Pour en finir (vraiment) avec l’antisémitisme

Pour en finir vraiment avec l'antisémitisme, il faut arrêter de se voiler la face et oser dire qu'il est utile, voir indispensable à un certain mouvement et que c'est principalement à cause de ce mouvement que l'antisémitisme est aussi fort aujourd'hui !
Pour comprendre à qui profite les crimes antisémites
 Pour en finir (vraiment) avec l'antisémitisme

À l'heure d'aujourd'hui, principalement à cause de la diffusion à grande échelle et avec l'aide de nos gouvernement, de l'islam sunnite wahhabite de nos grands amis saoudien ( qui construisent les mosquées en France et diffusent le wahhabisme avec l'aide de nos politique), il y a de plus en plus d'islamistes fanatiques et la vie des populations juives en Europe est de plus en plus menacée.

Il y a aussi dans d'autres communautés, des tensions de plus en plus grandes contre le mouvement sioniste, comme on l'a vu à travers l'affaire Dieudonné.

Nous pouvons en finir avec l'antisémitisme qui est basé sur de nombreux mensonges et manipulations mais pour cela nous devons comprendre pourquoi et pour qui l'antisémitisme est utile.

Pour combattre notre ennemi, l'antisémitisme, nous devons d'abord revenir sur un terrain miné, car en effet nos cerveaux ont été miné, programmé pour réfléchir d'une certaine façon et avoir peur d'utiliser certains mots qui ont été associés à des mensonges.

Par exemple le terme "sémite" a été mis à la mode pour désigner les juifs d'Europe par Wilhem Marr en 1879, cet homme, qui a créé la ligue antisémite, cherchait à désigner les juifs allemands comme des étrangers, des sémites, mais déjà à l'époque on savait que c'était faux.

À cette époque, les historiens savaient que la plupart des juifs d'Europe venaient des populations turco-khazars convertis au judaïsme.

Et cette utilisation du terme « sémite » pour designer les juifs européen renvoie à la notion de race, mais les Juifs ne constituent pas une race, et il n’y a pas de race
sémite car si tel était le cas alors les Arabes en seraient la principale constituante.

Voir la vidéo de Luc Ferry, l'ancien ministre qui en parle :

https://www.youtube.com/watch?v=B3atW3gDau4

Pour moi, un français juif est français avant tout, comme un français chrétien ou musulman, mais à l’époque, autant pour les judéophobe que pour les sionistes, il était important de désigner les juifs comme des étrangers, des "sémites" pour pouvoir les chasser de leur pays, ou les forcer à partir coloniser la Palestine.

Et justement, Willhem Marr, comme les sionistes, voulait envoyer tout les juifs d'Europe en Palestine.

Bien sur aujourd'hui le terme "sémite" ne désigne pour les occidentaux, que les juifs, mais il est important de savoir d'où il vient et que ce terme utilisé incorrectement par les judéophobe et les sionistes pour exclure les juifs a eu un rôle important, voir capital, dans le massacre des juifs lors de la Shoa.

Maintenant nous devons nous arrêter sur le terme "sioniste", un mot ultra miné car tous les sionistes nous disent que l'anti-sionisme est équivalent à l’antisémitisme.

On nous le martèle à toutes les sauces, dernièrement Arthur, ou Vall à l’époque ou il était premier ministre, et peu importe si une grande partie des juifs sont
antisioniste, pour les sioniste être antisioniste c'est être antisémite !

Mais qui a créé le mouvement sioniste actuel ?


C'est un chrétien, le révérend William E. Blackstone, qui a lancé la création de l'organisation sioniste au États-Unis, mouvement qui a été financé par les grandes familles américaines et c'est ce même révérend qui a réussi ensuite à convaincre Théodor Herzl d'importer le mouvement en Europe, c'est pour cela qu'aujourd'hui encore, il y a des sionistes chrétiens américains à la tête du mouvement.

La légende veut d'ailleurs que Herzl ai été enterré avec la bible que lui avait offert le révérend Blackstone.

Voir : https://en.wikipedia.org/wiki/William_E._Blackstone

Qui est Théodore Herzl ?


Herzl est un juif autrichien et le choix d'Herzl n'est pas un hasard, Herzl est un juif qui avait adopté la culture occidentale et voulait en finir avec son identité juive :

"J’ai un fils. Pour son bien, je préférerais me convertir aujourd’hui plutôt que demain, pour qu’il appartienne le plus tôt possible à la communauté chrétienne
et que lui soient épargnées les souffrances et les humiliations que j’ai supportées et continuerai à supporter parce que juif."

