égalité des chances ou la corruption, le clanisme et le clientélisme ne trouvent pas de place et sont ostracisés ; la liberté individuelle et la reconnaissance de la réussite sont les piliers de la méritocratie.
Dans ce système le pouvoir est exercé par les meilleurs les plus méritants et les plus aptes ou le médiocrité et l’incompétence ne trouvent pas de place.
BENALLAL MOHAMED
-http://www.liberation.fr/elections-presidentielle-legislatives-moralisation-de-la-vie-politique-les-trois-piliers-d-une-reforme-d-envergureLe
-Choc des civilisations Samuel P. Huntington

Alter Info l'Information Alternative

Refléxions sur le phénomène ovni

L'hypothèse extraterrestre répond elle convenablement au phénomène?
Refléxions sur le phénomène ovni
Le phénomène ovni est un sujet passionnant les foules ; loin de poser la question si le phénomène existe ou n'existe pas, je partirai du constat que cela est présent depuis longtemps dans notre histoire*(1), donc pour ceux qui sont encore dans le doute , et qui cherchent des preuves pour confirmer, cela ne sert à rien de vous attarder sur ce texte, je ne vous convaincrai pas et ne chercherai pas à le faire.



Je ne ferai pas non plus de synthèse sur les différentes vagues ,observations de masse, ou observations crédibles de militaires*(2) etc., je pense que tout a été dit sur ce point, ce texte s'adresse plutôt aux personnes déjà convaincues du phénomène, car je ne chercherais pas à le prouver avec les observations de l'histoire crédible, mais je poserai la question de l'origine des " vaisseaux " et autres pans. Ceux qui attendent des éléments pour ne plus douter de la véracité du phénomène, passez votre chemin camarade, vous ne trouverez aucune preuve dans ce texte, que des spéculations s'adressant aux personnes étant déjà convaincues de sa réalité.




Les gens s'intéressant au phénomène ovni de ce point de vue ( phénomène réel mais extra planétaire) argumentent souvent la réalité de ce phénomène en faisant des calculs de probabilité sur le fait qu'il y ait peu de chance que nous soyons la seule planète ayant réunie les conditions nécessaires pour le développement de la vie hors de la terre(ce qui est un argument tout à fait recevable), mais oublient bien souvent que nombre d'enquêteurs de terrain s'étant occupé de personnes ayant vécu des rencontres rapprochées avec un ovni, ou avec des êtres non humains, ont depuis longtemps abandonné l'hypothèse de touristes de l'espace( acronyme HET) ; certains se sont tournés vers une HET 2 , d'autres préfèrent regarder le phénomène d'une autre façon.







Les points de vue que l'on retrouve souvent sur le phénomène ovnis se résume ainsi :



- il n'y a aucun ovnis, ni aucun être de " l'espace " venant nous visiter, nous savons bien que le système solaire est vide de vie, pourquoi traverseraient-ils de si grande distance juste pour se montrer au témoin ? Argument recevable quant à l'origine de touriste de l'espace , traversant de grande distance, même si ils pouvaient être sur la terre en un instant grâce a une technologie du futur, leur comportement et réaction une fois devant le témoin laisse perplexe quand à penser qu'ils viennent d'une autre planète.



- Il n' y a aucun ovni, par contre nous avons une forte probabilité de vie intelligente hors de la terre, alors pourquoi pas que des " touristes de l'espace " nous visiteraient de temps en temps sans s'immiscer dans les affaires humaines.



-Pour celles et ceux qui pensent " ce sont des vaisseaux de fabrication humaine " du genre F-117A ou TR-3B . Pour prendre l'exemple de la vague belge , on a pensé un moment que c'était les américains, une réponse officielle a même été faite pour démentir les rumeurs .



Une simple question, pourquoi essayeraient-on des avions top secret ou des prototypes en Belgique, à la vue de centaine de gens, au risque de crash sur les habitations ?! Le fait d'essayer des prototypes top secret, ostensiblement, en ville, et dans une autre nation que la sienne ne se fait nulle part .



- Et le dernier point de vue est, oui il y a des ovnis donc nous sommes visités par une/des intelligence(s) venant d'autres planètes, tout ça en expliquant les découvertes d'exo planètes par la NASA.





Mais d'autres points de vue ont été envisagés par les enquêteurs , autres que ceux que nous entendons habituellement, par exemple Jean Sider , Jean Michel Le Sage et John Keel ont été amenés à penser que l'on avait affaire à des entités " interdimensionnelles ", qui sont malveillantes et cherchent à nous manipuler depuis le début de notre histoire .



Ils ne voient dans les interactions et abductions qu'un phénomène méchant, mauvais et avec de mauvaises intentions.



Pour ceux qui sont convaincus par cette idée, je vous conseille la lecture de " passeport pour le cosmos" de John Mack , qui cite les interactions avec les entités lors des kidnapping , vous verrez qu'il n' y a aucune violence au sens propre, qu'il y a comme un échange d'information entre entités et expérienceurs ; et un invariant ressort souvent suite à ces observations et/ou contact avec " cette source", c'est que les gens changent complètement leur mode de vie, se tournent vers des questions spirituelles,et sont dans l'altruisme quand il s'agit de relation avec les autres , que ce soit prendre soin des animaux ou autres. .



Mr Vallée dans ces livres, raconte aussi que plusieurs témoins changent complètement leur mode de vie.



Pour une manifestations diabolique, la puissance que ça exerce dans l'âme en faisant se tourner les personnes vers des comportements bienveillants, suite à ce genre d'interaction, amène a penser que ce ne sont pas des manifestations malveillantes.



Mr Mesnard (ufologue reconnu) qui a un avis partagé , explique bien que pour le nombre de rapports qu'il y a, les enquêtes avec comportements et conséquences physiques graves ne sont qu'une infime proportions de tout ce qui arrive comme aux enquêteurs. Sur le nombre de témoignage estimé par l'ONU, ce n'est pas quelque chose de constant, bien au contraire.



Maurice Masse, pour l'exemple, avait dit qu'il avait très bien ressenti que ces entités ne lui voulaient aucun mal et n'avait pas du tout de comportement agressifs.



Jonathan Black, dans son livre " l'histoire secrète du monde " nous raconte la violence et le choc que l'on faisait éprouver à l'initié de sociétés secrètes, lors de rites initiatiques, dans les écoles de mystères, bien plus intenses/ violentes que ces opérations décrites.





Jacques Vallée est un informaticien, astrologue et ufologue. Il a travaillé avec Allen Hynek pour la sortie du projet Blue Book.



Lors du rapport Cometa , la réponse de Jacques Vallée suite à la publication du livre a été " l'hypothèse des touristes de l'espace est depuis longtemps dépassé ".

Je rappelle que le rapport Cometa est un document publié en 2003 par une association du même nom, composé de personnes "d'autorités" (avocat,commissaire, généraux, ingénieur etc..) ,avertissant de la réalité du phénomène et qui a été transmis au président de la république.



Après avoir passé de longues années à étudier le phénomène, en allant à la rencontre des témoins en Amérique mais aussi en Union Soviétique lors de vague d'ovnis, Mr Vallée a laissé tombé l'hypothèse des touristes de l'espace et s'est rapproché de la vision citée plus haut de Sider , Keel etc.., sauf que lui n'arrive pas aux mêmes conclusions et ne pense pas que cette intelligence soit malveillante, mais cherche à travers ces interaction à exercer un " système de contrôle " sur le genre humain.



Les arguments que Jacques Vallée oppose au fait que ce sont de simples touristes de l'espace sont :



-Le nombre de rencontre rapprochée est trop nombreuse que ne l'exigerait une simple observation physique de notre planète.



- La morphologie des visiteurs, à savoir " humanoide " ; il est peu probable qu'ils se sont développés de la même manière ( bien qu'il soit possible si les conditions de vie nécessaire ont étaient les mêmes, mais cela reste peu probable).



-Le comportement " médical " lors des abductions est en contradiction avec le fait que ce soit une race plus développé que nous. Comme le dit Vallée dans un de ces livres "ils peuvent retourner a l'école de médecine"



-La présence du phénomène tout au long de l'histoire rapporté par des cultures ancestrales ne constitue pas une manifestation propre a notre histoire* ( voir lien 1)



-L'apparente facilité qu'ont les ovnis à manipuler le temps et l'espace amène a penser une hypothèse un peu plus compliquée que de simples touristes de l'espace, qui n'ont rien avoir avec notre monde.



Je rappelle aussi que le grand ufologue qu'est Mr Joel Mesnard a traduit un texte, dont le titre est " argument contre l'origine extra planétaire du phénomène ovni " et nous dit que l'origine extraterrestre du phénomène ovni " n'apparaît plus comme la solution globale et unique qui répond au phénomène ". Il est a noter aussi que bon nombre d'abductés du livre de Mack ont laissés tombé l'HET.



J'en rajouterais quelques uns qui viendront appuyer l'idée qu'en avait Jacques Vallée et autres.



On oublie aussi bien souvent que les ovnis ne sont pas tout le temps des objets matériels. Il y est souvent question de boule de feu, boule de lumière, boule électrique, ce que l'on appelle des pans et sur lesquels nous constatons qu'il n'y a personne dedans , car que penser de ces observations d'ovnis rentrant dans les volcans, sortant de la terre ou des montagnes.



Pour prendre un autre exemple, quid de ces boules qui se " séparent " ou bien qui se détachent l'une de l'autre pour ensuite se reformer ? Si cela était des vaisseaux au sens propre du terme, le conducteur ne pourrait pas se séparer en deux pour se reformer.



Et que pensez encore de ce témoignage de cette dame*( 5) qui voit un ovni en bas de chez elle , la voisine qui arrive et passe à coté de l'ovni sans le voir ( l'observation est elle envoyée dans son "esprit " ?!), et que penser de cette entité qui se met le doigt sur la bouche comme pour dire " chut", je ne vois pas pourquoi une race d'une autre planète aurait des faits et gestes rappelant ce que l'on a pu inventer nous sur cette terre, comme la par exemple le doigt sur la bouche, si c'était une race éloignée de nous, avec pas du tout la même conception des choses, du monde, et de la manière de communiquer , comment peuvent-ils connaitre ce geste typiquement humain ?



Et comment peuvent-ils parler toute les langues de la terre pourquoi en Amérique du sud, ils parlent en Espagnol, en France Français etc etc...



Quelque chose qui est à souligner aussi c'est qu'il n' y a JAMAIS deux ovnis identiques, on dirait que nous ne sommes pas en présence de " machine " comme si il sortait d'une usine et d'ou on pourrait trouver des corrélations et ressemblances entre les ovnis , là il n' y en a jamais deux identiques, ils sont tout le temps différent, tant par leur forme, que par leur taille etc..



La même remarque peut être faite au sujet de la morphologie des " visiteurs ", nous voyons qu'il y a autant de morphologie que de type de " vaisseaux ", ce qui laisse à penser que ce ne sont pas des vaisseaux " sortant des usines", ou des " races " dans le sens ethnie. Même lors des différentes vagues , il y a eu des témoignages différents. D'ailleurs lors de la vague de 1954, il n'y avait pas de " petit gris ", cela a été popularisé bien après.



Une autre chose, est qu'il est rarement fait état de voir de la construction, a savoir des choses vissées ou autres, l'ovni est tout le temps uniforme et n'a pas les caractéristiques d'une machine construite.



Il est aussi souvent fait mention dans les abductions que l'appareil était plus petit à la vue qu'une fois dedans ; là encore cela démontre une force à manipuler la matière qui est difficilement pensable si cela était une intelligence venant de très loin sans aucun rapport avec notre monde.







John mack dans " passeport pour le cosmos" cite un chaman qui explique que " ces êtres s'attachent à certaines personnes humaines selon des critères psychologiques ".



Jacques Vallée explique a peu près la même chose dans un de ces livres, à savoir que le phénomène " sélectionne les témoins selon des critères psychologiques et sociologiques".



Mr Mesnard dans une interview a la radio*(6) nous dit qu'il se développe avec certaines personnes, comme une " relation intime" avec les ovnis/PANS, par le fait qu'ils en voit plusieurs fois dans leur vie, ou qu'on remarque que le phénomène a tendance à se montrer quand la personne est là.



Pierre Viéroudy dans son bouquin " les ovnis qui annoncent le surhomme" fait état de personnes ayant vu plusieurs fois des ovnis dans leur vie ; bien qu'il en arrive à la difficile conclusion que cela est de la para psychologie, la répétition d'observations de plusieurs témoins n'en est pas moins intéressante.



Tout cela fait état du fait que d'un, nous ne sommes pas face à une intelligence malveillante, sinon pourquoi se manifester plusieurs fois a certaines personnes, en développant comme une " relation personnelle ", sans leur faire de mal, et de deux que les ovnis ne sont pas si éloigné de notre monde, pour arriver a sélectionné des gens selon leur critère, il faut avoir obligatoirement une notion " d'intériorité ",ce qui est assez peu probable, si on été face a des touristes de l'espace.





Pour comprendre la situation de ces personnes qui voit des ovnis plusieurs fois dans leur vie, nous pouvons imaginer qu'il se développe comme une relation complice/intime avec le sujet, et que la personne est peut être devant une situation semblable, a un humain s'amusant avec son chat et un laser.





Et ces histoires d'abduction ou les entités font passées les personnes a travers les murs , les font levitees, leur font perdre la mémoire etc.., si cela était des ET au sens propre du terme, comment peuvent t'ils avoir autant de " pouvoir " sur notre monde physique, même avec une technologie avancée, si ils venaient d'un monde complètement différents, comment peuvent t'ils manipulés la matière et notre esprit de la sorte, si ils n'avaient rien avoir avec chez nous.



Une autre remarque, pour les observation rapprochées, avez vous remarqué que bien souvent il y a des situations du genre : ils réparent le vaisseaux , ils cueillent des fleurs et autres, mais bien souvent cela se passe a la vue du témoin ou sur son trajet comme si le témoin été "attendu", les 3 quart du temps les entités ne sont pas du tout caché mais justement se manifeste ostensiblement de sorte a ce que le témoin le voit, sinon pourquoi ne vont t'ils pas se planquer, pourquoi font t'ils sa tout le temps de manière ostensible ?



Il est souvent fait état de choses assez étrange pendant l'observation, comme le temps qui s'arrête, ou les rues qui se vident alors qu'elle été pleine cinq minutes avant. Nous voyons la par ces exemples qu'il n'est pas question seulement d'une intelligence qui étudie la terre de loin, mais qu'il y a des choses associés qui laisse a pensé que le phénomène n'est pas si extérieur que sa.



Plusieurs enquêteurs ont dit aussi que des manifestations para normales été vécut par les témoins suite a une observation .



Un enquêteur du Geipan a fait part d'une observation intéressante, a Philippe Solal, contributeur du livre" ovni et conscience" . C'est une observation faites par deux enfants. L'un des enfants avait une éducation catholique et l'autre une éducation non spirituelle car les parents étaient athée. Ces deux enfants qui ont observé le phénomène en même temps, pour l'un a vu la vierge marie, et l'autre a vu un ovnis au sens propre du terme. ( voir lien 5)





Je vous livrerais maintenant certains témoignages que l'on peut mettre en rapport avec certaines caractéristiques du phénomène.



Jovanovic dans son livre " enquête sur l'existence d'anges gardiens " il y est fait mention de personne qui ont eu des contact avec des " anges " et dans plusieurs témoignages , il y est question de " globe lumineux "( pareil a Fatima)



Dans le livre de William James " l'expérience religieuse " , une personne décrit son expérience mystique et nous dit " dans le silence de la nuit vibrait un silence plus solennel encore", a rapproché de la cessation du bruit environnant lors de rencontres rapprochées.



Les abductés rapportent souvent que les interactions sont plus fréquentes lors de moment difficile de la vie, j'ai retrouvé exactement les mêmes propos dans le livre de Jovanovic sur les anges.



Kenneth Ring est un américain ayant étudié les personnes prétendant avoir eu des expériences de mort imminente, et nous dit que l'on retrouve des invariants dans le phénomène ovni comme dans les NDE telles que : la télépathie, perte de temps, de la guérison, changement de croyance théologique, des sphères et autres boules de lumières, paysage ou décor vu par l'esprit, pouvoir psy suite a l'expérience, tout sa ce sont des caractéristiques que l'on retrouvent dans ces deux phénomènes.



Dans le livre de Jovanovic , une personne lors d'une NDE a parlé d'un archange avec des ailes " d'un indéfinissable gris noir métallique ", ou la aussi nous pouvons pensé a ces rapports d'observations citant la couleur du" métal " et autres description du vaisseaux ou l'on retrouve ce genre de terme.



Des personnes lors de NDE ont parlé de présence les accompagnant mais qu'il ne pouvait pas voir, ce qui est une autre caractéristique d'abduction, ou le sujet " ressent " des présences dans sa chambre mais sans les voir.



Dans une autre vidéo , je me souviens entendre une dame racontant qu'en plus de " l'esprit des morts" elle avait rencontré des êtres d'une " autre planète ", je ne me souviens pas, par contre de la morphologie, mais nous pouvons pensé qu' elle a eu affaire a des petits gris ou autre archétypes du phénomène ovni pour qu'elle en arrive a la conclusion " autres planètes ".



Que pensez de tout sa ? En prenant compte de ces différents éléments ou déclarations des enquêteurs, et bien que l'hypothèse ET soit convaincante a première vue, une fois le phénomène dans les détails, cette hypothèse perds de sa véracité.


Je conclurai ce texte en vous donnant mon avis personnel.Nous pouvons imaginé que cette intelligence a l'origine des ovnis et autres phénomènes non compris, s'adapte a la psyché du sujet pour lui faire vivre quelque chose en rapport avec sa conception du monde. A l'heure d'aujourd'hui, il reste peu de personnes croyant aux anges et aux dieux, il y est donc peut être question de manifestations a caractère mythologique, qui s'actualise au fil des époques, en rapport avec la psyché collective. Peut être que ces êtres et " engins " sont des manifestations archétypales moderne.



Je pense que pour comprendre le phénomène ovni, nous devrions réfléchir au fait que notre monde physique ne soit pas limité a nos perceptions et que le problème des ovnis ne se situe pas sur leur matérialité ou leur immatérialité, mais sur l'intériorité dont il font preuve.



Par certains détails énoncés plus haut, il semblerait que le phénomène ovni est un rapport avec la conscience et est peut être une manière subtile, parmi d'autres, de nous interroger, sur la nature de celle ci.



*1)https://www.youtube.com/watch?v=CT-XXn412Zo



*2)https://www.youtube.com/watch?v=73ZiDEtVms8


*5)https://www.youtube.com/watch?v=8mmdMQeBArU( désolé je n'ai pas trouvé le témoignage seul, je me souviens qu'il le raconte pendant la conférence)


*6)https://www.dailymotion.com/video/xw0qrp_les-ovnis-une-verite-deguisee-en-mensonge-joel-mesnard-sur-le-phenomene-ovni-1-2_webcam
 

Alter Info l'Information Alternative

La Chine fin du cash prévu pour 2022, Inde fin du cash prévu pour 2020, USA et Chine les leaders dans l’intelligence artificielle et Big Brother

