Archives par mot-clé : insolite, humour, conspiration…

« Terroristes musulmans » : des Norvégiens d’extrême-droite confondent des sièges avec des burqas

Les membres d’un groupe Facebook d’extrême-droite ont pris pour preuve de la prétendue « islamisation de la Norvège » une photo de sièges d’autobus vides qu’ils ont confondus avec des femmes portant la burqa
« Terroristes musulmans » : des Norvégiens d’extrême-droite confondent des sièges avec des burqas
Un groupe Facebook rassemblant des Norvégiens d'extrême-droite a suscité la dérision en ligne en confondant des sièges de bus vides avec des femmes portant la burqa.

Un membre évidemment confus du groupe, surnommé « Fatherland First » (la patrie d’abord), a posté une image de sièges de bus vides avec la question : « Qu'est-ce que les gens pensent de ça ? ».

Et il semble que les membres du groupe ont pensé que la photo représentait un bus rempli de femmes portant la burqa, preuve de la prétendue « islamisation de la Norvège », a rapporté le quotidien local de langue anglaise, Nettavisen.

Des membres du groupe d'extrême droite ont qualifié les sièges de bus bleu foncé d’« effrayants », « tragiques » et « terrifiants », tandis que d'autres se sont dits préoccupés par le fait qu'ils pourraient cacher des « armes et des bombes » sous leurs vêtements.

« Ça fait vraiment peur, ça devrait être interdit. Vous ne pouvez jamais savoir qui est en dessous. Peut-être des terroristes avec des armes », a écrit un membre particulièrement alarmiste du groupe.

« Expulsez-les de notre pays, celles qui ressemblent à des parapluies fermés. Nous vivons une époque effrayante », a écrit un autre utilisateur de Facebook qui n'avait manifestement pas regardé l'image correctement.

L'image des sièges vides et les réponses islamophobes qui ont suivi sa publication ont initialement été signalées par Sindre Beyer, un homme politique travailliste norvégien qui surveille les activités des 13 000 membres de ce groupe Facebook d'extrême-droite.

« Je suis choqué par la quantité de haine et de fausses nouvelles qui se déversent. La haine qui a été exprimée envers des sièges de bus vides montre vraiment à quel point les préjugés prennent le dessus sur le bon sens », a déclaré Beyer à Nettavisen.

« C'est la raison pour laquelle j'ai partagé ce post, afin que plus de monde puisse voir ce qui se passe dans les coins obscurs du web », a-t-il ajouté.

« Les gens voient ce qu'ils veulent voir, et ce qu'ils veulent voir, ce sont des musulmans dangereux. D'une certaine façon, c'est un test intéressant de la rapidité avec laquelle les gens arrivent à trouver des confirmations à leurs propres illusions », a déclaré Rune Berglund Steen, responsable du Centre norvégien contre le racisme.


Traduit de l’anglais (original).



Alter Info l'Information Alternative

Le réchauffement climatique et la guerre en Syrie

Le réchauffement climatique et la guerre en Syrie
Les députés dépités s’étant engagés à voter les lois sans les lire, nous voici amenés à nous concentrer sur l’essentiel, décrypter la pensée complexe du Prince, avec pour aujourd'hui un gros morceau : « On ne peut pas lutter contre le terrorisme sans action résolue contre le réchauffement climatique ». Une haute pensée qui me fait flipper grave, à cette époque de consensus war against terrorist. Il va falloir choisir son camp : « Tu es avec nous ou contre nous ». Brrr… Et Hulot en treillis militaire, on va pas s’ennuyer…

Pour trouver quelques explications, je suis  allé voir du côté de la presse scientifique, et j’ai trouvé Libé parfait pour nous expliquer la guerre en Syrie :

« De son côté, en 2015, l’Académie des sciences américaine a clairement corrélé la sécheresse syrienne, qui a eu lieu de 2006 à 2009, à la naissance du conflit syrien en mars 2011 contre le régime de Bachar al-Assad, et par ricochet à l’émergence du groupe Etat islamique. Par ailleurs, des experts américains ont conclu, en analysant la carte des territoires victimes de sécheresse et celle des territoires dominés par l’EI, qu’elles étaient quasi identiques.

« Selon les chercheurs de cette Académie, en provoquant le déplacement de près d’1,5 million de Syriens vers des zones urbaines, la sécheresse a conduit à la hausse des prix des denrées alimentaires et donc à des tensions importantes fragilisant la stabilité de la société et du système politique ».

Parfait : l’Académie des sciences américaine a clairement tout dit.Libé n'a pas lu l'étude, et n'en donne ni des extraits sérieux, ni les références, mais c'est la guerre, alors pas le temps de finasser.

Petit problème, j'ai poursuivi ma lecture de la presse scientifique avec Challenges, qui dit presque la même chose, mais en réalité pas du tout :

« Et pourtant. Dès la fin de l'année 2016, à quelques jours de la tenue de la Cop 21 à Paris, à la fin de l'année 2015, on pouvait lire sur le site du Huffington post (On y trouve l'article qui par de l'étude, mais pas l'étude, si vous le trouvez, ça va nous intéresser, en attendant toute la presse en parle sans la citer), l'Académie américaine des sciences avait publié une étude très sérieuse, établissant un lien entre ce qu'était devenue la Syrie et la crise climatique qui l'avait frappée à compter de 2006. "Au départ, on avait une société agraire assez stable et qui fonctionnait bien. Et puis tout le monde est parti s'installer dans des banlieues où il n'y avait rien pour les accueillir, et le gouvernement n'a rien fait", indiquait alors Mark Cane, l'un des auteurs de l'étude citée par le Huff.

« L'étude disait que l'engrenage menant à la naissance du terrorisme s'était ainsi enclenché : la sécheresse a fait monter le prix des aliments, du coup elle a aggravé les maladies infantiles liées à la malnutrition, ce qui a engendré des mouvements de population, ce qui contribué encore à l'instabilité politique, le tout finissant par mener la Syrie à la guerre civile. Les islamistes radicaux ont alors saisi cette opportunité et ainsi est né le terrorisme lié à cette mouvance… ».

J'ai donc puisé dans un autre journal scientifique Le JDD, qui fait référence aux mêmes études « américaines », mais identifie lui le « facteur de stress » qui – le perfide - a fait le lit de Daech.

« Dans une autre zone géographique, la Syrie, on note aussi le même genre d'effets, avec le long épisode de sécheresse qu'a connu le pays entre 2006 et 2011. Ce phénomène entraîne une perte historique des récoltes et des migrations massives, ce qui déstabilise le pays. Or, c'est sur cette déstabilisation, sur cet Etat failli, que peuvent ensuite prospérer les différents groupes djihadistes. Dans un rapport intitulé The Arab spring and climate change, les chercheurs Francesco Femia et Caitlin Werrel, fondateurs du Center for Climate and Security, vont plus loin en liant émergence de l'Etat islamique et phénomènes de sécheresse. Le changement climatique représenterait ainsi un "facteur de stress", également appelé par les chercheurs "multiplicateur de menaces", dans des régions déstabilisées ».

Scientifique ? Cette étude The Arab spring and climate change est rédigée par une grande équipe de deux chercheurs, qui gèrent le « Center for American Progress », un groupe de lobby pro-Clinton, sans le moindre lien avec les universités.

Et puis, enquête « américaine »…. Je regrette que notre brave presse n’ait pas davantage cité le grand scientifique qu’est le prince Charles, publiant des travaux décisifs en 2015 sur le même thème.

En réalité, ces petits marquis reprennent « La Voix de son Maître », à savoir le si sympatique Obma, qui expliquait lui aussi avoir étudié scientifiquement l’étude scientifique, prouvant que deux degrés de plus – jamais mesurés, mais si on s’arrête à ce genre de détail… – étaient la cause du terrorisme en Syrie :

« Understand, climate change did not cause the conflicts we see around the world.  Yet what we also know is that severe drought helped to create the instability in Nigeria that was exploited by the terrorist group Boko Haram.  It’s now believed that drought and crop failures and high food prices helped fuel the early unrest in Syria, which descended into civil war in the heart of the Middle East.  So, increasingly, our military and our combatant commands, our services -- including the Coast Guard -- will need to factor climate change into plans and operations, because you need to be ready ».

Traduction maison :

« Comprenez, le changement climatique n'a pas causé les conflits que nous voyons à travers le monde. Pourtant, ce que nous savons également, c'est que la sécheresse sévère a contribué à créer l'instabilité au Nigeria qui a été exploitée par le groupe terroriste Boko Haram. On croit maintenant que la sécheresse et les récoltes et les prix élevés de la nourriture ont contribué à alimenter les premiers troubles en Syrie, qui sont descendus dans la guerre civile au cœur du Moyen-Orient. Donc, de plus en plus, nos commandements militaires et nos combattants, nos services - y compris la Garde côtière - devront tenir compte du changement climatique dans les plans et les opérations, car il faut être prêt ».

Par objectivisme, je dois signaler la rédaction d’Atlantico n’a pas l’air de comprendre, mais c’est normal, ce n’est pas un journal scientifique :

« Mais il n'est pas à la portée de tout à chacun de le comprendre. Seul un esprit supérieur et complexe peut accéder à la bonne parole supérieure et complexe de notre président. Tel est, en toute modestie, mon cas. Une première hypothèse nous (j'utilise ici le pluriel de majesté avant qu'Emmanuel Macron s'en empare…) vient à l'esprit. Il se peut qu'un des collaborateurs du chef de l'Etat se soit trompé en lui glissant une des deux moutures du discours. La première, la bonne, la plus claire des deux évoquait le réchauffement islamique et le terrorisme climatique. »


Perso, je me permets de poser une question scientifique : « dans le mesure où le réchauffement climatique est la cause du terrorisme en Syrie, pourquoi larguer des bombes, et pas de l’eau ? »


http://lesactualitesdudroit.20minutes-blogs.fr/


Alter Info l'Information Alternative

L’avenir terrifiant que nous promet Attali !

L’avenir terrifiant que nous promet Attali !
Attali parle comme s’il était le Grand Prêtre au dessus du pouvoir, ordonnant aux marionnettes en dessous de lui ce qu’elles doivent faire !

Effrayant !
Jacques Attali, éminence grise du Pouvoir en France, porte-parole de la finance, conseiller de tous les présidents, parrain d’Emmanuel Macron, avoue que la démocratie est un leurre, que l’État d’urgence restera permanent et que l’Homme deviendra peu à peu un robot !


On se demande tous quand la justice va-t-elle faire son travail et stopper ce sociopathe qui annonce des atrocités avec le sourire comme si vendre des êtres humains était acceptable.
Il s’est trompé toute sa vie, ses conseils ont ruiné le pays et poussé à sa paupérisation, il est dans les coulisses de la politique depuis 40 ans sans que personne ne comprenne pourquoi vu qu’il n’a jamais été élu par personne !
Son existence seule est la preuve irréfutable du complot !
Il avoue même en public ses crimes et personne ne lui dit rien : pire encore, observez comment les jounaleux l’écoutent religieusement et boivent ses paroles, comme s’il était le Grand Prêtre au dessus du pouvoir, ordonnant aux marionnettes en dessous de lui ce qu’elles doivent faire !


Source : Vox Plebeia https://youtu.be/dyGBIBvzzn4 (Merci pour l’autorisation du partage)
Chez Néo NEWS
Source : BFMTV
http://www.lelibrepenseur.org/lavenir-terrifiant-que-nous-promet-attali/

Alter Info l'Information Alternative

Coup de dent N° 158-Manu Ier, un Serial Fake President

Coup de dent N° 158-Manu Ier, un Serial Fake President
C’était logique : à l’ère des Fake News, on ne peut élire qu’un Fake President.
20 millions de fessebouqueurs l’ont liké et donc le produit habillé par Mimi Marchand de fringues prêtées par Louis Vuitton va faire son entrée au Palais de l’E-leasing dans quelques jours. Le plus jeune monarque de France depuis Napoléon le Petit a salué ses fans depuis le symbole le plus éminent et le plus moderne de la maçonnerie française : la Pyramide du Louvre voulue par le Grand Maître, alias Tonton. Ce dernier rit aux enfers : sa stratégie, mise en place pour « diviser la droite », a de nouveau triomphé. La fille de l’épouvantail borgne dont elle a repris le rôle, a joué son rôle à merveille pour faire le vide autour du produit marchandisé.

On peut même soupçonner qu’elle a délibérément été « mauvaise » dans le face-à-face du mercredi précédant le second tour de l’élection. Les habitants de la vieille France vont donc être gouvernés pendant 5 ans par un véritable hologramme dont on peut dresser ce rapide portrait :

Enfant victime d’une prédatrice blonde de 40 ans qui aurait du finir en prison, comme Gabrielle Russier, pour détournement de mineur. Mais à Amiens, on ne touche pas à l’héritière des Chocolats Trogneux, spécialistes en mac(a)rons !

Le petit pianiste samarien (habitant de la Somme, capitale Amiens, à ne pas confondre avec Samaritain) présente tous les syndromes du complexe du Premier de la Classe, alimenté par son cursus : Lycée jésuite de la Providence, Lycée Henri-IV, Sciences Po et ENA.

Ce Don Juan bi-asexué a tout du héros de série Netflix : toujours à votre service, faisant là où on lui dit de faire, obéissant à Maman. Quand il demande des chocolats après sa première prestation télévisée, Maman est catégorique : »Non, tu ne vas pas manger de saloperies ». Manu s’incline : »Alors de l’eau… »

Un psychiatre le dit : un garçon victime d’une prédatrice à 15 ans, porte des séquelles tout le restant de sa vie. Il devient un psychopathe. S’il appartient à ceux d’en bas, il peut devenir un tueur ou un violeur en série. S’il appartient à ceux d’en haut, bien pris en main, il peut accéder aux sommets de la finance et de la politique. Les tueurs au couteau peuvent faire quelques dizaines de victimes, les tueurs sans couteau peuvent en faire des millions.

Au moment où j’écris ces lignes, toute la racaille des politichiens (Valse-à-Trois-Temps et Petit-Bouthi en tête) est en train de se bousculer pour avoir sa place à la mangeoire et être adoubée par Manu Ier. Lui, le pragmatique carnassier, va les traiter comme on le lui a appris chez Rotschild : sans pitié. Et ce sera bien fait pour leur sale gueule de social-traîtres.

Françaises, Français, vous l’avez liké ? Eh bien, il va vous niker. Avec la bénédiction des Bilderbergers du monde.

AEK, secrétaire perpétuel du CABPNTC (Club des Alligatoridés Bouffeurs de Pervers Narcissiques Tout Crus)



Merci à Coups de dent
Source: http://kayman-coupsdedent.blogspot.com/2017/05/n-158-manu-ier-un-serial-fake-president.html
Date de parution de l'article original: 09/05/2017
URL de cette page: http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=20455

Alter Info l'Information Alternative

MAIL D’ABU DHABI 2: ALERTE NUCLEAIRE A LA MAISON BLANCHE

NUCLEAR ALERT AT THE WHITE HOUSE Auteur du texte en Français : Abdelkrim BADJADJA SEE BELOW Translation in English by Google (sorry for mistakes)
MAIL D’ABU DHABI 2: ALERTE NUCLEAIRE A LA MAISON BLANCHE
La Maison Blanche, trois heures du matin…
- Monsieur le président, s’il vous plait, réveillez-vous…
- Que voulez-vous, pourquoi me casser les pieds tout le temps, même en pleine nuit ? Heureusement pour votre gueule ma femme fait chambre à part.
- C’est important Monsieur le président…
- Mais enfin, ça ne peut pas attendre le matin. Ce n’est pas une alerte nucléaire tout de même…
- Si si, Monsieur le président. Il s’agit bien d’une alerte nucléaire.
- Quoi quoi ? De quoi parlez-vous bordel de merde !
- Les experts de veille à la NSA, nous ont communiqué une information troublante détectée grâce à leurs instruments anti-nucléaires…
- C’est quoi cette information bordélique ?
- Un bruit étrange provenant du fin fond de la Sibérie, cette information a été détectée aussi par la NASA.
- Et après, c’est loin la Sibérie non ?
- Sauf qu’il s’agit d’une cascade de bruits, une véritable pétarade nous faisant penser à plusieurs ogives nucléaires lancées rapidement à la vitesse de l’éclair…
- Dans quelle direction ces foutues bombes ?
- Vers l’Ouest, c’est-à-dire vers notre pays…
- Monsieur le président, monsieur le président…
- Mais c’est quoi ce bordel. Ma chambre à coucher est devenue un souk arabe ? Qui es-tu toi qui te permets de rentrer sans te faire annoncer ?
- Désolé monsieur le président. Je suis l’officier de permanence en contact avec la NSA et la NASA pour les alertes nucléaires…
- Mais je suis déjà mis au courant, pourquoi me casser les pieds avec la même information ?
- Avec tous mes respects monsieur le président, mais il s’agit d’une information complémentaire sur les bruits étranges provenant de la Sibérie…
- C’est quoi, allez accouche où je te fous mon pied là où je pense !
- Il s’agit d’une émission de gaz étrange surgissant à la suite des bruits. Et nous pensons qu’il pourrait s’agir d’une attaque nucléaire au gaz chimique, peut-être même des bombes biologiques.
- Qu’est-ce qui se passe au cours de cette maudite nuit, ces bombes ne pouvaient pas attendre le matin dans mon bureau pour se faire annoncer ?
- Monsieur le président, c’est un problème de sécurité nationale. Il faut préparer la riposte nucléaire, mais pas avec le genre de bombe « la mère des bombes » larguées au-dessus de la tête des Talibans juste pour leur caresser les cheveux…
- Tu te fous de ma tête ou quoi ? Je vais t’en balancer une dans ton postérieur mal lavé…
- Monsieur le président, mon collègue tachera de se laver le postérieur la prochaine fois. Nous devons réagir au plus vite en mettant tout notre arsenal nucléaire en état d’alerte, et en lançant nos bombardiers stratégiques dans les airs prêts à la riposte. Toutefois, il vaudrait mieux alerter Poutine sur la situation, et lui demander de désamorcer ces engins dans l’immédiat suis peine de faire tomber les feux de l’enfer sur son pays.
- Ok, appelez-moi poutine….
- Voilà, vous êtes en ligne avec le président russe.
- Добрый вечер, мой дорогой коллега президент США. Я наслаждался своими виски, и я в своей очереди, отправлю водки последней мысли, вы скажите мне новость. Но будьте осторожны, чтобы не злоупотреблять.
- De quoi il parle celui-là ? Nous sommes en pleine crise nucléaire et lui me parle de Whisky écossais et de Vodka, ce sont les seuls mots que j’ai compris dans son charabia…
- Nous traduisons monsieur le président :
- Bonsoir mon cher collègue président américain. J’ai bien aimé votre whisky écossais, et à mon tour je vous enverrai la Vodka du dernier cru, vous m’en direz des nouvelles. Mais attention de ne pas abuser.
- Racontez lui nos alertes de cette nuit et demander-lui de régler la problème avant que je ne mette à exécution nos ripostes nucléaires…..
- Voilà monsieur le président, il vous demande de patienter avant de dégainer comme un cowboy…
- Cowboy de mes fesses, oui, j’attends…
- Monsieur le président, Poutine en ligne….
- Eh bien, c’est un rapide celui-là. Traduisez son laïus.
- Ha Ha Ha…Hi Hi HI…. шум и газы из глубин Сибири были из отважного крестьянина, который был обжора Fayaux за день до этого, и не мог помочь, но бросить громкие звуки и газы в последовало. Наши ядерные датчики слишком чувствительны ...
- Il se paie notre tête ou quoi ?
- Non monsieur le président, effectivement il y a de quoi rire. C’est une fausse alerte : les bruits et les gaz provenant du fin fond de la Sibérie émanaient d’un brave paysan qui s’était goinfré de fayots la veille, et qui n’avait pas pu s’empêcher de lancer les bruits sonores et les gaz qui s’en suivaient. Nos détecteurs nucléaires sont trop sensibles…

LA FIN : DIEU A CREE L’HOMME ET LA TERRE, L’HOMME A FABRIQUE 20.000 BOMBES ATOMIQUES POUR DETRUIRE L’HOMME ET LA TERRE.


NUCLEAR ALERT AT THE WHITE HOUSE
The White House, three o'clock in the morning ...
- Mr. President, please, wake up ...
- What do you want, why break my feet all the time, even in the middle of the night? Luckily for your face my wife made room apart.
- That's important, Mr. President.
- But it cannot wait till morning. It's not a nuclear alert anyway.
- If so, Mr. President. It is a nuclear alert.
- What what ? What the hell are you talking about?
- Experts watching the NSA, have given us disturbing information detected thanks to their anti-nuclear instruments ...
- What is this edge information?
- A strange noise coming from the bottom of Siberia, this information was also detected by NASA.
- And after that, Siberia is far away?
- Except that it is a cascade of noises, a real continued detonations, that makes us think of several nuclear warheads launched quickly at the speed of lightning ...
- In what direction are these damned bombs?
- To the west, that is, to our country.
- Mr. Chairman, Mr. Chairman-
- But what's this mess. My bedroom has become an Arabian souk? Who are you who allow you to return without making you announce?
- I'm sorry, Mr. Chairman. I am the duty officer in contact with NSA and NASA for nuclear alerts ...
- But I'm already told, why break my feet with the same information?
- With all due respect, Mr. President, but this is a complementary information on the strange sounds coming from Siberia ...
- What's the matter, go to bed and give me my foot where I think!
- This is a strange gas emission arising as a result of the noises. And we think it could be a nuclear chemical attack, maybe even a biological bomb.
- What happens during this accursed night, these bombs could not wait in the morning in my office to be announced?
- Mr. President, this is a national security problem. We must prepare the nuclear response, but not with the kind of bomb "the mother of the bombs" dropped over the head of the Taliban just to caress their hair ...
- You do not care about my head or what? I'll swing one in your poorly washed back ...
- Mr. President, my colleague will try to wash his back next time. We must react as quickly as possible by putting our entire nuclear arsenal on alert, and by launching our strategic bombers in the air ready to respond. However, it would be better to alert Putin on the situation, and to ask him to defuse these devices in the immediate moment is hard to bring down the fires of hell on his country.
- Ok, call me poutine ....
- You are in line with the Russian president.
- Добрый вечер мой дорогой коллега президент США. Я наслаждался вашей скотч, и я в свою очередь, отправит водки последняя мысль, вы скажите мне новость. Но будьте осторожны, чтобы не злоупотреблять.
- What is he talking about? We are in the midst of a nuclear crisis and he talks to me about Scottish whiskey and Vodka, these are the only words I understood in his gibberish ...
- We are translating Mr. Chairman:
- “Good evening my dear colleague American president. I liked your Scotch whiskey, and in my turn I will send you the Vodka of the last vintage, you will tell me news. But be careful not to abuse it”.
- Tell him our alarms this night and ask him to solve the problem before I execute our nuclear riposte ... ..
- This is Mr. President, he asks you to wait before drawing as a cowboy ...
- Cowboy of my butt, yes, I wait ...
- Mr. President, Putin online ....
- Well, it's a quick one. Translate his speech.
- Ha Ha Ha ... Hi Hi HI .... шум и газы из глубин Сибири были из отважного крестьянина, который был обжора тушеная фасоль за день до этого, и не мог помочь, но бросить громкие звуки и газы в последовало. Наши ядерные датчики слишком чувствительны ...
- He's paying our heads or what?
- No, Mr. Chairman, there is something to laugh about. It is a false alarm: the noises and gas coming from the depths of Siberia emanated from a brave peasant who had gone with fayots the day before, and who could not help but sound the sound and the subsequent gas. Our nuclear detectors are too sensitive ...
THE END: GOD CREATES MAN AND EARTH, MAN HAS MANUFACTURED 20,000 ATOMIC BOMBS TO DESTROY MAN AND EARTH.
Abdelkrim Badjadja
Cirta for Consulting and Administrative Studies
http://badjadja99.e-monsite.com/

Alter Info l'Information Alternative

Hypocrite !

Hypocrite !
Hypocrite !
 
De la visite perfide et piégeuse dont il est question dans la dépêche ci-dessous, Djeha vous propose la réflexion suivante. ne visite à un Institut piloté par des supplétifs pétrodépendant, à la gandoura aérée associés à quelques maronites exilés sur les rives de la Seine.
 
Peu de gens ont remarqué, depuis des semaines, la disparition quasi-totale de toute polémique anti-immigrés ou islamophobe. Alors que les années antérieures pas un jour ne passait sans qu’une kabbale politico-médiatique ne vienne entretenir l’animosité contre l’islam, les musulmans et les étrangers.
 
Quelqu’un aurait-il oublié le projet de déchéance de nationalité, finalement abandonné non pas à cause d’un contre-pouvoir constitué par la multitude de pauvres bougres, ou de leur descendants, qui viennent de l’autre versant misérable du monde.
 
Bien évidemment, le Front National n’a pas cessé de tonner une campagne xénophobe qui ne trouvait plus le relais ordinaire via un système médiatique et politique qui n’en pensait pas moins.
 
Si l’on a mis (TEMPORAIREMENT) la pédale douce sur ce qui fait l’ordinaire d’une nation en déclin, c’est -entre autres- pour ne pas jeter dans les bras de Mélenchon tous les réprouvés et les gueux qui peuplent les banlieues déshéritées de la République.
 
Plus dangereux que Le Pen qui perdrait face au trois autres candidats qui forment le quatuor de tête, Mélenchon sortirait vainqueur d’un second tour, à l’exception, disent de récents sondages, face à Macron candidat du socialisme à la Hollande et du centre droit, le vrai candidat sioniste et atlantiste clintonien qui remplace les défunts Juppé, Sarkozy ou encore cette tératologie pathologique il y a peu premier des ministres.
 
C’est une des raisons pour lesquelles Macron est venue en Algérie séduire les benêts en leur disant ce qu’ils voulaient entendre) propos des « crimes contre l’humanité » qu’à été l’occupation coloniale française.
 
Djeha n’a rien à fiche de Mélenchon. C’est aux Français de savoir par qui ils voudront être gouvernés. C’est leur problème. Pas le nôtre.
 
Quoi que…
 
Tout est fait pour brouiller les cartes et il faudra sans doute s’attendre à des coups bas d’ici la fin de cette triste campagne.
 
En attendant toutes les ruses sont mobilisées pour faire voter les ploucs (y compris les beurgeois qui ne se feront pas priés, déjà mécontents des pauvres émigrés qui compromettent leur assimilation) contre leurs intérêts. Et ils vont sans doute y parvenir.
 
Djeha,
J. 13 avril 2017
 
 
Hollande célèbre un "islam d'ouverture" à l'Institut du monde arabe

François Hollande lors de l'inauguration de l'exposition "Trésors de l'islam en Afrique", à l'Institut du monde arabe à Paris, le 13 avril 2017 ( POOL/AFP / GEOFFROY VAN DER HASSELT )
François Hollande a célébré jeudi un "islam d'ouverture", inaugurant une exposition sur les "Trésors de l'islam en Afrique, de Tombouctou à Zanzibar" à l'Institut du monde arabe.
Les manuscrits islamiques de Tombouctou (nord du Mali), présentés pour la première fois en France après avoir échappé en janvier 2013 à un autodafé commis par des groupes islamistes armés liés à Al-Qaïda, sont un "symbole" de cet islam, a-t-il souligné.
 
"Tombouctou est le symbole d'un islam universitaire, d'un islam ouvert mais aussi d'une entreprise de destruction, de démolition, de mise à sac", a insisté François Hollande, rappelant qu'une intervention militaire conduite par la France début 2013 avait mis un coup d'arrêt à la progression des jihadistes qui menaçaient de fondre sur Bamako.
 
Le président Hollande a une nouvelle fois aussi fustigé Bachar al-Assad, un "dictateur capable de massacrer avec du gaz sarin sa population", et "dont on peut penser qu'il n'hésite pas non plus à détruire ce qui est dans le legs de toute une civilisation", à savoir le patrimoine culturel antique de la Syrie.
 
"D'où l'enjeu politique que nous voulons ici rappeler, à travers cette exposition" qui vise "à la fois à montrer les dangers de l'extrémisme, du fondamentalisme et de la dictature" mais aussi à "mieux faire connaître l'islam dans ce qu'il a de plus tolérant, de plus rassembleur", a-t-il poursuivi.
 
François Hollande était entouré de ses homologues malien, burkinabé et mauritanien, Ibrahim Boubacar Keïta, Roch Marc Christian Kaboré et Mohamed Ould Abdel Aziz, des "amis (...) déterminants dans leurs États respectifs pour faire prévaloir la démocratie, lutter contre le terrorisme" mais aussi "trouver une solution pour la Gambie".
 
Cette exposition "totalement inédite" est "un hymne à la connaissance", un "hommage rendu à l'extraordinaire diversité" de ces cultures, a souligné pour sa part Jack Lang, le président de l'IMA, qui espère qu'elle contribuera à "décoloniser une certaine vision de l'histoire".
 
Rassemblant près de 300 œuvres patrimoniales et contemporaines, elle met en exergue les liens étroits qui unissent le monde arabo-musulman et l'Afrique subsaharienne à travers treize siècles d'histoire, du Maroc au Sénégal, et de l'Ethiopie au Mali (du 14 avril au 30 juillet à l'Institut du monde arabe).
 
 

Alter Info l'Information Alternative

Ils vont tous vous baiser, alors votez pour moi

Ils vont tous vous baiser, alors votez pour moi

« On propose des mesures alors qu’on n’a pas un sou. Ce que je veux, c’est proposer un projet à la France qui ait le plus de chances de marcher. Tous les autres n’ont aucune chance de marcher. On propose des mesures alors qu’on n’a pas un sou. Avec quoi payons-nous un projet de revenu universel ? Fillon, lui, veut supprimer 500.000 fonctionnaires. C’est irréalisable. De toute façon, ils vont tous vous baiser, alors votez pour moi », a assuré Jean Lassalle.



http://lesactualitesdudroit.20minutes-blogs.fr/


Alter Info l'Information Alternative

Israël s’en prend à l’Algérie et aux pays arabes à l’ONU (vidéo)

Israël s’en prend à l’Algérie et aux pays arabes à l’ONU (vidéo)
Le directeur exécutif d’UN Watch, Hillel Neuer s’est acharné sur l’Algérie lors de son allocution prononcée en marge d’une réunion du Conseil des droits de l’homme de l’ONU.

Défendant hardiment l’état sioniste, Hillel Neuer s’est levé contre l’Algérie en se demandant : «L’Algérie avait 140.000 juifs. Où sont-ils?»

Le directeur exécutif d’UN Watch s’est exprimé à l’occasion de la 34e session du conseil des droits de l’homme de l’ONU tenue à Genève (Suisse), dont les participants ont débattu de la situation des droits de l’homme en Cisjordanie, à Ghaza, à Jérusalem-Est, au plateau du Golan occupé ainsi que la condamnation de la construction des colonies dans les territoires palestiniens occupés.

Selon l’agence de presse palestinienne Ma'an, le conseil a voté vendredi à majorité quatre résolutions en faveur de la Palestine.

Elles concernent les colonies israéliennes dans les territoires palestiniens occupés, y compris Jérusalem-Est, le droit du peuple palestinien à l’autodétermination, et « la situation des droits de l’homme dans les territoires palestiniens occupés, et assurer que justice soit faite pour l’ensemble des violations du droit international perpétrées dans les territoires palestiniens occupés».

Des décisions qui n’ont visiblement pas été du goût du sioniste, Hillel Neuer qui prétendait qu’«en Israel, il y a 1.5 million d’Arabes… […]…ils jouissent pleinement de leur droit de vote et l’élu à la Knesset», ajoutant également qu’ « ils travaillent comme médecins et avocats et siègent à la cour suprême».

Se déchaînant contre les pays arabes ayant voté pour les résolutions du Conseil des droits de l’homme, Neuer s’est interrogé sur le nombre de juifs qui vivent en Égypte, en Irak, en Jordanie, au Koweït, au Liban, en Libye et au Maroc, prétendant encore que le Moyen-Orient était plein de juifs!

«140.000 juifs vivaient en Algérie, 75.000 en Égypte, 134.000 en Irak et des dizaines de milliers de juifs en Syrie», a-t-il dit, en se demandant où sont ces juifs.

Pour lui, le Conseil exerce une discrimination contre les juifs en refusant dans les années 1960 et 1970 qu’Israël soit membre de cette instance onusienne.


Alter Info l'Information Alternative

Israël, la Maison Blanche et les filles des présidents US

Israël, la Maison Blanche et les filles des présidents US
Ivanka Trump, la fille de Donald fait l’objet aux Etats-Unis d’une polémique.
 
Elle et son mari occuperaient des fonctions à la Maison Blanche leur donnant accès à des informations confidentielles incompatible avec les usages et la sécurité du pays.
 
On y verrait un conflit d’intérêt qui s’ajoute au nombre des casseroles de l’élection de ce président si étrange que l’Amérique vient de se donner.
 
Le Parisien rend compte avec un certain brin d’ironie des élucubrations de la famille Trump et de la gouvernance de pays si puissant.
 
Son ironie est modérée car le Parisien sait combien en France, depuis les fantasques vaudevilles sarkozyen et hollandien, on serait imprudent de se gausser immodérément des frasques d’autrui.
 
Le quand à soi et la réserve présidentielle ne sont plus que souvenirs à l’Elysée depuis le départ de Charles de Gaulle. La vie personnelle et les écarts de tous (je dis bien tous) ceux qui lui ont succédé en cette vénérable maison, ont à des degrés divers dégradé la fonction et le prestige de leur pays.
 
Ce que le Parisien prend soin de cacher est plus important que le recrutement des membres de famille par le Pater familias, en écho aux aventures judiciaires du pitoyable Fillon et de ce qui ne va tarder à arriver au ministre « socialiste » de l’économie de ce qui tient lieu de gouvernement en France.
 
La fille Trump n’est pas seulement celle de son père. Elle aussi la femme de son mari qui n’est pas n’importe qui. M. est un juif orthodoxe qui a conditionné son mariage à la conversation de sa femme. Dame ! Monsieur veut se reproduire et aussi reproduire l’espèce. Or, comme chacun sait chez nos cousins, la judéité est matrilinéaire. Pas de mamma juive, pas de juif. CQFD !
 
C’est un peu comme chez nous, sauf que nos femmes sont plus futées : elles laissent parader les mecs moustaches au vent sur les estrades côté cour, mais ce sont elles qui tirent les ficelles côté jardin.
 
En sorte que aux lendemains de ses noces, Melle Trump devient Mme Kushner (pas Kouchner, çà c’est l’autre rigolo et dangereux  compagnon de la mante religieuses qui terrorise la radio publique française) et Ivanka devient Yaël.
 
Inutile de vous préciser la nature des « conseils » prodigués par le couple Kushner ni de ce que cela implique pour les relations internationales des glorieux Etats-Unis d’Amérique…
 
La fille Trump (2015) n’est pas seule dans ce cas.
 
Elle a été précédée par la fille Clinton (2010) partie en justes et très discrètes noces dans les mêmes conditions.
 
Ci-dessous des dépêches qui complètent et précisent votre information. Ce ne sera évidemment notre inqualifiable Unique nationale, la Fox, France 2 ou BFMTV qui vous parleront de ce sujet.
 
Djeha,
Mardi 21 mars 2017

 
 
La fille de Donald Trump raconte sa conversion au judaïsme!
http://coolamnews.com/la-fille-de-donald-trump-raconte-sa-conversion-au-judaisme/ 11 octobre 2015
 
Donald John Trump se lance dans la campagne électorale américaine. Il est célèbre pour avoir bâti son empire et sa notoriété sur des bâtiments prestigieux qui portent la plupart du temps son nom, avec notamment des gratte-ciel. D’après le magazine Forbes, sa fortune était estimée à 4,1 milliards de dollars en 2015. Ivanka Trump, sa fille, a l’air d’appartenir à la dynastie Kennedy. Elle est grande, blonde, belle, avec une voix grave. Elle a fait de bonnes études et elle semble avoir réussi à faire sa place dans l’organisation de son père. Elle est aujourd’hui vice-présidente de la Trump Organization en charge du développement et des acquisitions. Mais surtout elle est…juive!
 
Ivanka Trump, la fille de Donald et Ivana Trump, a partagé son expérience à propos de sa conversion au judaïsme. Elle décrit comment cela a amélioré sa vie de famille dans une interview avec le magazine Vogue. Elle a donné des détails en disant qu’elle et son mari, Jared Kushner gardaient le Shabbat. Elle a jugé important de préciser qu’ils n’utilisaient pas leurs téléphones pendant toute la journée. Ivanka Trump est mariée à Jared Kushner, jeune homme au physique très lisse, lui aussi héritier d’un empire immobilier. Ils ont deux enfants ensemble. Elle met en scène leur intimité sur son compte Instagram très fourni. Ce qu’elle y montre est aimable et bien élevé.
 
« Nous observons le shabbat », a déclaré Ivanka Trump. «Du vendredi au samedi, nous ne faisons rien, à part nous promener l’un avec l’autre. Nous ne passons pas d’appels téléphoniques. » Elle ne préfère pas s’attarder sur sa conversion mais lorsque des serveurs ont mis de la nourriture devant elle, elle précise: «Nous ne mangeons pas de viande … ou bien, nous la mangeons casher. »
 
Sa vie a changé depuis sa conversion en 2009, afin d’épouser son mari car les Kushner sont des juifs orthodoxes.
 
« C’est une chose intime pour nous », a déclaré Ivanka Trump, qui a pris « Yael » comme nom hébreu. »
 
Nous sommes assez religieux, plus que certains, mais moins que d’autres», a expliqué Trump. « Ça a été une si grande décision dans ma vie. Je suis très moderne, mais je suis aussi une personne très traditionnelle, et je pense que c’est une composition intéressante, vue la façon dont j’ai été élevé. Je trouve vraiment qu’avec le judaïsme se crée un modèle extraordinaire dans la connectivité familiale »
 
En termes d’image, Ivanka Trump peut aider la campagne de son père. Mais contrairement à Chelsea Clinton, elle ne participera probablement pas à l’élaboration du programme – mais Donald Trump n’ira probablement pas jusque là dans la course non plus.
 
 
Washington : la fille de Donald Trump, Ivanka, a un bureau à la Maison Blanche
Le Parisien le mardi 21/03/2017 à 08:37, mis à jour à 09:13
 
C'est une première aux Etats-Unis, et elle ne manque pas d'alimenter la controverse sur les conflits d'intérêts. Ivanka Trump, fille du président américain Donald Trump, a désormais un bureau à la Maison Blanche, même si elle n'est pas employée par le gouvernement.  Depuis la prestation de serment de Donald Trump, le 20 janvier, Ivanka Trump, 35 ans, a été vue à de nombreuses reprises dans la célèbre «West Wing», centre névralgique du pouvoir américain. Vendredi, la fille de Donald Trump et de sa première épouse Ivana a ainsi participé à une table ronde avec le président américain et la chancelière allemande Angela Merkel.
 
Selon son avocate Jamie Gorelick, citée par le site Politico, Ivanka Trump aura accès à des informations classées et respectera les mêmes règles qui s'appliquent aux conseillers salariés de la Maison Blanche. «Nous pensons que, par précaution, le mieux est qu'Ivanka respecte, de sa propre initiative, les règles qui s'appliqueraient si elle était une employée du gouvernement fédérale, même si elle ne l'est pas», a-t-elle expliqué. «Avoir la fille adulte d'un président qui a un rôle actif dans l'administration est sans précédent», a-t-elle reconnu.
 
Surnommé la «véritable première dame»
 
Le mari d'Ivanka Trump, le promoteur immobilier Jared Kushner, est l'un des proches conseillers de Donald Trump et a, à ce titre, prêté serment lors de sa prise de fonction. Le rôle très influent joué par le jeune couple soulève de nombreuses interrogations sur de possibles conflits d'intérêt et alimente un débat plus large sur l'absence de frontières claires entre les affaires de la famille Trump et les fonctions politiques de ses différents membres.
 
Deuxième enfant du couple Donald-Ivana Trump, Ivanka était vice-présidente de la Trump Organization, où elle a développé une branche de bijouterie et d’accessoires de mode. Elle a quitté ses fonctions au sein de l’empire familial après l’investiture de son père. Cette démission lui a permis de s’installer avec sa famille à Washington, son mari Jared Kushner ayant été nommé haut-conseiller à la Maison-Blanche. Ancienne mannequin, elle a participé à l'émission «The Apprentice» présentée par son père. Très influente auprès du président, Ivanka a tiré le surnom officieux de «véritable première dame».
 
Melania Trump déménagera à la Maison Blanche au mois de juin
 
Depuis l'investiture de Donald Trump, le 20 janvier dernier, tous les regards sont braqués sur sa femme Melania. A ce jour, la belle slovène de 46 ans est l'unique Première dame à ne pas vivre pleinement à la Maison Blanche. Pour expliquer cet incroyable écart au protocole américain, Melania Trump avance que cette décision a été prise pour protéger son fils Barron, âgé de 10 ans.
 
La femme de Donald Trump aurait ainsi décidé de rester vivre à la Trump Tower jusqu'au mois de juin et un probable déménagement à Washington, selon le site d'actualités people TMZ : «Car notre fils a ses habitudes à la Turmp Tower. Nous ne voulons pas le perturber dans sa scolarité, à New York,» De temps en temps, comme ce fut le cas il y a quelques jours, Barron vient rendre de courtes visites à son père à la Maison Blanche.
 
 
Mariage de Chelsea Clinton à l'abri des curieux
 
Le Point.fr, AFP, le 01/08/2010 à 17:33
 
Chelsea Clinton, fille de l'ex-président américain Bill Clinton et de l'actuelle secrétaire d'État Hillary Clinton, a dit "oui" samedi à son promis, Marc Mezvinsky, lors d'une cérémonie que ses parents avaient tenté de placer sous le sceau du secret.
 
"Aujourd'hui, nous avons assisté avec une grande fierté et une irrésistible émotion, lors d'une superbe cérémonie à Astor Courts, au mariage de Chelsea et Marc qui étaient entourés de leurs familles et amis proches", ont annoncé Bill et Hillary Clinton dans un communiqué. "Nous n'aurions pu demander un jour plus parfait pour célébrer le début de leur vie ensemble et nous sommes si contents d'accueillir Marc au sein de notre famille", ont-ils ajouté.
 
Cette déclaration met partiellement fin aux fiévreuses conjectures et suppositions sur les noces, préparées dans le plus grand secret et qui se sont déroulées, comme pressenti, dans la luxueuse et ultra-sécurisée propriété d'Astor Courts, aux environs de Rhinebeck, petite localité rurale du nord de l'État de New York (nord-est des États-Unis).
 
Mystère sur la liste des invités
 
Samedi, journalistes et curieux avaient pris d'assaut Rhinebeck, où, dans la matinée, régnait une atmosphère de fête populaire. Certains admirateurs se pressaient devant l'hôtel Beekman Arms pour tenter de découvrir quels invités y étaient descendus. Tâche des plus ardues, puisque les employés ont signé une clause de confidentialité.
 
L'annonce des Clinton n'a pas levé le mystère sur la liste des invités - il y en aurait eu entre 400 et 500 - qui relevait tout autant du quasi-secret d'État que le nom du couturier ayant confectionné la robe de la mariée. Certains assuraient toutefois que Chelsea Clinton avait fait appel à Vera Wang. Selon certains médias, la reine des talk-shows Oprah Winfrey devait être de la fête, tout comme le réalisateur Steven Spielberg ou l'ancien Premier ministre britannique John Major.
 
Rencontre dans un camp de vacances du parti démocrate
 
Le président Barack Obama, quant à lui, avait déjà prévenu qu'il serait absent, car il n'a pas été invité et, de toute manière, a-t-il prévenu jeudi à la télévision, "personne ne veut avoir deux présidents à son mariage".
 
"C'est emballant ! Il y a tellement de misère dans le monde, mais ce samedi tout s'arrête pour le mariage", expliquait samedi Anne McConnell, postée en face du Beekman Arms dans l'espoir d'apercevoir des membres de la famille Clinton. La noce, a-t-elle estimé, "devrait être retransmise en direct à la télévision, comme le mariage de la princesse Diana".
 
Ce n'était pas l'avis des mariés, qui ont tenté, tant bien que mal, de faire dans la discrétion et d'écarter les paparazzi. Une interdiction de survol d'Astor Courts avait été décrétée et l'accès aux routes qui y mènent fortement restreint. La grandiose demeure d'Astor Courts a été commandée il y a un peu plus d'un siècle par John Jacob Astor IV, mort lors du naufrage du Titanic, et conçue par l'architecte Sanford White.
 
Autre inconnue : Chelsea Clinton est méthodiste et son futur mari est juif et personne ne sait si la cérémonie a suivi l'un ou l'autre rite, a été oecuménique ou si l'un des deux s'est converti à la religion de l'autre.
 
Selon plusieurs estimations, la facture totale de la noce oscille entre trois et cinq millions de dollars. Selon la chaîne NBC, rien que la location de tentes équipées d'un système de climatisation coûte 600.000 dollars. Les fleurs, arrangées par le "fleuriste des stars" Jeff Leatham, devraient valoir dans les 500.000 dollars. Les futurs mariés sont étonnamment peu connus du grand public. Tout juste sait-on que Chelsea Clinton, 30 ans, et Marc Mezvinsky, 32 ans, se sont connus lorsqu'ils étaient adolescents dans un camp de vacances organisé par le parti démocrate.
 

Alter Info l'Information Alternative

Une prétendue scène de ménage chez les Netanyahu devant le juge

Dans l'affaire avidement suivie par la presse, le Premier ministre israélien et sa femme Sara sont les plaignants. Ils ont porté plainte pour diffamation contre Igal Sarna, journaliste au quotidien populaire Yedioth Ahronoth.
Une prétendue scène de ménage chez les Netanyahu devant le juge
Le tribunal de Tel-Aviv bondé a été le théâtre mardi d'un spectacle inédit: le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu réfutant en personne avoir été chassé de sa voiture par sa femme en colère en plein cortège officiel.

"Cela n'est pas arrivé", a déclaré à la barre M. Netanyahu en costume sombre, les mains derrière le dos. "C'est tellement faux, tellement absurde, ridicule", a-t-il ajouté, le visage d'abord fermé, puis de plus en plus détendu au fil de l'audience.

Dans l'affaire avidement suivie par la presse, M. Netanyahu, 67 ans, et sa femme Sara, 58 ans, sont les plaignants. Ils ont porté plainte pour diffamation contre Igal Sarna, journaliste au quotidien populaire Yedioth Ahronoth.
Igal Sarna avait rapporté en 2016 sur son compte Facebook une scène extravagante: selon lui, une dispute entre Sara et Benjamin Netanyahu avait forcé le convoi officiel à s'arrêter sur le bord de l'autoroute entre Tel-Aviv et Jérusalem, et le Premier ministre en était sorti sous les cris. Le mauvais caractère supposé de Sara, épouse de M. Netanyahu depuis 1991 et mère de ses deux fils, est un sujet de discussion ou de commérage prisé des Israéliens.

Avéré ou pas, l'épisode de l'autoroute, rapporté sur Facebook et non pas dans la presse, aurait peut-être moins retenu l'attention si les Netanyahu n'avaient décidé de saisir la justice, estimant qu'Igal Sarna avait sali leur nom. Ils lui réclament 280.000 shekels (71.800 euros).

"Mensonge vulgaire"
Tenant la main de Sara à son arrivée dans la salle d'audience sous haute protection où des dizaines de curieux n'avaient pu trouver place, M. Netanyahu a dénoncé devant la cour le "mensonge vulgaire (...) qui m'a conduit ici".

Igal Sarna a, lui, dit croire "plus que jamais" dans la réalité de l'incident. Il ne veut pas révéler ses sources, "pour les protéger". Mais elles sont fiables, et des évènements antérieurs similaires et rapportés dans la presse rendent l'évènement totalement crédible, dit-il.

L'un de ses avocats, Avigdor Feldman, ne s'est pas privé de faire référence à ces précédents présumés.
"On a écrit beaucoup de choses, parfois bien pires, mais dans ces cas-là vous n'avez rien fait. Pourquoi ?" a-t-il demandé à M. Netanyahu. "Parce que vous respectez la démocratie, la liberté d'expression ?" a-t-il insisté, provoquant les rires sardoniques sur les bancs de la presse.

Au pouvoir depuis plus de dix ans, M. Netanyahu a des relations difficiles avec les journalistes, les accusant de chercher sa perte. Ses services ont lancé en novembre une litanie d'attaques professionnelles et personnelles contre une journaliste vedette de la télévision. Le Yedioth Ahronoth est hostile au Premier ministre.

"Diabolisation"
Les affirmations d'Igal Sarna sont d'autant plus sensibles qu'elles supposent que le dispositif de sécurité réputé inflexible autour de M. Netanyahu peut être remis en question sur un mouvement d'humeur, et qu'une éventuelle défaillance de cette mécanique huilée pourrait fuiter dans la presse.

Un tel incident conforterait la réputation d'autorité considérable volontiers prêtée par la presse à Mme Netanyahu, y compris en matière politique. Affirmer que Mme Netanyahu aurait la haute main sur la sécurité est "totalement mensonger", a assuré M. Netanyahu.

"Il est inconcevable que le Premier ministre soit chassé de son cortège ou que je le chasse de son cortège", a abondé Mme Netanyahu, tailleur sombre, cheveux soigneusement retenus en arrière. "On m'a attribué des pouvoirs de sorcière", a-t-elle dit. "Si j'avais dû engager des poursuites pour tous les mensonges proférés contre moi ces vingt dernières années, j'aurais passé toutes mes journées au tribunal". Mais "des mensonges très méchants" comme celui-ci peuvent la conduire devant le juge. "C'est la preuve de la diabolisation dont je fais l'objet", a poursuivi Mme Netanyahu.
Une nouvelle audience est prévue le 18 mai.

Les Netanyahu sont visés depuis fin 2016 par une enquête de police sur des cadeaux luxueux, cigares de choix et champagne, qu'ils auraient acceptés de la part d'un homme d'affaires.


Alter Info l'Information Alternative

Vivement le retour des goélettes de Charles X…

Vivement le retour des goélettes de Charles X...
El Watan, D. 26 février 2017
 
Interprétation.
 
1.- En 2017 il ne reste plus qu’une ceinture à serrer dans le vide. Plus de pantalon. Les Algériens se retrouvent les parties aux quatre vents…
2.- Sous-entendu : Ah si nous étions restés en 1956, sous la domination française la vie était bien plus douce.
 
C’est pas mal vu.
Sauf que c’est du rabâché, une antienne usée jusqu’à la corde. On entend ça tous les jours. Ici et ailleurs...
 
Qui contesterait aujourd’hui que notre pays est très mal géré : inégal, corrompu, pourri par une faune et une flore (alliance public-privé, alliance islamistes-francophiles) qui a détourné une part importante des biens publics et des recettes extérieures, incapables et surtout intéressées par le moindre projet de développement de son économie.
 
Les détournements seront un jour mesurés : des milliards de dollars réexportés illégalement vers des paradis fiscaux. Les moins oublieux se rappellent le coup des 30 Mds$ des années Chadli qu’a dénoncé Brahimi (pas celui-là, l’autre…) pour tirer dans les pattes de ceux qui l’ont déquillé.
 
Seule importe la mainmise sur le pactole de devises et l’import-import.
 
La caricature de ce jour c’est le genre de messages subliminaux qu’on nous susurre dès 1962, depuis que nous avons eu l’impudence de nous libérer de nos sympathiques et pesants voisins du nord, pressés de venir nous combler de leurs bienfaits.
 
Avec cette différence que les voix des Pieds-noirs qui votent FN, sont peu à peu rejointes par les ploucs opportunistes de chez nous qui regrettent la botte coloniale. Ceux qui sont déjà ailleurs et ceux qui ne songent qu'à se barrer.
 
L’auteur de cette incivilité qui manque d’éducation devrait se réjouir d’être assez libre pour insulter publiquement ceux qui ne sont plus là pour le souffleter et pour se défendre.
 
Il y a plein de pays dans le monde où il aurait risqué plus que le ridicule.
 
Djeha,
D. 26 février 2017.

PS: Il y aurait bien une France avec laquelle on peut concevoir un pacte honorable. Une France dont les idées d'ordre élevé nous ont aidé à bouter le système colonial (au lieu de supplier comme ces c... de le revoir). Celle dont je vous joins l'appel.
Malheureusement, ces Français-là sont hélas très minoritaires.

Vivement le retour des goélettes de Charles X...

Alter Info l'Information Alternative

Vous aussi, découvrez si votre téléphone portable Androïd vous espionne…en permanence

Vous aussi, découvrez si votre téléphone portable Androïd vous espionne...en permanence
J'ai eu du mal à croire à ce qui est expliqué dans la vidéo. Du coup, j'ai fais le test moi-même et effectivement, selon les options qui sont activées sur le téléphone, Google peut écouter et enregistrer sur ses serveurs vos conversations. Pour cela, il suffit d'activer la fonction de reconnaissance vocale "OK Google" du système d'exploitation Android présent sur de nombreux smartphones.

Il semblerait bien que ceux qui ont activé cette fonctionnalité ont leurs conversations constamment enregistrés sur les serveurs de Google. Et quand je dis "les conversations", on parle ici de toutes les conversations et pas uniquement celles que vous avez décidé ou vos conversations téléphoniques.


Nos téléphones portables sont vraiment les micro espions idéaux. Et le pire c'est que les gens sont tellement habitués à se faire constamment espionner qu'ils n'y voit plus le moindre inconvénient.

"Dans cette émission C à Noter d'ActuEntreprise, Jérôme Bondu, expert en intelligence économique, présente une méthode très simple pour vérifier si votre smartphone enregistre vos conversations. Après avoir fait une requête vocale avec « OK Google » il va retrouver en ligne l’enregistrement que Google a conservé … et là surprise !! "

-Après avoir vu la vidéo, vous pourrez tester vous-même sur le site https://myactivity.google.com/myactivity

-Et consulter les explications détaillées
http://www.inter-ligere.fr/index.php/...... "

Heureusement, pour ceux qui veulent allier possibilité d'utiliser des technologies modernes et respect de la vie privée, il est la plupart du temps possible de désactiver les options qui fâchent. Encore faut-il savoir quoi chercher et prendre le temps de le faire.

Concernant plus spécifiquement la désactivation de la fonction qui permet l'enregistrement de votre voix sur les serveurs de Google, vous pouvez le faire en allant dans la zone "paramètres" de l'application Google puis "voix" et "Détecter OK Google". Désactivez ensuite la fonctions "Depuis l'appli Google et "Depuis n'importe quel écran". Bien entendu, si vous appuyez sur la fonction micro manuellement pour utiliser la reconnaissance vocale, votre voix continuera néanmoins à être enregistrée sur les serveurs de Google. Pour ceux qui tiennent réellement à leur vie privée, il est donc vivement recommandé de ne pas utiliser cette fonctionnalité particulièrement intrusive du système d'exploitation de Google.


Alter Info l'Information Alternative

Le Diné D’un Lambda

La vie n'est pas chose facile... On ne peut pas la vivre sans tomber dans la prostration ou le cynisme, si l'on n'a pas au-dessus de soi une grande idée, qui vous soulève au-dessus de la misère personnelle, au-dessus de la faiblesse et de toutes les félonies et imbécillités..." Léon Trotski
Le Diné D’un Lambda

Les temps sont durs dans ce nouveau contexte de crises.
Les emplois se font rares et nos revenus s’effilochent.
Les prix fermentent dans le marché des biens et services
Et le dinar, n’arrive plus à tenir un round dans le ring monétaire
Le lambda n’a plus que ses deux poches pour réchauffer ses deux mains
Et les murs publics pour s’accoter, regardant le temps s’usé,
Semblable à un film de science fiction.
La boustifaille étant nécessaire pour la survie pardi !
Un repas pour ce soir ne doit pas être trop cher.
Du cardon avec sauce verte piquante ferai bien l’affaire.
Mieux que celui qui fait trop d’économie,
Tout en appliquant la formule « Qui dort dine ».
Après ce repas copieux de lambda
Sa nuit fut trop agitée par des cauchemars.
Le lendemain chez le liseur de rêves ou l’interprète
Pour éprouver ce qui m’adviendra peut être plus de bien .
Le cauchemar était le suivant, une bagarre sans fin avec un âne bien entêté
Ne me laissant point le temps de récupérer, de ruades en ruades et des braiments « Hi ! Han ! »
Sous ma couverture, je castagnais mains et bras tout en hurlant !
Pour que cesse à jamais cette infortune
L’interprète du reve me fixait profondément
Une façon de faire son diagnostique.
Il me rétorque :
-Il est tout à fait normal d’avoir ce cauchemar,
Mais puisque tu as diné du cardon
Tu sais bien que c’est le repas favori de l’âne
Il fallait s’attendre à ce genre de représailles.
L’âne n’aime pas aussi qu’on lui ratiboise sa nourriture.
Benallal mohamed






Alter Info l'Information Alternative

Me Goldnadel voit des « colonies de peuplement » partout, sauf en Palestine.

Me Goldnadel voit des « colonies de peuplement » partout, sauf en Palestine.
Me Goldnadel voit des « colonies de peuplement » partout, sauf en Palestine.
Le 31 décembre dernier, l’avocat « sans frontières, ni limites dans le racisme », dénonçait « des colonies de peuplement, contre l’avis des autochtones ».

En Palestine ? En Cisjordanie, à Jérusalem-Est, sur le plateau du Golan annexé ?

Non, évidemment ! L’avocat bien connu pour constituer son association comme partie civile dès qu’il s’agit de poursuivre toute critique d’Israël, automatiquement qualifiée d’antisémite et en particulier les partisans du boycott, comme à Mulhouse, par exemple, ne s’est pas soudainement converti en défenseur du peuple palestinien.

Les « colonies de peuplement » que ce défenseur du colonialisme israélien dénonce c’est en Seine-Saint-Denis, le fameux 9-3, qu’il les voit.

A l’en croire, ce département, le plus pauvre de France, serait le laboratoire du « grand remplacement » que son ami Renaud Camus et quelques autres, comme Zemmour, Finkielkraut et Morano ne cessent de cibler.

Goldnadel cible donc ces populations dont les politiciens et les médias s’obstinent à parler comme issues de l’immigration alors même que beaucoup d’entre elles sont depuis des générations nées en France. Mais probablement n’ont-elles pas la bonne couleur de peau ?

Si on comprend bien Goldnadel, ces populations « coloniseraient » les Français de souche et menaceraient à terme de les remplacer.

Mais le délire de Goldnadel ne s’arrête pas là, puisque dans le même tweet, il ajoute qu’« un Juif est moins étranger en Judée ». Précisons d’abord que ce que Goldnadel nomme, comme le gouvernement israélien et ses plus de 500 000 colons, « Judée » (et il oublie la « Samarie ») s’appelle, en droit international, la Cisjordanie, occupée et colonisée depuis 1967 par l’État d’Israël en dépit de multiples résolutions de l’ONU toutes inappliquée à ce jour.

Il y aurait donc colonisation et colonisation, celle, imaginaire, qu’il dénonce, dans le 9-3 et celle, israélienne, menée en Palestine, qui du coup ne serait plus l’occupation d’une terre étrangère, mais le retour supposé au pays de ceux qui chassent le peuple autochtone palestinien.

Il faudrait donc, selon l’avocat sans frontières, ni limites dans le racisme, que chacun retourne d’où il est prétendument venu. Les descendants de Maghrébins et d’Africains au Maghreb et en Afrique et … les Juifs en Palestine ! CQFD (Ce Qu’il Faut Délirer !).

M. Goldnadel est donc un apôtre de l’apartheid, de la séparation, de l’épuration ethnique. Chacun chez soi et les vaches seraient gardées ? Et surtout pas de mélange, impur, ni de métissage. Les Gaulois de souche, si on en trouve, en Gaule. Les non-Gaulois seront recensés, regroupés, fichés pour réexpédition dans leur pays d’origine en attendant, s’ils résistent, qu’ils soient exterminés. Ça ne lui rappelle rien ça à M. Goldnadel ? Commençons par le 9-3 ?

Où l’on voit que dans son zèle, M. Goldnadel n’a aucune leçon à recevoir des antisémites dont il partage, en hyper-sioniste qu’il est, l’objectif de rendre la France, et tout autre pays, sauf un, Judenrein (pur de tout Juif). Même Marine le Pen qui ne fait que le rêver n’ose plus prôner ouvertement cette politique.

Goldnadel persiste, insulte et signe dans un second tweet :

Me Goldnadel voit des « colonies de peuplement » partout, sauf en Palestine.
Avis aux racistes du genre Goldnadel. Soyez assurés que vous nous trouverez toujours face à vous pour combattre votre racisme, ici et là-bas.

Le Bureau national de l’UJFP, le 8 janvier 2017.

Alter Info l'Information Alternative

LA PRESSE FRANÇAISE EN UNE IMAGE.

LA PRESSE FRANÇAISE EN UNE IMAGE.
Publiées entre 2015 et 2016, ces 3 couvertures de l'hebdomadaire L'Express illustrent la différence de traitement appliquée par la vaste majorité de la corporation médiatique envers les 3 religions monothéistes de l'Hexagone.

Rappel : L'Express appartient à Patrick Drahi, l'homme le plus riche d'Israël {http://www.panamza.com/071015-drahi}.

Bonne nouvelle : les ventes de L'Express sont en chute libre {http://www.acpm.fr/Support/l-express}.

***RAPPEL : SANS VOTRE SOUTIEN, LE SITE PANAMZA DEVRA FERMER. SOUTENEZ L'INFO-PANAMZA ! http://panamza.com/david-contre-goliath***

Alter Info l'Information Alternative