Avant de devenir le "fondateur officiel du sionisme", Herzl avait eu le projet d'obliger tous les juifs à se convertir au christianisme, et avait envoyé une lettre à ce propos qui avait choqué le Pape, dans son journal (Journal 1, page 14), il écrit :

« Voici environ deux ans, j'ai entrepris de résoudre le problème juif, au moins en Autriche, avec l'aide de l'église catholique. J'ai demandé l'aide des hauts prélats de l'église autrichienne, afin d'obtenir par leur biais, une entrevue avec le Pape, pour lui dire : "Aidez-nous avec les antisémites, et je déclencherai un mouvement formidable parmi les Juifs, qui se convertiront de façon fière et spontanée au
christianisme" ».

Il lui avait alors été rappelé que la conversion était quelque chose de sérieux nécessitant de la foi et que c'était un choix personnel.

Il avait voulu ensuite trouver des financement pour acheter une terre afin de créer un pays en Amérique latine ou en Afrique pour débarrasser l'Europe des juifs.

C'est certainement lors de ces recherches et demandes de fond, qu'il a été repéré et choisi pour mettre en place le grand projet des dirigeants américains pour
la création d'un état militaire occidentalisé en Palestine.

Ensuite, après avoir accepté la mission des grandes familles américaines, et sous la tutelle du révérend Blackstone, il deviendra le grand prophète du sionisme.

Mais Herzl, qui avait adopté la culture chrétienne, choquera fréquemment les milieux juif pratiquants, oubliant ouvertement, par exemple, de respecter le sabbat ou recevant, entouré de sa famille groupée autour d’un arbre de Noël, le très influent – et très indigné – grand rabbin de Vienne Moritz Güdemann.  Son fils n'a d'ailleurs pas été circoncis.

Et ce fondateur du sionisme est aussi connu pour ces citations antisémites :

"J'ai eu une idée formidable : attirer des antisémites honnêtes et les inciter à détruire les propriétés juives."
 Theodor Herzl
 
Car il devait trouver des idées pour inciter les juifs d'Europe à partir en Palestine et il avait besoin des antisémites.

Il faut voir cette vidéo israélienne avec les sous-titre en français pour ce rendre compte que autant Hertzl que les premiers responsables sionistes, étaient des juifs occidentalisés qui voulaient à la base créer une société occidentale débarrassée de la culture et de la religion juive :

https://www.youtube.com/watch?v=gZgUAkiToDg

Pourquoi le mouvement sioniste a besoin de l'antisémitisme


Ce qu'il faut comprendre, c'est que contrairement à ce que croit un grand nombre de personne, le mouvement sioniste n'a jamais été créé pour protéger les juifs, mais pour créer un nouveau pays en Palestine et pour inciter les juifs à quitter leur pays d'origine,  pour une terre étrangère.

Et ils se sont souvent appuyés sur les antisémites pour les aider à forcer les juifs au départ.

Aujourd'hui, Israël existe, mais ils ont toujours besoin de nombreux colons car il y a de nombreux départ.

Après l'assassinat d'Yitzhak Rabin, l'ancien premier ministre qui avait lancé une grande campagne pour réconcilier les juifs occidentaux et les palestiniens, un très grand nombre d’israéliens, comprenant que les dirigeants sionistes refuseront toujours de faire la paix avec les palestiniens, sont partis vivre au Canada.

Il n'est ensuite pas surprenant d'apprendre par un rabbin canadien que des jeunes sionistes avaient été envoyé au Maroc en se faisant passer pour des islamistes, pour s'en prendre à la communauté juive afin de les inciter à rejoindre Israël.

Quand des juifs dénoncent le sionisme comme créateurs d’antisémitisme.


Il faut rappeler qu'au début, Dieudonné s'était lancé dans la critique du sionisme et qu'il était soutenu par de nombreux juifs.

Mais il n'avait pas le droit de faire cela, a subit d’énorme pression avant de capituler et d'accepter de prendre le rôle de l'antisémite et toute la pression est alors tombé d'un coup !

À l'époque, sur Twitter, des juifs de France avaient réagis à la polémique de la quenelle montée de toute pièce par les sionistes :

    "En donnant à la quenelle une définition éhontée, la #LICRA fabrique de la haine dont les juifs sont aussi les victimes

    – JuifsInfos (@JuifsInfos) 4 Janvier 2014

    Il est primordial que les juifs dénoncent les officines sionistes créatrice de haine, comme usurpatrices de l’identité juive

    – JuifsInfos (@JuifsInfos) 4 Janvier 2014
     – JuifsInfos (@JuifsInfos) 4 Janvier 2014

    Les Juifs soutiennent la quenelle contre le sionisme qui viole l’identité juive http://t.co/MZ3k8246pLpic.twitter.com/5pHjwu9ebn

    – JuifsInfos (@JuifsInfos) 3 Janvier 2014

Ce n’est pas seulement le climat de terreur imposé par ces officines de haine qui nous dérange. Cela fait des années que le sionisme tente d’imposer par la force son point de vue à l’ensemble de la communauté juive. Ce qui est plus grave aujourd’hui, c’est que ces officines ont adopté une stratégie d’escalade, depuis ces dernières semaines, et qui renvoie une image de plus en plus négative des juifs de France, communauté pacifique dans son ensemble, qui recherche la sérénité et autant que possible le minimum de publicité.