La Chine fin du cash prévu pour 2022, Inde fin du cash prévu pour 2020, USA et Chine les leaders dans l'intelligence artificielle et Big Brother
L’Inde veut éliminer argent liquide et paiements par carte : de la société
sans cash, c’est pour 2020
http://www.indiatimes.com/news/india/all-cards-atm-and-point-of-sales-machines-will-be-redundant-by-2020-in-india-says-niti-aayog-269037.html
http://reinformation.tv/inde-eliminer-argent-liquide-paiements-carte-societe-sans-cash-dolhein-64738-2/
 Presque tout le monde dans les principales villes chinoises utilisent un
smartphone pour payer à peu près tout:  "En 2016, les paiements mobiles de la
Chine ont atteint 5,5 billions de dollars, soit environ 50 fois la taille du
marché américain de 112 milliards de dollars, selon la firme de consultants
iResearch"
https://www.nytimes.com/2017/07/16/business/china-cash-smartphone-payments.html
WeChat et Alipay entraîner le monde dans une société sans argent liquide
Sijia Jiang a écrit que WeChat Pay et Alipay, l''application de paiement
électronique de Alibaba Group Holding Ltd, "transforment la Chine en un pays
sans argent liquide en permettant des paiements ou des transferts virtuels par
un scan de code".Selon la société de conseil Analysys, WeChat Pay et Alipay
dominent le marché de la banque mobile chinoise, qui a totalisé 18,8 billions
de yuans ou 2,76 milliards de dollars de transactions au cours des trois
premiers mois de
2017http://bptnews.org/2017/07/chinas-wechat-and-alipay-leads-world-into-cashless-society/
Alibaba la banque de Chine a pour ambition de mettre la fin au paiement aux
espèces en Chine à partir de 2022  "La Chine est un pas plus près de devenir
sans cash  Imaginez un monde qui met Bonnie et Clyde hors de son commerce, tout
cela parce que les banques ne contiennent plus de billets et de pièces de
monnaie. Par exemple, si vous souhaitez épargner des espèces pour un mendiant,
vous n''avez plus besoin de fouiller dans vos poches. Maintenant, vous scannez
simplement le code à barres du mendiant. Cela s''est déjà produit en Chine.
Le 28 février, Alipay, la première solution de paiement en ligne de tiers en
Chine et une filiale d''Alibaba, a annoncé un plan ambitieux pour créer une
"nation sans cash" en cinq ans. Et le compte à rebours a commencé. Dans le
cadre de ses efforts visant à encourager les appuis «de haut en bas» pour le
programme, Alipay organisera une célébration de la Société Sans Cash du 1er
août au 8 août 2017.   Au cours de la Semaine de la Société Cashless, Alipay
va lancer différents «défis sans numéraire» et des récompenses qui
l''accompagnent pour inspirer les institutions et les rassemblements individuels
derrière cette initiative sans précédent. À ce jour, Hangzhou, Wuhan,
Tianjin, Fuzhou et Guiyang - cinq villes avec un total de 38 millions de
personnes - se sont inscrits au programme d''Alipay  Alipay s''attend à ce que
le «paiement sans cash» puisse devenir une autre réalisation de signature de
la Chine modernisée"
http://observer.com/2017/07/ant-financial-cashless-society-week/   La plus
grande entreprise de commerce électronique de Chine, Alibaba, a nommé NM
Rothschild, la banque d''investissement, pour le conseiller sur une offre
boursière qui devrait augmenter d''au moins 1 milliard de dollars (492 millions
de livres sterling)   Goldman Sachs et Morgan Stanley ont été embauchés pour
souscrire la vente d''actions Alibaba la banque chinoise
http://www.telegraph.co.uk/finance/markets/2812125/Chinas-Alibaba-hires-Rothschild-over-listing-plan.html
Huang Yiping actuel directeur de l''une des banques d''Alibaba gestionnaire
monétaire de la Banque populaire de Chine a participé aux conférences de
Bilderberg de 2011, 2012, 2014
https://publicintelligence.net/2012-bilderberg-meeting-participant-list/
https://publicintelligence.net/2011-bilderberg-meeting-participant-list/
https://publicintelligence.net/2014-bilderberg-participant-list/
https://www.weforum.org/people/huang-yiping  Big Brother en Chine et aux
Etats-Unis – la reconnaissance faciale assistée par l’intelligence
artificielle pour retrouver n’importe qui, n’importe où  La Chine et les
USA se mettent d''accord pour créer des villes intelligentes
https://youtu.be/eqj9uHuggAc  La Chine construit une ville intelligente en
Afrique du Sud
http://gbtimes.com/business/shangai-zendai-develop-smart-city-south-africa  La
Chine veut détruire des millions d''emplois pour les remplacer par des robots
https://fr.express.live/2015/12/9/la-chine-veut-remplacer-des-millions-de-travailleurs-peu-qualifies-par-des-robots-exp-217455/
 Les sociétés chinoises cotées à Hong Kong dans lesquelles Rothschild
possède plus de 5 pour cent comprennent China Tycoon Beverage Holdings Ltd, la
société de placement CNNC International Ltd, NetDragon Websoft Inc et Tianjin
Capital Environmental Protection Group Co Ltd. Créée en 1953 par Baron Edmond
de Rothschild, Rothschild Group est spécialisé dans la banque privée et la
gestion d''actifs
http://www.chinadaily.com.cn/business/2011-08/31/content_13227237.htm  La
filiale asiatique de la banque d''investissement privé Rothschild mettra en
place son siège de la Chine continentale dans la ville portuaire du nord de
Tianjin. Rothschild (Hong Kong) Ltd a signé l''accord avec la zone financière
Yujiabao de Tianjin lundi soir dans le but d''exploiter l''énorme potentiel du
marché chinois, a annoncé mardi le gouvernement chinois et des sources avec la
société Rothschild.
http://www.chinadaily.com.cn/business/2012-11/28/content_15966021.htm  Xi
Jinping a félicité Henry Kissinger en tant que pionnier et témoin des
relations sino-américaines et pour sa contribution importante au développement
de relations bilatérales au cours des dernières décennies
http://www.fmprc.gov.cn/mfa_eng/zxxx_662805/t1246783.shtml   FMI : États-Unis,
Chine, Russie et Brésil soutiennent Lagarde  Après la Chine lundi, Christine
Lagarde a obtenu ce mardi trois nouveaux soutiens de poids pour l''emporter à
la tête du Fonds monétaire international (FMI): celui de la Russie, des
États-Unis et du Brésil.
http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2011/06/27/04016-20110627ARTFIG00663-fmi-christine-lagarde-serait-choisie-des-mardi.php
Wang Yi a exprimé que, en tant que pays d''influence importante pour les
affaires mondiales, la Chine et les États-Unis renforçant la confiance
stratégique et la coopération stratégique peuvent contribuer positivement à
la paix, à la sécurité et à la croissance mondiale. Les intérêts des deux
pays en Asie-Pacifique sont de plus en plus
intégréshttp://in.china-embassy.org/eng/zgxw/t1343825.htm  Le vice Ministre
des affaires étrangères de la Chine dit que Beijing est intéressé à joindre
le TPP (TAFTA)
http://thediplomat.com/2014/10/will-china-join-the-trans-pacific-partnership/
la Chine «entrera dans le« partenariat transpacifique » (TAFTA) à une date
ultérieure» affirme Donald
Trumphttps://www.washingtonpost.com/news/fact-checker/wp/2016/06/30/donald-trumps-claim-that-china-will-enter-the-trans-pacific-partnership-at-a-later-date/?utm_term=.a1cd5f3db154
Chine : une application mobile obligatoire permettra au gouvernement de
surveiller le comportement de ses citoyens  La vision cauchemardesque de la
dystopie orwellienne est en passe de prendre forme en Chine. Le gouvernement
chinois a conclu un partenariat avec les plus grands acteurs des réseaux
sociaux locaux, Tencent et Alibaba, pour mettre au point un système de notation
appelé « Sesame Credit » sous la forme d’un jeu permettant d’évaluer
la conformité du comportement de ses citoyens au modèle imposé par le Parti
communiste qui concentre les pouvoirs. Si les Chinois ont encore la possibilité
d’utiliser ou non l’application d’apparence ludique, leur inscription au
programme deviendra obligatoire à partir de 2020. Ce système de notation
sociale qui vise à créer une population docile et obéissante à la ligne de
conduite imposée, payant ses impôts et « moralement responsable », n’est
autre qu’un outil de contrôle où la peur inspirée par la force est
remplacée par la pression sociale, plus acceptable, mais plus insidieuse.  
Une application mobile obligatoire pour surveiller le comportement commercial
des Chinois   Le nombre de points attribués à chaque profil permettra par
exemple d’en évaluer la solvabilité. Celle-ci sera déterminée en fonction
des habitudes d’achat et de paiement recensées par Tencent et Ant Financial,
filiale d’Alibaba par ailleurs détentrice d’Alipay, l’équivalent chinois
de PayPal, qui compte déjà plus de 350 millions d’utilisateurs. Pour Rogier
Creemers, expert de la Chine à l’université d’Oxford, « le gouvernement
veut mettre sur pied une plate-forme qui exploite des informations telles le big
data, l’internet mobile, les données du cloud afin de mesurer et d’évaluer
la vie des gens à différents niveaux et de créer un système d’incitation
ludique pour que les gens améliorent leur comportement ».
http://www.zerohedge.com/news/2015-12-22/orwells-nightmare-here-china-just-gamified-obedience-state-and-soon-itll-be-mandator
Des fonctionnaires chinois font état de faux " casiers judiciaires" pour
justifier toujours plus la persécution plus, beaucoup de pratiquants avec ces
soi-disant " casiers judiciaires" ont été privés de nombre de leurs droits,
incluant le droit de vote, d’être scolarisé, d’avoir une assurance
maladie, de s’engager dans l’armée, d’avoir une promotion, d’être
embauché, de partir à l’étranger, etc. Même les démocrates et les
militants des droits de l’homme sont actuellement persécutés à cause de
leurs " précédentes condamnations".
http://fr.clearharmony.net/articles/a116832-Des-fonctionnaires-chinois-font-etat-de-faux-casiers-judiciaires-pour-justifier-toujours-plus-la-persecution.html
Les « bons » acheteurs – définis par le volume de leurs transactions et
l’absence de difficultés de paiement, reçoivent déjà des
« récompenses » qui vont d’un petit crédit facilité à des jours
d’utilisation gratuite de site de rencontres en ligne
https://qz.com/519737/all-chinese-citizens-now-have-a-score-based-on-how-well-we-live-and-mine-sucks/
e CEO de Baidu moteur de recherche de la Chine et Bill Gates prennent le thé
ensemble
https://www.wsj.com/articles/SB10001424052702304259304576379222269824188
Microsoft travaille avec Baidu pour Windows 10
http://www.zdnet.com/article/microsoft-partners-with-baidu-in-china-to-deliver-windows-10/
Microsoft et Baidu ont signé une alliance stratégique dans la recherche sur
Internet en Chine.   Cette alliance permettra à Microsoft de prendre une
position forte sur le marché du « search » en Chine.
http://www.itespresso.fr/chine-microsoft-bing-s-appuie-sur-baidu-face-a-google-44115.html
 Le gouvernement communiste de la Chine, Big Brother pour les citoyens   Le
système permettra également d’évaluer le conformisme politique des
citoyens. La notation de chaque profil tiendra compte de la publication
d’opinions politiques non préalablement approuvées, depuis les messages
relatifs au massacre de la place Tiananmen aux commentaires sur l’effondrement
du marché boursier de Shanghaï, par exemple. Qui plus est, le comportement
« déviant » des personnes appartenant au réseau d’amis d’un profil en
fera irrémédiablement chuter la note. C’est par ce biais que s’exercera la
pression sociale : arme de façonnage social redoutable, dans la mesure où le
réseau est ouvert et consultable par tout un chacun. Le caractère insidieux du
système prévoit même que la notation pourra être revue à la hausse au moyen
de primes et de récompenses.   Le gouvernement chinois montre ainsi son désir
de tenter de créer un citoyen nouveau qui prendra place dans un nouvel ordre
mondial où les méthodes de coercition grossières autrefois utilisées par le
KGB ou la Stasi laisseront la place à celles, plus subtiles et certainement
plus efficaces, de la pression sociale afin d’exercer une surveillance
individuelle.  
http://reinformation.tv/chine-surveiller-comportement-application-mobile-obligatoire-peles-48542-2/
 Si Pékin réussit son ambition, l''avenir de l''intelligence artificielle
sera réalisé en Chine. Le pays a mis au point un plan de développement jeudi
pour devenir le leader mondial de l''intelligence artificielle d''ici 2030,
visant à surpasser ses rivaux sur le plan technologique et à construire une
branche nationale d''une valeur de près de 150 milliards de dollars. Publié
par le Conseil d''Etat, la politique est une déclaration d''intention des
meilleurs échelons du gouvernement chinois: la deuxième plus grande économie
du monde investira énormément pour faire en sorte que ses entreprises, le
gouvernement et l''armée se rendent au premier plan dans une technologie
intelligence articielle.   La Chine veut intégrer l''Intelligence Artificielle
dans les missiles guidés, l''utiliser pour suivre les personnes sur les
caméras en circuit fermé, censurer l''internet  Le géant de la recherche sur
Internet Baidu, qui a dirigé un A.I. Centre de recherche de Silicon Valley ces
dernières années, a annoncé cette année qu''il ouvrirait un nouveau
laboratoire en collaboration avec le gouvernement.
https://www.nytimes.com/2017/07/20/business/china-artificial-intelligence.html?action=click&module=MoreInSection&pgtype=Oak&region=Footer&contentCollection=Asia
Surveillance : la NSA envisage de récupérer des données sur les pacemakers,
l’électroménager et les jouets  James Clapper, assurait en février devant
le Sénat que les objets connectés tels les réfrigérateurs, les machines à
laver ou les jouets pouvaient servir à la récupération de données
personnelles relatives à l’identité ou à la localisation des usagers, ou
permettre les opérations de recrutement ou l’accès aux réseaux protégés
des utilisateurs.
http://reinformation.tv/surveillance-nsa-donnees-pacemakers-electromenager-jouets-dolhein-56678-2/
 Le fabricant Motorala a annoncé lundi son intention
http://cdn.defenseone.com/a/defenseone/interstitial.html?v=7.7.1&rf=http%3A%2F%2Fwww.defenseone.com%2Ftechnology%2F2017%2F07%2Ffacial-recognition-coming-police-body-cameras%2F139472%2F
de développer avec l’entreprise d’intelligence artificielle Neurala des
caméras capables de fonctionner en réseau pour détecter les personnes
recherchées. Le fondateur de Neurala est un chercheur en neuroscience
d’origine italienne qui a mis au point une technologie de reconnaissance
d’images avec apprentissage machine. Sa méthode, calquée sur le
fonctionnement du cerveau des mammifères, est plus efficace que celle des
ordinateurs traditionnels et nécessite moins de puissance de traitement. Il est
ainsi possible de monter cette technologie sur des appareils de la taille tels
les petites caméras portées par les agents de police aux États-Unis. De cette
manière, il sera par exemple plus facile de retrouver un enfant perdu puisque
les caméras portées par les policiers d’un secteur pourront, à partir de la
photo présentée à un agent par les parents de l’enfant, signaler la
position de ce dernier dès que l’une d’entre elle aura détecté son visage
dans la foule. Motorola n’est pas seul sur ce marché puisqu’un autre
fabricant, Axon, travaille à l’intégration de l’intelligence artificielle
à ce type de caméras pour faciliter la reconnaissance faciale. Usage
« bienveillant » – pour l’instant. En Chine, on est déjà passé à la
phase Big Brother…   Intelligence artificielle: la Chine veut accélérer la
cadence en 2017
https://fr.sputniknews.com/sci_tech/201703051030333415-chine-intelligence-artificielle/
En Chine, une intelligence artificielle surveille les conversations
https://www.sciencesetavenir.fr/high-tech/intelligence-artificielle/la-chine-censure-le-service-de-messagerie-wechat-avec-une-intelligence-artificielle_110071
Pour la Chine et les Etats Unis, l’intelligence artificielle est une
priorité nationale
http://www.parismatch.com/Actu/Sciences/Charles-Edouard-Bouee-L-intelligence-artificielle-va-bouleverser-le-monde-1240634
Un professeur chinois utilise la reconnaissance faciale pour repérer les
élèves qui s’ennuient
http://www.lci.fr/high-tech/ce-professeur-chinois-utilise-la-reconnaissance-faciale-pour-reperer-les-eleves-qui-s-ennuient-2002865.html
La Chine va appliquer l’intelligence artificielle aux services de santé et
de soins aux personnes âgées  . Leur objectif est de créer de toutes pièces
une industrie des soins intelligents, rassemblant plus de 100 entreprises
industrielles de premier plan et de nombreuses marques d’ici à 2020.  
Déjà, on peut constater qu’il s’agit à la fois d’une promotion de la
déshumanisation des soins et d’une préparation en vue d’une surveillance
à plein temps. Les autorités communistes veulent parvenir dès 2020 à des
innovations décisives dans les technologies les plus importantes, avec la
promotion du développement de technologies d’analyse « intelligente »
comme l’analyse de l’état de santé en temps réel, ainsi que des analyses
de tendances de la santé à partir des big data
http://reinformation.tv/chine-intelligence-artificielle-sante-soins-personnes-agees-dolhein-66382-2/
Des caméras portées par la police   A ce jour, l’avance prise par les
Etats-Unis dans ce domaine a en effet déjà été dépassée par la Chine,
pionnière en matière d’intelligence artificielle appliquée à la
reconnaissance faciale, notamment en ce qui concerne les applications
commercialeshttps://www.ft.com/content/ae2ec0ac-4744-11e7-8519-9f94ee97d996?mhq5j=e3.
Il faut dire que l’Empire du Milieu ne s’encombre pas de considérations
relatives au respect de la vie privée… Et la police n’est pas en reste
https://www.wsj.com/articles/the-all-seeing-surveillance-state-feared-in-the-west-is-a-reality-in-china-1498493020#,
même si les caméras servant à la reconnaissance faciale des citoyens de ce
pays communiste sont encore uniquement des caméras statiques, et non pas des
petites caméras portatives comme ce qui est envisagé par l’entreprise
américaine Motorola. La technologie est utilisée pour faire honte aux piétons
indociles, en affichant leur visage sur des écrans géants, mais elle peut
aussi servir à surveiller de près les dissidents politiques.   Grâce à
l’intelligence artificielle appliquée à la reconnaissance faciale, la Chine
communiste surveille ses citoyens de près   Grâce à la gigantesque base de
données du gouvernement chinois, il est déjà possible d’identifier
quasiment n’importe qui en capturant l’image de son visage. Toute personne
avec une carte d’identité peut ainsi faire l’objet d’une détection
automatique à chacun de ses passages devant une des 170 millions de caméras de
surveillance déployées en Chine
http://supchina.com/2017/06/27/chinas-170-million-surveillance-cameras-know-face-chinas-latest-top-news/.
Ici aussi, les technologies d’apprentissage profond, qui font appel à des
réseaux de neurones artificiels, permettent aux ordinateurs de se débrouiller
même avec un mauvais éclairage ou quand l’image est enregistrée sous un
angle défavorable, ou encore de tenir compte de l’effet de l’âge pour
reconnaître une personne recherchée si la photo de la base de données est
ancienne. En outre, l’utilisation extensive des réseaux sociaux permet
d’alimenter les bases de données utilisées par les caméras à usage aussi
bien commercial que policier.   En Chine comme aux Etats-Unis, l’intelligence
artificielle appliquée à la reconnaissance faciale a officiellement pour but
de renforcer la sécurité des citoyens, mais il est évident qu’avec la
montée en puissance de l’intelligence artificielle toutes les utilisations
vont être possibles, les bonnes comme les mauvaises. Et même les pires…
http://reinformation.tv/reconnaissance-faciale-cameras-police-intelligence-artificielle-bault-72768-2/
 

Alter Info l'Information Alternative

FRANCE – NATALITÉ EN AFRIQUE: EXPLOSIF !!! UN CAMEROUNAIS ANCIEN CAMARADE DE MACRON LUI REPOND.

FRANCE - NATALITÉ EN AFRIQUE: EXPLOSIF !!! UN CAMEROUNAIS ANCIEN CAMARADE DE MACRON LUI REPOND.
Le camerounais Joël Teubissi Noutsa, ancien élève de l'ENA, cette école de laquelle est issu le président français, vient de lui répondre, suite à ses déclarations polémiques lors du récent sommet du G20. Une réponse magistrale qui revient sur des détails qu'a tendance à oublier le jeune chef de l'état français.

Par Habib Hassan

contact@afrik-inform.com

LETTRE OUVERTE A EMMANUEL MACRON.

Mon cher Emmanuel, J’ai appris avec consternation dans les médias les propos désobligeants, empreints de mépris, de sarcasme et de racisme, que tu as prononcés à l’égard de mon continent. Dois-je te rappeler que lorsque tu sollicitais le suffrage de ton peuple, tu as qualifié le colonialisme de « crime contre l’humanité » lors d’un séjour en Algérie. Certainement dans l’objectif de rallier l’électorat français d’origine maghrébine et africaine. Quoique, entre les deux tours, sachant pertinemment que tu serais élu, tu t’es ravisé en parlant de « crime contre l’humain ». Il me souvient également que tu mettais en avant le choix de l’Ambassade de France au Nigéria comme lieu de stage lors de tes études à l’Ena, comme pour faire croire à cet électorat que tu souhaitais le connaitre, bien avant d’aspirer à la Magistrature suprême.

Cependant, à peine élu, et surtout depuis que tu dînes régulièrement avec le nabot qui nous avait insultés à Dakar, tu es devenu moqueur et véhément à notre égard. Il y’a encore quelques semaines tu te moquais de nos frères comoriens, dont la Présidence de la République a qualifié ton écart de langage sur les Kwassa-kwassa « d’inconsidéré (…) et à mettre sur le compte de (ta) jeunesse ». Tes excuses sont d’ailleurs toujours attendues. Aujourd’hui tu expliques à la face du monde, en plein sommet du G20, que le sous-développement de l’Afrique est "civilisationnel". Que c’est parce que nous sommes "des cultivateurs de chanvre indien ; des guerriers belliqueux, corrompus, incompétents et inaptes à la démocratie ... des trafiquants d’êtres humains et de biens culturels ... et des fornicateurs invétérés, au point d’avoir entre 7 et 9 enfants par femme..." Mais tu as oublié de te poser les bonnes questions, comme celles de savoir qui sont les plus grands consommateurs de chanvre indien, fabricants d’armes, trafiquants en tout genre, esclavagistes, corrupteurs et exploiteurs ? Mon cher Emmanuel, Si le cannabis a d’abord été qualifié de chanvre « indien » et pas « africain », c’est bien qu’il a commencé à être cultivé quelque part, là-bas en Asie. Etant donné que mes ancêtres n’étaient pas de grands navigateurs, on peut subodorer que ce sont les tiens qui l’ont importé sur notre continent. L’histoire nous raconte même que l’opium, son cousin germain, a été implanté en Chine par ta cousine la Grande Bretagne pour fragiliser ce peuple. Tu as bien dit « guerriers belliqueux, corrompus, incompétents et inaptes à la démocratie », dois-je te rappeler que tes aïeux ont instrumentalisé et armé les guerres les plus sanglantes sur mon continent et favorisé la plupart des coups d’état violents.

Qui finance les groupes terroristes, dont AQMI, BOKO HARAM et le MUJAO ? Qui a tué Khadafi, qui était l’ultime rempart de notre sécurité et le moteur de notre développement ? Qui a ourdi l’assassinat des héros de la lutte pour l’indépendance (Um et consorts) et des présidents en exercice (Olympio, Boganda, Tombalbaye, Ngouabi, Sankara, Ntaryamira, Habyarimana, etc.), qui souhaitaient simplement s’affranchir de l’hégémonie de l’Etat français ? Qui a fait partir certains chefs d’Etat du pouvoir, à l’instar des présidents Gbagbo et Lissouba, qui gênaient les intérêts de l’Etat français ? Qui soutient les régimes africains les plus incompétents et dictatoriaux, depuis les années d’indépendance ? Qui, par des accords de défense léonins, a fait main basse sur nos matières premières ? Qui nous rendra les mallettes d’argent qui ont circulé dans les réseaux françafricains ? Pourtant, pour avoir été scolarisé avec des africains, qui sont d’ailleurs membres de ton mouvement En marche, tu es censé connaitre la qualité des hommes de ce continent. Tu nous as qualifiés de "trafiquant d’êtres humains et de biens culturels", j’aimerai que tu me dises le fonds de ta pensée, concernant l’esclavage du peuple noir pendant plus de trois siècles, la colonisation qui a duré près d’un siècle et le néocolonialisme et le paternalisme qui perdurent.
A lire...EDITO : EMMANUEL MACRON AU MALI : L’HUMILIATION AFRICAINE DE TROP

Mes ancêtres n’ont aucun mémorial en France, pas même une stèle ! Alors qu’ils se sont battus pour les idéaux d’égalité et de fraternité que tu foules au pied par tes propos. D’où proviennent les reliques africaines précieusement conservées au Musée du Louvres et dans les musées français, qui en font le rayonnement ? Le comble, c’est quand je t’ai entendu dire que les milliards d’euros que vous déversez chez nous ne changeront rien à notre condition, tant que nos femmes continueront d’avoir entre 7 et 9 Enfants. Cher Emmanuel, pour le coup tes statisticiens se sont fourvoyés car, le taux de fécondité en Afrique s'élevait à 4,7 enfants par femme en 2016. Même en 1950, il était de 6,5 enfants par femme. Ce rappel étant fait, permets-moi de faire deux commentaires à ce sujet. Le premier sur le volume de l’aide internationale et ensuite sur la démographie. Tes prédécesseurs avaient arrêté le seuil annuel de l’aide internationale des pays riches, en faveur des pays pauvres, à 0,7% du Produit national brut (PNB), parce qu’ils estimaient à raison que vous deviez payer pour le tort que vous nous aviez fait subir, en spoliant nos richesses et en nous volant nos valeureux guerriers pendant 400 ans. Que ce soit la France, ou sa cousine la Grande Bretagne, puissances colonisatrices, vous n’avez jamais atteint 0,4% de votre PNB. Et que dire de votre aide, quand elle nous parvient ? Lorsqu’elle est sous la forme d’infrastructures, ce sont vos entreprises qui gagnent les marchés à des prix trois fois supérieurs au coût nécessaire pour les réaliser. Ce sont vos compatriotes qui sont recrutés à des niveaux supérieurs, avec des salaires exorbitants. C’est votre matériel qui est utilisé. Lorsqu’elle est sous la forme de bourses, c’est dans votre économie que les étudiants dépensent l’argent reçu, etc. Je t’aurai bien conseillé quelques études qui mettent en exergue les effets négatifs de l’aide sur nos économies, mais je ne doute pas que tu les ais en ta possession.

Sur le nombre d’enfants, comme je l’ai dit plus haut, tes chiffres sont faux et ton analyse fragile. Tu devrais pourtant savoir, et c’est inscrit dans le séminaire de Géopolitique que tu as dû suivre à l’Ena ou à Sciences po, que la population est un facteur de richesses et fait partie des cinq attributs de la puissance, cf la Chine, l’Inde, le Nigéria, etc. Tu as dû certainement zapper ce cours, trop occupé à faire mumuse avec Brigitte.
A lire...MALI : EMMANUEL MACRON APPORTE L’APPUI DE LA FRANCE POUR LUTTER CONTRE LE TERRORISME AU SOMMET DU G5.

Tiens, justement, Brigitte, parlons-en. Personne en Afrique ne te fait le reproche d’avoir cocufié un homme qui avait l’âge d’être ton père ⎼ qui t’a d’ailleurs aimablement accueilli sous son toit ⎼ avec une femme qui a l’âge d’être ta mère ? Certains diront que c’est indécent ou te qualifieront de traitre, mais c’est ton choix et je le respecte ! Des mauvaises langues affirment même qu’elle te servirait de paravent pour, comme Philippot, exprimer tes orientations sexuelles. Certains diront que tu es pervers, ou que cette orientation sexuelle est "civilisationnelle", mais je m’en garderai bien. Que dire donc de ton libre choix de ne pas procréer ? Là encore, je me garderai bien de fouiner dans tes sous-vêtements, mais de grâce, laisses ceux de nos mères tranquille !!! Le plus drôle dans cette histoire c’est de voir la frénésie avec laquelle certains compatriotes et frères africains se délectent de tes propos condescendants et paternalistes, cherchant à noyer le poisson ou à en minimiser la portée. Certains le faisant naïvement, dans le but de ne pas égratigner leurs amis français, ou le souvenir de leur séjour en France ; tandis que d’autres, plus pervers, réagissent de la sorte de manière à préserver leurs « intérêts ». J’ai des amis français, de très bons amis d’ailleurs et j’ai un souvenir ému de mon court séjour dans ce pays. Donc, je n’ai aucunement de problème ni de haine vis-à-vis des français, mais plutôt avec l’Etat français dont nous ne supportons plus le mépris et l'inculture de ses dirigeants, notamment en ce qui concerne l'histoire de l'humanité.

Très cher Emmanuel, Tu devrais savoir que la pauvreté comme la richesse à l’échelle individuelle, nationale ou continentale sont cycliques ! L’Afrique a un jour régné sur le monde, souviens-toi, et son tour reviendra. Aussi, en toute fraternité, je t’invite à te repentir de tes propos et à nous présenter tes excuses afin que cette génération ne grandisse pas avec pareille humiliation.

En effet, quand notre tour adviendra, il ne plairait à personne que la même graine de revanche, qui a animé tes cousins germains allemands suite à l’humiliation de Nuremberg, n’ait germé dans les consciences de 2 milliards de noirs. Te voilà prévenu !

Bonne fête nationale Ton condisciple africain

Teubissi Noutsa Joël,

ancien élève de l'ENA


http://afrik-inform.com/index.php/fr/politiques/812-france-natalite-en-afrique-explosif-un-camerounais-ancien-camarade-de-macron-lui-repond


Alter Info l'Information Alternative

Les mathématiques en deuil : Maryam Mirzakhani est morte

«C'est un grand honneur et je serai heureuse si cela encourage de jeunes femmes scientifiques et mathématiciennes. Je suis convaincue que de nombreuses autres femmes recevront ce type de récompense dans les prochaines années.» Maryam Mirzakhani à l’annonce de la médaille Fields (site de Stanford)
Les mathématiques en deuil : Maryam Mirzakhani est morte




«Une triste nouvelle pour la plus élégante des sciences : les mathématiques. Maryam Mirzakhani est morte. Elle avait 40 ans et la vie devant elle. Le destin en a décidé autrement. Une lumière s'est éteinte aujourd’hui. Cela me brise le cœur..., partie bien trop tôt», a écrit Firouz Michael Naderi, scientifique américano-iranien et ancien de la Nasa, sur Twitter et Instagram au petit matin samedi. «Un génie ? Oui, mais aussi une fille, une mère et une épouse.»

«En 1994, écrit Najafi, conseiller du président Rohani, alors que j'étais responsable du ministère de l'Éducation, à notre grande surprise, Maryam a battu nos attentes, en remportant une médaille d'or à l'Olympiade internationale de mathématiques en tant que première étudiante iranienne à le faire. Mirzakhani est un bijou pour toutes les femmes iraniennes et pour toutes les femmes du monde entier. Elle est un modèle pour être humble et humain ainsi que ses capacités intellectuelles et académiques.» «Mais ce qui m'a impressionné encore plus que son génie, ce sont ses vertus qui l'ont fait un être humain complet. Au cours des années, elle a voyagé plusieurs fois en Iran pour partager ses résultats de recherche avec des mathématiciens iraniens, elle aime son pays, perdre cher Maryam à un si jeune âge apportera un immense chagrin au monde des mathématiques et à la communauté scientifique iranienne, car elle peut encore contribuer de manière inestimable à la reconnaissance et à la compréhension des sciences mathématiques.»(1)

Qui est Maryam Mirzakhani ?

Elle fut élève du lycée Farzanegan de Téhéran, un lycée pour jeunes filles surdouées dépendant du Sampad, l'Organisation pour le développement des talents exceptionnels. Elle est lauréate des Olympiades internationales de mathématiques en 1994 à Hong Kong et de celles de 1995 à Toronto, où elle établit un score parfait. Mirzakhani obtient un BSC en mathématiques en 1999 de l'université de technologie de Sharif à Téhéran, et un doctorat de mathématiques de Harvard en 2004, sous la direction du lauréat de la médaille Fields, Curtis McMullen. En septembre 2008, elle est nommée, à l'âge de 31 ans, professeur de mathématiques à Stanford après avoir été maître de conférences à l'université de Princeton. Voici l'introduction et la conclusion d'un document de l'Union mathématique internationale consacré à la mathématicienne à l'occasion de la remise de la médaille Fields(2) :

«Maryam Mirzakhani a apporté des contributions frappantes et très originales à la géométrie et à l'étude des systèmes dynamiques. Son travail sur les surfaces de Riemann et sur les espaces de modules met en relation plusieurs disciplines mathématiques — la géométrie hyperbolique, l'analyse complexe, la topologie et la dynamique — et les influence à son tour. À cause de sa complexité et de son inhomogénéité, l'espace des modules a souvent semblé ne pas être propice à une étude directe. Mais pas aux yeux de Mirzakhani. Elle est dotée d'une forte intuition géométrique qui lui permet d'appréhender directement la géométrie de l'espace de modules. Familière avec une remarquable diversité de techniques mathématiques et de cultures mathématiques, elle incarne un équilibre rare entre des performances techniques superbes, une audacieuse ambition, une vision qui porte loin et une curiosité profonde. Mirzakhani est destinée à rester à la pointe de cette exploration qui continue.»

«Enfant, Maryam Mirzakhani rêvait d'être écrivain mais la fièvre des chiffres et des équations la prend au collège, pour ne plus la quitter. Ses récompenses furent nombreuses. Notamment le prix Blumenthal 2009 pour l'avancement de la recherche en mathématiques pures et le prix Satter 2013 de l’American Mathematical Society. Maryam Mirzakhani était devenue, en 2014, la première femme lauréate de la plus prestigieuse récompense en mathématiques.»

Les olympiades de mathématiques: creuset de l'élite

Les premières Olympiades internationales de mathématiques se sont déroulées en 1959 en Roumanie. Depuis, elles ont eu lieu tous les ans, sauf en 1980, en raison de dissensions internes. Actuellement, plus de 100 pays des cinq continents y participent, les élèves doivent avoir moins de 20 ans et ne pas avoir commencé leurs études supérieures, mais aucune limite n'est imposée quant au nombre de participations. L'épreuve consiste à résoudre sur deux jours, en deux séances de 4 heures et demie, deux séries de trois problèmes issus de la géométrie plane, de l'arithmétique, des inégalités ou de la combinatoire. Leur résolution fait appel plus au raisonnement qu'à des connaissances sophistiquées : les solutions sont souvent courtes et élégantes.

Après avoir boudé pendant une dizaine d’années ces olympiades du fait de résultats catastrophiques, l’Algérie a renoué depuis quelques années avec les concours. Ainsi elle participe aux Olympiades internationales de mathématiques qui se déroulent cette année à Rio de Janeiro (Brésil), du 12 au 23 juillet, et est représentée à cette prestigieuse compétition intellectuelle et didactique par un groupe des meilleurs élèves, composé de six lycéens, dont une fille.

On se souvient que le Premier ministre algérien Abdelmalek Sellal avait honoré à Alger les meilleurs élèves algériens ayant participé à l'Olympiade internationale de mathématiques qui s'est déroulée en Thaïlande du 8 au 16 juillet 2015. Les élèves algériens ont occupé des places honorables à ce concours international auquel ont pris part 104 pays. L'Algérie a été classée pour la première fois à la 62e place à l'échelle mondiale grâce à la performance des élèves Hamdi Yacine (médaille d'argent) et Saadi Fayçal (médaille de bronze). Ilyès Hamdi et Souheïb Abdeldjalil Alout ont obtenu des mentions honorables à cette manifestation qui a propulsé l'Algérie à la tête du classement au niveau maghrébin, à la deuxième place sur le continent africain et à la troisième place au niveau arabe.

Et en Algérie : Le triste sort des mathématiques et de la rationalité?

L’année de la médaille Fields de Maryam Mirzakhani avait correspondu en Algérie à un événement attristant, celui d’un mimétisme ravageur d’un Occident qui met en œuvre une macdonalisation des cultures. Il fallait singer l’Occident non pas dans ses prouesses technologiques mais dans ce qu’il a de plus débilisant. Ainsi dans une de mes contributions, j’avais étalé mon désespoir suite à l’élection de Miss Algérie 2014 au moment ou Maryam Mirzakhani recevait la médaille Fields, l’équivalent du prix Nobel de mathématiques : «(…) Dans l'Algérie de 2014, plus que jamais, le peuple est ‘’accompagné’’ dans ce qu'il y a de plus stérile en termes d'intelligence, de créativité. Ainsi, rituellement, comme au temps de l'Empire romain décadent, on distrait la plèbe, la canaille, les ‘’sans-dents’’, dirait le président Hollande, avec du pain et des jeux de cirque : ‘‘Panem et circenses’’ (3).

On flatte toutes les pulsions débilisantes avec les émissions de type ‘‘Star'ac’’, encore un autre mimétisme, avec des chanteurs payés à prix d'or, sans compter naturellement l'opium du peuple qui nous coûte les yeux de la tête, le football et le marécage de sa gestion avec, en prime, un comportement de hooligans dans les stades. La faute ne vient pas des organisateurs lampistes lambda qui n’ont fait que mettre en musique une ‘‘demande sociale’’. Elle vient plus globalement de l’errance, de l'état d'esprit qui fait le manque de cap culturel, le désarmement moral, le laisser-aller sans stratégie d'ensemble qui font fait que chacun se croit autorisé à faire ce que bon lui semble, à être dans l'air du temps, à singer ce que l’Occident a de plus pervers, alors que le pays risque de s'effriter identitairement et est en passe de rater le train du progrès.»(3)

Avec une lucidité remarquable l’universitaire Aissa Hirèche fait avec humour, mais aussi avec une rage contenue, le procès de cette déchéance et de ce désarmement culturel : «A force de regarder les concours des miss ailleurs, les nôtres ont d'abord cru que c'est une obligation que d'en avoir chez nous. On fait appel à quelqu'un de célèbre et on lui donne l'image du pays entre les mains. On l'a déjà fait avec Maradona, vous souvenez-vous ? C'était pour lancer la 3G. Ah ! la fameuse 3G. Or, qui pourrait rehausser le concours national de Miss Algérie 2014, ce concours sans lequel nos universités resteraient les dernières au monde et nos hôpitaux continueront à être des mouroirs ? (...) ( Nous sommes classés derniers partout, dans tous les domaines et, au lieu d'organiser des concours du meilleur innovateur, de la meilleure entreprise, et toutes ces choses qui font motiver les gens au travail, tout heureux, nous organisons des concours de miss que nous veillons bien, ensuite, à gâcher.» (4)

De ce fait, pendant que les Algériens s'occupent à se divertir en empruntant la pente dangereuse de la facilité — pour se changer les idées —, le monde avance. Les Algériennes et les Algériens seraient bien inspirés de suivre des personnes admirables qui sont des exemples à suivre. Justement, une information passée inaperçue, celle de l'octroi de la médaille Fields, l’équivalent du prix Nobel de mathématiques, en août 2014, pour la première fois, à une femme, une musulmane de 37 ans ! Maryam Mirzakhani. Coup double ! L’Iran n’est pas synonyme de goulag, comme le martèle l’Occident !

En Iran : un système éducatif élitiste et républicain

On ne s’arrêtera pas de le dire, il n’y a que le savoir qui doit passer ! Maryam Mirzakhani fut élève au lycée Farzanegan de Téhéran, qui dépend de l'Organisation pour le développement des talents brillants, dont le but est de repérer les élèves surdoués ou en tout cas les meilleurs, à travers des concours nationaux, au collège et au lycée. Les lauréats font alors leurs études dans des établissements spécifiques avec un programme beaucoup plus poussé que dans la filière classique. «(...) Contrairement aux idées reçues, en Iran, les femmes sont bien plus présentes que les hommes à l'université. (...) Par ailleurs, en Iran, l'enseignement secondaire a été libéralisé à outrance, les établissements publics ont aujourd'hui un niveau très médiocre comparé à ceux du secteur privé qui coûtent très cher. Et la concurrence est rude entre les écoles privées qui vantent leur nombre d'admis aux concours d'entrée aux universités, un concours ultrasélectif. Pour étudier à l'université Sharif de Téhéran, il faut ainsi finir parmi les cent premiers sur environ un million de participants. Le système éducatif iranien est donc devenu au fil du temps ultraélitiste, basé sur une compétition incessante, organisée depuis le collège et jusqu'à l'université. Selon le quotidien Shargh, 76% des Iraniens médaillés dans les olympiades internationales en mathématiques, entre 1993 et 2013, se trouvent actuellement dans les plus grandes universités américaines (...) Après avoir passé les premières années universitaires à Sharif, elle choisit de partir pour obtenir un doctorat à Harvard, avant de traverser les Etats-Unis pour enseigner à Stanford, en Californie.»(5)

Il a fallu donc attendre 78 ans avant que la médaille Fields ne soit décernée à une femme. L'annonce a été faite lors du Congrès international des mathématiques qui s'est tenu à Séoul, en Corée du Sud. Le président iranien, Hassan Rohani, a posté un tweet félicitant Maryam Mirzakhani, lauréate de la médaille Fields de mathématiques. «Félicitations à celle qui devient la première femme à remporter la médaille Fields et rend les Iraniens très fiers», écrit le dirigeant de la République islamique sur son fil Twitter.

Les femmes dans la société iranienne

Loin des clichés occidentaux qui présentent l’Iran sous un jour couleur de soufre, la réalité est tout autre ! Certes comme tout pays réellement en développement, il y a des problèmes mais il y a des invariants qui font que ce pays avance grâce à la science grâce àses élites, notamment féminines Une contribution intéressante nous permet de situer la place de la femme iranienne dans la société. On remarque que cette place est de loin plus enviable que dans les autres sociétés musulmanes, en tout cas dans la dimension éducation et conditions de travail. : «Derrière chaque grand homme se trouve une femme plus grande, comme le dit le célèbre dicton. Si je peux ajouter humblement, derrière chaque grande nation se trouve une grande montagne d'hommes et de femmes innovantes, résilientes et la porte-parole de Mahan Business School, Mme Ayda Mir-Elmasi, déclare que, dans le domaine éducatif, plus de la moitié du personnel sont des femmes.

L'un des engagements les plus importants de la Révolution islamique était de fournir une éducation universelle aux Iraniens, indépendamment du genre et de la classe sociale. Aujourd’hui plus de 60% des universitaires sont des femmes. Selon la Banque mondiale, les femmes iraniennes se répartissent uniformément dans les secteurs économiques de l'éducation, de l'agriculture, de l'administration et des finances.»(5)

Les femmes iraniennes ont occupé des postes influents dans diverses disciplines, allant des arts aux sciences humaines et des sciences, et ont reçu des éloges et des reconnaissements à l'échelle nationale et internationale. Dans les arts, Mme Rakhshan Bani-E'temad est une célèbre réalisatrice et scénariste iranienne internationalement connue. Elle est souvent décrite comme la «Première Dame du cinéma iranien», après avoir reçu le meilleur prix du scénario au 71e Festival international du film de Venise. De plus, en sciences, tout en rompant
les frontières liées au genre, la première femme musulmane et le premier Iranien à se rendre à la station spatiale internationale était Mme Anousheh Ansari en 2006. De même, Mme Maryam Mirzakhani a fait de l'histoire en 2014 en tant que première femme et la première Iranienne à être honorée du prix le plus prestigieux en mathématiques, la médaille Fields. Elle est actuellement professeur de mathématiques à l'Université de Stanford.(6)

Est-ce étonnant de la part des héritiers de l’empire perse de Darius ?
Du point de vue contribution au patrimoine de l´humanité, on doit aux Perses la diffusion de l’alphabet et l’écriture, la Route de la soie, les contes des Mille et Une Nuits. Pour l'histoire, la Perse (Iran actuel) était le berceau d’une civilisation aboutie . Elle a toujours eu une grande contribution aux progrès mathématiques et scientifiques grâce aux grands hommes comme al-Khawarizmi (l'inventeur de l'algèbre), Omar Khayyam (résolution des équations du 3e degré par la méthode graphique...), Al Birouni, Avicenne, Kashani, Nasserdine Attoussi Razi,dit Al Razes (médecin et chimiste) et beaucoup d'autres.(7) (8)

Beaucoup de scientifiques de l’âge d’or musulman étaient persans et musulmans ! Ils n'étaient pas, il faut le souligner uniquement , arabes ! Plus près de nous, Ebay est une création de M. Omidyar, le vice-président de Google est M. Omid Kordestani, le maire de Beverly Hills est Jamshid Delshad... Shirin Ebadi est la seule femme musulmane à avoir reçu le prix Nobel. Au niveau scientifique, ces dernières années, on pourra retenir le nom du Pr Ali Javan, l’inventeur du laser à gaz (1960). En médecine, le cœur artificiel a été inventé par le Dr Toffy Musivand. La première greffe de rein est iranienne (1967 à Chiraz) et de même la première greffe de foie (1995).(7) (8)

De nos jours, l’Iran est une puissance technologique performante. Elle est à des années-lumière des autres pays musulmans. Elle fabrique ses chars, ses avions et ses drones. Selon le Global Security (organe du Pentagone), l’armée de l’air iranienne est, quant à elle, capable de construire des avions de chasse type F4, des F5 et des F-17. Sa marine compte six sous-marins type SSK Kilo et serait en train d’en terminer quatre autres. Ses missiles sont très divers, de courte, moyenne et longue portée. Par ailleurs, l'Iran a créé et mis sur orbite son premier satellite.(8)

Dans un article élogieux, publié le 18 août 2008, le journal américain Newsweek, que l’on ne peut pas soupçonner pourtant d’empathie avec l’Iran, décrit le miracle : «On y relève quelques éléments aussi intéressants que... surprenants ! En 2003, surprise des responsables du département d'Electronical Engineering de l'Université de Stanford, qui constatent que les meilleurs étudiants aux difficiles épreuves d'admission à leur cycle Ph.D. proviennent d'un même pays et d'un même établissement : la Sharif University of Science and Technology en Iran. Sharif dispense, selon de nombreux spécialistes, l'un des meilleurs programmes ‘’undergraduate’’ (niveau licence) du monde en electronical engineering en compétition avec le MIT, Caltech, Stanford, Tsinghua et Cambridge » (9)

« Les parents privilégient, s'agissant de l'orientation scolaire de leurs enfants, les formations d'ingénieurs et la médecine aux autres disciplines. Une sélection rigoureuse : chaque année 1 500 000 lycéens passent un examen d'entrée à l'université, 10% d'entre eux s'orientent vers les universités publiques les plus prestigieuses et 1% parmi les plus brillants, telles que Sharif. Un excellent corps enseignant scientifique. Priorité est donnée aux sciences dans les programmes scientifiques des lycées. Un succès certes surprenant, mais qui — c'est certain — ne doit rien au hasard.(9)

Enfin sans oublier la Shirin Ebadi prix Nobel de Littérature, on sait aussi qu’il y a plusieurs commandants de bord femmes dans la compagnie Iran Air. Cerise sur le gâteau, c’est une femme qui vient d’être nommée P-DG de la société ; en effet : «Riche d’un parcours sans faute qui parle pour elle et de compétences remarquables qui l’ont imposée dans un secteur industriel dominé par la gent masculine, Farzaneh Sharafbafi est la première femme iranienne à se voir confier les commandes de Iran Air, la compagnie aérienne nationale, installée dans un prestigieux bureau dont elle fera son cockpit pour bien la piloter et lui assurer un nouvel envol. A 44 ans, cette experte connue et reconnue de tous, titulaire d’un doctorat en aérospatiale, qui enseigna à l’Université technologique Amir-Kebir, puis à l’Université d’ingénierie aéronautique Shahid Sattari, avant d’être promue directrice du département de recherche d’Iran Air, entre dans l’histoire de son pays en pulvérisant l’un des plafonds de verre les plus durs qui soient. Nommée P-DG du fleuron de l’aviation de la République islamique d’Iran, créé en 1944, par le ministère iranien du Logement et du Développement urbain, Farzaneh Sharafbafi est propulsée tout en haut d’une pyramide qui, loin de lui donner le vertige, lui donne plutôt des ailes.»(10)

Grigori Perelman : L'art pour l'art des mathématiques pures
Dans le même ordre de l'effort, il existe des personnes non obnubilées par l'appât du gain ou la célébrité à tout prix, même si la morale est piétinée. Ainsi, le mathématicien russe Grigori Perelman a refusé la médaille Fields, considérée comme le «Nobel des mathématiques», octroyée en août 2006 pour ses recherches sur la «conjecture de Poincaré», un casse-tête vieux de plus de cent ans. Mieux encore, l'Institut de mathématiques Clay lui a décerné le prix du Millénaire le 18 mars 2010 doté de 1 million de dollars Gregori . Perelman refuse le prix comme il refuse toutes les distinctions. Il vit reclus avec sa vieille mère dans un logement dénué de tout confort au quartier populaire de Saint-Pétersbourg. On comprend alors le mépris qu’il eut quand on lui demanda pourquoi il refusait 1 million de dollars : «Je sais comment gouverner l'Univers. Pourquoi devrais-je courir après un million ?!»

Ce que je crois

Le système éducatif algérien est malade du fait d'une lente détérioration de l'acte pédagogique et de la tentation de la facilité et en faisant dans le quantitatif ,nous avons autant de candidats au baccalauréat que la France ou l'Iran mais que valent ils ? Si la massification de l'enseignement était légitime à l'indépendance , du fait que le système colonial n'a formé qu'un millier de cadres en 132 ans d'oeuvre positive, ceci ne peut plus être invoqué. Nous devons regarder vers le futur. Cependant, comment voulons nous faire émerger les disciplines scientifiques si on sait que les lycées techniques creusets des bas les plus durs ( Mathématiques techniques) ont été carrément supprimés que les maths ne représentent que 2 % du total des élèves du secondaires, alors que ce chiffre est de 35% en Allemagne ( Un étudiant sur 3 est en science et en technologie). Il est de 25 % en Iran ; Comment voulons nous développer le pays avec un ventre mou de candidats aux bas à 40 % en lettres , et 40% dans un bac sciences qui n’a de sciences que le nom, tant il est vrai que l’on peut réussir à ce bac sans compter sur les maths, la physique- chimie ou les sciences ! Cerise sur le gâteau le laminage des matières scientifiques est consacré dans les études supérieures avec la disparition des filières d’ingénieurs et de techniciens ! C’est dire si le mal est profond !
Il n’y a pas de miracle car le laminage par le bas au nom d’une hypothétique justice, achève de faire disparaitre ce qui reste d’articulé et de rationnel dans ce pays. Il nous faut une élite ! certes des conditions objectives doivent être mises en œuvre pour que les meilleurs réussissent indépendamment de la naissance, du népotisme ou de la corruption par l’argent. Tout un tas de valeurs qui n’ont pas cours en Algérie avec la mentalité de ma’aliche ( cela ne fait rien) Ce qui explique l’échec de l’école et la corruption de l’université où on apprend que c’est une mode voire un sport national que de faire que tout s’achète ; Un examen, un jury d’examen, une thèse, un examen de résidanat. Il suffit de mettre le prix. C’est peut être cela et avant tout le drame du système éducatif algérien où les rares diplômés qui ont un niveau se dépêchent de quitter le pays qui les a formé –aidés en cela par les pays qui ont fait de l’émigration choisie la nouvelle façon de laminer les pays vulnérables en leur aspirant leurs élites-. C’est tout cela que nous devons analyser dans le calme et la sérénité pour repartir du bon pied

Les vrais défis du pays sont d'avoir une vision pour le futur, non pas celle de suivre cette jeunesse dans l'air du temps, mais de lui indiquer le devoir envers le pays, par la contribution de chacun. A quoi rime tout ce cirque qui consiste à singer les autres, pas dans le travail, la sueur, l'effort, la créativité et les nuits blanches, mais dans celui de l'amusement, de la drogue, de la Star’ ac, des «acteurs» que l'on fait venir à coup de centaines de milliers de dollars ou de chanteurs (es) qui ramassent en une nuit ce que de besogneux gagnent en une vie, ou encore des footballeurs offshore qui nous donnent l’illusion du bonheur alors que le vrai bonheur est dans la conviction d’avoir été utile et d’avoir contribué à l’édification du vivre-ensemble et à la protection du bien commun le plus cher celui qui est la prunelle de nos yeux à savoir l'éducation sans complaisance ni approximation de nos enfants

Imaginons pour rêver qu'il y ait en Algérien des concours de performance en tout, en sport, aux jeux d'échecs, en mathématiques... Imaginons qu’à la place des troubadours invités à prix d’or, on invite des personnalités scientifiques comme Gregori Perelman qui viendront prêcher la bonne parole et susciter des vocations. Ce sont les premiers pas vers la rédemption. A ce propos le passage –invité par l’ambassade de France- à Alger du brillant mathématicien français Cedric Villani à peine 44 ans médaille Fields des mathématiques à 37ans , professeur à l'université Claude-Bernard-Lyon-I, s’est passé dans l’anonymat. Je suis sûr que ces références universelles apporteront par leur présence, leur aura, une dimension formidable à la quête de la science dans ce pays. Imaginons que l'on fasse des Olympiades de la performance et qu'on récompense les meilleurs.

De sursis en sursis, la crise morale est toujours là ! Comment la conjurer au-delà du fait d’un consensus des partis politiciens qui font de l’école et de l’université une caisse de résonance. Il nous faut un projet dans la durée ! Imaginons cette jeunesse -en panne d’espérance- soit fascinée par l'avenir elle serait prête à se défoncer pour le pays, c'est aux hommes politiques de leur donner du grain à moudre au lieu de les habituer à la pente dangereuse de la facilité, porteuse de tous les dangers. La brillante performance de la jeune iranienne ne doit rien au hasard, elle est issue d'un creuset de l'élite, mot encore tabou en Algérie. Jusqu'à quand nous ne comprendrons pas qu'il faut faire la place aux légitimités du neurone ?

Mettons en place comme en Iran et dans tous les pays qui se respectent et respectent la science, pour commencer, une organisation pour le développement des talents brillants. C’est un chantier difficile, mais les générations futures seront reconnaissantes de leur avoir indiqué la seul vraie voie qui permet de projeter l’Algérie dans la modernité.

La mort prématurée de Maryam Mirzakani est une grande perte pour la science, pour la condition de la femme en terme d’icône . Puisse son parcours susciter des vocations chez nos jeunes en Algérie et enfin faire émerger dans le pays des vocations mathématiques qui ont disparu dans le pays La science est la seule défense immunitaire du pays dans un monde qui ne fait pas de place aux faibles et aux incompétents.
Amen.


1 . http://www.tehrantimes.com/news/415087/Iranian-math-genius-Fields-Medal-winner-Mirzakhani-passes-away

2.Maryam Mirzakhani Encyclopédie Wikipédia

3.Chems Eddine Chitour http://www.mondialisation.ca/misere-morale-en-algerie-le-mimetisme-ravageur-dun-occident-pervers/5402123

4.Aissa Hirèche : Concours de l'élection de miss Algérie L'Expression du 8- 9-2014

5.http://libeteheran.blogs.liberation.fr/lettres_de_/2014/08/fields.html

6.. http://www.tehrantimes.com/news/246969/The-women-of-Islamic-Republic

7.Chems Eddine Chitour septembre 7, 2011 http://www.mondialisation.ca/le-d-veloppement-technologique-de-l-iran-un-r-sistant-contre-le-nouvel-ordre-mondial/26435

8.Farsnews - Le 1er vol de l´avion de combat, «la foudre», «made in Iran». 5 août 2007

9.Daniel Laurent. Et si l'Iran nous donnait des leçons en matière d'enseignement supérieur ? Education/Recherche, jeudi 28 août 2008.

10.https://oumma.com/liran-nomme-premiere-femme-pdg-de-iran-air-compagnie-aerienne-nationale/?

Professeur Chems Eddine Chitour

Ecole Polytechnique Alger

Article de référence : http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2017/07/17/article.php?sid=216500&cid=41






Alter Info l'Information Alternative

TROUVER LE DIAPASON DE SA LANGUE USUELLE

L’article « Réfugié en France, il obtient son bac mention très bien » (http://positivr.fr/refugie-migrant-syrien-baccalaureat/) contient de nombreuses formules usuelles qui donnent lieu à interprétation ; donc à incompréhension. Ce phénomène étant banal, il est possible qu’il soit un facteur de non communication dès un âge précoce. En prendre conscience peut réduire les écarts entre forme et fond en français en règle générale. Dans le domaine pédagogique / ré-éducatif en particulier.
Nous ne savons pas ce que nous disons
TROUVER LE DIAPASON DE SA LANGUE USUELLE
Des expressions ordinaires (soulignées par moi dans les extraits) me serviront à pointer les nœuds que j’y vois (il peut y en avoir d’autres), et à rendre évident les écarts entre les propos et les messages qu’ils peuvent envoyer dans le langage habituel. Entre ce que nous disons et ce que nous ne savons pas que nous disons ...

« X, 19 ans, est parti seul sur la route des migrants il y a deux ans et demi de cela, après que la France lui a refusé par trois fois sa demande de visa. Il a traversé [...] et, enfin, la France où il a rejoint son frère qui y est déjà installé depuis 4 ans. »
Comment cela est-il possible ? La France n’est-elle pas le pays des droits de l’homme et de la solidarité internationale ? Alors qu’il est chrétien et que son frère était déjà en France (s’il y est légalement bien entendu, ce qui n’est pas précisé). Pour une personne non versée dans le registre des lois, le refus du visa est difficile à avaler.

« Les résultats d’Alexandre au bac impressionnent : 17/20 e n SVT, 18/20 en mathématiques et 19/20 en physique-chimie. Un parcours spectaculaire ». Un qualificatif qui réduit la dimension d’une réalité aussi lourde à vivre que l’écart entre les mots et le sens est grand. Car le « parcours » d’une personne ne peut pas être un « spectacle » : une prestation ponctuelle dont le but est de distraire des « spectateurs ». Le parcours de ce jeune est une histoire dont le contenu ne nous est pas accessible, que l’on se raconte à partir de bribes qui s’en échappent ...

« Scolarisé au lycée Y, il ne parle, à son arrivée, pas un mot de français mais rattrape vite son retard »
« Rattraper SON retard » dans cette situation fait violence à la réalité : il y a « retard » quand il y a discordance entre le déroulement de tâches programmées et des objectifs fixés. En l’occurrence, ce jeune homme dépasse toutes les prévisions objectivement prévisibles qui ont dû lui être appliquées à son arrivée pour pouvoir juste suivre les cours. C’est une autre dimension ...

« Élève brillant, il est cité en exemple par ses professeurs afin de motiver ses camarades ».
Un aveu d’impuissance touchant : si une situation d’exception était un moyen de motiver des élèves, il y aurait belle lurette que la démotivation serait éradiquée … Cette expression nous dit que les équipes pédagogiques sont démunies face à la démotivation de leurs élèves habituels. Ce qui est normal hélas : pour travailler avec cœur, il faut croire dans ce que l’on fait. Pour croire, il faut avoir un rêve, un besoin, un objectif, du plaisir à faire ; et des perspectives. Des vecteurs psychiques réduits chez l’enfant protégé contre le moindre besoin avant même qu’il ne vienne au monde par une profusion de sollicitations visuelles, auditives et olfactives qui dispersent son attention. Et son intérêt. Si un tel enfant était en capacité d’exprimer un besoin essentiel, ce serait probablement qu’on le laisse respirer ...

« Pendant l’année, il a été cité en exemple auprès de la classe ... ».
Malheureusement, « citer en exemple » n’est pas un argument pédagogique mais une source de désespoir. C’est blessant, dévalorisant pour quiconque est exposé à l’exemplarité de quelqu’un qui fait mieux. Et blesser ne peut pas donner envie d’entendre raison …

« … pour démontrer que le travail et la ténacité payent » : ceci est de la morale. Et faire la morale n’est pas démontrer !! Pour « démontrer », chers concitoyens adultes, il faut mettre les élèves en situation de produire des résultats de leur ténacité à eux.

"Pour nous, c'est une valeur d'exemple". Une valeur … Un exemple … Quelle valeur et quel exemple ? Si nous essayons de nous hisser à la hauteur de ce jeune homme, nous lui rendrons ce qui lui appartient : sa réussite n’est un exemple que pour lui-même, à qui son histoire lui a sans doute appris que se valeur personnelle réside dans ce qu’il fait de lui. Une valeur qui manque désespérément dans nos sociétés civilisées pour qui le moindre effort à fournir, la moindre difficulté, la moindre contrariété ,est source de déprime et de révolte !!
Mais l’exploit initial est son parcours géographique et humain. Il se trouve que beaucoup de jeunes de tous âges sont contraints à un tel exploit du fait de politiques hautement civilisées dont s’enorgueillissent les sociétés humanistes. Mais c’est là une autre histoire …

Le proviseur parle d'une « émulation collective autour de [X], les élèves voyant le Syrien travailler dur, ils l'auraient suivi ». Ça n’est pas très claire.
« Émulation collective » … Une force d’attraction irrésistible ? Mais alors, pourquoi le conditionnel « l'auraient suivi » ? Que nous dit-il ? A la fois qu’on n’affirme pas avec certitude qu’il y ait eu émulation ; et qu’on n’est pas sûr que ce soit vraiment lui qui ait suscité l’émulation constatée ...

Voilà, de façon succincte, ce que cet article nous dit en off : nous ne savons pas, ou ne savons pas dire, ce que nous voulons dire … Il semble difficile de pouvoir stimuler l’imaginaire des élèves qui manquent d’un esprit d’aventure, d’ouverture, de perspectives.

Alter Info l'Information Alternative

L’Algérie face aux flux migratoires

IMMIGRATION AFRIQUE
TEL QUEL
 L’Algérie face aux flux migratoires
L’Algérie face aux flux migratoires : Professeur des Universités, expert international Dr Abderrahmane MEBTOUL Actuellement un sujet très sensible divise les Algériens. L’objectif est de nous rassembler et non de nous diviser face à la baisse du cours des hydrocarbures de longue durée comme je le signalais depuis 2010 aux autorités algériennes et donc d’inévitables tensions budgétaires 2017/2020. Concernant l’aspect migratoire, il s’agit de ne pas se tromper de cibles pour paraphraser le langage militaire mais d’avoir une vision stratégique tenant compte du nouveau monde et cela s’applique également à toute la politique socio-économique. Donc il s'agira de poser les véritables problèmes pour avoir de véritables solutions loin de la démagogie et de la surenchère. Si l’aspect sécuritaire doit être posé, garant de la sécurité nationale le danger du terrorisme étant à nos frontières, le sujet de l’avis de la majorité des experts que j’ai consulté est bien plus complexe. 1.-Nous sommes à l’ère de la mondialisation où les flux migratoires sont une réalité concrète. Les migrations se sont globalisées, les mêmes causes, urbanisation et métropolisation du monde, pression démographique, chômage, information, et transnationalisation des réseaux migratoires. Les catégories de migrants et de pays sont devenues plus complexes, la mondialisation des migrations s’accompagnant d’une régionalisation des flux migratoires. A l’échelle mondiale, les migrations s’organisent géographiquement où des complémentarités se construisent entre zones de départ et d’accueil. Celles-ci correspondent à des proximités géographiques, à des liens historiques, linguistiques et culturels, à des réseaux transnationaux construits par les migrants, et des passeurs (forme d’esclavage) qui forment un espace formel ou informel de circulation, accompagné ou non de facilités institutionnelles de passage. Les migrations ont plus que triplé depuis le milieu des années 1970: 77 millions en 1975, 120 millions en 1999, 150 millions au début des années 2000, près de 300 millions en 2017. En 2016, l’immigration de du continent Afrique de 1,2 milliard d’habitants qui abritera 2,5 milliards de personnes, soit un quart de la population mondiale, en 2050, a dépassé les arrivées syriennes, afghanes et irakiennes en Europe. Selon une communication de Frontex,cié par le quotidien le monde.fr l’agence européenne de gardes-frontières et de garde-côtes, du 6 janvier 2017, 93 % de ceux qui ont débarqué en Italie, venaient de ce continent. L’agence chargée des frontières extérieures de l’Europe estime même que «cette évolution reflète la pression migratoire croissante du continent africain, et plus particulièrement de l’Afrique occidentale, responsable de la majeure partie de la croissance des arrivées par cette route en 2016». L’immigration africaine est mixte, composée de réfugiés éligibles au droit d’asile (Erythréens, Soudanais, Ethiopiens), mais aussi de migrants économiques, notamment originaires de l’Afrique de l’Ouest. Principale communauté arrivé en Italie, les Nigérians ont constitué 21 % des entrants, suivis par les Erythréens (11,7 %), les Guinéens (7,2 %) et les Ivoiriens (6,7 %). Cela traduit les facteurs de la mobilité pour différentes rasions: écarts entre les niveaux de développement humain, crises politiques et environnementales, productrices de réfugiés et de déplacés, baisse du coût des transports, généralisation de la délivrance des passeports, rôle des média, prise de conscience que l’on peut changer le cours de sa vie par la migration internationale. Le réchauffement climatique dont la responsabilité en incombe aux pays riches et certains pays émergents qui frappera de plein fouet l’Afrique 2025/2030/82040 accentuera cet exode. 2. Mais existe une raison l’absence d’espoir dans les pays pauvres qui sont mal gouvernés. Il appartient aux dirigeants du Sud au lieu d’avoir une autre vision que sentimentaliste de prendre leurs responsabilités, eux qui ont profité et profitent toujours de richesses de ce continent, ont encouragé la corruption de certains dirigeants du sud et notamment en Afrique leur permettant des achats de résidences de luxe sans compter les avoirs déposés dans les paradis fiscaux. S’il y a des corrompus il y a forcément des corrupteurs. Un rapport récent de l’ONU montre les transferts illégaux de capitaux de l’Afrique vers le reste du monde entre 1980-2010 ont dépassé le produit intérieur brut actuel de l’Afrique et des aides cumulés. Le sommet de La Valette, qui a réuni à Malte les dirigeants européens et africains, en novembre 2015, a bien été consacré à ce sujet, mais les mesures annoncées ne sont pas jugées suffisantes – en dépit du chèque de 1,8 milliard d’euros signé par l’Union européenne pour ces pays. Faute d’une bonne gouvernance d’une lutte conte la corruption, (moralité des dirigeants africains) d’éviter ces guerres fratricides pour la prise du pouvoir, la majorité des dirigeants africains n’ont pu asseoir un véritable développement pour leur population, sans compter le mépris pour l’élite poussant contrairement leurs discours sous un faux couvert dit « nationaliste qui ne porte plus, à l’exode de cerveaux. Ces différents facteurs accentuent la bipolarisation entre trois mondes, les pays riches, les pays émergents, et les pays pauvres poussant ces derniers à l’exode et comme on le constate journellement au suicide collectif (des milliers de morts en mer). Aussi, dirigeants du Nord et du Sud en sont en grande partie responsable. 3.- Face à cette situation, les dirigeants algériens doivent avoir une autre vision de la politique de l’immigration. L’accord entre l’UE et la Turquie, signé en mars 2016 et par lequel Ankara s’engage, moyennant finances à contrôler l’émigration vers l’Europe, est une explication à ce que bon nombre d’africains décident de s’installer définitivement aux pays limitrophes dont l’Algérie. Aujourd’hui, les Africains du sud du Sahara représentent à peine 10 % des migrants de la planète, et la plupart de ces «déplacés» sont juste passés dans un pays voisin du leur. Selon l’OIM, en 2015, je cite le rapport: «sur les 32 millions qui ont pris la route, la moitié d’entre eux ont posé leur sac sur leur continent». Situation nouvelle, ces migrants africains qui ne pas venus de leur plein degré mais ont fui la misère, et la guerre, ne sont plus de passage mais s’installent définitivement au niveau des régions du Maghreb dont l’Algérie régis par des accords internationaux. Cette situation nouvelle appelle donc des solutions nouvelles, loin d’une vision xénophobe, raciste, comportement étranger à la nature de la population algérienne. Il s‘agit d’adapter la législation algérienne. Mais surtout pour l’Algérie de coordonner les actions avec l’Europe, avec les pays riverains, les dirigeants africains concernés, pour le rapatriement, sans dévaloriser la personne humaine et d’établir pour certains des cartes de séjour transitoire pour une émigration choisie dont a besoin l’Algérie dans l’agriculture, le tourisme, le BTPH ect… pour éviter l’assistance dévalorisante. La position de l’Algérie depuis l’indépendance politique a été une position constante vis à vis de l’Afrique, son espace économique naturel. C’est un procès d’intention de vouloir, comme on le constate actuellement à travers la majorité des médias internationaux de la dénaturer car les efforts contre les flux migratoires doivent être mutualisées, l’Algérie ne pouvant supporter à elle seule le poids financier. A ce titre, je pense que les propos du directeur de cabinet de la présidence de la république qui s’est exprimé en tant que partisan comme secrétaire général du RND, ont été mal formulés et donc ont été mal interprétés. Il appartient aux dirigeants algériens de parler d’une même voix pour éviter de mauvaises interprétations. En bref, une bonne communication s’impose pour éviter le dénigrement de l’Algérie. L’immigration pose la problématique de la sécurité mondiale impliquant une refonte des relations internationales fondées sur un partenariat gagnant/gagnant mais également et surtout une gouvernance renouvelée de l’Afrique continent à paradoxe: riche à fortes potentialités mais côtoyant une misère croissante. Pour l’Algérie son Excellence Mr le Président de la République a toujours accordé une attention particulaire à l’Afrique: rappelons son initiative pour le NEPAD. ademmebtoul@gmail.com

Alter Info l'Information Alternative

  La tragédie des migrants : Les faux humanistes et la réalité

« Les ONG sont un démultiplicateur de force pour nous, une partie tellement importante de notre équipe combattante. » Colin Powell ancien secrétaire d’Etat, discours aux ONG au début de l’Operation Enduring Freedom (l’invasion de l’Afghanistan), en octobre 2001,
  La tragédie des migrants : Les faux humanistes et la réalité




Depuis quelques mois, la visibilité des migrants africains est plus perceptible . Elle donne lieu e règle générale à des connotations négatives chauvines et racistes La situation inhumaine des migrants subsahariens en Algérie continue d’alimenter les discussions sur les réseaux sociaux et suscite des réactions majoritairement de compassion et de solidarité. Le responsable du RND a déclaré à une chaîne privée «D’abord, ces gens sont venus de manière illégale. De plus, la loi algérienne ne permet pas de recourir à la main-d’œuvre étrangère. Au sein de cette communauté installée de manière illégale dans notre pays, il y a les crimes, de la drogue et beaucoup de graves fléaux. le message, du responsable du RND a le mérite de la clarté.
Il apporte des réponses discutables à un vrai problème qu’il ne faut pas éluder comme les déclarations des autres parties qui font dans la langue de bois avec des communiqués qui rivalisent de banalité. «L’Etat doit assumer ses responsabilités vis-à-vis des migrants clandestins» C’est un fait qu’il y a risque de débordement si des mécanismes ne sont pas mis en œuvre Les pouvoirs publics ont fait montre de lourdes défaillances dans la prise en charge des immigrants clandestins. L’Etat doit assumer ses responsabilités dans ce sens.» Qu’ils soient subsahariens ou syriens, l’Etat doit prendre en charge ces migrants qui sont dans une situation irrégulière», note le représentant du RCD.
Pour le premier ministre algérien , Le devoir moral et humain nous impose de prêter assistance à nos frères contraints de fuir leurs terres en raison de la pauvreté et des affres de la guerre», avait souligné le premier ministre en précisant toutefois que «la présence de nos frères africains dans notre pays sera réglementée et le ministère de l’Intérieur procède actuellement à travers les services de police et de gendarmerie au recensement de tous les déplacés (…), une carte sera attribuée à tout déplacé dont la présence en Algérie a été approuvée et lui donnera accès aux opportunités de travail. Pour les autres, des discussions seront engagées avec leurs pays d’origine en vue de leur rapatriement, comme cela avait été fait avec le Mali et le Niger. Il ne faut pas tourner le dos aujourd’hui à ceux qui nous ont aidés hier».
Le ministre des Affaires étrangères récuse les critiques des ONG Il fait le lien immigration clandestine - terrorisme. «Environ 5000 Africains figurent parmi les combattants étrangers au sein des organisations terroristes Ce chiffre est énorme De plus les revenus de la contrebande s’élèvent annuellement à 800 millions de dollars, précisant que ces fonds sont utilisés pour le financement du terrorisme. Selon lui, des négociations sont en cours avec d’autres pays pour le rapatriement de leurs ressortissants dans le cadre des conventions internationales connues.
Les réactions d’Amnesty International
La réaction d’Amnesty International,à la déclaration du responsable du parti RND est la suivante: «de tels propos alimentent le racisme et favorisent la discrimination et le rejet de ces personnes», Qui est-cette organisation sans peur et sans reproche? Nous lisons la contribution suivante rédigée par une quinzaine de scientifiques , concernant le sacerdoce des ONG telels que Amnesty International, la Fédération Internationale des Droits de l'Homme et Human Righ Watch et on s'aperçoit à la lecture qu'elle n'ont pas " le nez propre" Nous lisons : "Si au premier abord, les ONG poursuivent des objectifs louables s’orientant vers la défense des droits de l’Homme et de la dignité humaine, Certains gouvernements, comme les Etats-Unis, ne se cachent d’ailleurs pas de cette instrumentalisation des Organisations « non-gouvernementales ». Amnesty International est une ONG qui prône son indépendance financière Cependant un doute plane quant à la nature des financements de l’organisme. Amnesty International est la première façade mais derrière nous retrouvons Amnesty International Charity Limited qui est une association enregistrée comme charitable et c’est par celle-ci que passe les financements d’Etats et de groupes corporatistes. Georges Soros, est l’un des plus gros donateurs d’Amnesty International Charity Limited. Il a déjà investi plus de 100 millions de dollars au sein de l’ONG. » (1)
« L’ancienne directrice d’Amnesty, Irene Khan, s’est vue octroyer une indemnité de départ de plus de 600 000€, étrange venant de cette femme qui avait activement lutté contre la pauvreté dans le monde3 . Amnesty international se prévaut de l’acte Transparency International, ce dernier est un indice de perception de la corruption Où sont ces détails ? Pourquoi ne sont-ils pas déclarés officiellement ? Peut-on se considérer comme transparent dans ces moments là ? Suzanne Nossel, Directrice d’Amnesty International USA de 2012 à 2013 a été l’assistante personnelle d’Hillary Clinton aux affaires étrangères américaines ? Cette même personne est à l’origine de la création du terme « Smart Power », Amnesty International a lancé une campagne publicitaire pour soutenir l’intervention de l’OTAN en Afghanistan « Enduring Freedom » avec un engagement majoritaire des forces américaines. Amnesty International a publié lors du sommet de l’Otan en mai 2012 des affiches stipulant : « Droits humains pour les femmes et les jeunes filles en Afghanistan : OTAN, continuez les progrès ! « (1).
Plus de 5000 migrants morts en 2016 : A qui la faute ?
Plus de 100.000 migrants ( hommes femmes enfants) ont traversé la Méditerranée depuis janvier et 2250 ont perdu la vie L’ Italie reçoit 10… a 15 000migrants chaque mois mais le pic le plus important de 2015 est dépassé pour l’europe En 2017 pour les quatre premiers mois 2000 morts 53000 migrants accueillis par l’Italie (85%) et la Grèce 15% le système des visas et le verrouillage de l’espace Schengen bâti à des degrés divers sur le pillage du continent . Comme conséquence ont créée des filières migratoires clandestines Avancer c’est mourir, reculer c’est mourir Alors mieux vaut avancer et mourir L'Europe est devenue une forteresse, elle s'est barricadée et le dispositif Frontex est une véritable armée avec des moyens sophistiqués capables de repérer par exemple des embarcations (patéras) quittant le Maroc. Le débit des migrants est de plus en plus important en été. Selon United, de 1993 à 2012, 17.306 migrants sont morts aux frontières de l'Europe. Fortress Europe comptabilise, elle, 19.144 morts depuis 1988.
L'Europe pille les ressources de l'Afrique entière depuis des siècles et ferme toujours la porte aux migrants, elle les laisse se noyer, les renvoie dans le désert mourir de soif, quand elle ne leur tire pas dessus du haut des miradors de Ceuta et Melilla. La France est à ce jour, l'un des pays les moins accueillants à l'immigration, avec le Japon et le Mexique. Elle n' est que le 7ème pays sur 10 pour le nombre de migrants ayant obtenu le droit d'asile. Comme les autres, elle met en place des centres de transit pour rafler les sans-papiers et les rapatrier dans leur patrie d'origine ne gardant -et c'est de bonne guerre- que les émigrés choisis. En Europe les partis de Droite comme de Gauche ont comme fonds de commerce les migrants qu'ils accusent de tous les maux/ Deux exemples sont à méditer: l'asepsie dans les beaux quartiers vis-à-vis des allogènes qui sont de tous les temps et par toutes les latitudes chassés Aucun pays n'y échappe. Chacun est généreux loin de chez lui notamment en période d’abondance
C’est un fait comme tous les peuples du monde les Arabes ont été des négriers qui ont appliqué la traite des noirs et l’Islam n’y est pour rien, il y eut l’esclavage avant l’Islam et même après les pays du golfe à des degrés divers ont des comportements à la limite du racisme avec les personnel les Européens ont fait de l’esclavage et de la traite des Noirs une science exacte qui n’a rien à faire avec le bricolage des pays esclavagistes arabes ; C’était vraiment une industrie du « bois d’ébène » Le chauvinisme de la prospérité en Occident qui a bâti son opulence sur la curée des anciennes colonies, est une réalité.
Pourquoi l’Afrique ne décolle pas ?
Quelles sont les causes ? il y a d’abord le refus de l’alternance et la gabegie des pouvoirs auquelle s’ajoute la corruption. Les migrants n’ont pas d’autres alternatives que de quitter le pays Ces Etats en situation de faillite génèrent aussi les conflits violents des guerres civiles, et tous les travers qui bafouent les droits humains, s’y ajoutent les crises économiques et la dégradation climatique. Macron incrimine les femmes, alors qu’il est établi que c’est le pillage de ces pays et l’installation de tyrans adoubés par les puissances spoliatrices
Le président français Emmanuel Macron, a une autre explication la réponse : « le sous-développement en Afrique est dû aux "sept à huit enfants par femme" C’est ce qu’il a déclaré lors du G20 à Hambourg "le défi de l'Afrique" était "civilisationnel". Il cite alors "les Etats faillis, les transitions démocratiques complexes, la transition démographique qui est (...) l'un des défis essentiels de l'Afrique". "Quand des pays ont encore sept à huit enfants par femme, vous pouvez décider d'y dépenser des milliards d'euros, vous ne stabiliserez rien", poursuit-il. En effet, Libération rappelle que c'est la pauvreté qui entraîne la surpopulation. Le quotidien se fonde sur l'ouvrage de la politologue Françoise Vergès, Le Ventre des femmes (Albin Michel, 2017). "On rend les femmes du tiers-monde responsables du sous-développement. En réalité, on inverse la causalité : la plupart des études prouvent aujourd'hui que c'est le sous-développement qui entraîne la surpopulation", avant de poursuivre : "La théorie de la surpopulation évite aussi de questionner le rôle du colonialisme et de l'impérialisme dans la pauvreté. Et ces discours visent, bien sûr, avant tout les femmes." La Banque mondiale, elle, explique la faible croissance économique de l'Afrique subsaharienne par la chute des cours qui affecte les grands pays exportateurs de matières premières, note Slate Afrique ». (2)
Pourtant, la diaspora africaine envoie 23 milliards d’euros par an mais combien les multinationales captent à partir de la richesse de l’Afrique ou les matières premières (pétrole, minerais métaux précieux cacao …) sont vendus d’une façon symbolique Si le prix de l’Uranium était pays au juste prix, et s’il n’y avait pas la corruption érigée en système le Niger ne serait pas en train d’exporter des citoyens Les migrants empruntent deux voies celles de l’ouest ( par la Libye et celle de l’est par Agadez) Le Niger est véritablement la plaque tournante
Les matières premières ne dépendent plus des pays qui en disposent mais de la bourse de Londres ou de Rotterdam. Il suffit que les cours de cacao s’effondrent pour que l’on puisse prévoir à coup sûr des faillites et des famines. Les plus téméraires tentent leur chance en fuyant la misère On peut y ajouter la responsabilité des pays coloniaux qui adoubent des tyrans qui remplacent en pire les anciens colons ; Tout est fait en sorte pour que les pays soient pillés et qu’ensuite on leur lance des miettes de temps à autres. Aucun pays européen n’a rempli ses engagements concernant l’Aide Publique au Développement loin des 0,7 % promis
La réalité des migrants en Algérie
Un constat: Une sorte de chauvinisme au nom de la couleur de peau de l’appartenance à une nation arabe, et à une oumma, tout ceci permet de faire le distinguo . Il faut le dire les migrants syriens sont des migrants de la guerre pour l’immense majorité, Ils ont vocation à retourner chez eux on dit que par centaine de milliers les syriens reprennent en partie le chemin de Damas Ce n’est pas le cas de ceux du Sud de l’Afrique sont des migrants économiques et qui sont là installés sans perspectives Il n'y a pas à mon sens d'étude sociologique continu concernant le comportement des Algériens vis-à-vis des étrangers traités de faux monnayeurs qui ne sont pas comme nous, porteurs de maladie et faux monnayeurs !!! . Globalement, au-delà de ce que préconise la religion et l'humanité on dit que l'Algérien est généreux. Ce n’est pas vrai il ne l’est pas plus que les autres ! Naturellement en période de prospérité tout le monde est généreux. Au contraire les Arabes, il ne faut pas se le cacher étaient aussi des esclavagistes et il est mal indiqué de donner des leçons à l’Europe Comme toute personne les Algériens ont des comportements racistes
. Les médias produisent une littérature d’une extrême violence contre les «Noirs» quand, sur des chantiers de travaux publics pénibles, cette population précaire socialement et juridiquement sert de main-d’œuvre corvéable à merci. Florilèges de réactions utopistes et pour la plupart irréalistes sans gardes fous : « L’Algérie — Etat et société — doit être solidaire en mettant en place une politique d’ouverture et en offrant aux demandeurs d’asile et aux migrant s protection et sécurité. L’Algérie doit assumer sa part d’humanité. Elle peut être une terre d’accueil »
Ce sont de belles phrases mais elles ne nourrissent pas les migrants Ce qui parlent de tendre une main fraternelle se payent de mots Leurs propos sont nobles mais combien sont prêts à mettre la main à la poche ? Combien sont prêts à risquer leur sécurité pour aider les migrants ?Ce que font certaines personnes en Europe à savoir risquer leur sécurité et aller en prison pour porter secours en dépit de la loi , ces donneurs de leçons de morale le feront ils , Ou se donnent ils bonne conscience en singeant ce que font dans les faits ce qui s’engagent pour soulager la souffrance, quelque soit la couleur de la peau ?; Ceux qui ont une générosité à géométrie variable pourraient contribuer à un fond pour diminuer la détresse des migrants il y a en effet un numéro du croissant rouge où il s peuvent envoyer leurs dons. Le même Croissant Rouge qui fait un travail remarquable pour les migrants leurs enfants avec les faibles moyens qu’il a
Que pourrait faire l’Algérie ?
Il nous faut regarder les choses en face Il est clair que si l’Etat fait son travail pour protéger les citoyens et accueillir dignement des migrants en fonction de ses possibilités ce n’est racistes Les Algériens, notamment des villes deviennent par la force des choses indifférents à la détresse des autres. Il faut leur rendre leur dignité. En ayant une position humaine, il ne doit pas être permit de les autoriser à demander l’aumône si l’Etat met à leur disposition des espaces d’hébergement décents dans l’attente d’une régularisation
La réaction des autorités doit être suivie d’actions. D'abord un état des lieux devrait être rapidement par wilaya . C’est un recensement des populations avec un examen médical mais aussi identifier les enfants devant être scolarisés dans les meilleurs conditions car ceux sont eux qui pourraient devenir des citoyens potentiels Au préalable un verrouillage des frontières en sanctionnant les passeurs pour tarir en amont la source et s’occuper dans de bonnes conditions de ceux qui sont entrés et La mise en place un statu des migrants avec droits et devoirs permettrait d’une façon transparente de r envoyer ce qui n’ont pas vocation a rester dans le pays
Il est nécessaire de provoquer une sorte de G6 ( pays sahéliens Algérie- Europe) pour définir comme cela a été fait avec la Turquie des fonds pour une rétention et un renvoi su les migrant sont déboutés car n’ayant pas de contrat de travail en Algérie Il est nécessaire aussi de développer une coopération de voisinage avec les pays limitrophes en donnant des contrats de travail notamment dans des zones où la main d’oeuvre est demandée la promesse pour le migrant de prétendre au bout de quelques années à la nationalité algérienne devrait être garantie
C'est un fait, L’Algérie ne peut pas accueillir toute la misère des pays voisins, mais elle a le devoir d’aider à alléger les souffrances et à accueillir dignement les migrants en fonction de ses moyens. Par nos comportements nous devons être solidaires et humains par nos relations avec les migrants
1.http://bdc.aege.fr/public/Le_dessous_des_ONG_une%20verite_cachee.pdf
2.http://www.francetvinfo.fr/politique/emmanuel-macron/video-pour-emmanuel-macron-le-sous-developpement-en-afrique-est-du-aux-sept-a-huit-enfants-par-femme_2279001.html

Professeur Chems Eddine Chitour
Ecole Polytechnique Alger
 

Alter Info l'Information Alternative

GRANDE PÉTITION

image: https://petitions.santenatureinnovation.com/wp-content/uploads/2017/07/republique-vaccins-1.jpg Republique-des-vaccins
Oui, je signe l’Appel National contre la République des Vaccins !
GRANDE PÉTITION
À Monsieur le Président de la République, Emmanuel Macron, Vous avez décidé le 4 juillet 2017 que onze vaccins seraient obligatoirement injectés à tous les nouveau-nés en France. Ce n’est pas ce que vous aviez promis pendant votre campagne électorale. Vous augmentez la défiance des citoyens avec ce coup de force. Car vous passez en force sans concertation, sans respect pour la volonté des parents. Et surtout sans débat scientifique et médical sur les dangers d’un tel choc sur des nourrissons. Vous contraignez au lieu de débattre. Vous créez la panique avec des fausses nouvelles sur des épidémies qui n’existent pas. Vous niez des études scientifiques sérieuses. Vous refusez le débat. Vous instaurez une Police de la Santé au lieu de favoriser la démocratie sanitaire. Des millions de citoyens doutent de vos intentions. Vos autorités de santé ont accumulé les erreurs ces dernières années : grippe H1N1, hépatite B, Vioxx, Médiator, etc. Combien de scandales sanitaires faudra-t-il ajouter à cette liste ? Vous mettez les parents devant des choix horribles : soit injecter des vaccins bourrés d’additifs toxiques à leur bébé, soit subir des peines lourdes devant vos tribunaux. Au lieu d’entendre notre douleur, votre ministre de la Santé nous traite de complotistes et de primitifs. Notre colère s’enflamme face à tant de mépris. Enfin, aucun pays au monde n’a jamais testé pareille mesure ! Personne ne peut prévoir les conséquences de santé publique. Nous refusons que les laboratoires pharmaceutiques pratiquent cette expérimentation à grande échelle sur la population française. Pourquoi ne voulez-vous pas considérer les Français comme des adultes en supprimant les obligations vaccinales comme c’est le cas au Royaume-Uni, Irlande, Allemagne, Autriche, Pays-Bas, Suède, Danemark, Norvège, Finlande, Islande, Lituanie, Lettonie, Estonie, Suisse, Luxembourg, Espagne, Portugal et Chypre ! On vit pourtant en bonne santé dans tous ces pays… Nous tous, parents, patients, citoyens et professionnels de santé, nous tournons vers vous, pour vous demander de revenir sur cette mesure brutale d’obligation vaccinale, et de cesser toute répression. Ainsi que de commander des études honnêtes sur le rapport risque/bénéfice des vaccins. Veuillez agréer Monsieur le Président de la République, l’expression de mes salutations respectueuses. Signez la grande pétition sur https://petitions.santenatureinnovation.com/crime-contre-les-plantes/

Alter Info l'Information Alternative

République de Djibouti : 40 ans déjà. Pourquoi en est-on arrivés là ?

A tous ceux qui, hier, ont plié leur nuque et l’ont tendu bien raide aux sabres du colon...
République de Djibouti : 40 ans déjà. Pourquoi en est-on arrivés là ?
Depuis un peu plus d’une semaine la république de Djibouti a 40 années bien tassées. Si pour certains, qui ont été prêts à gager leur vie, l’indépendance était une occasion de s’affranchir du colon, et sans aucun doute, le choix « d’une volonté active de communauté » comme l’appelle Achille Mbembé, dans l’esprit de bien d’acteurs de l’époque, emportés par le tressaillement de l’euphorie du moment, la question du devenir de la jeune nation ne s’était même pas posée.

Ils ont bien voulu regarder l’avenir mais n’ont jamais su se situer par rapport à lui, faute d’une grille de lecture à la fois extrinsèque et intrinsèque. Extrinsèque, en tant que phénomène historique, miroir de fond des linéaments successifs et dramatiques empruntés par les nations nouvellement indépendantes du début des années 60, et qui accordent, en quelque sorte, la primauté aux attaques spermatiques contre les aspirations démocratiques, et par voie de conséquence, l’enterrement, dès le lendemain des indépendances, de toute forme d’un Etat institutionnalisé. « Ne pas apprendre de l’Histoire, c’est fragiliser l’avenir » dit-on.

C’est donc sous les douloureuses gerçures d’une main tremblante et tâtonnante, pas sûre d’elle, symptômes physiques du maelström que fut la lutte pour l’indépendance, que s’est construite la République. Une jeune nation accompagnée de la bienveillance insidieuse au ton paternaliste de la France qui a minutieusement soupesé puis théorisé la recomposition politique et économique, à coup sûr plus prémédité qu’inopiné, pour tirer les marrons du feu. La fragilité de la première est au péril des convoitises de la seconde.

Ainsi, s’explique, pour l’essentiel, le fiasco de la promesse du succès annoncé de la future République.

40 ans déjà. 40 années bien tassées. L’âge de la raison. De la Révélation. De la capitalisation. En cet âge blasé, il est une interrogation sur cette indépendance. N’en déplaise à certains, elle est loin d’être un propulseur sertie de joyaux éblouissants. Tout reste à faire ou à refaire. Parce qu’au lieu d’être un grand moment d’union, elle ne fut que dé-liaison. Les déceptions s’accumulent. Les souffrances sanguinolentes nous baignent dans une insoutenable et intolérable latence qui nous enténèbrent. Nos rues sont jonchées de tas d’immondices et de moignons. La sécheresse du sol est telle que les chaussées, qui n’ont pas été bitumées en 40 années, ne sont que sentiers battus que les samaras et les sandales raclent à longueur d’années. La chiourme est notre quotidien jusqu’à s’esquinter le dos. Elle nous pousse à un renoncement salutaire : « On se dit que c’est ainsi, et c’est tout ». Tous n’attendent qu’un soupirail divin s’entrebâille de la voûte céleste.

Nous voulons tous devenir « chef ». Le docteur quitte les salles de soins pour un poste administratif. L’ingénieur abandonne le terrain pour un bureau cossu. L’enseignant délaisse les salles de classes. L’architecte aussi. Tous rivalisent d’ingéniosité pour obtenir le « Poste ». Tous courent comme une horde d’assoiffés dont le louvoiement crée un besoin frénétique de se racler la gorge et prêts à dégainer la tronçonneuse dès que l’un de nous « monte » pour lui couper l’herbe sous le pied. Parce que derrière la fonction de « chef », il y a enrichissement personnel. Donc, corruption. Se goberger aux frais de la République est devenu le sport national. Tous cherchent à se faire la pelote. Nous nous complaisons tous dans « le moi d’abord ». L’amour du pouvoir est plus fort que le pouvoir de l’amour. La justice censée être indépendante est en mode de « clochardisation ». Tout se monnaie. Les repères sont falsifiés. Tout semble enflammé. Foudroyé sous le poids tantôt de l’ignorance, tantôt de la mauvaise foi. Il ne reste plus qu’un pays troué. Une république forée. Le Djiboutien a failli individuellement. La société collectivement. Nous vivons le chaos dans le naufrage.

Tout cela est la conséquence de l’affadissement de nos âmes et de l’aridité de nos cœurs.

Pour nous éviter la désintégration annoncée et la politique de la terre brûlée, il nous faut des principes intangibles, garde-fous des égarements de ces politiciens retors, happés uniquement par les attitudes jouisseuses dans lesquelles ils se vautrent éperdument. De cette élite retorse qui ne s’ébaudit nullement de la réalité et dont les intonations, sans écho, semblent seoir à la situation.

Il nous faut une insurrection des consciences collectives. Des hommes et des femmes de bonne volonté, inspirateurs de l’Etat de demain, armés de leurs seules convictions et déterminations. Il faudra que nous soyons, chacun dans son coin, avec le peu des moyens en sa disposition, les dépanneurs de la République. De la façon dont nous agissons actuellement, nous sommes devenus ses pires ennemis. Soyons sa dernière chance !


Kadar Abdi Ibrahim

Alter Info l'Information Alternative

G1 contre G19 : un consensus mou pour un non-évènement

G1 contre G19 : un consensus mou   pour un non-évènement
G1 contre G19 : un consensus mou   pour un non-évènement
 
« Les petits vices paraissent à travers les haillons de la misère, mais la fourrure et la robe de soie cachent tout. Donnez au vice un bouclier d'or, et le glaive de la justice viendra s'y briser sans l'entamer, mais couvrez son bouclier de haillons, un pygmée va le percer avec une faible paille ».  William Shakespeare  
 
     La réunion du G20 a commencé  vendredi matin à Hambourg. Dès la veille, les opposants ont donné de la voix. La tension est encore montée d'un cran avec une multiplication d'actions, de manifestations et de blocages, la plupart du temps menés par des membres de la gauche radicale, qui a débordé les forces de l'ordre.  La ville de Hambourg,  est une ville en état de siège.  . Des dizaines de milliers de manifestants sont attendus pour participer à    Des heurts ont éclaté dans la soirée de jeudi 6 juillet  des affrontements sont survenus peu après le départ d'un cortège de 12.000 personnes (selon une estimation des forces de l'ordre) à proximité du lieu du sommet du G20 à Hambourg Les manifestants, réunis sous les slogans "Welcome to hell" ("Bienvenue en enfer") ou encore "Smash G20" ("Pulvérisez le G20"), ont été stoppés par la police   Ce rassemblement à l'initiative d'une "alliance autonome et anticapitaliste" promettait d'être l'un des plus musclés en marge du sommet. Les autorités craignent tout particulièrement la présence de milliers de "Black Blocs",  
 
De quoi s’agit il ? vingt pays se rencontrent et se donnent la légitimité de parler au nom des 200 pays qui constituent les peuples de la Terre. Il est vrai  que dans ce bras de fer se détachent trois ensembles de pays, les pays occidentaux en perte de vitesse ( Etats Unis, Canada, et Europe surtout l’Allemagne) , le deuxième bloc constitué par les BRICS mené par la Chine et la Russie,  et enfin les autres qui sont là des degrés divers  pour la vitrine je veux citer  la Turquie l’Arabie saoudite, ..
 
Le Monde a acté les nouveaux rapports de force :
Pour la première fois, les idées sont claires et les clivages sont réelles. Les Etats unis   ne veulent plus de l’OMC, ne veulent pas de l’accord sur la COP21 que la France  veut à tout prix réanimer car c’est une mort certaine qui est actée avec la défection de lap uissance qui pollue pour 25 %. Sachant que d’après les spécialistes, quelques soient les efforts de la COP 21, il est quasiment de contenir la température à moins de 2°C  à moins de laisser dans le sous sol 2/ 3 des énergies fossiles. Ce qui n’est pas gagné avec Trump qui a libéré le charbon…
     On dit que   L’arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche, a totalement bouleversé les rapports de force traditionnels sur l’échiquier international. Et si les alliés d’hier, tels que l’Europe et les Etats-Unis, semblent parfois en passe de devenir rivaux, les anciennes tensions, notamment entre Washington et Moscou, n’ont pas disparu pour autant.  Dans ce climat d’incertitude extrême, la moindre prise de décision risque d’être une épreuve. Des désaccords de fond la première  source de tension entre les grandes puissances est le commerce. Les Etats-Unis, fondateurs du libre-échange, tiennent un discours protectionniste, Donald Trump menaçant d’imposer des barrières douanières à la Chine et à  l’Allemagne.  
 
La  rencontre entre Trump et Poutine : seul résultat positif pour la paix
Le seul temps fort de ce sommet est d’avoir permit à Poutine et Trump de se rencontrer Les présidents états-unien et russe ont discuté de l’Ukraine, de la Syrie, de lutte antiterroriste et de cybersécurité deux heures et quart durant, bien au-delà des trente minutes prévues. Ils se seraient aussi accordés sur un cessez-le-feu dans le sud-ouest de la Syrie, qui devrait entrer en vigueur dimanche à la mi-journée. Dans cette zone, autour de la ville de Deraa, des forces du régime appuyées par les Russes et les Iraniens affrontent des combattants de la rébellion modérée, aidée par des conseillers américains. Les échanges, selon Rex Tillerson, ont été « vigoureux ».  Le dossier de la Corée du Nord a été aussi abordé. Donald Trump souhaite que Vladimir Poutine s’y implique directement, estimant que la Chine  ne fait pas suffisamment pression sur le régime de Pyongyang, qui vient de tester un missile à même de toucher le territoire américain en Alaska.  (1)
  « Le ministre des Affaires étrangères Sergey Lavrov, qui a assisté à la réunion, a déclaré séparément que dans la conversation « très longue, très spécifique », les deux dirigeants « ont convenu d’un certain nombre de choses concrètes. » Il a énuméré les éléments suivants: Les deux ministres des Affaires étrangères (Lavrov et Rex Tillerson) ont été chargés de « poursuivre et élargir la coopération … sur l’ensemble de l’agenda international, y compris la péninsule coréenne » tant au niveau bilatéral qu’au Conseil de sécurité des Nations Unies. Bien sûr, le temps fort a été l’annonce d’un cessez-le dans la zone de désescalade dans le sud de la Syrie – Deraa et Quneitra – en bordure de la Jordanie et du plateau du Golan prenant effet à partir du 9 Juillet à minuit. (…) Poutine a eu plusieurs « apartés » animés avec Merkel avant la rencontre avec Trump. En effet, l’Ukraine est la clé d’une transformation majeure dans les relations de la Russie avec l’Occident – et ici le rôle de Merkel peut être décisif. (2)

 

Le bilan du G20 : Un coup d’épée couteux dans l’eau
 C’est un fait que Le sommet de Hambourg s’est  conclut sur un bilan mitigé Toute une mobilisation qui a du coûté notamment en Gaz à effets de serre que l’on veut réduire pour un résultat nul : «  Pour la première fois lit on sur le journal le Monde, depuis qu’il a été créé, en 2008, le G20 s’est en effet conclu par la publication d’un communiqué qui « prend acte » de la « décision des Etats-Unis de sortir de l’accord de Paris  » (COP21) visant à lutter  contre le réchauffement climatique, tout en qualifiant cet accord d’« irréversible » pour les dix-neuf autres membres du G20. Compte tenu de la somme des désaccords existant entre ses membres, compte tenu surtout des bouleversements géopolitiques qui se sont produits depuis le dernier sommet du G20 à Hangzhou, en Chine, en septembre 2016  il y a une avancée sur le terrorisme et [que] le recul a été évité sur beaucoup de sujets ». Sur les autres chapitres, les résultats de ce sommet du G20 sont en revanche assez modestes, et les formules assez générales que contient le communiqué final en disent long sur ce qu’il a fallu édulcorer pour, là encore, sauver la face, au risque de s’en tenir à des déclarations de bonnes intentions sans portée réelle… Il en va ainsi du commerce, sujet sur lequel les discussions  ont été « particulièrement difficiles », a reconnu Mme Merkel. Y figurent aussi la nécessité de garder les marchés ouverts et la reconnaissance du rôle de l’Organisation mondiale du commerce (OMC).  En échange de ses concessions, Washington a obtenu que soit mentionné le droit de recourir, si nécessaire, à « des instruments légitimes de défense  commerciale ».  Cet accord de façade est pourtant loin d’avoir résolu tous les points de contentieux (…) »  (3)
 
G20  Combien de pilotes dans le vaisseau Terre ?
 
Qui dirigent le Monde ?  « il y a disait Saint Mathieu beaucoup d’appelés et peu d’élus ». Une recomposition est en train de se faire, sous l’œil impuissant de l’ONU mise au rebus.Pour Pierre Haski Cela fait des années que ces méga-sommets multilatéraux ne servent plus à rien (…) C’est sans doute l’instance la plus représentative du monde réel, bien plus que le Conseil de sécurité de l’ONU (…)  Il y a dix ans, certains analystes pouvaient estimer que le G20 allait devenir la préfiguration d’une nouvelle gouvernance mondiale, entre l’Occident en perte de vitesse et le monde émergent à l’unité encore incertaine.   Dans le monde multipolaire chaotique dans lequel nous sommes entrés presque sans nous en rendre compte, le G20 a l’avantage de mettre les dirigeants face-à-face, et donc de favoriser le dialogue et les possibles compromis là où les instances faites pour ça ne fonctionnent plus véritablement. (…) Les Etats-Unis, qui, il n’y a pas si longtemps, étaient une "hyperpuissance" à l’appétit hégémonique, ont réduit progressivement leurs ambitions sous Barack Obama, pour devenir une grande puissance dysfonctionnelle et imprévisible sous Donald Trump. Hostile au multilatéralisme (accords climat, traités commerciaux…),   La Russie  s’est assurément remise au centre du jeu international grâce à une diplomatie musclée dans sa périphérie immédiate   La Chine de Xi Jinping est le grand bénéficiaire de la "disruption" trumpienne. Deuxième économie mondiale, puissance militaire en devenir, la Chine affiche son ambition de devenir la puissance dominante en Asie   Reste l’Europe, la belle endormie de la dernière décennie, qui commence à réaliser qu’elle risque d’être la grande perdante de ce début de XXIe siècle » (4)   
 
  A ce propos du rapport de force , on rapporte que  pour avoir tenté d’admonester Poutine sur le problème de la Géorgie et de la mort d’une journaliste russe, Nicolas Sarkozy aurait  été, d’après le journaliste Nicols Henin,  sévèrement remis à sa place par Vladimir Poutine lors d'un entretien au G8 de juin 2007,   "Bon alors je vais t'expliquer. Tu vois, ton pays, il est comme ça. [...] De deux choses l'une, ou bien tu continues sur ce ton et je t'écrase. Ou alors tu arrêtes de parler comme ça et tu verras. Tu viens juste de devenir Président de la France  mais je peux faire de toi le roi d'Europe." » (5) L'équipe de Nicolas Sarkozy a démenti
 
Le monde en 2017 : le grand retour des rapports de force
     Timothée Vilars va plus loin . Pour lui c’est le retour des rapports de force militaire. Il lie cela à l’élection  de Trump Il parle avec nostalgie dépassée du fait qu’elle tient à des valeurs : « L'irruption de Donald Trump sur la scène mondiale est un facteur d'instabilité majeur. Mais les relations internationales n'ont pas attendu le nouveau président américain pour se redessiner radicalement à l'orée de 2017. D’aucuns disent déjà que c’est le 9 novembre 2016, dans les premières heures de la nuit, que "le XXIe siècle a débuté".(…) Un nouveau monde belliqueux et explosif où la démocratie à l’européenne, cet avatar si peu spectaculaire de la politique, serait condamnée à la solitude et à la  A quoi assistons-nous en réalité ? A rien d’autre qu’à l’émergence du puzzle multipolaire et complexe (…)  On ne s’attendait pas à ce que ce nouveau monde soit si conflictuel, si morcelé, si insensible aux idéaux des droits de l’homme ni si profondément traversé par la radicalité religieuse. (…) » (6)
   Il parle ensuite des rapports économiques avec une Amérique en déclin : «   L'économie américaine est aujourd'hui trop dépendante de la locomotive chinoise pour risquer un début de guerre commerciale. La volonté de Donald Trump de retirer les Etats-Unis du TPP un accord de libre-échange spécifiquement conçu pour exclure la Chine, arrangerait même plutôt Pékin. (…)  Un autre homme est dans l’œil du cyclone, et tout surpris de s’y trouver sain et sauf : Bachar el-Assad. Il était le dernier domino des printemps arabes, et il n’est pas tombé. La reprise d’Alep, qu’on disait impossible, a été achevée en trois mois,   Cet échec de l’endiguement de l’influence de Téhéran dans la région a pour effet de susciter la panique des pays du Golfe, l’Arabie saoudite en tête, qui considère les efforts de son protecteur américain pour ramener l’Iran dans le concert des nations comme une trahison » (6). 
 
Et l’Europe ? : « En acceptant conclut l’auteur,  tacitement le concept hardi de "solidarité flexible", défendu en septembre par les pays d'Europe centrale, le Conseil européen a capitulé en rase campagne. l'UE n’a décidément jamais autant ressemblé à une ONU en plus petit que ces deux dernières années. Mésententes en cascade des renseignements face à la menace de Daech, psychodrame du Brexit, élections à hauts risques (Italie, Pays-Bas, France, Allemagne) et pulsions séparatistes à l'horizon le projet européen vacille » (6).
Enfin, la Russie ! « Dans les tactiques de Vladimir Poutine, tout concourt depuis dix ans à rééquilibrer l'équilibre mondial au détriment de l'hégémonie américaine ; pour ce faire, il a notamment tenté de recréer le "glacis" d'Etats-satellites et le réseau d'alliances qui étaient ceux de l'URSS à l'heure de la Guerre froide.   Si la Russie veut incarner un vrai modèle d'opposition à la "Pax americana", elle sait qu'elle doit se tourner tôt ou tard vers la Chine. Jusqu'à un passé récent, les deux puissances s'observaient en silence, voire avec une certaine indifférence. Mais un signe de rapprochement ne trompe pas (…) Pékin et Moscou ont mis un veto commun à sept reprises depuis 2007, dont cinq fois sur le conflit syrien.
 
La réalité du futur
 Chacun y va de sa stratégie  Trump, nous dit  cependant, qu'il n’est nullement seul dans la poursuite d’un programme impérialiste agressif. Ainsi  comme l'écrit Bill Van Auken: "La chancelière allemande Angela Merkel a organisé sa propre rencontre dans le cadre du sommet du G20 avec le président chinois Xi Jinping, invoquant le libre-échange et le changement climatique, condamnant le protectionnisme et s’opposant implicitement à la politique de l’administration Trump. Merkel a embrassé le projet One Belt, One Road, les nouvelles routes de la soie de Beijing, visant à développer l’infrastructure des réseaux de transport et d’énergie reliant la Chine à l’Asie centrale, la Russie, toute l’Europe et aux ressources énergétiques du Moyen-Orient, une initiative considérée par Washington comme une menace existentielle.(…) La menace croissante de la guerre et la panne des institutions internationales qui ont été créées après la sortie de la Seconde Guerre mondiale par les États-Unis en tant que puissance impérialiste dominante sont le produit final de processus qui ont mûri au cours du quart de siècle qui s’est écoulé depuis la dissolution par la bureaucratie stalinienne de l’Union soviétique.  L’émergence de ce que les stratèges américains ont décrit comme un « moment unipolaire » a ouvert la voie à une série de guerres et d’interventions impérialistes où l’impérialisme américain a cherché à exploiter son avantage militaire pour contrebalancer son déclin dans l’économie mondiale" (7).
  "Alors que ces guerres ont brisé l’Irak, la Yougoslavie, l’Afghanistan, la Libye, la Syrie, l’Ukraine et d’autres pays, ont détruit des millions de vies et ont déclenché la plus grande crise de réfugiés depuis la Seconde Guerre mondiale, elles n’ont absolument pas réussi à contrecarrer le déclin de l’impérialisme américain. Maintenant, une nouvelle étape de la crise a été atteinte où les rivaux internationaux de Washington contestent l’hégémonie mondiale de l’impérialisme américain. Le seul moyen pour l’impérialisme de résoudre ces contradictions, c’est par une nouvelle guerre mondiale qui risquerait la destruction de l’humanité. (…) Comme l’a souligné le Comité international de la Quatrième Internationale dans sa déclaration de 2016, : « Les grandes questions historiques soulevées par la situation mondiale actuelle peuvent être formulées ainsi : Comment la crise du système capitaliste mondiale sera-t-elle résolue ? Est-ce que l’avenir nous plongera dans le fascisme, la guerre nucléaire et une descente irrévocable vers la barbarie ? Ou bien la classe ouvrière internationale va-t-elle s’engager dans la voie de la révolution et  rebâtir le monde sur des bases socialistes ? Telles sont les véritables options qui se présentent aujourd’hui à l’humanité. » (7)



1. http://www.lemonde.fr/donald-trump/article/2017/07/07/apres-six-mois-de-froid-une-rencontre-au-sommet-entre-trump-et-poutine_5157548_4853715.html#CEZ4ATVsFtyBfmPQ.99
2. M K Bhadrakumar  http://blogs.rediff.com/mkbhadrakumar/2017/07/08/trump-on-surge-redeems-pledge-on-russia-ties/
3.http://www.lemonde.fr/international/article/2017/07/08/le-g20-acte-ses-divergences-sur-le-climat-pour-afficher-un-compromis-sur-les-autres-sujets_5157974_3210.html#0x00WLZx7X5jLTRx.99
4.Pierre Haski http://tempsreel.nouvelobs.com/chroniques/20170705.OBS1691/g20-le-sommet-de-la-non-gouvernance-mondiale.html ce contenu
5. http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20161217.OBS2813/echange-muscle-entre-poutine-et-sarkozy-nicolas-henin-maintient-sa-version.html
6. http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20170104.OBS3361/le-monde-en-2017-le-grand-retour-des-rapports-de-force.html
7.Bill Van Auken  https://www.wsws.org/fr/articles/2017/jul2017/g20h-j08.shtml  
 
 
 

Alter Info l'Information Alternative

A propos des déclarations de monsieur Ouyahia Secrétaire Général du RND au sujet de la migration africaine en Algérie

Entendons nous bien et voyons de quoi il retourne ... monsieur Ouyahia est parfaitement dans son rôle de chef de parti pour faire de telles déclarations ... cela dit clarifions un peu les tenants et les aboutissants qui ont provoqués cette réaction éminemment politique ... ce n'est pas tant la présence de nombreux migrants africains qui poserait problème en soi si tant est que cette présence soit un choix souverain de l’État en tant que politique migratoire ... car ce n'est pas du tout de cela dont il s'agit ...
à relier à la volonté de certaines puissances de déclasser l'Algerie durablement et lui interdire toute ambition d'accéder au statut de pays émergent dans le cadre des négociations en cours d'intégration à l'OMC ...
A propos des déclarations de monsieur Ouyahia Secrétaire Général du RND au sujet de la migration africaine en Algérie
Entendons nous bien et voyons de quoi il retourne ...
monsieur Ouyahia est parfaitement dans son rôle de chef de parti pour faire de telles déclarations ...
cela dit clarifions un peu les tenants et les aboutissants qui ont provoqués cette réaction éminemment politique ...
ce n'est pas tant la présence de nombreux migrants africains qui poserait problème en soi si tant est que cette présence soit un choix souverain de l’État en tant que politique migratoire ...
car ce n'est pas du tout de cela dont il s'agit ...
la prochaine visite du président français en Algérie est porteuse dans son agenda du rôle que l'UE voudrait faire jouer à l’Algérie comme pays de transit organisé au sujet de l'immigration africaine en direction des pays européens en lieu et place de la Libye ...
l’Algérie étant réputée disposer d'un État fort et organisé capable d'assumer une telle mission ...
or là il ne s'agit plus d'un choix souverain mais d'une mission très périlleuse ...
car il faut bien comprendre que l'UE sera très sélective sur le choix des bénéficiaires d'un transfert vers l’Europe quand la majorité des recalés seront condamnés a rester en Algérie par défaut ...
nous parlons à terme de centaines de milliers de réfugiés de toute nature avec tout les risques que cela implique en terme de sécurité ...
de plus ce sera un transfert de souveraineté de l’État algérien au profit de l'UE sur le volet de l'immigration que personne de censé en position de responsabilité politique ne peut concevoir ...
monsieur Ouyahia a tout a fait raison de manifester une crainte légitime quand dans le même temps la France vient de prendre des dispositions très concrètes pour favoriser et renforcer le pillage de nos ressources humaines former à coup de milliards de Dinars et qui ne coutent pas un seul centimes à la France ...
quand nous nous serions dans l'obligation d’intégrer un surplus de couts sociaux en période de grave crise financière ...
sur la base de promesses européennes de compensations financières qui évidemment ne seront jamais tenu ou si peu ... en lieu et place de gagnant gagnant se serait pour nous perdants perdants sur tout les tableaux dans ce deal que l'on veut nous faire avaliser de force ...
d'un coté former des cadres qui sont déjà sélectionnés et prioritairement majors de promo grâce aux relais que sont devenus les pseudo associations d’étudiants au profit de l’économie européenne ...
et d'un autre intégrer des personnes qui à leurs corps défendant n'apporte aucune valeur ajoutée en terme de savoir et de créativité ...
un véritable marché de dupes ...
n'oublions pas le précédent Zaïrois qui a mené à ce que tout le monde sait soit une guerre civile qui dure depuis prés de trente années sans aucune issue en vue ...
c'est exactement cela que monsieur Ouyahia tente d’empêcher ...
une position politique clairement patriotique ...
non pas refuser l'accueil de réfugiés africains au titre de la solidarité humanitaire selon les capacités d'accueils de notre société ...
mais un rejet de formaliser un accord avec la France qui nous installerait durablement dans une situation de non développement structurel durable du point de vue des ressources humaines ...
même si les termes utilisés par monsieur Ouyahia sont effectivement maladroits ...
les politiques et autres représentants de la société civile et des médias qui se sont empressés de condamner les propos tenus par monsieur Ouyahia commettent là une faute politique majeure dont il sont loin de mesurer toutes les conséquences ...
Djamazz ... salam

Alter Info l'Information Alternative

Une bactérie de putréfaction serait sur le point de contaminer toute l’île de France, les magasins d’alimentation de Paris seraient contaminés par cet agent de putréfaction (info à vérifier)

Une bactérie de putréfaction  serait sur le point de contaminer toute l'île de France, les magasins d'alimentation de Paris seraient contaminés par cet agent de putréfaction (info à vérifier)

Alter Info l'Information Alternative

Juillet 1962-juillet 2017 : Qu’avons-nous réalisé de pérenne ?

Juillet 1962-juillet 2017 : Qu'avons-nous réalisé de pérenne ?
Juillet 1962-juillet 2017 : Qu'avons-nous réalisé de pérenne ?
Pr. Chems Eddine Chitour *
http://www.lequotidien-oran.com/index.php?news=5246796
Description : http://www.lequotidien-oran.com/files/spacer.gif« Il aura à apprendre, je sais, que les hommes ne sont pas tous justes, ne sont pas tous sincères. Mais enseignez-lui aussi que pour chaque canaille il y a un héros; que pour chaque politicien égoïste, il y a un dirigeant dévoué...  Qu'il apprenne de bonne heure que les tyrans sont les plus faciles à flatter... Enseignez-lui, si vous pouvez, les merveilles des livres... Mais laissez-lui un peu de temps libre pour considérer le mystère éternel des oiseaux dans le ciel, des abeilles au soleil, et des fleurs au flanc d'un coteau vert. À l'école, enseignez-lui qu'il est bien plus honorable d'échouer que de tricher... Apprenez-lui à écouter tous les hommes mais apprenez-lui aussi à filtrer tout ce qu'il entend à travers l'écran de la vérité, et à n' en retenir que ce qui est bon Apprenez-lui toujours à avoir une immense confiance en lui même, parce que dès lors, il aura une immense confiance envers l'Humanité. C'est une grande exigence, mais voyez ce que vous pouvez faire... Il est un si bon garçon, mon fils ! » 

Lettre d'Abraham Lincoln au précepteur de son fils 

Cette merveilleuse recommandation d'Abraham Lincoln est là pour nous indiquer ce que devrait être l'éducation qui permet l'enthousiasme. Je veux marquer le 55e anniversaire de l'indépendance de l'Algérie en parlant de l'Education .
 L’aura de l’indépendance et ce qu’elle est devenue
 Souvenons nous à l’indépendance, nous étions tout feu tout flamme La lune était à portée de mains. Nous avions l’ambition de soulever des montagnes Nous étions libres !  La révolution de novembre était un phare qui guidait les pays qui luttaient pour leur indépendance . Il n’était pas rare de croiser les révolutionnaires algériens dans les rues d’Alger ;  Nelson Mandela ;à Samora Machell,  Les Blacks Panthers et même   l’icône  Che Guevara montraient  au monde  par leur présence que l’Algérie «  Mecque des révolutionnaires » était véritablement le maitre étalon de la Révolution des peuples opprimés .  
 Qu’était elle devenue cette indépendance attendue pendant 132 ans ? Qu’avons-nous fait  pour être fidèles à nos martyrs ?Cette indépendance s'est faite grâce au sacrifice de tout un peuple et notamment de ceux qui donnèrent leur vie et à qui on ne rend pas un hommage particulier, leur sacerdoce étant squatté par une évanescente famille révolutionnaire qui dicte la norme en squattant les idéaux de novembre pour en faire une rente.
 Notre pays est un pays qui se cherche, qui peine à se déployer, qui prend du retard, qui vit sur ce qui reste d'une rente car elle n'est pas celle de l'effort, de la sueur, de la créativité L'Algérie de 2017 importe pratiquement tout, a perdu son savoir-faire que l'on tente difficilement de réhabiliter.  Nous n'avons plus la foi et pire nous n'avons pas su la transmettre aux générations montantes comme un moteur feu sacré qui nous faisait espérer en l'avenir avec 100 fois moins de moyens actuellement
 Qu'est-ce qu'être indépendant ?
 Qu'est-ce qu'être indépendant ? quand on est dépendant à 80% pour sa nourriture, à 100% pour sa construction, les transports, quand on est dépendant à 100% pour ses achats de tous les jours.
 Qu’est ce qu’être indépendant quand notre loi des finances est indexée sur les convulsions erratiques d’un  baril de pétrole ? Notre mimétisme de l'Occident ne concerne que la dimension consommation et non dans celle du travail, de l'effort, de l'intelligence et de l'endurance. L'Algérien ne pense pas, il dépense, l'Algérien veut, sans effort, tout et tout de suite. 
 Qu’est ce qu’être indépendant quand on donne aux Algériens des habitudes de consommation qui ne sont pas le fruit de l’effort nous en  remettant par  fatalisme aux événements qui nous ballottent et qu’on s’enfonce dans le farniente du « tidjara chtara » " "le commerce c'est de la débrouille"  qui confirme l’atavisme qui nous colle à la peau ; les Arabes n’ont jamais été des bâtisseurs, mais des jouisseurs qui n’inventent rien, installés dans les temps morts et se détruisant mutuellement sous les yeux ravis d’un  Occident qui dicte la norme. Thomas Friedman du New York Times avait raison de dire  s’adressant aux Arabes comparés à  Israël : « Au moment où vous vous cherchez des poux dans la tête, Israël invente des puces électroniques »
 Qu'est-ce qu'être indépendant quand  notre système éducatif est en miettes e que nous allons plein gaz sur la scolastique et les élèves se contentant de répéter d'une façon convulsive des  "vérités" qui n'ont plus court et nous éloignent de la science et de la modernité bien comprise. Nous le voyons avec la casse des dernières défenses immunitaires que sont les formations technologiques (ingéniorat)? 
Quoi qu´on dise, et sans faire dans la théorie du complot, les regards sont braqués sur l´Algérie. Braises mal éteintes du régionalisme, l'échec du vivre ensemble, l'appât du gain et pour notre malheur, l'étendue du pays, sa richesse en hydrocarbures et en terres agricoles, sont autant de critères de vulnérabilité. On ne nous laissera pas tranquilles, un pays avec sa profondeur stratégique, son potentiel énergétique, ses différents climats... son potentiel archéologique et touristique.
 Le monde avance avec une vitesse V. Pour avoir une idée de ce que c'est que le pouvoir de l'intelligence, nous devons prendre exemple sur les meilleurs. En 2011, l'Ocde a classé Israël, le pays, au niveau d'éducation le plus élevé au monde, après le Canada. Toute évolution réelle est indexée sur le savoir ou la connaissance. En 1984, Steve Jobs (le patron de Microsoft) affirme «le logiciel, c'est le nouveau baril de pétrole». La connaissance mondiale double environ tous les 9 ans. 
Il  m'est  de ce fait apparu utile de consacrer ce 55e anniversaire à la situation délicate que vit le système éducatif. S'il est avéré que la gestion économique est discutable malgré une rente cumulée de 700 milliards de dollars, la grande erreur des gouvernants depuis l'indépendance est de ne pas s'être occupés du système éducatif qui n'a jamais pu se redresser. L'Ecole étant devenu le creuset des luttes idéologiques. D'un côté les artisans de l'arabisation à marche forcée au nom d'une langue liturgique et d'un arrimage à une métropole moyen orientale qui ne nous a ramené que des avanies. De l'autre les nostalgiques de ce qu'ils appellent la modernité et qui pense que notre bonheur est d’être dans le giron de la Francafrique !!
 Le combat idéologique concernant l'école   avait connu son acmé avec Lacheraf qui a voulu laver les écuries d'Augias. Il perdit son pari et nous avons eu l'école fondamentale puis les différents ministères surtout pendant la décennie noire où les enseignants ont payé le prix fort  le grand djihad- mais ne sont toujours pas reconnus comme des vrais moudjahed car ils ont combattu l'ignorance et y ont laissé leur vie-
 Ce fut ensuite la mise en place d'une commission de réforme qui avait donné l'illusion que nous avions divorcé avec les vieux démons. Hélas, nous n'avons jamais vu la version finale. Depuis le système éducatif poursuit sa descente aux enfers, abandonné des pouvoirs publics qui s'en souviennent chaque année en septembre, pour que la rentrée ait lieu sans vagues. 
Etat  actuel des lieux du système éducatif 
 Près de 10,5 millions d'élèves 18.826 écoles primaires, 4.427 collèges, 2.370 lycées, 97 universités. Voilà pour le quantitatif pour un budget de 1050 milliards de DA soit une moyenne de 100.000 DA soit encore 8 à 10 fois moins par comparaison avec les pays européens (8000 à 13.000 euros). Plus de 90% de ce budget sont constitués par une masse salariale. 
Dans un monde de la technologie suprême, les sciences et le technologie ont été exclus par  bêtise et paresse. Il est plus simple de conditionner des cohortes de jeunes en les endoctrinant par une scolastique qui exclut la rigueur scientifique d’autant que par paresse, on va toujours vers la facilité. Les laboratoires des travaux pratiques ont été graduellement exclus et les élèves se trouvent   orientés vers un fourre tout : le baccalauréat sciences qui n’a de sciences que le nom . Toutes  les matières se valent ; Il n’y a pas de singularité mettant en valeur les sciences avec un fort coefficient. Résultat des courses les élèves en science peuvent réussir avec des faibles notes en sciences expérimentales  mathématiques, physique et chimie . il suffit pour cela qu’ils ait des notes généreuses en arabe, en anglais, en français en « sciences islamiques » en histoire et en sport…
 En fait,  problème des filières scientifiques c'est qu'elles sont engluées dans un magma d'une douzaine de matières .En Algérie on peut réussir au bac science avec de faibles notes en math et en physique chimie biologie. . Il y a à peine 2 % de candidats au bac math et math technique, les bacs lettres et sciences se partagent le reste. En Iran 25% des étudiants vont dans les disciplines technologiques ce chiffre est de 35 % en Allemagne ! 
 Cette filière mathématique  ainsi que celle mathématiques techniques sont condamnés à court terme. Nous aurons alors atteint le fond : Plus d’esprit critique qui favorise la raison mais abrutissement dont on voit les preuves tout les jours avec l'abandon d'un certain nombre d'acquis qui faisait que les Algériens, appelés à tort  les Arabes d'Occident,avaient une façon moderne d'appréhender l'avenir. Le constat est que le curseur est totalement du côté d'un retour vers l'obscurantisme dont nous pensions avoir eu raison dans le dernier combat pendant la décennie rouge.
 Ce cap vers l'irtationnel est en partie décrit par une productivité faible mais aussi une disparition des disciplines scientifiques . Ainsi  une enquête réalisée en 2013 montre que sur 1.000 élèves au primaire, 657 arrivent en cinquième année primaire, 550 en première année d'enseignement moyen, 397 en quatrième année d'enseignement moyen, 150 en première année secondaire et 41 élèves seulement, soit 4% décrochent leur Bac sans redoublement. Les 959 élèves restants font l'objet de redoublement, d'abandon ou d'échec scolaire. En clair la productivité du système est dérisoire
 En Europe en moyenne c'est 80 % d'une classe d'âge . Ces 4% qui arrivent à l'université réussissent dans le meilleur des cas à peine 50 % pour aller enrichir la cohorte des chômeurs et une bonne partie des cursus ne sont pas en phase avec la réalité sociale. Quant à la formation professionnelle elle gère le quotidien et n'a jamais été à l'honneur, les élèves s'y orientant par l'échec.
 Quatre millions de diplômés ont été formés par l'université algérienne en cinquante ans d'existence les bacheliers que nous recevons ne maîtrisent aucune langue, n'ont pas lu un livre dans leur vie, ne savent pas rédiger une lettre et de plus les disciplines scientifiques ont régressé dangereusement qualitativement et quantitativement.   Enfin, un constat grave, il y a un total clivage entre les trois sous-systèmes ; chacun s'occupe de sa chapelle et chacun est jaloux de ses prérogatives. Il fut une époque lointaine du fait qu’en théorie le baccalauréat étant le premier diplômes universitaire, les présidents de jury du baccalauréat étaient des enseignants  du supérieur qui devaient contribuer à arrêter les dérives populistes des scores de réussite brejnéviens au bac.

Un bac pour les retardataires et les absents ? 
 Dans un réquisitoire sans concession le professeur Abdelkader Khelil décrit la malvie du système éducatif et sa descente aux enfers du fait de la triche comme sport national Il écrit : Tout le monde doit savoir que « zéro fuite » est une utopie parce que notre société traîne derrière elle un boulet, celui de la carence criarde en matière de civisme ! Il faut aussi relever la mobilisation sans précédent des forces sécuritaires (…) Oui ! Force est de constater qu'on triche assez souvent pour devenir « représentants du peuple » sous l'habit usurpé de député ou de sénateur, voire ministre par défaut même de très, très courte durée ! ! Qu'on triche avec le fisc en ne payant jamais d'impôts …Alors ! Pourquoi s'étonner de la triche lorsqu'elle provient de nos jeunes aux examens, quand leurs ainés, apprentis grands tricheurs sont là pour leur indiquer la voie à suivre? (…) Triste société que celle qui comme la nôtre fait du tricheur d'aujourd'hui : le cadre de la « nation estropiée » de demain ! Et dire qu'autrefois, la triche se limitait juste à d'insignifiants pense-bêtes introduits dans les chaussettes, collés sur l'avant-bras ou cachés dans des stylos à plume… ! (…)» (1) 
 A toutes les avanies notamment le feuilleton de la ‘’atba ( le seuil) le sujet du bac étant indexé sur le niveau d'avancement du plus faible lycée . Depuis quelques années la triche est devenue au fil des ans une performance. Cette année on est au chevet des tricheurs et des lèves tard. Un scoop ! La session exceptionnelle organisée au profit de 104 000 candidats retardataires aura lieu du 13 au 18 juillet avec une pause le vendredi 14 juillet C'est de mon point de vue, le signe d'une dégénérescence de la symbolique du bac. A la demande de parents d'élèves dont les enfants sont arrivés, on remet en marche une machine lourde à gérer, que celle d'organiser un nouveau bac.
 Qu'on le fasse pour 1000, ou 100.000, le scénario est le même, il faut mettre en place des sujets qui ont demandé 3 mois pour la session normale et trois semaines pour le bac des retardataires. Cette décision ne repose pas sur un argumentaire solide Pourquoi ne pas étendre la session aux candidats recalés de la session de juin. Comment reconnaître un retardataire d'un absent ? En fait on s'achemine vers une deuxième session pour les candidats absents. Pour l'équilibre des chances des syndicats ont proposé une deuxième session pour tous ceux qui ont échoué en juin ! Cela fera alors une jurisprudence l'année prochaine si le bac est toujours maintenu, les élèves demanderont deux sessions C'est une réaction en chaine qui va chambouler tout de proche en proche l'enseignement supérieur dont le calendrier des inscriptions donc l'année universitaire va démarrer une fois de plus bien après le mois de septembre. 
En définitive, avons-nous une école qui fait réussir? Une université vue comme un ascenseur social? Rien de tout cela! L'école a été qualitativement un échec. Nous avons beaucoup d'étudiants mais que valent ils ? La tentation de faciliter qui consiste à implanter une université dans chaque wilaya est une erreur ! Une université cela ne se décrète pas ! Il faut respecter les critères universels en terme de niveau du corps enseignant, de disponibilité de moyens pédagogiques, laboratoires, équipements, bibliothèques mais aussi aspect tout aussi importants d'espaces de détentes pour le sport. Le niveau est déplorable, nous le voyons aussi dans le supérieur qui reçoit ces bacheliers mal formés et qui seront par la force des choses mal pris en charge aggravant ainsi définitivement le gap par rapport aux normes de compétences universelles

Que doit on faire : Les mesures de bon sens ?  
 Le problème est le suivant. Devons nous condamner définitivement le savoir en Algérie en tournant le dos à la science et à la technologie ? L'échec du système éducatif est de faire dans la facilité, l'absence du raisonnement logique et en définitive la condamnation des jeunes à ne jamais réfléchir par eux-mêmes mais être livrés pieds et poings liés à des discours rétrogrades qui gangrènent le corps social . Aucun pays ne peut se passer d'une élite, même si ce mot sent encore le soufre en Algérie du fait d'une vision égalitariste L'Ecole algérienne est à une croisée de chemins. L'éducation a besoin de se remettre en cause se moderniser, recycler ses enseignants.. 
 Doit on continuer le parcoeurisme un héritage colonial avec le Bac , ou privilégier le raisonnement ? Il est temps de revoir cela. Faut-il concevoir des épreuves jugeant plus le raisonnement, la logique, l'esprit de synthèse que le parcoeurisme et la restitution de cours ? Andreas Schleicher directeur de l'éducation et des compétences, chargé de la politique de l'éducation, au sein de l'OCDE nous dit : « Le monde moderne se moque bien de ce que vous savez. Il s'intéresse à ce que vous savez en faire. 

Il a besoin de gens créatifs, capables de croiser les sujets. Mieux encore à force de vouloir caporaliser l'élève dans un enseignement sans imagination on atrophie son enthousiasme à l'invention tout en jouant… Il nous faut former le maitre capable de faire réussir l'élève en l'instruisant par le jeu. 
 De mon point de vue, du fait que le système éducatif est un système à temps de réponse long, il ne faut pas se leurrer, il nous faut tous ensemble y aller graduellement avec un maitre-mot : comment améliorer l'acte pédagogique qui se décline différemment selon les paliers de l'école et à l'université. L'idée est de partir de l'embouchure pas de la source. Graduellement on remonte à la source pour savoir quels sont les considérants à mettre en place, en amont d'abord, dans le secondaire. 
 La formation professionnelle doit suivre les besoins réels de l'économie nationale et au moins doubler ses capacités l'école ne fait plus rêver. Il nous faut la réhabiliter. Notre système éducatif devra être la priorité des priorités Ce n'est pas du jour au lendemain que nous aurons un système parfait. Nous devons revoir les programmes pédagogiques dans l'éducation où on peut penser dès à présent à un baccalauréat du développement durable dont les prolongements seront pris en charge dans les métiers aussi bien à la formation professionnelle que dans l'enseignement supérieur. 

Par ailleurs, dans un monde où les langues sont des vecteurs identitaires de civilisation, de consommation et d'accès à la technologie : un postulat de base est de former de parfaits bilingues ou trilingue Aller vers les langues du futur sur les 20 prochaines années est une obligation quatre langues seront dominantes, l'anglais, le chinois, l'allemand et le russe. Doit-on enseigner ces matières scientifiques en français ou faire le saut qualitatif qui nous permet de sauter une étape qui se posera tôt ou tard aller sans état d'âme en allant même d'une façon progressive vers l'anglais scientifique 

Les lycées d'excellence et les olympiades de mathématiques 

Une élite sélectionnée sur la base des mathématiques ne doit pas souffrir de retard. Il nous faut mettre en place dès à présent une vingtaine de lycées d'excellence. Les effets d'annonce actuels reposent sur du vent. Ce n'est pas comme cela qu'on sélectionne les meilleurs. Il faut avoir commencé et s'inscrire dans la durée pour repérer sur les 25.000 établissements, les génies en herbe Les mathématiques, les sciences devraient avoir plus de la moitié (60%) dans les bacs scientifiques et au moins 40% dans les autres disciplines. Les enseignants doivent détecter les petits génies dès la sixième et graduellement les encourager en mettant à leur disposition un lycée spécifique avec toutes les commodités, une bourse confortable et surtout en leur affectant les meilleurs enseignants. Cela ne peut se faire que si on est convaincu que c'est une cause nationale qui doit mobiliser tout le système éducatif, notamment le supérieur par grande discipline (CPN) mathématiques, physique-chimie, informatique, sciences du vivant, sciences naturelles. Favoriser le vivre-ensemble avec les échanges inter-wilayas, inter-lycées, inter- universités, il est nécessaire de spécialiser les universités pour éviter la consanguinité régionale synonyme d'effritement identitaire, faire ce que fait le service national et ce que devrait faire le ministre de la jeunesse responsable de 75% de la population, 

Pour un diplôme de fin d'études secondaires qui remplace le bac 
 Où allons nous avec des cohortes au bac qui vont dépasser le million ? Par comparaison nous avons plus de candidats que la France. Peut on continuer ainsi à mobiliser les forces de police de gendarmerie voire de l'armée pour un examen dont la finalité est discutable ? Dans la grande majorité des pays, le baccalauréat est un diplôme de fin d'études secondaires, l'entrée à l'université se fait sur concours en fonction des possibilités d'accueil et surtout ce ne sont que les meilleurs qui rentrent. On ne sait pas où cela va mener; à cette cadence d'inscription nous aurons les 2 millions d'étudiants bien avant 2020. Un pays comme la France ou l'Iran ont environ 2,5 millions d'étudiants. Le niveau de ces étudiants est sans commune mesure avec celui des étudiants algériens. 

En Algérie, pour cette année, plus de 760 000 candidats ont passé le baccalauréat. L'organisation du baccalauréat  exige  de par sa lourdeur ,son cout et la mobilisation de dizaines de milliers de personnes des dispositions  de plus en plus difficiles à  mettre en place  Aura-t-on, dans le futur les moyens de le faire ? Est-il nécessaire de le faire en dehors de la dimension symbolique ? On ne sait pas où cela va mener ; à cette cadence d'inscriptions nous aurons 1 million de candidats au bac. Peut on mobiliser chaque année 600 à 700 milliards pour un résultat auquel on peut aboutir autrement les 2 millions d'étudiants bien avant 2020. Un pays comme l'Iran ou la France ont environ 2,5 millions d'étudiants. C'est une évidence : l'Etat ne pourra pas prendre en charge tous les étudiants uniquement à l'université. 
 Dans la grande majorité des pays, il existe un diplôme de fin d'études secondaires, l'entrée à l'université se fait sur concours en fonction des possibilités d'accueil de chaque filière étant entendu qu'on offre une place à chacun en fonction de ses aptitudes pédagogiques Le diplôme de fin d'études secondaires (DFES) qui remplacerait le bac ne fait que consacrer la situation actuelle d'entrée par concours en utilisant comme critère les notes du bac. Cela permettrait de faire en fin le programme jusqu'au 30 juin et non pas un arrêt en fin avril ! 
La mise en place de cette nouvelle vision du bac transformé en DFES pourrait être annoncée pour être appliquée aux nouvelles cohortes qui rentrent dans le secondaire en septembre 2020. Un mixage des notes de l'année avec le bac blanc organisé localement permettrait d'aboutir à des lauréats qui ont clôturer d'une façon satisfaisante le secondaire. L'inscription à l'université répondra à d'autres critères spécifiques à l'université généralement un concours d'entrée. Le candidat pouvant se présenter à plusieurs concours Ajoutons que ce sont des centaines de milliards qui seront économisés en plus de toute la mobilisation stressante qui sera évitée. 
Que doit faire l'université ? 
 Il nous faut un cap et une vision du futur. Partout dans le monde, l'université traditionnelle «L'université de papa» est morte. L'université du nouveau siècle est une entreprise du savoir où seuls les plus compétents, quelles que soient leurs origines réussiront et seront rétribués à la juste mesure de leurs efforts. Un Etat stratège doit donner sa chance à toutes et à tous, mais il est évident que chacun s'arrêtera là où ses capacités peuvent le faire aboutir. Il nous faut avoir le courage la patience et la détermination de revoir les programmes pédagogiques  pour les rendre crédibles et  en phase avec la réalité du  monde. Cependant, il est très important de ne pas sacrifier  a la  mode des spécialités dans le vent  mais sans lendemain notamment dans les disciplines économiques financières, il me parait important que l’étudiant acquière les fondamentaux du socle de base fait à la fois d’humanités bien enseignées mais aussi de disciplines scientifiques ouvertes sur l’universel qui feront de l’étudiant un citoyen responsable qui appréhende le monde à travers sa propre grille et  non pas à travers celle des  autres
Dans le même ordre, nous devons donner un destin technologique à ce pays et il est scandaleux que les formations d'ingénieurs aient  été supprimée dans les universités au profit d'un LMD dont on découvre graduellement les errements et les limites. Il est nécessaire de réhabiliter les formations technologiques d'une façon franche On prête à la tutelle l'intention de supprimer la publication scientifique et pis encore l'inscription au doctorat serait permise aux titulaires d'un master. Nous aurons de ce fait des bataillons de docteurs. Partout dans le monde, l'université traditionnelle, «l'université de papa», a vécu. «L'université du nouveau siècle est une entreprise du savoir où seuls les plus compétents, quelles que soient leurs origines réussiront et seront rétribués à la juste mesure de leurs efforts.» Aucun pays au monde ne peut avancer technologiquement s'il ne forme pas d'ingénieurs et de techniciens. L'Algérie a autant besoin d'ouvriers, de techniciens, de maçons, de plombiers que d'ingénieurs ou de médecins. Des passerelles rigoureuses doivent être mises en place pour évoluer ; un technicien peut devenir ingénieur s'il en a les aptitudes. 

Quelques soient la santé financière du pays il est important d'avoir une élite du  neurones. Ce n'est ni celle de la naissance ni celle de l'argent. Dans les grandes disciplines (Sciences exactes, Métiers de l'ingénieur, Droit, Médecine Economie. Nous devons mettre en place des institutions à taille humaines de formation et de recherche environ 50.000 personnes soit 10 à 15000 diplômés de top niveau qui sont là pour garantir la pérennité de l'Etat. Pour cela les programmes des écoles du moyen et des lycées en amont devraient poser les prémices de ces métiers.
 A titre d'exemple, dans le domaine du développement humain durable, c'est à l'école que l'on formera l'éco-citoyen de demain. En terminale, la compétence acquise dans ce diplôme de fin d'études secondaires (DFES) qui remplacerait le bac) serait le préalable aux formations au développement humain durable. 

Les dérives constatées plus haut ont des solutions qui ne peuvent être mises que par une étroite coordination. Il y a une nécessité absolue d'une coordination des trois sous-systèmes. Quand on enseigne les mathématiques, cela devrait aller de l'école primaire vers l'agrégation de mathématiques dans un continuum global mis en œuvre par le comité pédagogique de mathématiques De plus il devrait y avoir une collaboration pour une synergie des moyens. Dans l’achat et l’intégration des équipements pédagogiques 
 L'éthique à réhabiliter
 700 000 enseignants  font du mieux qu'ils peuvent  dans l'anonymat le plus strict. Force est de constater que nous ne savons pas récompenser l'effort et le mérite. Tout le monde est logé à la même enseigne.  Ce qui stérilise toute initiative pour l'amélioration de l'acte pédagogique qui n'a pas été jusqu'à présent la priorité. le pays donne l'impression d'avancer sans son école et sans son université.
Le système éducatif est gangrené par la corruption. De plus l'enseignant est livré à lui-même car il n'y a pas de sanction des élèves et étudiants contrevenants. La mort d'enseignant est un signe inquiétant et l'Etat doit sévir avec la plus extrême rigueur. En plus de ces chasseurs de primes, il y a le plagiat, il a la triche au bac. La corruption est encore plus grave, puisqu'il s'agit de former l'élite de demain. Il semble que la fraude soit devenue un sport national en Algérie.  De plus  les enseignants de plus en plus vulnérables coincés entre une administration qui souvent leur demande de tricher en leur âme et conscience, des étudiants de plus en plus libres de s'ingérer par la force dans le système de notation, par la force des choses, ne voulant pas avoir d'histoires cèdent à leurs corps défendant car ils sont seuls face aux problèmes. De compromis en compromis  on arrive à la compromission voire à une mercuriale des notes qui peuvent être achetées de différentes façons ( menace, et vente pure et simple au plus offrant) . Que  devient alors le niveau des diplômés et que peut on faire de ces diplômés au rabais ?

Le scandale des fuites au bac nous interpelle. Rien ne peut se faire sans éthique. C'est peut-être le premier chantier qu'il faut lancer pour réhabiliter le système éducatif. La charte de l'éthique aurait pu si elle était appliquée servir de garde-fou. Il est nécessaire de la remettre sur rail dans les trois piliers du système éducatif car elle fixe les droits et les devoirs de chaque acteur de la communauté de l'éducation, et de  l'enseignement; les enseignants, les étudiants  et l'Administration qui ne doit pas outrepasser ses prérogatives
 Il faut réhabiliter l'effort et le mérite en séparant le bon grain de l'ivraie, les besogneux des tricheurs, coupables doublement de compromettre l'avenir des générations futures. Une charte de l'éthique bien expliquée aux acteurs de la communauté du système éducatif (enseignants, administratifs, élèves étudiants) emportera l'adhésion du plus grand nombre. Les chefs d'établissement ne devraient pas l’être à vie ce sont des enseignants qui sont là pour une mandature limitée. Ils doivent s'interdire d'interférer dans le pédagogique et résister à la tentation du score, du chiffre, de plaire. L'acte pédagogique ne concerne que les enseignants.. 

Le vivre ensemble plus que jamais nécessaire 
 Après avoir parlé du système éducatif et des voies et moyens de redresser les dérives criardes, rien ne peut se faire sans une société apaisée qui conjure les démons du régionalisme et la chape de plomb d'une idéologie à des années lumières de notre islam maghrébin qui est en train de travailler le corps social. Nous devons prôner avant tout le vivre ensemble Nous devons avec un consensus de la société pour militer pour une école tournée vers l'avenir, une école protégée des convulsions politiques et idéologiques. L'Ecole est le bien commun, nous devons veiller sur l'éducation de nos enfants. L'école ouverte, fascinée par l'avenir, avec une identité plurielle et assumée, sans faire de la langue arabe et de la religion un fonds de commerce. 

En son temps, le service national participait à l'édification du pays en faisant que les Algériens se connaissent véritablement du Nord au Sud d'Est en Ouest. Qu'avons-nous fait de tout cela ? Nous avons un lycée par grande ville une université par wilaya. Le jeune nait, fait ses études travaille en ne sortant pratiquement pas de sa ville. 
La grande erreur est de permettre à chaque université, certaines sans compétence aucune, d'ouvrir toutes les spécialités au lieu de les répartir judicieusement.  Le ministère de la jeunesse en charge de 75% de la population a - t-il les moyens de sa politique? Peut il mobiliser sainement la jeunesse dans des activités sportives intellectuelles, et ludiques autrement que l'Internet dévoyé ou de s'occuper d'une équipe off shore? A-t-on vu le sport à l'école et à l'université, l'organisation d'un championnat inter -wilaya, région, lycée, national? A-t-on vu des compétitions interwilaya, inter-lycée ? Le ministère de la Jeunesse devrait être avec le système éducatif la cheville ouvrière de la mobilisation de la jeunesse s'il y a un cap. 

La situation du pays impose plus que jamais, un consensus politique sur les grands défis qui seront là quels que soient les pouvoirs en place, mais qui risquent, s'ils ne sont pas pris en charge, rapidement d'être de plus en plus difficiles à gérer.  Le meilleur hommage que l'on puisse rendre à nos martyrs est d'aller vers la science du parler vrai et d'inciter les jeunes à l'effort, à l'endurance et à la performance L'Algérie du million de martyrs vaut mieux que cela. En son temps, la Révolution de Novembre fut à la fois un miracle et une belle réussite. 
 Comment faire émerger de nouveaux révolutionnaires capables d'impulser cette Révolution qui fait son Graal de l'économie de la connaissance ; un autre djihad aussi important qui permettra à l'Algérie de garder son rang dans un monde de plus en plus crisique où nous pourrons survivre que scientifiquement et que ne comptant que sur nous même en tant que créateurs de richesse. Cela ne pourra se faire ,outre le consensus qu'avec le parler vrai. 

Je plaide pour une école qui joue le rôle d'ascenseur social, qui donne la chance à tout le monde et qui ne laisse personne sur le bord de la route. Je plaide pour une Algérie du futur, fascinée par l'avenir.  Il nous faut changer de paradigme. Ne pas miser sur la rente. C'est à cette seule condition que nous mobiliserons les Algériennes et les Algériens qui se sentiront alors acteurs de leur destin donnant ce faisant la pleine mesure de leurs talents Bonne fête aux Algériennes et aux Algériens qui ont encore et malgré tout l'Algérie au cœur. 
 
Amen
Pr. Chems Eddine Chitour *
http://www.lequotidien-oran.com/index.php?news=5246796
*Professeur - Ecole Polytechnique Alger 
 
 

Alter Info l'Information Alternative

Lettre d’un Syrien à un Tunisien

lors de notre fuite, ni les loups ne nous ont fait de mal, ni les chiens n’ont aboyé pour ne pas révéler notre présence aux bandes criminelles
Lettre d'un Syrien à un Tunisien
Lettre d'un Syrien à un Tunisien
Comment veux-tu que je te serre la main et que je pardonne à ton pays, alors que c’est ton concitoyen, un tunisien, qui a violé ma femme et ma fille devant mes yeux ? Puis il a égorgé ma femme devant nous deux.

Sais-tu que ton concitoyen tunisien a pris ma fille et les filles du village à leur base militaire pour les employer à des tâches ménagères et pour leur servir de putes ? Sais-tu qu’ils les sortaient toutes nues l’hiver, sachant qu’il fait moins zéro degré à cette saison de l’année, rien que pour se moquer d’elles et pour humilier leurs corps ?

Beaucoup de choses se sont produites et lors de notre fuite, ni les loups ne nous ont fait de mal, ni les chiens n’ont aboyé pour ne pas révéler notre présence aux bandes criminelles…. Sais-tu ?…des choses abominables se sont produites…Ma fille s’est suicidée ce dont je remercie Dieu – Elle avait vingt un printemps, et cela à cause des criminels de ton pays.

Ah quelle sauvagerie votre pays nous a exporté !!! Puis comment voulez-vous que les syriens vous tendent la main ? Il s’est passé tant et tant de choses que les médias auraient honte de présenter devant le monde et les hommes d’honneur.

Traduite de l’arabe par ITRI
https://tunisitri.wordpress.com/2017/07/01/lettre-dun-syrien-a-un-tunisien/
رسالة من سوري

كيف تريدني ان اصافحك و اعفو عن بلادك و قد اغتصب مواطنك التّونسي امامي زوجتي و ابنتي ؟ و من ثم ذبح زوجتي امامنا ؟ اتدري ان مواطنك « التونسي اخذ منّي ابنتي و بنات القرية الى قاعدتهم العسكرية ليخدمن كخادمات و ساقطات لديهم ؟ اتعلم انهم كانوا يخرجونهن عاريات في الشتاء كما تعلم في الشمال السوري ان الحرارة هي تحت الصفر في فصول كهاته فقط ليضحكوا و يهينوا اجسادهن ؟ كثير من الامور حصلت بل حتّى ان الذئاب اثناء هروبنا لم تؤذنا او تنبح علينا حتىّ لا تفضح اماكننا للعصابات الاجرامية الارهابية ؟ اتدري …امور بشعة جدّا جدّا قد حصلت ، لقد انتحرت ابنتي ، حمدا لله على ذلك ذات 21 ربيعا ، رحلت بسبب مجرمين من بلدك ، اي وحشية قد صدرت الينا من بلادكم و اي مصافحة تنتظرون من السوريين …كثير من الامور حصلت ، الاعلام يستحي من عرضها امام الانسانية و شرفها
 

Alter Info l'Information Alternative

Pour une révolution énergétique verte : Une seconde indépendance

«Il nous faut une 3ème indépendance qui est l'indépendance des neurones, de la science, c'est une indépendance qui fait qu'on soit une nation qui ne dépend pas des énergies fossiles, » Professeur Chems-Eddine Chitour.
Pour une révolution énergétique verte : Une seconde indépendance


Dans cet interview le professeur Chems-Eddine Chitour appelle à une Algérie qui fait du Développement Humain Durable « sa boussole » pour sortir de cette addiction.» Le professeur nous explique dans cette interview comment les Algériens, gouvernement et peuple, doivent-ils impérativement s'engager en faveur de ce qu'il qualifie de «révolution énergétique. » Il pense que la révision des subventions constitue une partie de cette lourde problématique.

Le Quotidien d'Oran: Dans vos interventions, vous faites un bilan alarmiste sur les effets de la dépendance de l'Algérie du pétrole alors qu'elle produit bien plus de gaz. Qu'est ce qui justifie cette peur de voir le pays sombrer dans une crise complexe dans le cas ou le pétrole maintiendrait sa chute ? Ne pourra-t-elle pas rebondir sur le gaz même si son prix est indexé sur celui du pétrole ?

Pr.Chems-Eddine Chitour: Des nuages s'accumulent sur le futur pétrolier et gazier de l'Algérie du fait de notre dépendance quasi totale à la rente. La décision d'indexation du gaz n'appartient pas à l'Algérie, ni même aux pays gaziers du fait de la mésentente entre eux, du chacun pour soi. Nous l'avons vu avec les tentatives de créer une organisation des pays exportateurs du gaz. Aujourd'hui, il y a la chute du prix du pétrole. Quand cela a été décidé au niveau mondial, les Algériens l'ont subi parce que nous n'avons pas été assez vigilants. Il faut donc sortir de cette dépendance. L'Algérie ne doit pas se tenir le ventre à chaque fois que le prix du pétrole «yoyote» ! De plus, le grand problème est que les citoyens ont acquis des habitudes de consommation à l'européenne qui ne sont pas le prix de l'effort. Une faible prise de conscience des habitudes de consommation, où tout est pratiquement gratuit, à l'égard du coût de l'eau, des carburants, du pain, du lait. A titre d'exemple, nous avons une augmentation de la consommation d'énergie qui dépasse les 10 % par an. Comme contrainte que nous subissons, les dangers des changements climatiques. A chaque inondation ce sont des pertes humaines, des infrastructures détruites et des coûts qui se chiffrent en dizaines de millions de dollars. Comme autre contrainte externe, la situation ne peut pas durer ainsi si on veut pérenniser l'utilisation rationnelle de l'énergie et laisser un viatique aux générations futures.

Q.O.: Quel est l'état des lieux de la situation énergétique de l'Algérie ?
Pr. Chitour: Il faut qu'on sache que l'Algérie peut développer l'énergie éolienne. Elle dispose de 250 sources d'énergie géothermique avec un gradient de 40 à 90°C. Elle a aussi la possibilité de développer la petite hydraulique. En outre, nous avons une nappe phréatique au Sahara de l'ordre de 45.000 milliards de m3 qui est, en fait, la vraie richesse, de loin plus importante que les hydrocarbures. Nous produisons 1 million de barils/jour soit 50 millions de tonnes de pétrole par an, nous produisons également près de 80 milliards de m³ de gaz naturel et nous exportons près de 50 milliards (moitié par gazoduc, moitié par méthaniers sous forme de GNL). Pour le pétrole proprement dit, on n'exporte qu'une partie et l'autre partie est raffinée qui sert notamment de carburant où on atteint une consommation de plus de 17 millions de tonnes. Nous sommes obligés d'importer du gasoil pour satisfaire la demande croissante. En 2016, les importations étaient autour de 2 milliards de dollars. Malgré les dispositions prises, une grande partie de carburants «s'évapore» par les frontières marocaines, tunisiennes et celles au Sud. Cette hémorragie est due au prix différentiel entre les pays voisins et l'Algérie. Au Maroc par exemple, le gasoil est 7 fois plus cher qu'ici, l'essence aussi. En France, l'essence est à 1.6 euro, c'est l'équivalent de 200 DA au prix officiel. Nous consommons environ 50 millions de tonnes équivalent pétrole par an, soit 1,25t par habitant/an. Nous disposons d'un parc de 18.000 MW en centrales thermiques, Nous consommons environ 1250 kWh/an/habitant. Nous avons un modèle de consommation basé principalement sur le résidentiel et sur les transports (40% chacun), la consommation énergétique de l'industrie et celle de l'agriculture sont à 10% chacun, nous avons installé pour 380MW d'énergie solaire soit 2 % du bilan global. Les pouvoirs publics envisagent la construction de centrales solaires et fermes éoliennes pour environ 22.000 MW d'ici 2030. Au rythme actuel, il sera très difficile d'y arriver. D'autant que l'on ne sait pas à quoi correspondraient ces 22.000 MW dans la consommation en énergie électrique à 2030.

Q.O.: Vous évoquez ici le programme pour le développement des énergies renouvelables qui a été adopté par le gouvernement en février 2011 et révisé en mai 2015. Que doit faire l'Algérie pour que ce programme soit un bon début pour amorcer un processus de développement des énergies renouvelables ?

Pr. Chitour : Personnellement, je ne sais pas comment ces chiffres ont été calculés et comment cette ambition a été limitée à 22 000 MW. Pourquoi pas plus? Je vais faire comme Antonio Gramsci, « je suis pessimiste sur l'analyse du plan énergie renouvelable mais je suis optimiste quant à la possibilité qu'on puisse impulser une transition multidimensionnelle vers le Développement Humain Durable.» Force est de constater que jusqu'à présent nous n'en prenons pas le chemin.
Le fameux appel d'offres n'est toujours pas lancé. Je ne sais pas qui va s'en occuper, je demande à voir comment cela va se passer. Quand véritablement allons-nous enfin commencer ? On en parle depuis huit ans. Il faut savoir qu'une centrale solaire de 1000 MW, c'est la cadence minimale qu'il nous faut mettre en place. C'est 1.5 milliard de m³ de gaz épargné qu'on laisserait dans le sous sol pour les générations futures. Mieux encore, le gaz naturel épargné peut financer le solaire dans le cadre d'un partenariat win-win avec des locomotives dans le domaine comme la Chine et l'Allemagne.

Q.O.: Le gouvernement a pris le soin de mettre en place en parallèle tout un arsenal juridique et règlementaire pour la mise en œuvre de ce programme… Ce «cadrage» n'est-il pas assez pertinent pour prouver l'engagement de l'Algérie à s'inscrire dans une nouvelle ère énergétique durable ?

Pr. Chitour : Ce ne sont pas des textes, aussi parfaits soient-ils, qui vont nous faire sortir de la situation actuelle. Il n'y a pas de vision d'ensemble, chacun fait ce qu'il pense être le meilleur dans son département ministériel sans prendre en compte la nécessité d'une synergie. Il n'y a pas d'ambition et surtout il y a un manque de pédagogie criard. Le citoyen qui doit appliquer cela par conviction est totalement out. Nous avons perdu assez de temps.

Q.O.: En attendant, il est même établi par des spécialistes que l'ancrage juridique du programme en question est presque parfait à travers l'adoption de la loi 04-09 du 14 août 2004 relative à la promotion des énergies renouvelables dans le cadre du développement durable. Partagez-vous cet avis ?

Pr. Chitour : Non ! Mille fois non. Je suis de ceux qui ne mettent pas la charrue avant les bœufs. Je pense profondément qu'il faut d'abord définir, savoir où nous allons « tous ensemble » car une stratégie décidée en haut n'a aucune chance de réussir si elle n'est pas mobilisée par les citoyens lambda qui eux, seront les architectes de sa réussite ou de son échec. Pour convaincre le citoyen de divorcer de la mentalité du beylik, il est nécessaire de l'amener sur le terrain du «bien commun», le responsabiliser et le rendre important, qu'il ait la conviction qu'il compte, que la réussite dépend de lui.

Il sera nécessaire d’informer le citoyen sans condescendance, lui faire toucher la réalité de la situation qui sera de plus en plus difficile notamment pour nos enfants si nous leur laissons une Algérie stérile ouverte à tout vent où les slogans qui ont galvaudé la glorieuse Révolution de Novembre n'ont plus cours dans un siècle de la guerre de tous contre tous. On l'aura compris, pour que le citoyen adhère, il est nécessaire que les gouvernants donnent l'exemple et mouillent la chemise d'une façon apaisée avec l'humilité qui doit prévaloir pour amener l'Algérie à bon port.

Q.O.: L'Algérie est classée 3ème réserve mondiale de gaz de schiste. Qu'est-ce qui est le plus craint dans le cas de son exploration pour des besoins d'exploitation, la dégradation de l'environnement et ce, quelle qu'en soit la méthode? L'exemple des Etats-Unis est-il si mauvais à suivre dans ce domaine ?

Pr. Chitour : Cette classification ce n'est pas nous qui la donnons, c'est une Agence américaine, je ne sais pas si Sonatrach a pu la valider. Même si c'était vrai, j'ai été l'un de ceux qui ont été vent debout contre ce qui me paraissait être une dangereuse aventure. On dit que le forage horizontal et la fracturation ont été déjà utilisés par Sonatrach dans la production conventionnelle, il eut fallu ajouter que cela ne nécessitait pas d'ajouter de l'eau douce.

Il faut savoir que si l'on veut récupérer 1 milliards de m3 de gaz, il faut au moins 1 million de m3 d'eau sans compter la centaine de produits chimiques dangereux. Le problème est de savoir si on tient le Sahara pour un désert ou pour un écosystème où il y a une faune, il y a une flore, il y a des habitants qui sont là depuis la nuit des temps et qui ont traversé l'histoire parce qu'ils ont pu préserver l'eau des foggaras. Aux Etats-Unis, le problème se pose différemment. C'est un fait que la législation permet à un fermier de louer son champ qui contient un potentiel de gaz à une entreprise. Il existe bien une agence fédérale de l'environnement qui essaie de tempérer l'ardeur des foreurs. Cela se termine généralement par des procès mais l'écosystème est affecté.

Le problème est encore plus ardu avec l'administration Trump qui n'a pas d'état d'âme. Les changements climatiques, Trump n'y croit pas. Il a nommé au poste de secrétaire à l'énergie un climato-septique pur et dur. S'agissent de l'Algérie, le dilemme est le suivant : polluer pour empocher quelques dollars ou préserver la vie, il faut choisir. Ceci dit, la technologie évolue.

Les sociétés américaines arrivent à produire avec des prix du pétrole autour de 50 dollars au lieu des 80 dollars. Les Etats-Unis sont le temple du savoir et de la technologie mais le contexte n'est pas le même. Pour avoir une idée du fonctionnement de l'industrie pétrolière aux Etats-Unis, souvenons-nous, à partir de la deuxième moitié de 2014, le baril a commencé à plonger. Le résultat a été catastrophique aux Etats-Unis mais pas pour les mêmes raisons ayant prévalues dans les pays rentiers vivant en satrapes sur une richesse qui n'est pas celle de l'effort et du savoir. Bref, soixante compagnies pétrolières ont fait faillite, mais celles qui ont survécu ont réussi à trouver des financements qui leur ont permis de produire autour de 50 $ aussi bien pour le gaz que pour le pétrole de schiste.

Si la technologie évolue, qu'elle soit respectueuse de l'environnement, pourquoi pas ? Si elle évite de polluer la fameuse nappe de 45.000 milliards de m3 qui est en fait, la vraie richesse du Sahara que l'on pourrait faire reverdir avec l'eau et l'électricité renouvelable, pourquoi pas ? Dans l'intervalle, il faut faire une veille technologique et former les hommes et les femmes qui auront le difficile privilège de gérer le pays.

Q.O.: Vous appelez, écriviez-vous dans une de vos contributions à «une révolution énergétique qui mérite une stratégie de sensibilisation très élargie pour convaincre le citoyen algérien à changer son comportement de consommation de l'énergie » ? Que proposez-vous à cet effet ?

Pr. Chitour :: Notre pétrole est une richesse. Nous devons en faire le meilleur usage, c'est-à-dire son utilisation en pétrochimie. Le gaz de schiste le sera également quand la technologie sera mature et respectueuse de l'environnement, c'est une richesse importante mais cela ce n'est pas pour notre génération, c'est pour celles futures. Il nous faut un cap, une vision, une stratégie mobilisatrice où tout le monde serait impliqué. Cette vision vers un développement humain durable doit reposer sans être exhaustif sur quelques principes :

1° Halte au gaspillage sous toutes ses formes à la fois par une politique intelligente où la moindre calorie est récupérée pour la laisser aux générations futures.
2° Mettre en place une politique de substitution du solaire thermique aux chauffe-eau au gaz naturel et rendre les habitations sobres en énergie.
3° Ne réserver le pétrole qu'aux usages nobles, tout ce qui peut se faire pour diminuer la consommation par l'efficacité énergétique doit être fait.
4° Mettre en place un objectif à 2030 avec un plan Marshall pour les énergies renouvelables pour être au rendez-vous en programmant pour chaque année ce qu'il faut faire, une moyenne de 1500 MW à installer par an.
4° Développer la géothermie, le biogaz.
5° Rentabiliser les 15 millions de tonnes issues des décharges pour récupérer à la fois l'énergie (la chaleur du biogaz) et toutes les matières recyclables (plastiques, papiers verre, métaux).
6° Former l'ingénieur, le technicien de demain en réhabilitant les disciplines scientifiques, consommer mieux en consommant moins et ne diriger les subventions qu'aux catégories à faible pouvoir d'achat. Au lieu de subventionner tout le monde, il faut cibler ceux qui réellement ont besoin d'aide en ce qui concerne l'eau, l'électricité, les carburants, le pain, le lait... comme cela se fait dans beaucoup de pays comme l'Egypte qui met à la disposition des catégories vulnérables des cartes pour le pain, et cela marche et diminue drastiquement le gaspillage.

Il faut pour cela beaucoup de pédagogie et l'implication des médias lourds avec des spots bien faits, voire susciter des débats pour que tout le monde se sente concerné.

A titre d'exemple, si nous avons une politique des économies d'énergie, l'électroménager importé ou fabriqué en Algérie doit être de classe A. Nous devons penser à subventionner des chauffe-eau solaires pour les 8 millions de logements. Nous aurons un gain qui divisera par deux la consommation de gaz naturel surtout si on y ajoute le calorifugeage.
Maintenant que le kWh solaire a le même coût que le kWh thermique, les grandes compagnies pétrolières et automobiles se lancent dans le segment transport électrique, en plus du rail de plus en plus développé, ce sont les bus et les camions qui sont développés.

Il est important de mettre en place un modèle de consommation d'ici 2030. La population sera de 55 millions d'habitants en 2030. Un premier scénario au fil de l'eau qui tient compte des tendances actuelles, il faudra 100TWh d'énergie électrique. Actuellement, nous sommes à 50TWh il faut donc doubler la capacité. Mais est-ce qu'il faut le faire par le gaz naturel ou par le renouvelable ?

La grande majorité des Algériens a plus besoin de transports en commun que de voitures particulières. Mieux encore, cette révolution électrique peut être mise à profit pour créer un réseau de transport par camions et bus électriques. Peut-être qu'il faille penser à une transsaharienne électrique, le train sera l'artère qui permettra une véritable explosion du commerce notamment des produits agricoles du Nord vers le Sud !! Le Sahara avec l'électricité renouvelable, est une véritable pile électrique inépuisable. Avec la disponibilité de l'eau le Sahara pourra devenir une seconde Californie surtout si on y ajoute une politique de création de villes nouvelles où les jeunes seraient les pionniers d'une nouvelle utopie. Un modèle énergétique à 50% renouvelable à 2030 a été présenté lors de la 21e Journée du Développement Humain Durable. Les calculs montrent que c'est tout à fait faisable. On appelle le Sahara algérien «la pile électrique».

Notre gisement solaire est de 3 500 KWattheure par m² par an, ce qui fait 3 fois le gisement solaire de l'Allemagne qui est un leader dans le développement durable et notamment en solaire. Actuellement, la Chine a 70% du marché des cellules photovoltaïques. Pourquoi ne pas donc s'associer à des pays leaders dans le cas de marchés où on propose une calorie thermique contre une calorie photovoltaïque avec un transfert réel de technologie ? En s'accrochant à des locomotives comme la Chine ou l'Allemagne, nous pourrons mettre en place cette transition.

Q.O.: Pensez-vous qu'il faut imposer dès à présent aux usines de montage automobiles une production durable pour aider le pays à faire sa transition énergétique ? Les constructeurs automobiles accepteraient-ils de marcher dans ce choix?

Pr. Chitour : Le problème est plus complexe. Il y a 6 millions de véhicules environ. Cela veut dire qu'au moins les trois quarts des Algériens n'y ont pas accès. En clair, on enrichit les riches en bradant l'essence et le diesel au cinquième de leur valeur. Ce dont ont besoin les citoyens lambda, c'est un réseau de transport qui met la possibilité à la portée de toutes les bourses. De plus, le réseau de transport électrique est moins énergivore surtout s'il utilise une électricité renouvelable. Il ne consommera pas de l'essence qui sera disponible pour les générations futures. Enfin, s'il est nécessaire de mettre en place les jalons d'une industrie automobile pourquoi ne pas profiter du boom mondial de la voiture électrique ? Nous gagnerons sur tous les plans. D'abord en préservant le pétrole pour les générations futures, en ne polluant pas en utilisant une électricité renouvelable.

Nous gagnerons une étape. Il est prévu que dans une quinzaine d'années, il y aurait 400 millions de voitures électriques ! De plus, le diesel tend à être abandonné en raison de sa nocivité. Volkswagen pense le supprimer après 2025. Ce constructeur va mettre sur le marché 11 modèles électriques. Pourquoi ne pas lui demander de nous aider dans la mise en place d'une industrie de la voiture électrique ? La Golf7 électrique ne coûte pas plus cher que la Golf7 thermique. De même avec Renault, la voiture électrique Zoe est montée en Israël. Nous, nous avons une voiture roumaine recyclée. Enfin, Hyundai est un des leaders des voitures électriques.

Pourquoi continuons-nous à être toujours en retard d'une guerre ? L'Algérie ne doit pas rater cette révolution. Dans les transports, il faut compter que 25% de notre parc de voitures sera électrique. Il faut donc préparer la société à cela. Le déclic a été donné en 2014. Actuellement, 2 millions de voitures dans le monde sont électriques. En 2030, on prévoit 35% de 80 millions de voitures faites qui seront électriques. Imaginons que 25% de notre parc (nous aurons près de 11 millions de voitures) sera électrique, cela veut dire qu'on diminuera la consommation d'essence qui sera soit vendue ou laissée pour les générations futures. En tout état de cause, le carburant sera de plus en plus renouvelable, c'est-à-dire qu'il proviendra des panneaux photovoltaïques, du vent, de la biomasse ou de l'énergie hydraulique, on va donc déplacer la situation. Nous ambitionnons de faire le montage de voitures consommant de l'essence ou pire du diesel Qu'allons-nous faire du GPL (Sirghaz) dont nous peinons à transformer 30.000 véhicules an ? N'aurait-il pas été judicieux de miser dans le cadre du montage sur des véhicules à double carburation ?

Q.O.: Le ministère du Commerce a-t-il, selon vous, les outils qu'il faut pour pouvoir être sélectif dans l'importation des équipements polluants et imposer ceux issus des technologies propres ?

Pr. Chitour : Il y a nécessité rapide d'édicter des normes de consommation. Par exemple ne plus importer d'appareils électriques au-delà du A. Entre le A et le G la consommation de l'appareil double. Il en est de même des voitures ; il est important de ne plus importer des voitures thermiques, dans l'attente d'une transition graduelle vers la voiture électrique- qui dépasse les 110 ou 120g de CO2/km. La norme européenne va descendre à 100 ou même à 95 g de CO2/km. Les voitures que nous importons consomment en moyenne 15 à 20 % d'énergie en plus. En parlant de pédagogie, l'ancien ministre du Commerce par intérim a dans une émission «secoué le cocotier » sur les importations inutiles (200 millions de dollars en mayonnaise ketchup et autre moutardes). C'est le même langage pédagogique, du parler vrai, concernant les économies d'énergie qui doit prévaloir.

Q.O.: La réforme des subventions (et par conséquent leur réduction) que vous avez évoqué plus haut a été officiellement annoncée par le gouvernement (étude élaborée par la Banque mondiale). Qu'elle est votre approche à ce sujet ?

Pr. Chitour : Les subventions ne sont qu'une partie de la problématique. Le retrait des subventions qui est nécessaire (il serait de 10 milliards de dollars uniquement dans l'énergie) doit être précédé d'une vision d'ensemble. Il faut expliquer dans le cadre d'états généraux la nécessité d'une Transition Energétique vers le Développement Humain Durable qui ne laisse personne sur le bord de la route mais qui passe par les économies d'énergie.

Il faut aussi expliquer le juste prix et comment les couches à faible pouvoir d'achat ne seront-elles pas lésées. Etant entendu que tout le monde doit sortir de l'ébriété énergétique et aller vers la sobriété (‘al kanna'a).

Q.O.: Vous soutenez que l'école est cet autre ou ce premier partenaire sur lequel les pouvoirs publics doivent compter pour inculquer la culture du non-gaspillage et du respect de l'environnement. L'apprentissage en la matière doit-il se faire dès les classes primaires ?

Pr. Chitour : La transition énergétique requiert une culture citoyenne qui doit prendre son essor au sein de la cellule familiale, ensuite à l'école. Le développement humain durable pourra- en être l'aboutissement

Avoir une nouvelle vision du futur du bien commun , de la sobriété en tout passe par l'éducation, la citoyenneté et faire preuve d'imagination Il faut, pour cela, former, réhabiliter les formations d'ingénieurs. Les Algériens sont capables de faire le saut qualitatif pour pouvoir réussir cette transition énergétique. Après l'école, au lycée il est nécessaire de penser à un baccalauréat du Développement humain durable qui pourra déboucher sur les métiers du Développement Durable dans le supérieur et dans la formation professionnelle. Des états généraux permettront d'expliciter les enjeux du futur et l'adhésion des citoyens est capitale. Ce sont eux qui auront à vivre et à faire des économies. Il faut beaucoup de pédagogie, il faut que les médias parlent de ça, il faut que les députés soient instruits de cela et ceci sans provocation, leur expliquer le développement durable. Ils doivent connaître les enjeux du pays. Nous sommes des «égo» citoyens, nous devons tendre à être des éco-citoyens. L'écocitoyenneté est un combat qui commence à l'école, il est nécessaire de faire beaucoup de pédagogie, expliquer les enjeux du développement durable.

La nationalisation des hydrocarbures a été une deuxième indépendance car l'Algérie a décidé ce jour-là de prendre en charge son destin pétrolier. Nous sommes en 2017, il nous faut une 3ème indépendance qui est l'indépendance des neurones, de la science, c'est une indépendance qui fait qu'on soit une nation qui ne dépend pas des énergies fossiles. Il faut donc éduquer la jeunesse et faire en sorte qu'on puisse avoir un destin commun et expliquer ce qu'on doit faire pour réussir une nouvelle révolution, et faire en sorte que l'Algérie garde son rang dans l'échelle des nations. «C'est tout le pari que nous devrions relever » Cette fête de l’indépendance est aussi la fête des jeunes. Bonne fête à la jeunesse en qui survit la quête de la vérité

Interview Réalisée Par Ghania Oukazi
http://www.lequotidien-oran.com/index.php?news=5246355

Professeur Chems Eddine Chitour
Ecole Polytechnique Alger

 

Alter Info l'Information Alternative

Le Maroc: Fissures de principes ou fractures étatiques

Le  Maroc: Fissures de principes ou fractures étatiques
Il est vrai que le temps se confirme dans sa quatrième dimension spatiale !
Au Maroc le triolet patrie se courbe dans l’espace temps, c’est alors que la quatrième dimension fait fausse note dans la répartition de l’hymne nationale au Rif comme se fut cela dans d’autres régions refusant l’harmonique étatique de l’équipe du roi Mohammed VI.
C’est la conséquence directe de principes au niveau des divisions naturelles et artificielles.
Il y a une crise de valeurs étatiques. Au fait Il n’y a eu jamais de diapason unioniste.
La constitution 2011 est l’oxymore clarté obscure de la pensée instituante d’un royaume incapable d’élaborer un idéal où chacune de ses composantes puisse se retrouver dans son identitaire plutôt et davantage minimisé dans les paragraphes constitutionnelles !
C’est une architecturassions pyramidale de dominance légiférée par un participatif de démocratie asservissante. D’ailleurs les grands conseils (dont je site celui de l’enseignement) sont des centres névralgiques comme privatisés où les experts supervisent l’abrutissement du peuple.
Le problème c’est qu’ils le font au nom du roi comme écu à valeur constitutionnelle qui soumit automatiquement le corps exécutif avec toute sa mécanique administrative écrasante à la base de la pyramide.
Dans ce sens la systémique-élection se meut en un vrai laboratoire de modulation génétique qui finie dans des conseils pépinières où elles bourgeonnent infécondité des valeurs démocratiques…
D’ailleurs les élections 2016 illustrent un changement profond de la nature de la société, qui se confirme davantage dans la fausse démocratie après avoir choisi l’auto servitude constitutionnelle par le vol de sa confiance en rejetant la libération de ses institutions et sa souveraineté.
Cette société ne peut être ni royaliste ni républicaine ni anarchiste libertaire …
C’est la fracture des raisons d’être de l’état dûe aux fissures des principes régénérées continuellement au nom du roi alors que ses discours sont d’attrait progressiste !!!!
C’est l’antithèse d’une patrie où le ver de terre amoureux d’une étoile se meurt en bas… (Victor Hugo).
Mais il semble que les nuages se dissipent dans un espace mondial où les TIC dévoilent les vérités à la vitesse lumière pour qu’enfin les corbeaux des peuples victimes de la Renardise des gouvernances soient en extinctions!
La solution serait donc douloureuse pour les égocentristes fuyant le dévoiement de leurs mauvaises intentions existentialistes et leurs mauvais sens législatif, mais le cycle cosmique nord ouest africain est dans son automne où les feuilles s’emportent par la tempête Sahara occidental.
La solution du Rif n’est pas en l’hibernation de plus de six mois…
Elle est dans le discours du 9 mars 2011 avorté qui nécessite une révolution royale contre soit s’il n’est un peu tard pour se restituer dans la confiance ONUsienne et internationale !
A noter que même dans le cas où le roi se décide, la démarche reste un autre problème surtout que les approches n’ont jamais connu de succès confirmés.


 

Alter Info l'Information Alternative

Le déluge, les 10 plaies d’Egypte le récit de Joseph : Ce que dit la science

Le déluge,  les 10  plaies d’Egypte  le récit de Joseph  : Ce que dit la science
Le déluge,  les 10  plaies d’Egypte  le récit de Joseph  : Ce que dit la science
 
« ….Toutes les eaux qui sont dans le fleuve se chargèrent en sang » « …les grenouilles montèrent et recouvrirent l’Égypte » « …toute la poussière du sol se changea en moustiques » « …des taons en grand nombre entrèrent […] dans tout le pays d’Égypte » « …tous les troupeaux des égyptiens moururent » « …gens et bêtes furent couverts d’ulcères bourgeonnant en pustules » « …Yahvé fit tomber la grêle sur le pays d’Égypte » « …les sauterelles […] couvrirent toute la surface du pays… » « …il y eut d’épaisses ténèbres… » « …tous les premiers-nés mourront dans le pays d’Égypte… »
Extraits du Livre de l’Exode, chapitres 7 à 12. Bible de Jérusalem, traduction des dominicains de l’Ecole biblique. Editions Fleurus/Cerf
 
    Un documentaire de la TV5 tente d’expliquer  que ce qui est rapporté dans l’Exode concernant les dix plaies d’Egypte pourrait avoir un fondement naturel explicable scientifiquement. cela interpelle que l’on soit croyant ou pas, le fondement des religions abrahamiques repose sur la super- structure de la Bible. Il n’est nullement dans notre intention de déconstruire le récit religieux  Il n’empêche ! car la foi est le bréviaire de chacun, il est important cependant sans tomber dans le travers du scientisme, de comprendre qu’il y a une explication scientifique  à des phénomènes rapportés par les hommes dans leur quête de sens  
 
  Il existe de nombreux « miracles bibliques » que la science a tenté d’expliquer, parfois avec succès. Les 10 plaies d'Egypte pourraient être donc dues, selon les scientifiques, à un enchaînement de faits assez exceptionnels dont l’origine serait l’éruption du Santorin. Quelles que soient nos croyances, il est intéressant de constater que la science ne nie pas le bien-fondé des évènements mais qu’au contraire, elle confirme qu’ils ont très bien pu exister. Nous allons dans cette contribution examiner trois évènements structurants des religions  monothéistes.
Que peut on retenir de ces concordances ? 
 
    Le mythe du Déluge fait partie de ces mythes bibliques, aujourd’hui reconnu par de nombreux scientifiques.  Le 3 décembre 1872, George Smith, spécialiste en assyriologie au British Museum, déchiffre devant la Société d´archéologie biblique de Londres le texte figurant sur une tablette d´argile originaire de...Ourouk en Irak. Cette tablette remonte aux environs du XVe siècle avant-J.-C. Elle est écrite en caractères cunéiformes, la plus ancienne écriture et raconte rien moins que le déluge! Plus vieux que la Bible! Les similitudes avec le texte biblique sont frappantes. Il y est question d´un homme, Utanapishtim. Il est informé par le dieu de la Sagesse que l´assemblée des divinités a décidé de détruire l´humanité (1).

    « Et le dieu de donner ce conseil à Utanapishtim: «Démolis ta maison pour te faire un bateau! Renonce à tes richesses pour sauver ta vie! Détourne-toi de tes biens pour te garder sain et sauf! Mais embarque avec toi des spécimens de tous les animaux.» Pendant six jours et six nuits les vents soufflèrent, le torrent, la tempête et l´inondation accablèrent le monde, la tempête et l´inondation firent rage ensemble comme des armées en bataille. «Quand l´aube du septième jour se leva, l´orage qui venait du sud s´apaisa, la mer devint calme, l´inondation était apaisée; je regardai la face du monde, et c´était le silence, toute l´humanité était changée en argile. La surface de la mer s´étendait aussi plate que le sommet d´un toit; j´ouvris une écoutille et la lumière tomba sur mon visage. Alors, je m´inclinai profondément, je m´assis et pleurai; les larmes ruisselaient sur mon visage car de tous les côtés c´était le désert de l´eau.» Et après le déluge, ce très beau moment: Puis je lâchai un corbeau.   Dans la Bible, la colombe revient avec dans son bec un rameau d´olivier. Le vaisseau échoue sur une montagne appelée Ourartou dans le récit sumérien, Ararat dans la Bible, Le Joudi dans le Coran. Le cataclysme est présenté chaque fois comme un châtiment mérité par les hommes et qui permet à l´humanité de devenir meilleure. Au total, 13 récits du Déluge sont arrivés jusqu´à nous. Il existe dans le monde de nombreux récits de déluge, par exemple chez les Incas, en Amérique du Sud, chez les Delawares, Indiens de l´est de l´Amérique du Nord. Dans la tradition grecque, parce que Jupiter considérait les hommes comme des criminels et qu´il avait été menacé de mort par l´un d´entre eux, il décida d´anéantir l´humanité » (1): 
 
Moïse et l’Exode : Quand la science ébranle la foi
 
    On sait que l'Histoire des Hébreux nous est essentiellement connue par la Bible. « La Bible est un ensemble d'épopées, de récits mythologiques, de poèmes, de prières formulées par des prophètes ainsi que de textes juridiques. Elle a été rédigée par des érudits ou scribes juifs, principalement entre l'an 500 et l'an 150 avant Jésus-Christ. Ils expliquent que le peuple hébreu a noué une alliance avec un Dieu unique, Yahvé. La plupart des événements que relate la Bible sont censés se dérouler au IIe millénaire avant J.-C. (...).Selon la Genèse (le premier livre de la Bible), Dieu noue avec Abraham une alliance. Il l'engage à quitter sa contrée et à partir vers la terre de Canaan, ainsi nommée d'après Cham, l'un des fils de Noé. Après une longue errance, la petite troupe s'établit enfin dans le pays de Canaan, « où coulent le lait et le miel », sous la conduite d'Isaac et de son fils Jacob. (..) L'Exode, deuxième livre de la Bible, raconte que Joseph, fils de Jacob et petit-fils d'Isaac, devient, du fait de sa grande sagesse, le Premier ministre du Pharaon.  Victimes de vexations, les Hébreux se libèrent du joug égyptien et reviennent à Canaan, la « Terre promise », sous la conduite du prophète Moïse. » (2)
 
   « Moïse est vraisemblablement le personnage le plus important de la Bible hébraïque, recevant la Loi pour le judaïsme, préfigurant Jésus-Christ pour le christianisme et précédant le prophète Mahomet pour l'islam. (...) Il n'existe cependant aucune trace historique de son existence en dehors de la tradition,   En islam, Moïse - sous le nom de Moussa - est le prophète le plus présent dans le Coran, cité à cent trente-six reprises.(…)Après sa naissance, sa mère Yokheved cache l'enfant durant trois mois puis l'abandonne dans une corbeille sur le Nil, près de la rive (le 6 sivan). La fille du pharaon qui se baignait avec des courtisanes, trouve l'enfant et décide de l'adopter (inspirée dans ce geste par l'ange Gabriel, selon le midrash), bien qu'ayant immédiatement deviné que l'enfant était hébreu. » (3)
 
 « D'un point de vue « scientifique », nul universitaire, écrit  le professeur  Thomas Römer, ne soutient plus l'historicité d'Abraham, et celle de Moïse. Le récit de la naissance de Moïse ressemble de près à la légende de la naissance de Sargon, roi légendaire, fondateur de l'Empire assyrien. Un méchant roi, une belle princesse, un nouveau-né, un coffre-berceau-corbeille, un fleuve, un abandon : c'est un schéma connu, celui des naissances de Romulus et Remus, d'Apollon, d'Adonis, de Moïse. La source de ces récits se trouve à Babylone, vers - 2450. Un texte mésopotamien raconte la naissance de Sargon Ier, roi de Babylone. D'origine modeste, cet enfant adopté est le fondateur du premier empire de l'Histoire : celui d'Akkad et de Sumer.. Cette histoire, qui court jusqu'aux confins de l'Inde et du Tibet, a dû inspirer les scribes juifs lors de la rédaction de l'Exode. » (4)
 
L’exode  a –t-il existé ?
 
   Des universitaires remettent en cause la réalité de l’exode .L'archéologue Israël Finkelstein et l'historien archéologue Neil Asher Silberman, ont confronté dans une étude le fait biblique avec la réalité archéologique La Bible dévoilée, leur ouvrage de synthèse présente le résultat de recherches (…) Le suspense tourne court, poursuit Nicolas Smaghue car très tôt les archéologues affirment que « ce sont des récits qui ont été cousus ensemble à partir des souvenirs, des débris d'anciennes coutumes, de légendes sur la naissance des différents peuples de la région et de préoccupations suscitées par les conflits contemporains (…) Un seule timide référence à un déplacement massif de population sémite a pu être retrouvée (une stèle commémorant, à la fin du XIII° siècle av. J.C., la victoire du pharaon Merneptah sur le peuple d'Israël).   On se demande donc si L'Exode a eu lieu ?  Pour les archéologues, conclut Nicolas Smaghue , il n'est pas possible qu'une foule d'esclaves hébreux aient pu fuir vers le désert et la mer Rouge, sans rencontrer les troupes égyptiennes ou sans qu'il en reste au moins des traces dans les archives étatiques » (5)
 
Le professeur Ze’ev Herzog  de l’université de Tel Aviv  abonde dans le même sens « Après 70 ans d'excavations et de fouilles extensives sur la terre d'Israël, écrit les archéologues ont trouvé que les actions du patriarque sont des histoires de légende ; nous n'avons pas séjourné en Egypte, ni fait un exode, nous n'avons pas conquis la terre. Il n'y a pas non plus de mention de l'empire de David et de Salomon. Ceux qui s'y intéressent savent tout cela depuis des années, mais Israël est un peuple têtu et ne veut pas en entendre parler. » (6)
 
Les dix plaies d’Egypte
 
Qu'en est-il du récit sur  les dix plaies de l'Egypte rapporté dans l’Exode? . Ce récit  décrit comment l’Egypte fut frappé par dix plaies du fait du refus du pharaon de laisser sortir d’Egypte le peuple  d’Israël   Nous avons décrit en préambule les dix plaies d’Egypte. Les scientifiques ont essayé de savoir si les événements décrits n’étaient pas contemporains d’un quelconque événement cataclysmique.  Ils avancent que L’éruption du Santorin serait l'événement géologique le plus ancien dont l’humanité et les  trois religions du Livre auraient gardé le souvenir.  : «  les dix plaies d’Egypte » que l’on trouve dans l’Exode  ont  pour les scientifiques une ou des explications  qui semblent cohérentes avec les données géologiques à l’exclusion de tout miracle (…)   Le plus sceptique des sceptiques, Sigmund Freud, qualifiait l'histoire de Pessa'h de «mythe pieux» et prétendait que Moïse était un prince égyptien rebelle qui vénérait le dieu-soleil Aton et avait inventé la religion juive dans le cadre d'un stratagème politique La Bible raconte que Moïse et son frère Aaron infligent dix plaies au peuple d'Egypte » (7)
 
« L'eau du Nil se transforme en sang, tous les poissons meurent, les grenouilles se multiplient, etc... En s'inspirant de théologie, d'égyptologie et de biologie, l'épidémiologiste John Marr a mis au point une «théorie des dominos» pour expliquer, dans l'ordre, chacune des 10 plaies.  Le déroulement des catastrophes et des maladies s'est poursuivi par des épisodes de grêle, de sauterelles (et de tempêtes de sable jusqu'à la mort de chaque premier-né, provoquée selon Marr par des céréales infectées par des mycotoxines. D'autres, s'inspirant de la théorie des dominos de Marr, ont avancé que les plaies ont été déclenchées par l'éruption du volcan de l'île grecque de Santorin, qui aurait provoqué un enchaînement de catastrophes » (7)
 
    Il  est frappant de constater que la succession des plaies qui s'abattent alors sur pharaon et sur son peuple obéit à un enchaînement quasi naturel, chaque fléau pouvant se lire comme la conséquence des précédents selon la dynamique d'un terrifiant effet domino.     l'éruption du mont Santorin. Situé à 800 km au nord-ouest du pays des pharaons, ce volcan de la mer Égée entra en éruption entre 1650 et 1600 avant notre ère »(8)
 
  D’après les archéologues une stèle de 1,8 m de hauteur trouvée à Karnak qui date du pharaon Ahmosis 1er ( 18e dynastie)  qui a régné au 16e siècle avant J.C.  décrit les évènements sans leur donner une dimension religieuse ; «  Une tempête terrifiante, un orage violent , une obscurité totale » la même description des scribes rédacteurs de l’Exode. Pendant des décennies les scientifiques  ont cherché la date réelle de l’éruption du volcan Santorin pour voir s’il y a une concordance avec les écrits de la stèle  de Karnak et
comment ces évènements ont été rapportés dans l’Exode. En 2002, Walter Friedrich a fait une découverte extraordinaire , un morceau de bois d’olivier pris dans les cendres de l’éruption, reste d’un arbre. Il s’agissait de matière organique que l’on pourrait dater avec certitude à la date entre 3500 et 3600 avant J.C. avec une faible erreur de 26 ans. A titre d’exemple  la première plaie d’Egypte " ….toutes les eaux qui sont dans le fleuve se chargèrent en sang " à plusieurs explications  "les réactions des pluies acides sur les argiles favorisant le lessivage et l'augmentation du fer dans les eaux du Nil", Autour du Santorin, on retrouve des ignimbrites rouges, des roches constituées de débris de laves acides. Elles confèrent une teinte carmin à certaines plages de Santorin. Toutes les plaies se s’expliquent à partir du  récit  cataclysmique décrit par la stèle de Karnak à partir d’une réaction en chaine ( moustiques, grenouilles, pustules de maladies)   à l’exception de la dixième plaie concernant la mort des enfants qui peut s’expliquer d’après Sarah Gur par la consommation de l’ergot des céréales ( que l’on retrouve dans le pain) Il semble que dans l’Egypte ancienne les ainés des fratries étaient bien considérés et avaient droit à la meilleure part ce qui explique qu’ils moururent les premiers
 
L’histoire de Joseph : Un anachronisme ?
 
 Toujours dans la Bible le récit de Joseph que l’on retrouve aussi dans les évangiles et le Coran connait des incohérences L’historien  docteur Ashraf Ezzat en parle : « Dans le texte de la Génèse 37-38,  on parle de dromadaire alors que cet animal n’a été introduit en Egypte qu’au 9e siècle avant J.C A ce point de notre recherche, nous avons été confrontés à un terrible anachronisme qui rendait l’historicité de cette histoire de Joseph, une théorie impossible à soutenir, car en accord avec la chronologie biblique, Joseph aurait été vendu comme esclave vers 1546 Av.JC. Si l’histoire de Joseph n’a pas pu se produire avant le 7ème siècle Av.JC, ceci renverrait automatiquement l’histoire de l’Exode dans cette nouvelle chronologie biblique vers le milieu du 4ème siècle Av.JC, en d’autres termes durant la période grecque de la direction de l’Egypte, ce qui représente une autre impossibilité théorique » (9)
 
Que faut il conclure …d’une façon provisoire ?
 
Pendant que nous essayons de donner un sens à notre vie sur la Terre, nous qui sommes assignés à résidence sur Terre, la Nasa nous informe que La NASA vient d'ajouter 219 planètes potentielles à son catalogue listant les mondes au-delà de notre système solaire. Dix d'entre elles pourraient être des planètes rocheuses tempérées présentant des similitudes avec la Terre. Des 4 034 mondes possibles, près de 50 sont rocheux   en extrapolant,  on peut arriver à un recensement galactique de planètes similaires à la Terre. Même si nous n'avons pas encore de réponse finale, le résultat probable est que l'on peut trouver des milliards de « Terre » dans notre galaxie. « Y a-t-il d'autres planètes sur lesquelles nous pourrions vivre, hormis cette planète que nous considérons comme notre foyer ? »  Plus nous observons, plus nous cherchons, plus il apparaît évident que notre galaxie est remplie de planètes qui pourraient nous être très familières, ce qui rend encore plus probable la thèse selon laquelle que nous ne sommes pas seuls dans le cosmos » (10).
 
     Que devient alors l’espérance religieuse est elle spécifique à nous terriens où est elle « universelle » ?  La question reste posée. En revenant sur notre bonne vieille Terre que nous démolissons d’une façon résolue, par notre ébriété énergétique,  il semble que la Bible –superstructure des religions monothéistes-, ait été rédigée vers le 6e siècle à partir de récits  profanes de l’histoire de l’humanité et de son vécu sous toutes les latitudes.
 
   Les scribes  de la Bible, ont écrit un récit  et les événements décrits sont ceux des convulsions climatiques qui sont « utilisés » et attribués à un Dieu unique et spécifique aux Hébreux,  qui punit par des châtiments les perversions humaines En dehors du fait religieux  sur notre Terre, la science archéologique n'a aucune certitude pour le moment, il y a des faits à confirmer ou infirmer. Cette « apparente déconstruction du fait religieux » tout à fait provisoire car en science une théorie peut chasser une autre- par la science, fera pour les restés malgré tout fidèles, de bons croyants ayant la foi du charbonnier mais arrimé à une science assumée. L'abbé  Lemaitre, l'un des pères du big bang avait l'habitude  de dire: « Quand  je rentre au laboratoire, je laisse ma soutane au vestiaire ».  
 
La croyance ou la non-croyance ne rentre pas en jeu quand il s'agit de foi. Science et religion n'abordent pas les mêmes questions : La science décrit les phénomènes, les mécanismes, les principes auxquels nous sommes soumis, en un mot le « comment » de l'existence. L’académicien Pierre Karli ajoute à juste titre que la science ne s’occupe pas de nos états d’âme : « notre soif de signification et d'espérance n'est pas prise en compte par la science car on ne sait pas l'introduire dans les équations ! ».
 
Cela rappelle le fameux procès de Galilée ou son avocat s’adressant aux inquisiteurs leur déclare : « Galilée ne vous enseigne pas comment on va au ciel, mais comment est le ciel ». Pour Soren Kierkegaard. « La foi n'a pas besoin de preuve, elle doit la regarder comme son ennemie. »
 
1.C.E. Chitour [http://www.alterinfo.net/la-creation-de-l-univers-Ce-que-disent-la-science-et-les-religions_a36491.html#wgXMAkIbjfGojVmq.99]url:http://www.alterinfo.net/la-creation-de-l-univers-Ce-que-disent-la-science-et-les-religions_a36491.html#wgXMAkIbjfGojVmq.99
2. [http://www.herodote.net/1800_avant_JCa_nos_jours-synthese-267.php%20-%20Bible]url:http://www.herodote.net/1800_avant_JCa_nos_jours-synthese-267.php%20-%20Bible
3. Moïse : Encyclopédie Libre Wikipédia
4. [http://www.historia.fr/mensuel/817/sargon-ier-lautre-roi-sauve-des-eaux-18-12-2014-134289]url:http://www.historia.fr/mensuel/817/sargon-ier-lautre-roi-sauve-des-eaux-18-12-2014-134289  
5. Nicolas Smaghue vendredi 27 juillet 2007 : [http://clio-cr.clionautes.org/la-bible-devoilee-les-revelations-de-l-archeologie-editions.html#.VQRaeY7z12E]url:http://clio-cr.clionautes.org/la-bible-devoilee-les-revelations-de-l-archeologie-editions.html#.VQRaeY7z12E
6.Pr. Ze’ev Herzoug Ha'aretz Magazine, Friday, October 29, 1999)
7.[Mikael Lukas]url:http://www.slate.fr/source/mikael-lukas  [http://www.slate.fr/story/3727/bible-p%C3%A2ques-egypte-h%C3%A9breux]url:http://www.slate.fr/story/3727/bible-p%C3%A2ques-egypte-h%C3%A9breux
8.[https://www.sciencesetavenir.fr/decouvrir/tele-cinea/exodus-dans-les-salles-que-dit-la-science-sur-les-dix-plaies-d-egypte_104041]url:https://www.sciencesetavenir.fr/decouvrir/tele-cinea/exodus-dans-les-salles-que-dit-la-science-sur-les-dix-plaies-d-egypte_104041
9.https://resistance71.wordpress.com/2017/06/26/de-la-mythologie-au-mensonge-la-fable-biblique-de-joseph-et-le-titanic-ashraf-ezzat/
10.http://www.2012un-nouveau-paradigme.com/2017/06/la-nasa-annonce-la-decouverte-de-219-planetes-dont-10-semblables-a-la-terre.html
 
Professeur Chems Eddine Chitour
Ecole Polytechnique Alger
 

Alter Info l'Information Alternative