Archives par mot-clé : nuit-debout

Lucien Cerise : Maïdan, un coup d’Etat préparé aux Etats-Unis ?

Invité de l'émission Le Zoom sur TV Libertés, Lucien Cerise présente son livre Retour sur Maïdan – La guerre hybride de l'OTAN, où il s'efforce de démontrer que la « révolution » du Maïdan à Kiev, pendant l'hiver 2013-2014, était une opération provenant des Etats-Unis. Développant la notion de guerre hybride, l'auteur fait la démonstration d'une véritable guerre de l'information avec l'utilisation des médias et des réseaux sociaux au service de la propagande politique de l'OTAN. Elargissant son propos et son analyse, Lucien Cerise explique qu'une insurrection sur le modele ukrainien pourrait être provoquée en France et que les expériences de médiatisation de « Nuit Debout » peuvent être considérées comme un véritable « test de faisabilité ».

« Repenser la Démocratie – Propositions du 32 mars » : entretien avec Mathieu et Wikicrate

Ce samedi 25 février se tenait à la Bourse du Travail, à Paris, une réunion publique, à l'initiative du groupe Démocratie Inter Nuit Debout, sur le thème : Repenser la Démocratie – Propositions du 32 Mars.

Ce collectif s'est progressivement fédéré depuis l'été dernier, par la rencontre des différents groupes locaux de Nuit Debout. Une fois la loi votée, si les manifestations et autres évènements publics se sont peu à peu faits plus discrets, les discussions n'ont pas cessé pour autant, bien au contraire.

L'objectif poursuivi par le collectif est de regrouper l'ensemble de ces discussions dans un document fédérateur qui sera présenté le 32 mars prochain. Mais laissons à présent les intéressés nous en dire plus.

Interview introductive

Entretien avec Mathieu, de Nuit Debout Rennes, et Wikicrate, de l'association Les Citoyens Constituants.

Le débat

De nombreux collectifs étaient représentés lors de cet échange très constructif : ATTAC (Susan Georges, présidente d'honneur de l'association, participait aux discussions), Acrimed, Les Citoyens Constituants, l'association Pour Une Constituante, le Sénat Citoyen ou encore le Parti du Vote Blanc… Autant d'association dont nous vous parlons très régulièrement. Nous n'avons pu nous y rendre, mais nous avons pu nous procurer l'enregistrement audio de cette réunion publique. Le voici :

Nuit Debout fait sa rentrée !

Hier soir, Nuit Debout faisait sa rentrée ! Projection de film, débat, retour des commissions thématiques... Après le 49.3, pourquoi les Nuit Deboutistes viennent-ils occuper la place de la République à nouveau ? La rentrée (de la lutte) des classes. (Ajoutée le 2 sept. 2016)

alter JT

Frédéric Lordon sur Nuit Debout, la gauche, le capitalisme, l’Euro et l’Europe néolibérale – Podemos Paris – 3 Juin 2016

Cette vidéo est un montage personnel de toutes les interventions de Frédéric Lordon lors du débat organisé par Podemos Paris avec Joan Garcès sur le thème : "Quelles stratégies pour un changement politique ?".

Frédéric Lordon fait un point sur divers sujets politiques et un constat qu'on peut résumer ainsi : malgré toutes les luttes menées dans les différents pays, le capitalisme est triomphant, le système politique, économique, financier, et européiste, est plus fort que jamais, et les citoyens sont en voie en voie de paupérisation. C'est pas gagné..., et il va falloir la jouer fine, en définissant des stratégies gagnantes bien précises et en évitant les erreurs des luttes passées.

Passionnant, comme bien souvent avec Frédéric.

À voir !

Nota Bene :

  • Pour ceux qui le souhaiterait, l'intégralité du débat se trouve [ici], mais autant vous le dire, ne perdez pas votre temps à le regarder, seules les interventions de Frédéric Lordon sont intéressantes.
  • Pour un meilleur confort auditif, j'ai rehaussé le son de cette vidéo de 6 dB.
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre "Frédéric" et "Lordon", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " Nuit" et "Debout", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " capital", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " libéra", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " oligar", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " $euro", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " Europ", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " souverain", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " système", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " gauch", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " travail", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " social", cliquez [ici].
  • Pour toutes les vidéos de la catégorie "Politique, Démocratie, Libertés, et Altermondialisme", cliquez [ici].
Dans le cas où les liens ci-dessus seraient brisés, vous pouvez les retrouver ici : http://www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php?NumVideo=8418.

Les casseurs incendiaires [de la voiture de police] sont issus de la mouvance des « antifas » d’après le parquet !

première VIDEO.

Voiture de police incendiée : 3 des 4 mis en examen libérés sous contrôle judiciaire
avec AFP

le 24 mai 2016 à 23h19

Parmi les quatre suspects, âgés de 18 à 32 ans, dans l'enquête sur des violences contre la police à Paris, c'est le plus jeune qui a été placé en détention provisoire mardi. Le parquet de Paris avait requis la détention provisoire pour tous.
Trois des quatre hommes mis en examen dans l'enquête sur des violences contre la police, dont l'incendie d'un véhicule où se trouvaient deux agents, ont été remis en liberté sous contrôle judiciaire mardi par un magistrat, ont indiqué des sources proches du dossier. Le plus jeune, âgé de 18 ans, a lui été placé en détention provisoire.


Etudiants pour les trois plus jeunes, qui sont âgés de 18 à 21 ans, au chômage pour le plus âgé, qui a 32 ans, les quatre suspects ont été mis en examen samedi, notamment pour tentative de meurtre.

seconde VIDEO.

Voiture de police incendiée : profil des quatre suspects

Jean-Luc Mélenchon sur les violences des casseurs et de la police !

Jean-Luc Mélenchon a dénoncé les violences policières tout comme celles des casseurs en marge des manifestations contre la loi El Khomri ! Surtout, il accuse le ministre de l'Intérieur de "malveillance absolue" et considère que les violences ont été "provoquées de manière délibérée".

La manifestation contre la « haine anti-flics » a été suivie d’une contre-manifestation qui a dégénéré !

MANIFESTATION - Il a fallu peu de temps pour que ça dégénère. Ce mercredi 18 mai, les policiers manifestent dans plus de 60 villes de France pour dénoncer la "haine anti-flics". Une première après deux mois d'affrontements parfois très violents en marge de la mobilisation contre la loi Travail.

A Paris le rassemblement a débuté à midi sur la très symbolique place de la République où se réunit chaque soir depuis fin mars le mouvement citoyen Nuit debout.

Mais peu après le début du mouvement des policiers, une contre-manifestation sauvage s'est mise en place et a vite dégénéré. Une voiture de police, de retour d'intervention, a notamment été incendiée, quai de Valmy, dans le 10e arrondissement. Alors même que deux policiers de 28 et 29 ans étaient encore dans l'habitacle, une dizaine de casseurs s'en sont pris au véhicule, jetant des objets incendiaires à l'intérieur, selon plusieurs témoins présents sur place.

http://www.huffingtonpost.fr/2016/05/18/manifestation-policiers-haine-anti-flics-casseurs-videos_n_10019864.html

Jean-Luc Mélenchon —> 49.3 : Ceux qui sont contre la loi El Khomri doivent voter la censure ! D’où qu’elle vienne !

Communiqué du 10 mai 2016 de Jean-Luc Mélenchon :

Fin de règne crépusculaire : le recours au 49.3 pour passer sans débat et sans majorité la loi El Khomri contre le droit du travail !

Qui veut l'empêcher doit voter la censure ! Pas d'élégance des dégoûtés face aux dégoûtants. Oui, il faut des manifestations du front du refus le jour du vote. Et dès maintenant.

Partagez ce communiqué sur les réseaux sociaux :

Il a appelé les députés qui sont contre cette loi, en particulier les députés socialistes, à prendre leurs responsabilités et à voter la motion de censure contre le gouvernement. D'où qu'elle vienne.

VIDEO. Paris : « Ils ont tout pété », la comédienne Véronique Genest s’en prend à #NuitDebout

« Moi si je fais une fête, il n'y aura probablement pas des gens comme ça à ma fête », a-t-elle dit à des membres de #NuitDebout…

Le bruit et les dégradations, elle n'en peut plus. Dans un reportage de La Nouvelle Édition sur Canal + consacré au rassemblement #NuitDebout, Véronique Genest, habitante du quartier a pris la parole pour exprimer sa colère, relate BFM TV.

« Ils ont tout pété ! »

« Ils ont tout pété ! Il n'y a plus un distributeur qui marche ! Les commerçants n'ont plus personne ! », a-t-elle indiqué à l'équipe de la chaîne cryptée. La comédienne qui a pris la tête d'un comité de riverains baptisé « République en colère » a ensuite discuté avec des « deboutistes ».

Éric Coquerel s’exprime sur l’évacuation du lycée Jean-Jaurès

Après l'évacuation ce mercredi 04 mai au matin du lycée Jean Jaurès, dans le XIXe arrondissement de Paris, les personnalités politiques de gauche sont indignées. « Cela devient une gestion de plus en plus violente, dure et incompréhensible sur le plan de la logique de la question des migrants », a réagi le coordinateur du Parti de gauche, Eric Coquerel, interrogé par un journaliste de RT France présent sur place.

La chaîne YouTube de RT France : https://www.youtube.com/user/rtenfrancais

THE BRAIN vs SARKOTRUMP (« Si t’as pas de cerveau »)

Il y a peu, Nicolas Sarkozy demandait à son interlocuteur télévisuel de bien vouloir lui "prêter deux neurones". Aujourd'hui, il dénonce "l'absence de cerveau", selon lui, de divers manifestants, qui ne sauraient donner de leçons de démocratie (sic), cette expertise écervelée demandant à être confirmée par la science.
Saluons donc tous ensemble la volonté manifeste d'une reconversion médicale de notre ex-président, qui devrait lui prendre au moins sept ans d'études... s'il ne redouble pas.
Ça nous fera des vacances, non ?

Quand Frédéric Lordon soutenait l’occupation de la Défense par les indignés en novembre 2011 !

Cette vidéo exceptionnelle explique bien le comportement de Frédéric Lordon et de ses amis à Nuit debout, vue comme la bis repetita rêvée !

Avec en plus ? ou en moins plutôt ! le coté relativement spontané des indignés en 2011 !

A voir par tous ceux qui veulent comprendre ce qui s'y passe actuellement !

Nuit Debout et liberté d’expression : un comportement antidémocratique et fasciste de la commission Accueil et Sérénité – 23 Avril 2016

Cette vidéo est un montage personnel réalisé à partir d’une vidéo postée par Sylvain Baron (original intégral, visible sur YouTube [ici]).

Je ne vous dévoile volontairement pas, ni ne commente outre mesure, ce qui va se produire, afin de vous en laisser la surprise.

Des faits qui, compte tenu de tout ce qui s’est déjà passé à Nuit Debout, ne m’étonnent pas. C’est triste, mais très révélateur de la mentalité des organisateurs de ce mouvement, qui imposent une véritable chape de plomb.

Une pétition a d’ailleurs été initiée pour demander la liberté d’expression au sein de Nuit Debout : https://www.change.org/p/françoise-martin-nuit-debout-liberté-d-expression.

Une vidéo toute à fait édifiante.

À voir !

Nota Bene 1 : l’intervention de Frédéric Lordon à laquelle Sylvain Baron fait référence en fin de vidéo est visible [ici].

Adrien Abauzit : « Nuit debout est un mouvement de bourgeois complexés » – independenza webtv ©

Tous droits réservés : independenza webtv (c) - Paris (France), jeudi 21 avril 2016 - independenza webtv s'est entretenu avec Adrien Abauzit (avocat au barreau de Paris, écrivain, conférencier).

Durée : 1h09

contact : independenzatv@gmail.com
www.facebook.com/independenza.webtv
www.youtube.com/user/independenzawebtv
https://twitter.com/independenzatv

independenza webtv (c)

Finkielkraut à Nuit Debout : discours fanatique hallucinant de F. Lordon : « faire méthodiquement la chasse aux infiltrations » – 21 Avr 2016

Cette vidéo est un court extrait d'un discours prononcé dans une enceinte par Frédéric Lordon devant un public de Nuit Debout.

Frédéric Lordon délivre un avertissement clair à tous ceux qui participent à Nuit Debout : vous n'êtes pas tous pas les bienvenus, notre service "Accueil et sérénité" va méthodiquement faire la chasse aux infiltrations, et notre mouvement n'apporte pas la paix (sic !). Bonjour la liberté d'expression et l'esprit de tolérance...

Non seulement Frédéric Lordon commet l'erreur de penser et d'affirmer que certains n'ont pas leur place à Nuit Debout et qu'on les en chassera (alors qu'en plus, la Place de la République est un espace, une place publique) mais de surcroît, il commet l'erreur de croire que la vie sociale, politique, le syndicalisme, et l'économie, peuvent se passer de débats contradictoires... Absurde, partisan, et typique d'une mentalité à œillères quasi-stalinienne.

Monsieur Frédéric Lordon, si vous êtes aussi sectaire et intolérant, alors le jour où vous serez minoritaire, ne soyez pas surpris qu'on vous chasse, et que l'on ne vous donne pas la parole. Personnellement, je ne le souhaite pas, car je pense que vous avez le droit comme tout le monde de parler et de partager vos idées, et même que vous avez des choses intéressantes à dire et à apporter aux autres, mais convenez que si l'on appliquait votre principe fanatique jusqu'au bout, vous seriez exclu du débat démocratique puisque une majorité des français ne partage vos idées.

Une courte vidéo qui confirme, une fois de plus, le caractère extrémiste et intolérant d'un mouvement inspiré, organisé, et supervisé, par l'ultra-gauche.

À voir !

Nota Bene :

  • Pour des vidéos ayant dans leur titre "Nuit" et "Debout", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " Frédéric" et "Lordon", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " Alain" et "Finkielkraut", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " discours", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " hallucinant", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " fanati", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " extrémis", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " intoléran", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " discrimin", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " haine", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " fascis", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " antidémcorat", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " égalité", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " équité", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " liberté" et "d'expression", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " censur", cliquez [ici].
  • Pour toutes les vidéos de la catégorie "Politique, Démocratie, Libertés, et Altermondialisme", cliquez [ici].
Dans le cas où les liens ci-dessus seraient brisés, vous pouvez les retrouver ici : http://www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php?NumVideo=8361.

Éric Brunet : « Le mouvement Nuit Debout a montré son vrai visage : intolérant, radical et violent ! » – 18 Avril 2016

Cette vidéo est l'enregistrement de l'émission "Carrément Brunet", de la radio commerciale française RMC, consacrée à Nuit Debout.

La comparaison avec un mouvement qui aurait été d'extrême-droite est tout à fait judicieuse et révélatrice du deux poids deux mesures des autorités politiques et du traitement partial des médias. On laisse faire à Nuit Debout des choses qui jamais ne seraient tolérées (et avec raison) s'il s'agissait d'un mouvement plus à droite.

Une vidéo montrant divers aspects du mouvement Nuit Debout qui s'avère tristement finalement un mouvement partisan d'extrême-gauche, sectaire et intolérant, bénéficiant d'une bienveillance relative et anormale du système et des médias. Malgré certaines revendications légitimes de justice sociale et de plus de démocratie, il ne parviendra pas, à mon humble avis, à rassembler une majorité de français.

À voir !

SONDAGE : le site RMC a organisé un sondage : "Pour Éric Brunet, en chahutant Alain Finkielkraut samedi, le mouvement Nuit debout a montré son vrai visage : intolérant, radical et violent ! Et vous ? Carrément d'accord ? Carrément pas d'accord ?". Vous pouvez voter [ici].

Nota Bene :

  • Pour des vidéos ayant dans leur titre "Nuit" et "Debout", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " mouvement", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " vrai", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " visage", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " démasqu", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " gauche", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " violen", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " intoléran", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " radica", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " antifas", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " antidémocrat", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " haine", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " fascis", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " démocrat", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " manipul", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " mensonge", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " tromper", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " Finkielkraut", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " Étienne" et "Chouard", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " ", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " ", cliquez [ici].
  • Pour toutes les vidéos de la catégorie "Politique, Démocratie, Libertés, et Altermondialisme", cliquez [ici].
Dans le cas où les liens ci-dessus seraient brisés, vous pouvez les retrouver ici : http://www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php?NumVideo=8356.

Nuit Debout démasqué : un mouvement intolérant et sectaire n’ayant rien à voir avec la démocratie, abritant des antifas fascistes

Bas les masques ! Voici une vidéo qui nous montre le vrai visage de Nuit Debout.

Moi-même, j'ai cru pendant un moment au potentiel et à un avenir pour ce mouvement, mais une triste réalité s'impose : on comprend vite en la regardant que ce mouvement est un rassemblement fondé et dirigé par des ultra-gauchistes qui ne veulent en leur sein personne d'autre que des gens comme eux. Ironiquement (est-ce un clin d'œil du destin ?), c'est indiqué clairement, mais de manière détournée, dans l'un de leurs slogans : "On ne rentre pas chez nous". Ça, on s'en est désormais rendu compte que vous êtes sectaires et que vous refusez les autres... Rien à voir donc avec la démocratie, la démocratie directe, un printemps français, et les idées généreuses d'Étienne Chouard qui, un comble, a été déclaré persona non grata par les antifas de Nuit Debout qui le considèrent comme une fasciste (sic !).

Autant dire que Nuit Debout est mort (à moins que le mouvement ne s'ouvre à tous, mais je n'y crois pas compte tenu de la mentalité déplorable de ses dirigeants et la présence des antifas) : les français ne veulent pas d'un mouvement aussi partisan et sectaire qui chasse les gens qui ne pensent pas exactement comme eux par les insultes et la violence (l'affaire Finkielkraut en étant un exemple tout à fait emblématique).

Malheureusement, nombreuses sont les personnes sincères qui ont dû se rendre à ces Nuit Debout sans véritablement connaître l'idéologie sous-jacente et les gens qui organisent ces rassemblements. Comme toujours, les sincères trompés sont les plus nombreux, et surtout des jeunes.

À voir absolument pour se déniaiser sur Nuit Debout !

BONUS : j'ai trouvé une autre vidéo dont je vous présente un extrait tout à fait significatif, et qui va dans le même sens que la première. Consternant. Étienne, tu as bien fait de ne pas te rendre à ces Nuit Debout.

Nota Bene :

  • Pour des vidéos ayant dans leur titre "Nuit" et "Debout", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " démasqu", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " dévoil", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " intoléran", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " sect", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " antidémocrat", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " démocrat", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " antifas", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " fascis", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " manipul", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " tromper", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " Finkielkraut", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " Étienne" et "Chouard", cliquez [ici].
  • Pour toutes les vidéos de la catégorie "Politique, Démocratie, Libertés, et Altermondialisme", cliquez [ici].
Dans le cas où les liens ci-dessus seraient brisés, vous pouvez les retrouver ici : http://www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php?NumVideo=8355.

NuitDebout et Antifas : le témoignage de Terrene Trash qui s'est rendu à Nuit Debout (Extrait). Durée : 4:35 :

NuitDebout « écoute » François Hollande !

À un an de la fin de son mandat, l'intervention de François Hollande face aux Français était suivie par "NuitDebout" place de la République, à Paris. Les participants à la "NuitDebout" ont réagi avec virulence aux propos du président !

VIDÉO. "Nuit debout" regarde (et commente) l'émission de Hollande

Etienne Chouard à « Nuit Debout » ? : « ils vont me chasser en disant que je suis d’extrême droite »

Etienne Chouard pense donc que "Nuit Debout" serait noyauté par quelques "chiens de garde" antifas, qui censurent et expulsent toute personne cataloguée (par eux) "extrême droite". Sylvain Baron en aurait fait les frais... Frédéric Lordon est quant à lui bien accepté... Le point de vue d'Etienne Chouard sur ce phénomème n'est pas inintéressant...

Etienne Chouard - Nuit Debout - Viendra, viendra pas ? (6/7)

Alain Rousseau -> Entretien avec Etienne Chouard réalisé le 7/04/16 à Nantes
Question : Viendras-tu à Nuit Debout ?

Etienne Chouard : « Donc je me dis que y aller pour parler, prendre la parole, sous le nez des antifas qui surveillent justement que je le fasse pas... Parce que ça va être comme Sylvain Baron... ils vont me chasser en disant que je suis d'extrême droite »

Sylvain Baron s'explique sur sa présence à "Nuit Debout" (au bout de 3 tentatives), après avoir été exfiltré 2 fois manu militari par une "milice politique"...

Nuit Debout : Faisons leur peur !

BARON Sylvain -> Retour sur le "Mouvement Nuit Debout" noyauté par des commissions animées par le collectif "Convergences des Luttes", composées d'individus se revendiquant pleinement hostiles à la Démocratie.

Voir aussi : Sylvain Baron a pris la parole la nuit dernière aux alentours de minuit devant les manifestants encore présents à la Place de la République pour leur expliquer sa vision sur la suite du mouvement. #nuitdebout

Pour Frédéric Lordon, les micros de "Nuit Debout" sont grand ouverts. Etienne Chouard s'en félicite d'ailleurs : « PS : Le fait que Frédéric soit (enfin) devenu favorable — et même militant ! — à un processus constituant populaire est une sacrée bonne nouvelle, je suis content, ça va stimuler encore plein de gens : »

Intervention de Frédéric Lordon lors de la 4ème Nuit debout

Politis -> Paris, dimanche 3 avril, lors de l'assemblée générale de Nuit Debout, l'économiste et philosophe Frédéric Lordon a fait une courte intervention très applaudie.

Ci-dessous, les 6 autres vidéos composant l'interview intégrale d'Etienne Chouard :

Etienne Chouard - Nuit Debout 1/7 - Que penses-tu du mouvement Nuit Debout ?

Etienne Chouard - Nuit Debout - Les faiblesses de ND (2/7)

Etienne Chouard - Nuit Debout - Toucher les classes populaires (3/7)

Etienne Chouard - Nuit Debout - Les assemblées citoyennes à ND (4/7)

Etienne Chouard - Nuit Debout - Une "mini-constitution" pour ND ? (5/7)

Etienne Chouard - Nuit Debout - Bonus - L'idée du processus constituant (7/7)

Frédéric Lordon dit "que ce serait idiot de ne pas en être".

Mais certains seraient-ils empêchés d'en être, par quelques "idiots" ?

Frédéric, si tu nous lis, quelle serait ta réaction suite aux propos d'Etienne et Sylvain ?

Lordon contre le manque de noblesse de la puissance tutélaire

L'ambiance était effervescente ce soir au centre Tolbiac de l'Université de Paris 1 où plus de 900 personnes ont répondu présentes pour le grand meeting de convergence de luttes, « Tou.te.s ensemble », organisé par le comité de mobilisation de Paris 1. A l'affiche se trouvaient des étudiant-e-s mobilisé-e-s de Paris 1 et de Paris 8, un lycéen, des cheminots de la gare d'Austerlitz et de la gare Saint Lazare, l'avocat des Goodyear, un étudiant sud-africain ayant participé aux grandes mobilisations qui ont traversé son pays l'année dernière, et l'économiste Frédéric Lordon. Le premier jalon, donc, d'un « tous ensemble » qu'il faudrait désormais traduire massivement demain dans la rue et approfondir dans les semaines à venir !

Nuit Debout, récupération politique gauchiste ?

Une petite vidéo hors média mainstream, permettant d’avoir un jugement citoyen sur la manifestation Nuit Debout.

Cette vidéo permet d’avoir un avis externe et  de vous en faire votre propre idée.

La vidéo est créée et diffusée par : SCADY WEB TV

N’hésitez pas à visiter sa chaine youtube, d’autres vidéos intéressantes y sont proposées plusieurs fois par semaine.

Également la toute dernière vidéo faisant suite à celle-ci dessus.

source youtube: SCADY WEB TV

« Nuit debout », un mouvement à dormir debout…

Nuit Debout un mouvement à dormir debout ?

Source : Thierry Meyssan, Reseau Voltaire .net
Le mouvement « Nuit debout » qui vient de se créer en France, mais aussi en Espagne et en Allemagne, ambitionne de faire barrage au projet de loi El-Khomri sur la réforme du Code du travail et, plus généralement, de lutter contre le néolibéralisme. Thierry Meyssan dénonce des discussions creuses et incohérentes. Il relève les références explicites des organisateurs aux manipulations de l’équipe de Gene Sharp, qui a organisé pour le compte de la CIA les révolutions colorées et le printemps arabe.
| DAMAS (SYRIE)
nuitdebout-poingleve

La presse parisienne se pâme devant la naissance d’un mouvement politique, « Nuit debout ». Des centaines de personnes se rassemblent sur les grandes places des principales villes françaises pour discuter et refaire le monde.

Ce mouvement « spontané » s’est organisé en quelques jours. Il dispose désormais de deux sites internet, d’une radio et d’une télévision web. À Paris, place de la République, 21 commissions ont été constituées comme dans un inventaire à la Prévert : animation artistique, climat, cantine, création d’un manifeste, dessin debout, jardin des savoirs, manifestations, campement, démocratie, science debout, gréve générale, éducation, économie, féminisme, LGTBI+, TV debout, vote blanc, transparence, Françafrique, infirmerie, communication. C’est dans ce bavardage que se jouerait l’avenir du pays. « Nuit debout » aurait surgi de la projection d’un film militant «  Merci patron  » de François Ruffin, le 23 février. Les spectateurs auraient constitué un collectif « Convergence des luttes », avec l’idée de rassembler les préoccupations des salariés, des migrants, etc. [1] Cependant, la lecture de l’appel rédigé par « Convergence des luttes » ne manque pas surprendre. On peut y lire : « Ce mouvement n’est pas né et ne mourra pas à Paris. Du printemps arabe au mouvement du 15M, de la place Tahrir au parc de Gezi, la place de la République et les nombreux autres lieux occupés ce soir en France sont l’illustration des mêmes colères, des mêmes espoirs et de la même conviction : la nécessité d’une société nouvelle, où démocratie dignité et liberté ne sont pas des déclarations vides » [2]. Si ce mouvement n’est pas né à Paris, comme l’affirment ses initiateurs, qui en a eu l’idée ? Les références au « printemps arabe », au « mouvement du 15M », à la « place Tahrir » et au « parc de Gezi » renvoient toutes quatre à des mouvements clairement soutenus, sinon initiés par la CIA. Le « printemps arabe », c’est le projet du département d’État de renverser les régimes laïques arabes et de les remplacer par les Frères musulmans. Le « mouvement du 15M », en Espagne, c’est la contestation de la politique économique des grands partis tout en affirmant l’attachement aux institutions européenne. La « place Tahrir » en Égypte est habituellement considérée comme un des lieux du printemps arabe, et l’en distinguer ne peut faire référence qu’à son occupation par les Frères musulmans de Mohamed Morsi. Quant au parc Gezi, ce fut le seul mouvement laïque des quatre, mais il était instrumenté par la CIA pour mettre en garde Recep Tayyip Erdoğan, qui n’en a pas tenu compte. Derrière ces quatre références et bien d’autres, on trouve un même organisateur : l’équipe de Gene Sharp, jadis baptisée Albert Einstein Institute [3] et aujourd’hui Centre for Applied Nonviolent Action and Strategies (Canvas), exclusivement financée par les États-Unis [4]. Des gens très organisés, directement liés à l’Otan et ayant une sainte horreur du spontanéisme de Rosa Luxembourg. La non intervention de la préfecture de police, le discret soutien de l’Union européenne à Radio Debout, et la présence parmi les organisateurs de personnalités jadis soutiens d’Action directe [5] ne semblent pas poser de problème aux participants. Bien évidemment, le lecteur se demande si je ne force pas la dose en voyant ici aussi la main de Washington. Mais les manipulations de l’équipe de Gene Sharp dans une vingtaine de pays sont aujourd’hui largement attestées et étudiées par les historiens. Et ce n’est pas moi, mais les organisateurs de « Nuit debout » qui font référence à ses actions. L’équipe de Gene Sharp intervient avec des recettes toujours identiques. Selon les cas, les manifestations manipulées visent soit à changer le régime, soit au contraire à stériliser l’opposition, comme c’est le cas ici. Depuis 2000, cette équipe utilise un logo emprunté aux communistes pour mieux les combattre : le poing levé. C’est évidemment le symbole qu’à choisi « Convergence des luttes ».
revolutions-colorees-poingleve
Le slogan de « Nuit debout », « On ne rentre pas chez nous », est nouveau dans la longue succession des opérations de Gene Sharp, mais il est tout à fait typique de sa manière d’intervenir : ce slogan ne comprend aucune revendication positive, ne propose rien. Il s’agit juste d’occuper la rue et de distraire les médias pendant que les choses sérieuses se déroulent ailleurs. Le principe même de « Nuit debout » exclut toute participation des travailleurs. Il faut être bien noctambule pour pouvoir passer ses nuits à discuter. Les « salariés et les précaires » que l’on est censé défendre travaillent, eux, le matin et ne peuvent pas se permettre de nuits blanches. Ce ne sont pas les commissions de « Nuit debout » —où l’on s’intéresse à tout sauf aux ravages de l’exploitation et de l’impérialisme— qui mettront fin à la domination de la France par une coterie de nantis, qui l’ont vendue aux Anglo-Saxons et viennent d’autoriser le Pentagone à y installer des bases militaires. Imaginer le contraire serait croire une histoire à dormir debout.
[1] « Nuit debout : genèse d’un mouvement pas si spontané », Eugénie Bastié, Le Figaro, 7 avril 2016. [2] « Appel de la Nuit Debout », place de la République le 8 avril 2016, Paris. [3] « L’Albert Einstein Institution : la non-violence version CIA », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 4 juin 2007. [4] La présence de l’équipe de Gene Sharp est attestée au moins dans : la chute des Caucescu (1989), la place Tian’anmen (1989), la Lituanie (1991), le Kosovo (1995), la « révolution des Bulldozers » en Serbie (2000), l’Irak (2002), la « révolution des roses » en Géorgie (2003), l’« insurrection de Maafushi » aux Maldives (2003), la « révolution orange » en Ukraine (2004), la « révolution du cèdre » au Liban (2005), la « révolution des tulipes » au Kirghizistan (2005), la « marche du désaccord » en Russie (2006-7), les « manifestations pour la liberté d’expression » au Venezuela (2007), la « révolution verte » en Iran (2009), « Poutine doit partir » (2010), la « révolution de jasmin » en Tunisie (2010), la « journée de la colère » en Égypte (2011), « occupy Wall Street » aux États-Unis (2011), le « mouvement du 15M » en Espagne (2011), le « sit-in » de Mexico (2012), « le départ » à nouveau au Venezuela (1014), la « place Maidan » à nouveau en Ukraine (en 2014), etc. [5] Action directe fut un groupe d’extrême gauche, qui organisa 80 attentats et assassinats dans les années 80, et fut en définitive manipulé par le Gladio, c’est-à-dire les services secrets de l’Otan.
L’ADDENDUM DU LABO SOLEIL VERT La farce manipulatoire colorée est encore plus comique lorsqu’on apprend que les organisateurs de #nuitdebout auraient fait appel aux CRS pour sécuriser la place de la République qu’ils occupent toutes les nuits avec l’aval de la Préfecture de Paris bien évidemment : plus amusant encore, le chef de fil du Parti Socialiste au pouvoir propose des nuits #CRSdebout afin de sécuriser le mouvement pseudo-révolutionnaire !!! Et pourquoi pas un Mouvement #Bisounours debout avec le financement de #Bercydebout pendant qu’on y est ?

Nuit debout : Une illusion de liberté, très surveillée…

Les participants à Nuit Debout,

pas très nombreux en réalité, mais hyper-médiatisés pour tenter de faire gonfler au maximum la baudruche dans l’objectif de renouveler après les prochaines Présidentielles l’offre politique d’une ultra-gauche néoconservatrice, consumériste et atlantiste -déclarent souvent aux micros tendus complaisamment qu’ils apprécient ces nuits collectives pour leur libertés de ton et d’action.

Malheureusement, il ne s’agit là que d’une liberté très surveillée, d’une liberté avec un bracelet électronique en réalité, ce bracelet étant dématérialisé et constitué par les réseaux sociaux :

  • Il n’y a évidemment pas de liberté de ton dans ces happenings organisés par des opérateurs aguerris car ils sont connus, qui tirent les ficelles non pas dans l’ombre, mais disons dans l’obscurité : essayez de parler de Nouvel Ordre Mondial, essayez de parler de finance avide, essayez de parler de guerres de domination menées par l’Empire américain, essayez d’évoquer une démocratie factice et une oligarchie aux Ordres, essayez d’évoquer des thinks tanks de l’ombre, le Bilderberg, le Siècle, la Trilatérale, le 11 Septembre, la fiole d’ADM de Colin Powell, les bébés des couveuses du Koweit, le financement de Daesh qui fait du bon boulot, l’Europe technocratique, le Nouvel Ordre Mondial, l’immigration incontrôlée, l’occupation de la Palestine, de BDS, etc… etc… et vous serez immédiatement banni de ces rassemblements sous très haute surveillance idéologique, comme plusieurs témoins l’ont rapporté.
  • Il n’y a pas davantage de liberté de Mouvement : A part monter sur des statues pour accrocher des banderoles souvent naïves, au risque de se briser les os, toute action concertée en-dehors de la place temporairement occupée est suivie à la trace sur les réseaux sociaux par la Police du Système, qui intervient immédiatement en armures et blindés pour repousser toute velléité de groupuscules qui voudraient mener telle ou telle action :

Ainsi, la nuit dernière, la dernière action en date organisée en marge de Nuit Debout, et qui regroupait un bon demi-millier de noctambules, se divisait en 2 groupes : une partie allant soutenir les migrants d’un autre quartier de Paris sans rencontrer d’obstacles policiers, et la principale intitulée #aperochezvalls [1], visant à se rendre près du domicile de Valls (NDLR : actuellement en Algérie) a été très vite stoppée par les Gardiens du Temple (8 personnes ont été placées en garde à vue), les CRS étant envoyés sur le terrain à urgence après avoir été avertis en temps réel par les réseaux sociaux de l’action en cours !

Comme le furent les précédentes actions menées en-dehors du périmètre autorisé.

Puis l’apéro a rapidement dégénéré avec l’apparition des casseurs : vitres de banques brisées, poubelles et voiture incendiées…

Cette surveillance du Système par les réseaux sociaux avait d’ailleurs été parfaitement prédite par le chercheur québécois et « complotiste » Serge Monast dès les années 80 (avant donc l’accès par le public à internet), qui l’avait intitulée l’Aurore Rouge, un terme qui lui avait été donné par ses contacts au sein des services secrets Atlantistes, et qui visait à surveiller tous les faits et gestes de la population grâce au développement des réseaux sociaux…

L’opération #Nuitdebout, entièrement basée et organisée sur les réseaux sociaux comme son hashtag l’indique et promue par les grands médias alignés de masse, désormais relayée également par la PQ-R (la Presse Quotidienne Régionale), constitue de ce point-de-vue un laboratoire inespéré pour le Système néo-mondialsite décrié par la complosphère…

Les gentils cobayes de Nuitdebout, souvent issus d’une jeunesse blanche et totalement dépolitisée, ou d’une classe sociale CSP-CSP+ quadra qui s’ennuie et qui souffre d’un sentiment de dépossession, peuvent de ce point-de-vue mériter le sobriquet d’idiots utiles au système dont les affublent souvent les complotistes !

Pour être utile il faut être utilisé rappelait Albert Jacquard : nul doute que les noctambules de Nuit Debout ont fait voeu d’être utiles.

Mais pas forcément comme ils l’entendaient.

RENVOIS ET DOCUMENTS 

[1] L’apéro chez Vals rapidement bloqué par la police la 40 Mars à Nuit Debout – Bambuser.com

Nuit Debout : le faux mouvement révolutionnaire

fakir cgt

Gros coup de pub pour fakir, la cgt et le film de ruffin (merci patron), comment endormir, abuser et occuper les foules révolutionnaires en leur proposant un faux mouvement.

François Ruffin, le réalisateur du documentaire “Merci Patron”, matrice et film phare de Nuit Debout, nous raconte comment est né le mouvement, et quel peut être son avenir.

Depuis le 31 mars, ils sont là, des centaines, chaque soir, au pied de la statue de la place de la République, à Paris. Les noctambules de Nuit Debout ne désarment pas. Intimement lié au succès populaire du film Merci Patron, de François Ruffin, et à l’activisme joyeux de son journal, Fakir, le mouvement a pris forme dans la foulée de la création d’un collectif composé « d’intermittents, de syndicalistes et de citoyens engagés ». Tous unis, disent-ils, « contre une politique gouvernementale qui n’a de cesse de réduire nos droits sociaux, au seul profit des intérêts du patronat. » Nuit Debout a déjà essaimé dans une vingtaine de grandes villes en France, et à partir ce mercredi soir, passera même la fontrière belge, les Bruxellois étant invités à se réunir place des Barricades. Nous avons demandé à François Ruffin, que nous avons joint par téléphone, de nous raconter comment tout a commencé… (Extrait, telerama.fr)

L’idéologie de la CGT, quel bonheur :

-Tenu par Thierry Le Paon : Thierry Le Paon ferait aussi parti d’un club très fermé créé par l’UIMM (le patronat de la métallurgie), appelé Quadrilatère, qui réunit patrons, DRH, syndicalistes, journalistes et experts.

-Le syndicat CGT du centre hospitalier spécialisé du Vinatier, situé à Bron (69), a eu le culot monstre de justifier les dépenses pour la rénovation du nouveau logement de son secrétaire général Thierry Lepaon. Dépenses qui sont estimées entre 130 000 et 150 000 €. Dans son dernier tract, la CGT Vinatier indique qu’ « il n’y a pas d’argent public engagé, c’est notre syndicat que cela regarde… » Ah bon ? Pas d’argent publique engagé ? Et comment est financé principalement le syndicat CGT ? A 34% par les cotisations…

Il ne faut pas oublier ce qu’est fakir. Un journal de gauche. Bon. Mais surtout, un journal qui traite beaucoup trop souvent pour être honnête (et merci patron en est un bon exemple) de délocalisations. Moi tout ça m’évoque surtout un gros chauvinisme du type « Nous on veut que NOS entreprises bien françaises produisent chez nous en france pour créer de l’emploi en france », à lier avec l’idéologie productiviste de la CGT.
Et vu comme le journal est proche de la CGT, il ne faut pas s’étonner que la nuit debout apparaisse maintenant, à un moment où partout la CGT semble être dépassée par les révoltés autonomes.

Je ne sais pas si c’est partout pareil, mais là où je suis, la « nuit de boue » est portée par des gens qui tournent autour de saloperies néo-indignées du genre colibris, fans de chouard et autres alternatiba, et qui, comme toujours de la part de ce genre de personnes, se revendiquent indépendantes de toute organisation.
Bref, citoyennisme et pacifisme gerbants sont à attendre en masse lors de ces nuits de boue, pour lesquelles certains collectifs ont, il faut le signaler, demandé l’autorisation aux maires et aux préfets pour « occuper les places » (c’est facile d’occuper quand on a l’autorisation).(Extrait non-fides.fr)

« Nuit Debout », nous savons maintenant pourquoi ce mouvement est médiatisé, contrairement à beaucoup d’autres qui sont eux, organisés réellement par le peuple…

lien: CGT

lien: Fakir

lien: telerama

lien: connexe

lien: connexe