Pire, allant de concert avec un travail éhonté de la LICRA, qui a décidé d’antisémitiser un geste qui pourtant ne l’était pas depuis une décennie, favorise en un seul mois, un climat délétère et dangereux pourl’ensemble de la communauté. Ces officines projettent désormais d’allerplus loin encore dans une attitude fascisante et haineuse. Si rien n’est fait pour les arrêter dans la fabrication effective d’un climat antisémite, la tendance ne s’inversera plus.

Pourtant, ces officines ne sont en aucun cas représentatives des juifs de France.

Elles sont de plus détestées du peuple français dans sa très grande majorité (même s’ils préfèrent se taire).

Il est primordial et urgent que les juifs de France fassent clairement entendre, d’une manière ou d’une autre, qu’ils ne sont aucunement associables à des « sionistes fanatiques », qui imposent les intérêts du sionisme plus qu’ils ne défendent l’intérêt des juifs de France. Bien au contraire.

Une escalade de la menace sioniste en France est grave mais surtout extrêmement néfaste pour l’ensemble des juifs de France.

La situation économique est catastrophique. S’il arrivait que la situation se détériore plus encore, comment voudriez-vous que les Français soient enclin par la suite à comprendre que tous les juifs ne sont pas des sionistes, alors qu’on n’entend (quasiment) qu’eux ?

Tandis que les autres ne parviennent pas à se faire entendre, du fait de méthodes fascistes de la part des sionistes, dont l’attaque calomnieuse subie aujourd’hui n’est qu’une illustration parmi d’autres.

Nous invitons non seulement les juifs de France à se désolidariser du fascisme sioniste qui dénature l’image de la communauté ; et invitons tout juif à urgemment participer d’une manière ou d’une autre, à faire valoir qu’il ne les cautionnent nullement.

Il faut également cesser le chantage à l’antisémitisme dès qu’une opinion contradictoire apparaît, risquant de galvauder totalement la notion. Et commencer à songer à « dés-antisémitiser » les gestes et les hommes qui en sont abusivement victimes.

Il faut cesser ce climat de répression de la pensée qui tend à semer de l’amertume dans le cœur de ceux, trop nombreux, qui la subissent (juifs compris).

Ceux qui au contraire, n’entendent pas nos prières et font le jeu du sionisme exacerbé, en le cautionnant par leur silence, ou pire en y apportant un concours quelconque, seront les grands responsables de l’amalgame néfaste entre deux notions, que seuls les sionistes veulent faire s’épouser de force : judaïsme et sionisme.

Nous inclinons chacun à agir afin de briser l’amalgame fabriqué par ces officines visant à faire déteindre l’image d’un sionisme fascisant et porteur de haine sur l’ensemble de la communauté juive, qui, a contrario, est demandeuse de paix et de sécurité.

  « Là où l’antisémitisme n’existe pas, le sionisme le fabrique » "

Tous ceux qui comme moi rêvent d'un monde débarrassé de l'antisémitisme doivent être conscient que tant que le mouvement sioniste aura besoin d'envoyer des colons en Israël, il y aura de l’antisémitisme.

Voila, mon message est clairement un appel contre l'antisémitisme, mais étrangement il ne tient pas très longtemps dans les principaux grands forums où la gestapo sioniste est bien installée.

Car oui, tous les grands forums sont sous contrôle et comme cité dans le message, les juifs antisionistes n'ont pas le droit de s'exprimer en France.

Je vous invite à copier ce message et le poster sur les forums, vous le constaterez par vous même...

 

Alter Info l'Information Alternative
Règles des commentaires :
Nous soutenons fortement la liberté d'expression, mais afin d'éviter d'éventuels conflits, merci des respecter les règles suivantes.
Nous vous demandons de ne pas envoyer de commentaires contraires aux bons usages (racisme, pornographie, atteinte à la vie privée, injures, spam, pulicités... etc), à défaut les commentaires ne seront pas validés. Vous êtes responsables de vos publications.
Merci pour votre contribution.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *