Pour le FMI la première menace pour le système financier mondial est… la Deutsche Bank

Pour le FMI la première menace pour le système financier mondial est... la Deutsche Bank








Le Fonds Monétaire International s'est livré ses dernières semaines à une étude de grande ampleur, visant à repérer les banques les plus dangereuses pour l'équilibre financier mondial. Et la palme revient à la plus puissante banque allemande.

Selon le FMI, les multiples liens et ramifications de la Deutsche Bank avec les plus grands établissements bancaires mondiaux en font le principal facteur de risque pour le système financier dans son ensemble.

Cette révélation fait suite à une analyse de l'organisation internationale visant à vérifier et analyser le risque que représente chaque groupe bancaire allemand sur l'ensemble du système financier. On parle alors de «risques systémiques globaux» (appelés aussi «G-SIBs»).

Mais ce mercredi 30 juin, le FMI annonce que c'est le puissant groupe allemand qui se révèle être le plus dangereux pour l'économie mondiale : «Au sein des G-SIBs, Deutsche Bank apparaît comme le plus important contributeur net en termes de risques systémiques suivi par HSBC et Credit Suisse».

«Le poids relatif de Deutsche Bank souligne l'importance de la gestion des risques, de la supervision intensive des G-SIBs et du suivi rapproché de leurs expositions transfrontalières», poursuit le FMI qui estime indispensable la mise en place rapide des mesures pour assurer la liquidation des banques en difficulté.

La Deutsche Bank n'a pas souhaité faire de commentaire sur le rapport du FMI.

C'est une semaine difficile pour la banque allemande. Ce jeudi, les actions de la Deutsche Bank ont perdu jusqu'à 5% à la Bourse de Francfort après que la Réserve fédérale américaine ait annoncé qu'elle était l'un des rares établissements à avoir échoué à ses tests de résistance.

La Deutsche Bank est actuellement l'une des plus importantes banques européennes et mondiales, et la première d'Allemagne par sa capitalisation. Ses filiales sont présentes dans plus de 75 pays, les plus importantes étant à Londres, New York et Singapour et la banque emploie plus de 100 000 personnes dans le monde.

https://francais.rt.com/economie/23084-pour-fmi-deutsche-bank-est

Alter Info l'Information Alternative

Ratifier le CETA sans recourir aux parlements, «c’est faire comme si les citoyens n’existaient pas»

Ratifier le CETA sans recourir aux parlements, «c'est faire comme si les citoyens n’existaient pas»








Le président de la Commission européenne veut faire passer l'Accord économique et commercial global sans le vote aux parlements nationaux. Même si la réglementation l'y autorise, c'est un manque total de démocratie selon l'eurodéputé Marc Tarabella.

RT France : Jean-Claude Juncker veut faire passer l’accord de CETA sans consultation avec les parlements nationaux. Pensez-vous que cela est démocratique ?

L’objectif est de contourner la contestation grandissante du texte en question

Marc Tarabella (M.T.) : Non. C’est réglementaire, c’est-à-dire qu’il a la possibilité législative de le faire donc il ne serait pas hors la loi de le faire parce que les réglementations le permettent. Mais dans l’esprit, c’est clairement un manque de démocratie total parce que l’objectif est de contourner la contestation grandissante du texte en question. Au Parlement européen, nous ne sommes pas d’accord sur le contenu du texte, nous voulons voter contre. Nous l’avons dit à partir du moment où nous avons déterminé que dans ce texte la démocratie était attaquée, l’accès à la santé était en danger, les droits des travailleurs étaient en danger.

C’est faire comme si les citoyens n’existaient pas

D’ailleurs nos parlements régionaux se sont aussi prononcés contre le texte et c’est donc pour cela que Jean-Claude Juncker a opté pour cette possibilité. Cela est d’autant plus regrettable que nous sommes dans une période assez difficile, que nous venons d’essuyer le résultat du référendum du Brexit, que mardi le président de la Commission européenne explique qu’il faut clairement repenser le système européen, qu’il faut être plus proche du citoyen. Nous dire ensuite, jeudi, que nous n’aurons pas d’accord mixte sur ce traité, c’est quand même insultant pour les citoyens européens parce que c’est de nouveau faire comme si les citoyens n’existaient pas.

Il n’était pas prévu que cet accord ne soit pas mixte et qu’ils tenteraient de forcer le barrage

RT France : On a presque abandonné l’idée du TTIP qui a suscité beaucoup de contestations en France et dans d’autres pays européens. Cela veut-il dire que les dirigeants européens ont échangé le TTIP contre le CETA ?

M.T. : Je ne sais pas dans quelle mesure on peut croire Jean-Claude Juncker mais il a déclaré que jusqu’ici, aucun Etat n’avait demandé l’abandon des négociations. Partant de ce constat-là, je ne peux pas vous rejoindre en disant qu’on l’a abandonné. Nous sommes contre ce texte, pour des raisons assez évidentes. Il y a eu des tribunaux d’arbitrage privés, il y a eu des conséquences pour la protection des consommateurs, sur la sécurité alimentaire, sur l’agriculture. Les conséquences sont immenses, les dangers ne sont peut-être pas directs mais ils sont tellement importants comparé aux faibles opportunités que cet accord offrirait que l’on ne peut pas se permettre le risque de signer ce texte.

On parle maintenant du CETA parce qu’il était beaucoup plus loin dans le processus des négociations et donc le calendrier fait que le CETA arrive maintenant et que le TTIP arrivera dans un an, un an et demi. Mais ce n’est pas dû au Brexit ni aux protestations liées au TTIP. Il était prévu dans le calendrier que le dossier CETA aboutirait d’ici fin 2016. Mais il n’était pas prévu que cet accord ne soit pas mixte et qu’ils tenteraient de forcer le barrage.

Si vous acceptez le CETA tel quel, de facto, vous serez quasi condamné à accepter le TTIP

RT France : Un des problèmes qui entourait le TTIP est le secret dans lequel le texte a été débattu. Les députés avaient un accès assez restreint au texte pour le consulter. Le CETA va-t-il lui aussi être discuté en secret ?

M.T. : Il ne faut sûrement pas négliger ce traité parce que le voter aurait des conséquences directes. Cela serait jurisprudence. Si vous acceptez le CETA tel quel, de facto, vous serez quasi condamné à accepter le TTIP. A partir du moment où une partie des outils que nous considérons toxiques dans le TTIP se trouvent déjà dans le CETA. Si vous acceptez le CETA, ils seront dans les législations européennes et il y aura donc jurisprudence. A un moment, en tant que politique, il faut être cohérent et responsable.

RT France : Jean-Claude Juncker souhaite que l’accord contourne les discussions aux parlements nationaux. François Hollande insisite que l’accord soit discuté au sein des parlements nationaux. Est-il possible que cet accord soit effectivement débattu par les parlements des pays européens ?

Les bénéfices américains et canadiens étaient 10 à 20 fois supérieurs aux bénéfices potentiels européens

M.T. : C’est ce qui était prévu et c’est ce qui devrait être. Il faut respecter la démocratie. J’avais déjà plusieurs fois tiré la sonnette d’alarme, entre autres sur les questions liées à mes commissions, à savoir la sécurité alimentaire et l’agriculture. J’avais rendu public un rapport qui a été présenté devant les élus américains démontrant que les risques étaient bien supérieurs aux bénéfices et ce rapport précisait particulièrement que les bénéfices américains et canadiens étaient 10 à 20 fois supérieurs aux bénéfices potentiels européens. Dans ces conditions, il est évident que l’on ne peut pas sacrifier les normes européennes pour ce type de traité. Il est donc évident que les parlements doivent être au courant de ce genre de choses, qu’il doit y avoir débat, parce que les implications sont énormes et particulièrement au niveau économique, alimentaire et de la protection des consommateurs.

https://francais.rt.com/opinions/23101-ratifier-ceta-sans-recourir-parlements


Alter Info l'Information Alternative

Présidentielle 2017 : les commentaires sur les candidats compteront comme présence médiatique

Présidentielle 2017 : les commentaires sur les candidats compteront comme présence médiatique









Dès le 1er février 2017, pour contrôler la campagne présidentielle à la radio et à la télévision, le CSA évaluera l'équité du temps de parole des candidats mais aussi l'équité de leur temps d'antenne, c'est-à-dire tout commentaire sur eux.

Les dirigeants de chaînes et les politiques se préparent à des nuits blanches. Olivier Schrameck, patron du Comité de surveillance de l’audiovisuel (CSA), a décidé de mener sa révolution. Les règles concernant le temps de parole des candidats à l’élection présidentielle vont connaître de grands bouleversements.

A partir du 1er février 2017, les critères pour évaluer l’exposition médiatique de chaque candidat seront élargis. En plus de son propre temps de parole, tout sujet, chronique, éditorial, débat, analyse, revue de presse ou commentaire sur chacun des candidats sera décompté. La seule exception concernera les séquences «clairement défavorables» aux prétendants à l’Elysée.

Une précédente loi

Ce nouveau mode de calcul contiendra son lot de difficultés. Comment distinguer ce qui concerne réellement un candidat ? Quelle est la limite cachée derrière le «clairement» défavorable d’Olivier Schrameck ? Autant de question qui vont revenir sur la table à l’approche de l’élection.

Cette décision représente une étape supplémentaire après la promulagation de la loi d’avril 2016 qui a réduit à seulement trois semaines la période d’égalité des temps de parole entre candidats. Les médias audiovisuels seront tenus de la respecter du 10 avril au 5 mai. Avant cela, les contraintes ne concerneront donc plus que l’équité. Une formule qui avantage les poids lourds politiques et qui a vivement été critiquée par les candidats moins connus comme le président de Solidarité et Progrès, Jacques Cheminade.

Cette règle d'équité vaudra aussi pour les candidats présumés, dans la période du 1er février au 19 mars. A n’en pas douter, les polémiques ne vont pas manquer.

https://francais.rt.com/france/23089-presidentielle-2017-commentaires-sur-candidat-compte-temps-de-parole-csa

Alter Info l'Information Alternative

Un militant PS plaqué au sol pour avoir demandé la démission de Valls

Un militant PS plaqué au sol pour avoir demandé la démission de Valls








Un militant socialiste a brandi une affiche, lors d’une réunion à Bordeaux le 29 juin, avec comme message : «Valls démission». L’ayant aperçu, un agent de sécurité du ministre de l’Agriculture s’est précipité vers l’homme et l’a mis à terre.

D’après les images de la vidéo, publiée sur Twitter par un militant PS, un homme d’âge mûr a brandi un a brandi une affichette portant le message «Valls démission» devant le visage du ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll. Il n’a pas fallu longtemps aux agents de sécurité pour sauter sur l’homme et le plaquer violemment au sol.

Le militant violenté aurait aussi dénoncé l’atteinte aux libertés, qu’il impute précisément à Manuel Valls. Cependant, il n’a pas été le seul à avoir eu à faire aux services de sécurité. Pendant l’allocution de Stéphane Le Foll, un autre a lancé un «Bouh !» et a été de suite évacué manu militari par un agent, rapporte Le Figaro.

Le ministre de l’Agriculture a dû écourter son meeting de pré-campagne en raison de l’ambiance tendue qui régnait dans la salle, ce qui en dit long sur ce qui pourrait attendre François Hollande s’il se représente à la présidentielle.

https://francais.rt.com/france/23095-militant-ps-plaque-sol-pour

Alter Info l'Information Alternative

Une arme utilisée dans les attaques terroristes de Paris provient des USA

Une arme utilisée dans les attaques terroristes de Paris provient des USA








Judicial Watch, une organisation dédiée à la surveillance des activités du gouvernement américain, a déclaré que l'une des armes utilisées dans les attentats de Paris avait été achetée à Phoenix (Arizona), dans le cadre d'une opération menée par l'Agence fédérale sur l'alcool, le tabac et les armes (ATF). Cette opération a ensuite échoué.

L'opération intitulée Fast and Furious a permis à un grand nombre de personnes ayant un passé criminel d'acheter des armes sans vérification des antécédents. L'opération a échoué et la piste de millions d'armes à feu a été perdue.

Un rapport d'enquête déposé par un agent de l'ATF a permis de trouver une piste entre l'arme utilisée dans les attentats de Paris et son propriétaire basé à Phoenix qui l'avait vendu illégalement, rapporte Judicial Watch, citant ses sources à la police.

Le propriétaire des armes de Phoenix a violé au moins deux lois fédérales sur les armes à feu: la vente d'une arme illégale et la possession d'une arme automatique non-enregistrée. Cependant, aucune poursuite n'a été engagée contre cet individu. Bien au contraire, les dirigeants de l'ATF ont fait tout leur possible pour garder l'information sous le radar et ont veillé à ce que l'identité du propriétaire de l'arme soit tenue secrète.

Selon Judicial Watch, on ne sait pas si l'agence, qui est responsable de la lutte contre l'utilisation et le trafic illégal d'armes à feu, l'a fait parce que le propriétaire de Phoenix avait été impliqué dans l'opération Fast and Furious.

L'opération Fast and Furious de l'ATF a effectivement permis aux criminels travaillant pour des cartels de drogue mexicains d'acheter des armes à des concessionnaires d'armes à feu qui opéraient sous licence fédérale à Phoenix. Le gouvernement a perdu la trace de la plupart des armes et beaucoup d'entre elles ont été utilisées pour tuer des centaines de personnes innocentes.

Judicial Watch affirme avoir minutieusement étudié l'opération Fast and Furious et a porté plainte contre l'administration Obama à ce propos.

https://fr.sputniknews.com/international/201606301026298910-arme-utilisee-attaques-paris-provient-usa/

Alter Info l'Information Alternative

Egypte : six soldats tués par des contrebandiers à la frontière libyenne

Egypte : six soldats tués par des contrebandiers à la frontière libyenne







Six soldats égyptiens ont été tués jeudi dans des heurts avec des contrebandiers armés près de la frontière avec la Libye, a annoncé l'armée égyptienne.

Les soldats patrouillaient le long de la frontière quand ils ont été pris sous le feu des contrebandiers, a indiqué l'armée dans un communiqué en ajoutant que des trafiquants avaient été également tués.

http://www.lorientlejour.com/article/994145/egypte-six-soldats-tues-dans-des-heurts-avec-des-contrebandiers-pres-de-la-libye.html

Alter Info l'Information Alternative

Forfaiture européiste et exoplanètes – Jean-Claude Juncker souhaite une adoption du traité de libre-échange UE-Canada sans demander l’avis des parlements nationaux

Source : upr.fr

« Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker souhaite une adoption du traité de libre-échange UE-Canada (CETA)… sans demander l’avis des parlements nationaux !


Vidéo de Fin Juin 2016 : Plus mégalo et illuminé que jamais, Jean-Claude Juncker se prétend en lien direct avec des hauts dirigeants d’autres planètes…

Alors que la nature dictatoriale de la prétendue « construction européenne » apparaît clairement à un nombre croissant de citoyens à travers l’Europe, le président de la Commission européenne vient de déclarer publiquement qu’il estime qu’il estime que les parlements nationaux n’ont pas à être consultés pour la signature du traité de libre-échange UE-Canada (CETA).

Est-ce de l’inconscience politique totale ? Ou est-ce un énième bras d’honneur mafieux, du chef de bande qui se pense intouchable ?

En tout cas, cette nouvelle déclaration va contribuer à jeter de l’huile sur le feu de l’incendie qui a commencé à ravager l’édifice européen.

Notons que ce traité CETA constitue une sorte de préfiguration du trop célèbre traité de libre-échange UE-États-Unis (TTIP ou TAFTA), sur lequel les négociations menées par la Commission avancent dans la plus complète opacité.

L’idée de jean-Claude Juncker et de la mafia qui a pris le pouvoir en Europe serait-elle de faire signer le TAFTA en mettant carrément les parlementaires nationaux de côté ? On ne saurait alors mieux dire que ce qui reste de démocratie est définitivement enterré.

Rappels utiles sur qui est Jean-Claude Juncker

Avant d’être président de la Commission européenne, le Luxembourgeois Jean-Claude Juncker a été Premier ministre du Luxembourg. (…) »

Retrouvez la suite et la fin de cet article sur le site de l’upr.fr

LE COMMENTAIRE DU LABO SOLEIL VERT 

Mais enfin, peut-on nous expliquer pour donc qui se prennent-ils ces gens-là ?

Ont-ils appris à l’école le sens du terme « démocratie« , dont ils se prévalent et se repaissent sans cesse face caméras, eux et leurs sbires (pas leurs Maîtres-à-penser il est vrai, qui n’hésitent pas à annoncer une dictature mondiale) ?

Pas sûr qu’ils vivent sur la même planète que le bas peuple de plus en plus énervé par leurs grandes combines.

Affairisme d’Etat – Allez Nanard, va falloir rendre le magot aux contribuables maintenant, jusqu’au dernier centime, confirme Jean Peyrelevade !

Les recours sont désormais épuisés, et l’affairiste proche des milieux LRPS et Radicaux, l’inénarrable Bernard Tapie, va devoir désormais cracher au bassinet la modique somme de 460 millions d’Euros, acquise illégalement selon la cours de Cassation lors d’un arbitrage frauduleux…

Cependant, le condamné se déclare officiellement « ruiné » et combatif, et compte bien ne pas rembourser un seul et unique centime du magot acquis frauduleusement avec de (très) puissants relais, lors d’une insupportable escroquerie en bande organisée !

Mais s’il semble avoir mis ses sociétés temporairement à l’abri du fisc, il dispose de nombreux bien enregistrés qui vont pouvoir être saisis en totalité et jusqu’au dernier centime, souhaitons-le pour les contribuables floués, avec également des prélèvements automatisés sur tous ses gains et le report de sa dette au débit son héritage, comme les lois fiscales le prévoient.

Sans parler des poursuites pénales pour cette escroquerie XXL.

Bréviaire de l’Amour ou chronique de la haine ordinaire ? BHL se lâche sur son site web contre les opposants au Système Euro-atlantiste

Voici regroupées toutes les insultes proférées par BHL à l’encontre du peuple britannique qui a majoritairement voté pour le Brexit et de ses soutiens, sur son site fétiche de la laregledujeu.org :

French philosopher and writer Bernard-Henri Levy looks on after being hit by a cream pie thrown by Belgian notorious pie thrower Noel Godin ahead of a discussion between Belgian artist Jan Fabre and Bernard-Henri Levy on the exhibition "Facing time. Rops/ Fabre" in Namur, on May 30 2015. AFP PHOTO / BELGA PHOTO / ANTHONY DEHEZ **BELGIUM OUT**

« Rance », « bête », « boursouflure », « carton-pâte », « clowns », « débiles », « fachos », hooligans, « embiérés », « analphabètes », « fronts de boeufs », « petit », « crétinerie », « batteurs d’estrades », « ennemis de la lumière », « adversaires de la démocratie », « nains de jardin », « ceux qui laissent pourrir ce monde dans les poubelles », « dictature », « effroyables démons », « pré-totalitaires », « grimaces », « éructations », « incompétence », « vulgarité », « amour du vide », « haine de l’autre », « le pire », telles sont les principales insultes proférées par le « philosophe » milliardaire contre les opposants à l’Union Européenne dans son dernier papier en date, comme d’autres enfilent des perles d’amour.

L’INTERROGATION DU LABO SOLEIL VERT

Véritable analyse géopolitique constructive  ou simple auto-portrait en creux mâtiné de projection(s) au sens non pas culinaire (pas glop !), mais psychanalytique du terme ?

Social-traitrise ? RIen ne va plus au sein du PS à Bordeaux, lors de la visite du Ministre Le Foll aux militants socialistes…

« C’est ça la démocratie ? C’est un scandale !« , s’insurge un militant PS qui venait d’être plaqué au sol par le service d’ordre, lors de la visite de son propre Ministre socialiste, Stéphane le Foll, dans une ambiance de défiance surréaliste :

Accusés publiquement par le chanteur sur le retour Renaud et par quelques autres de « social-traîtres« , les dirigeants socialistes vont-ils pouvoir tenir jusqu’en 2017 ?

En tous les cas le Ministre a du filer à l’anglaise sous les huées de son propre camp…

Rémi Gaillard est le visage de la dernière vidéo choc de L214

Attention : cette vidéo ne fait pas dans l'humour, mais montre des images violentes pouvant choquer les esprits les plus sensibles.

Rémi Gaillard est connu pour être « celui qui est devenu n'importe qui en faisant n'importe quoi », ayant fait les 400 coups, voire plus, ayant multiplié les gags parfois un peu lourds, le tout dans le simple but de faire rire, car nous avons toujours besoin de rire.

Rémi Gaillard fait donc sont retour dans cette vidéo, mais pas pour tenter de nous faire rire, mais pour nous montrer la réalité de certains abattoirs, avec des conditions d'abattages atroces et la souffrance de chaque animal.

Reste à savoir qui aura le courage de voir ces images, ou sinon, de revoir à la baisse sa consommation de viande…

Un végétarien en devenir

"De plus en plus de personnes diminuent leur consommation de viande et j'en fais partie. D'autres, choisissent de ne plus manger les animaux et j'espère arriver à ça", déclare-t-il à la fin de la vidéo avant d'appeler à plus d'options végétariennes dans les cantines et restaurants. "Il se pose des questions et c'est la situation de plus en plus de Français", estime Brigitte Gothière, co-fondatrice de l'association.

L214 est aussi aller chercher cette célébrité du web car cela fait partie de la nouvelle stratégie de l'association. "Les images que nous montrons sont terribles, alors il faut un commentaire pour les accompagner. Nous ne sommes pas des professionnels de l'image et des voix off mais nous avons remarqué qu'il était plus facile de regarder ce type d'images si c'est une personne que l'on connaît qui les commente et nous accompagne, explique Brigitte Gothière. Avoir une célébrité telle que Rémi Gaillard pour incarner notre enquête la rend plus accessible, et l'engagement d'une personnalité est toujours fort."

En plus de cette nouvelle enquête montrant des sévices sur des bovins, des moutons, des cochons et des chevaux, lors d'abattages conventionnels et rituels, L214 a annoncé avoir déposé plainte, ce mercredi, devant les tribunaux de grande instance de Béziers et de Nice pour maltraitance et actes de cruauté contre les deux établissements.

L'association L214 a diffusé de nouvelles images insoutenables, cette fois dans les abattoirs de Pézenas et du Mercantour, mettant en cause « la défaillance des services de l'Etat ». Elle lance une pétition pour une alternative aux protéines animales dans les cantines.

Source : Liberation.fr

Décidément, rien ne semble changer dans les abattoirs français. Malgré les vidéos atroces diffusées ces derniers mois par les associations de défense de la cause animale, malgré les promesses du ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll. L'association L214 a en effet dévoilé ce mercredi sur le site du Monde de nouvelles images, tout aussi insoutenables – voire plus – que les précédentes. Cette fois-ci, ce sont les abattoirs de Pézenas (Hérault) et du Mercantour (à Puget-Théniers, dans les Alpes-Maritimes) qui sont mis en cause.

A Pézenas, les images tournées entre novembre 2015 et mai 2016 montrent notamment, selon les termes du communiqué de presse de L214, des chevaux « tirés illégalement au treuil pour les faire entrer dans le box d'abattage et des étourdissements de chevaux ratés » et « des cochons mal électrocutés avec du matériel inadapté ». Lors de « l'abattage rituel » des moutons et des bovins, « la plupart des moutons sont suspendus encore conscients en cours de saignée ; un mouton reçoit un coup de couteau dans l'œil avant d'être égorgé ; les bovins sont saignés sans étourdissement, par cisaillement, et le sacrificateur revient découper dans la gorge des animaux conscients ».

Pourtant, s'indigne l'association, « le 17 mai dernier, le député de l'Hérault Elie Aboud (LR), s'était rendu à l'abattoir de Pézenas » dans le cadre de la Commission d'enquête parlementaire lancée en avril dernier. « Il n'avait alors relevé « aucun dysfonctionnement » dans l'abattoir. Le député n'avait pas souhaité voir l'abattage sans étourdissement des moutons. Avait-il vu l'utilisation du treuil pour les chevaux ? Les dispositifs d'étourdissement pour les cochons ? Les pratiques d'abattage rituel des bovins ? » questionne L214.

Mais cela va-t-il changer quoi que ce soit ? J'apprécie que des médias comme Libération montrent la réalité et relaie ce genre de vidéo, mais ceux ayant vu la vidéo vont-ils réduire leur consommation de viande pour autant ?

Dans un article de 2014, le Docteur Laurent Chevallier expliquait que nous pouvions nous passer de viande, alors,

qu'attendons-nous ?

Le docteur Laurent Chevallier est médecin nutritionniste. Attaché au CHU de Montpellier, il dirige le pôle « Nutrition » de plusieurs cliniques. Il est l'auteur de Je maigris sain, je mange bien. Le régime du chasseur-cueilleur du XXIème siècle (Fayard, 2011) et de Maigrir sans lutter, son dernier ouvrage (Fayard, 2014). Un dossier en partenariat avec l'émission La Quotidienne de France 5.

Source : La vie

Peut-on se passer de viande et avoir une alimentation équilibrée ?

Très clairement, oui. Certains éléments que l'on trouve dans la viande, comme le fer ou les protéines, peuvent être apportés par d'autres aliments. Les protéines, qui contiennent les acides aminés nécessaires à l'organisme, se retrouvent dans tous les produits animaliers, comme les œufs, les laitages, le poisson. De même, la vitamine B12, tout à fait essentielle pour la fabrication des globules rouges dans le sang, et dont nous n'avons besoin qu'en petite quantité car elle est réabsorbée et recyclée par les intestins, est également présente dans les produits animaliers. Quant au fer, on le trouve aussi dans les poissons. Donc, sur un plan strictement nutritionnel, il n'y a aucun souci, on peut tout à fait se priver de viande !

Quels sont les aliments qui peuvent la remplacer dans nos menus ?

Elle peut être remplacée par une combinaison de végétaux, de légumes secs et de graminées. Pour un apport de protéines, les petits pois ou les lentilles sont des produits très intéressants. Je recommande de prendre des légumes très cuits, avec des féculents, comme du riz par exemple. Il peut être judicieux, pour les végétariens, de prendre entre trois et cinq œufs par semaine, ainsi que deux fois du poisson. Si vous ne pouvez pas vous passer de viande, privilégiez les viandes bio et les plus maigres, comme le blanc de volaille, l'escalope de veau, du lapin… Les viandes d'aujourd'hui, en raison des conditions d'élevage, contiennent énormément d'acides gras saturés, très néfastes.

Quels conseils donneriez-vous aux carnivores ?

Choisissez des petites portions ! Je préconise entre 100 et 400 grammes par semaine, avec le moins de matière grasse possible. Cela suffit largement. Mais l'on peut admettre que les adolescents en mangent un peu plus. Il faut tout de même laisser parler son instinct et ses goûts. Je ne conseillerai donc pas de devenir à tout prix des végétariens stricts, mais d'avoir des tendances végétariennes ! N'oubliez pas que nous sommes des omnivores. Nos ancêtres étaient des chasseurs-cueilleurs et carnivores opportunistes : ils ne consommaient qu'occasionnellement du petit gibier, comme des lièvres, quand ils parvenaient à en attraper !

Centre musulman à Lyon: la région coupe le financement

Centre musulman à Lyon: la région coupe le financement








Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes Laurent Wauquiez (LR) a refusé de financer un institut culturel musulman à Lyon estimant que des pays étrangers pourraient s'immiscer dans ses activités.

Le projet en question est soutenu par le recteur de la Grande mosquée de Lyon, Kamel Kabtane. Dans un courrier adressé à M.Kabtane par le numéro deux des Républicains, cité par l'AFP, ce dernier rend hommage à son "refus de voir quelques-uns dénaturer l'Islam" dans le contexte trouble" de l'actualité ainsi qu'à ses "positions extrêmement claires, sans aucune forme d'ambiguïté".

Cependant, "dans l'espace de la République, fragile et précieux, nous ne pouvons considérer que viennent s'immiscer de manière significative des Etats étrangers par le biais du financement de l'IFCM (Institut français de civilisation musulmane, qui mène le projet, ndlr)", indique M.Wauquiez.

"Dans ce cadre, la région n'est pas en mesure de s'engager dans ce projet de financement", conclut-il, revenant ainsi sur un engagement de son prédécesseur socialiste Jean-Jack Queyranne de débloquer 1 million d'euros, de même que l'Etat, la Ville de Lyon et la Métropole.

Kamel Kabtane a pour sa part dénoncé une "décision politique", affirmant qu'on était "en train de faire payer aux musulmans ce qui se passe en France et dans le monde". Dans le même temps, il se déclare persuadé que le projet sera mené à bien, l'Algérie et l'Arabie saoudite étant prêtes à le soutenir.

https://fr.sputniknews.com/france/201606301026292162-lyon-centre-musulman-financement/

Alter Info l'Information Alternative

Attentat d’Istanbul: les assaillants sont russe, ouzbek et kirghiz

Attentat d'Istanbul: les assaillants sont russe, ouzbek et kirghiz









Les trois kamikazes qui se sont fait exploser à l'aéroport international d'Istanbul étaient russe, ouzbek et kirghiz, a indiqué jeudi un responsable turc.

"Nous pouvons confirmer que les assaillants d'Istanbul sont de Russie, d'Ouzbékistan et du Kirghizstan", a affirmé ce responsable sous couvert d'anonymat.

Le triple attentat suicide de mardi qui a fait 43 morts et plus de 200 blessés n'a pas été revendiqué mais le gouvernement a pointé les jihadistes de l'organisation Etat islamique.

La police turque a procédé jeudi à 13 arrestations, dont celles de trois étrangers, lors d'une descente dans 16 adresses différentes d'Istanbul, avait annoncé l'agence Anadolu.

Neuf autres personnes ont été arrêtées dans la ville portuaire d'Izmir (ouest), mais les responsables n'ont pas pu confirmer si ces arrestations avaient un lien avec l'attaque.

http://www.lorientlejour.com/article/994108/attentat-distanbul-les-assaillants-sont-russe-ouzbek-et-kirghiz.html

Alter Info l'Information Alternative

Plan anti-pollution à Paris – La Maire socialiste Hidalgo n’aime pas les pauvres…

Source : bvoltaire.fr

Anne Hidalgo prétend désormais interdire l’entrée de Paris aux véhicules et aux deux-roues anciens (15 ans et plus) qui polluent trop. Christian Combaz, qui roule à moto (une Honda de 1994), proteste contre cette mesure qui ne vise, selon lui, qu’à brimer encore une fois les pauvres. L’occasion de souligner qu’en France, « la loi n’est plus faite par le peuple mais contre lui ».

LE RAPPEL DU LABO SOLEIL VERT

Un véhicule pollue 1,8 fois plus à la production que durant toute sa durée d’utilisation, en moyenne :

On voit donc bien à la lueur de cette simple donnée statistique que la Maire de Paris fait preuve de démagogie et aussi d’allégeance aux lobbys en imposant une telle mesure de gaspillage !

Mais comme aucun média aligné et subventionné n’osera apporter les vrais arguments, toute cette fine équipe politicarde pourra dormir sur ses 2 oreilles !

Pour un numérique humain et critique

Cycle : pour un numérique humain et critique

Réinventer le world wide web pour entrer dans le Néguanthropocène, conférence par Bernard Stiegler, philosophe.

PointCulture TV

Ciel d’été : qu’est-ce t’attends pour être bleu… (« Revue de stress 30/06/2016 »)

Le voici donc, l'été de tous les dangers. Celui où l'on peut craindre tout au lieu de jouir paisiblement de nos congés payés, de RTT ou de nos maladies diplomatiques...
Imaginons donc par avance le pire :

- déjà, avoir encore un temps de m... sur la moitié de l'hexagone (professionnels du tourisme en colère dans la rue)

- manquer de chips, cahouètes, pizzas, de bière et de pastis pour suivre le sport à la télé, avachi sur le divan, suite à des grèves de transporteurs (insurrection)

- perdre contre l'Islande à l'Euro (deuil national de trois jours)

- voir Franck Ribéry nommé Ministre de l'Éducation nationale (suicide collectif des enseignants et des lettrés, façon lemmings)

- enfin… (libre à vous d'imaginer votre catastrophe personnelle, chacun sa mère).
Bref, encore un bel été à venir, non ?

Jean-Claude Juncker : « J’ai vu les dirigeants d’autres planètes »

Encore traumatisé par le Brexit, le Président de la Commission européenne a évoqué face à ses collègues de Bruxelles ses relations avec les extraterrestres... "ceux qui nous observent de plus loin". Lapsus amusant (inquiétant...) ou confirmation que les petits hommes verts sont parmi nous ?

Moins de départs de djihadistes potentiels en Syrie et en Irak signifie plus d’attentats ailleurs (presse suédoise)

Moins de départs de djihadistes potentiels en Syrie et en Irak signifie plus d'attentats ailleurs (presse suédoise)








Une baisse du nombre de départs des terroristes potentiels en Syrie et en Irak peut signifier une augmentation des attentats dans d'autres pays, ont rapporté mercredi des médias suédois qui citent la Sûreté d'Etat (Säpo).

Depuis 2012, environ 300 personnes ont quitté la Suède pour rejoindre des groupes extrémistes islamistes en Syrie et en Irak, mais de moins en moins se rendent désormais dans ces pays, selon un rapport de la Säpo cité par la chaîne nationale SVT.

Or, la Säpo et des experts reconnus du terrorisme mettent en garde contre le fait que ceci peut signifier qu'une augmentation du nombre d'actes terroristes est à redouter en Suède et ailleurs.

"Ceux qui ne peuvent se rendre là-bas pourraient décider de mener plutôt des attaques ici", a confié l'expert en terrorisme Magnus Ranstorp à la SVT.

"Il y a aujourd'hui une situation sécuritaire très grave, avec une menace croissante du terrorisme en Europe. Il existe plusieurs personnes qui ont eu une formation terroriste, qui sont rentrées en Europe et qui sont capables de commettre des attentats. L'Etat islamique (EI) encourage également les individus à mener des attaques", a affirmé M. Ranstorp.

Le rapport de la Säpo montre que le nombre de personnes ayant quitté la Suède pour se rendre en Irak et en Syrie pour la première fois a atteint un pic en 2013-2014 et que le nombre de personnes qui reviennent après avoir reçu une formation ou combattu avec les terroristes a augmenté depuis l'été 2015. Cependant, la Säpo ne donne pas de chiffres précis.

L'aggravation des conditions dans les zones de conflit au Moyen-Orient couplée avec une difficulté croissante à pénétrer dans les zones contrôlées par l'EI sont les principales raisons pour lesquelles de moins en moins de gens s'y rendent, a expliqué la Sûreté d'Etat suédoise.

"Auparavant, il y avait des zones frontalières contrôlées par l'EI via lesquelles il était beaucoup plus facile d'entrer dans ces régions", a déclaré le porte-parole de la Säpo, Simon Bynert.

Parallèlement, le Centre national d'évaluation de la menace terroriste (NCT) a dévoilé son dernier rapport qui montre que cette menace augmente et qu'elle se trouve désormais au niveau trois sur une échelle de cinq. Selon le NCT, la Suède est une cible potentielle, bien que d'autres pays européens soient plus à risque.

http://french.cri.cn/621/2016/06/30/562s484320.htm

Alter Info l'Information Alternative

Royaume-Uni : les actes islamophobes en hausse de 326% en 2015

Royaume-Uni : les actes islamophobes en hausse de 326% en 2015








Les cas d’actes et d’agressions islamophobes dans les lieux publics au Royaume-Uni ont augmenté de 326% en 2015. Les femmes sont notamment visées de manière disproportionnée principalement des adolescents. Plus d’un acte sur dix a eu lieu dans un lieu d’enseignement. « Les statistiques dressent un portrait lugubre de l’explosion de la haine contre les musulmans à la fois sur Internet et dans nos rues », indique l’association Tell MAMA ayant révélé ces chiffres. « La plus large proportion des incidents ont impliqués des femmes musulmanes, généralement habillées en tenue islamique, victimes d’attaques de la part de jeunes hommes blancs », explique le rapport.


http://www.tsa-algerie.com/20160629/poulets-haut-de-gamme-francais-mohamed-vi-querelles-de-voisinage-entre-maroc-mauritanie-poutine-leve-sanctions-contre-turquie/

Alter Info l'Information Alternative

Palestine : Ban Ki-moon dénonce le blocus de Gaza

Palestine : Ban Ki-moon dénonce le blocus de Gaza







Le patron de l’ONU Ban Ki-moon a qualifié ce mardi le blocus israélien de Gaza de « punition collective alimentant l’escalade » des violences, exhortant le Premier ministre israélien à prendre des « mesures courageuses » pour la paix avec les Palestiniens. La visite de Ban Ki Moon à Gaza intervient au lendemain de l’annonce par Israël du maintien du blocus malgré un accord de normalisation avec la Turquie qui réclamait sa levée. Netanyahu avait affirmé lundi n’être « pas prêt à renégocier » le blocus terrestre, maritime et aérien imposé depuis 10 ans par Israël à la bande de Gaza. Le Secrétaire général de l’ONU a estimé que ce blocus « étouffe les habitants, détruit l’économie et entrave la reconstruction » de la petite langue de terre côtière ravagée par trois invasions israéliennes depuis 2008.

http://www.tsa-algerie.com/20160629/poulets-haut-de-gamme-francais-mohamed-vi-querelles-de-voisinage-entre-maroc-mauritanie-poutine-leve-sanctions-contre-turquie/

Alter Info l'Information Alternative

Dernier recours de la patronne du FMI, Christine Lagarde, pour éviter un procès en France

Dernier recours de la patronne du FMI, Christine Lagarde, pour éviter un procès en France










C'est sa dernière chance pour éviter un procès embarrassant: la justice française examine vendredi le recours de la directrice générale du FMI Christine Lagarde contre son renvoi devant un tribunal pour "négligence" alors qu'elle était ministre de l'Economie (2007-2011).

En décembre, des magistrats l'ont renvoyée en procès, ce qui n'a pas empêché le conseil d'administration du Fonds monétaire international (FMI) de la reconduire, avec le soutien de la France, pour un deuxième mandat, qui démarre officiellement la semaine prochaine.

Ils lui reprochent le délit de "négligence", passible d'un an de prison et 15.000 euros d'amende, dans sa gestion d'un dossier impliquant l'homme d'affaires et ancien ministre de gauche Bernard Tapie.
Ce dernier estimait avoir été floué par la banque publique Crédit Lyonnais au moment de la revente de l'équipementier sportif Adidas en 1994. Plutôt que d'aller devant la justice, le ministère de l'Economie avait choisi de recourir à un arbitrage privé. En 2008, celui-ci a octroyé plus de 404 millions d'euros à Bernard Tapie.

Cette sentence arbitrale a été annulée début 2015, la justice estimant qu'elle était entachée de fraude. Et le 3 décembre, la Cour d'appel de Paris a condamné Bernard Tapie à rembourser les 404 millions d'euros.

Dans leur arrêt de renvoi, les magistrats estiment que la décision de tourner le dos à la justice ordinaire et d'entrer en arbitrage, en dépit de "l'avis contraire et répété de l'Agence des participations de l'Etat", avait été "mal préparée", "mal encadrée" et était "malvenue".

Les magistrats relèvent notamment que les explications "peu convaincantes, sinon affligeantes" de Christine Lagarde et son attitude face au dossier, témoignent "d'une précipitation et d'une légèreté constitutives de graves négligences de la part d'un ministre chargé de la conduite des affaires de l'Etat". Autre grief, le fait de n'avoir pas ordonné de recours contre la sentence, "alors qu'elle avait été informée de l'existence d'un moyen sérieux d'annulation".

Au contraire, le parquet a requis un non-lieu, considérant que la ministre avait "pu raisonnablement croire" qu'un arbitrage serait la solution la plus efficace.
Christine Lagarde a toujours affirmé avoir agi dans "l'intérêt de l'Etat" et "le respect de la loi".
La décision devrait être rendue dans le courant du mois de juillet, selon une source judiciaire.

http://www.lorientlejour.com/article/994071/dernier-recours-de-la-patronne-du-fmi-christine-lagarde-pour-eviter-un-proces-en-france.html

Alter Info l'Information Alternative

Danemark: 11.000 euros saisis en vertu de la loi de confiscation aux migrants

Danemark: 11.000 euros saisis en vertu de la loi de confiscation aux migrants









La police danoise a annoncé jeudi avoir saisi près de 11.000 euros en liquide en vertu de la très controversée loi lui permettant de saisir les biens de valeur des migrants entrant dans le pays.

"La police de Copenhague a saisi environ 79.600 couronnes (10.700 euros) chez cinq étrangers qui essayaient d'entrer au Danemark avec de faux documents d'identité", a écrit la police dans un communiqué.
Depuis son entrée en vigueur en février, c'est la première fois que la police recourt à cette loi.

Les cinq personnes, deux hommes et trois femmes entre 26 et 35 ans sont de nationalité iranienne. Elles ont été arrêtés mardi soir à l'aéroport de Copenhague et placés en garde-à-vue pour usage de faux.
Elles étaient en possession de plus de 129.000 couronnes.

La loi autorise la saisie d'argent liquide au-delà de 10.000 couronnes (1.340 euros) ou des objets valant plus que ce montant, elle a suscité de vives critiques à l'étranger, le Washington Post osant une comparaison avec les saisies de biens des juifs par l'Allemagne nazie.
Les cinq Iraniens ont demandé l'asile et le traitement de leur demande est en cours, a précisé la police.

http://www.lorientlejour.com/article/994087/danemark-11000-euros-saisis-en-vertu-de-la-loi-de-confiscation-aux-migrants.html

Alter Info l'Information Alternative

Patrimoine bradé : le scandale continue

Le Point a publié hier la tribune de Jean Vincent à propos de la vente de ce joyau de notre patrimoine.
L'objet du scandale ? La possible vente du domaine de Grignon (banlieue ouest parisienne) au Qatar pour transformer, dénaturer plutôt, les lieux en ... une résidence de prestige pour les footeux millionaires du PSG avec terrains de foot en pagaille et autres équipements sans aucune utilité publique, le tout pour le prestige des milliardaires qataris. Lire aussi l'article de Causeur qui détaille les surprenantes origines de toute l'affaire.

Vidéo publiée par Jacques Bruggeman à regarder sans le son (enfin vous faites ce que vous voulez, c'est juste un conseil) qui fait découvrir les lieux :

Cet énième scandale nous est détaillé par Jean Vincent dans Le Point. Enième parce que la vente des bijous de famille par nos élites, qui plus est à un pays aussi peu vertueux que le Qatar où les travailleurs étrangers sont réduits en esclavage par leurs maîtres, où les entrepreneurs étrangers doivent obligatoirement être associés à un "local" (qui ne fout rien, à part avoir le "mérite" d'avoir le sang bleu) entre autres scandales, est une hérésie de plus, un crachat de plus sur le peuple de France qui est dépossédé de son patrimoine petit à petit au nom d'amitiés douteuses et en dépit du bon sens.

L'argent qui manque dans les caisses de l'Etat, nous savons parfaitement où le trouver : les dizaines de milliards qui échappent chaque année au fisc, les banques renflouées sans aucune contrepartie, les multinationales qui ne versent aucune contribution malgré le colossal business qu'elles font sur notre territoire, les rabottages à réaliser sur les salaires délirants des hauts fonctionnaires et autres sénateurs, etc. Cet argent permettrait d'assurer une éducation correcte partout sur le territoire, elle qui fait si cruellement défaut, assurer des soins de santé pour tous, équiper en matériels et en hommes nos policiers au bout du rouleau, pompiers, personnel de santé, alléger les commerçants et petits patrons des charges délirantes qui pèsent sur eux, aider nos agriculteurs en plein désarroi, revaloriser les petites retraites et les pensions des personnes handicapées ... bref remettre de la solidarité et un peu de vie dans ce pays.

Au lieu de cela, la grande braderie continue au profit des actionnaires, des fonds souverrains de pays où les droits fondamentaux sont bafoués. Après les infrastructures vitales (autoroutes, aéroports, ect.), les monuments historiques (certains vendus sans même un appel d'offres), et bientôt quoi d'autres ? Les organes des orphelins à la DDASS ?

Liens complémentaires :

La pétition

Le site du Collectif pour le futur du site de Grignon

Brexit et médias : Bruno Donnet dénonce le prosélytisme et la propagande européistes des journalistes – 27 juin 2016

Comme je ne cesse de le dire, le Brexit est un événement apocalyptique, c'est-à-dire procédant à une révélation majeure : le Brexit a effet, et en autres, servi de révélateur à un problème évident des médias en France : le prosélytisme et la propagande récurrentes de l'européisme par ces derniers.

Une intervention plutôt rare pour être soulignée, la profession étant largement dominée par une pensée unique européiste déplorable. Mais cela ne devrait pars durer : le divorce entre les "élites" et les citoyens va en s'accentuant, et bientôt le réel va s'imposer à la caste dévoyée des médias par de grandes claques.

À voir !

Nota Bene :

  • Pour des vidéos ayant dans leur titre "Brexit", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " Royaume-Uni", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " média", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " journa", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " prosélyt", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " propagand", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " désinform", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " inform", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " manipul", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " mensonge", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " mentir", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " opinion", cliquez [ici].
  • Pour toutes les vidéos de la catégorie "Médias, Multimédia, Informatique, et Réseaux", cliquez [ici].
Dans le cas où les liens ci-dessus seraient brisés, vous pouvez les retrouver ici : http://www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php?NumVideo=8434.

France : installation d’un Etat policier (3ième partie). Constitutionnaliser l’état d’urgence : quel enjeu ?

France : installation d’un Etat policier (3ième partie).   Constitutionnaliser l’état d’urgence : quel enjeu ?
France : installation d’un Etat policier (3ième partie).
 
Constitutionnaliser l’état d’urgence : quel enjeu ?
 
Jean-Claude Paye, sociologue, auteur de l’Emprise de l’image, de Guantanamo à Tarnac, Yves Michel 2012.
 

 
 Avant que le Président Hollande en annonce l’abandon, le « projet de loi constitutionnelle de protection de la nation »,[1] voulait introduire deux modifications dans la Constitution : l’insertion d’un article  36-1 relatif à l’état d’urgence et une modification de l’article 34, y insérant une possibilité de déchéance de la nationalité de Français condamnés pour terrorisme.
De par l’inscription de l’état d’urgence et de la déchéance de nationalité, la Constitution est renversée. Elle n’enregistre plus des droits, mais leur abolition. Elle ne pose plus de garde-fous au pouvoir, mais devient l’expression de sa toute puissance. Si la volonté d’introduire l’état d’urgence dans la Constitution s’inscrit bien dans un contexte de démantèlement de l’Etat de droit, elle ne se résume pas à cette action. Elle  nous renseigne sur la forme actuelle de l’Etat national et plus précisément sur celle de la France. La constitutionnalisation de l’état d’urgence est le symptôme d’une forme d’organisation politique qui inscrit, dans la Constitution, son renoncement à tout un pan de la souveraineté nationale. En effet, l’insertion, de l’état d’urgence et du démantèlement des libertés dans le texte fondamental, témoigne de l’abandon de toute autonomie de la politique intérieure vis-à-vis de l’ordre international de « la lutte contre le terrorisme. »
La double inscription constitutionnelle, à la fois de sa subordination vis-à-vis de la première puissance mondiale et de l’exercice d’un pouvoir sans limite sur ses propres populations, témoigne des deux faces actuelles de l’Etat national.
 
Un « régime civil de crise ».
 
Le projet de loi constitutionnelle, déposé à l’Assemblée nationale le 23 décembre 2015, prévoyait d’ajouter à la Constitution un article 36-1 sur l’état d’urgence. Il aurait été placé aux côtés de l’article 36 qui organise « l’état de siège » et répond à une crise grave, guerre ou insurrection armée. L’Etat de siège permet le transfert des pouvoirs civils de police à l’armée, ainsi que la création de juridictions militaires.
Le texte fondamental contient également l’article 16 qui permet au Président de la République de s’octroyer des « pouvoirs exceptionnels », lorsqu’une menace « grave et immédiate » pèse sur « les institutions de la République, l’indépendance de la Nation, l’intégrité de son territoire ou l’exécution de ses engagements internationaux ». Il n’a connu qu’une seule mise en application, pendant la guerre d’Algérie, lors du « putsch des généraux ». Les pleins pouvoirs avaient alors été accordés à de Gaulle, de fin avril à fin septembre 1961.
Le Président Hollande a déploré que ces deux articles ne soient pas « adaptés à la situation que nous rencontrons », contexte qu’il qualifie de « terrorisme de guerre ». Puisque « le fonctionnement régulier des pouvoirs publics n’est pas interrompu et il n’est pas concevable de transférer à l’autorité militaire des pouvoirs, » [2] l’état de siège ne peut être appliqué, de même les pleins pouvoirs, par nature temporaires, ne peuvent répondre à une guerre de longue durée contre le terrorisme. Dès lors, afin d'agir "contre le terrorisme de guerre",[3] il estime nécessaire d’instaurer un "régime civil de crise" et de l’inscrire dans la Constitution.
Cet « autre régime constitutionnel » produit une mutation politique. Les pouvoirs d’exception sont habituellement nommés comme tels parce qu’ils sont censés n’être que rarement utilisés et qu’ils sont  exorbitants. Cela ne serait plus le cas dans « un régime civil de crise » où ils feraient partie de la quotidienneté. Alors, les nouvelles prérogatives ne peuvent plus véritablement être considérées comme des pouvoirs d’exception, en ce sens qu’elles font partie du régime mis en place par le texte fondamental.
 
Un contexte de démantèlement de l’Etat de droit.
 
La volonté de placer dans la Constitution le dispositif de l’état d’urgence ne répond pas, comme l’affirme le gouvernement, à un souci de sécurité juridique. La jurisprudence du Conseil d’Etat, comme celle du Conseil constitutionnel ou de la Cour européenne des droits de l’Homme, ont parfaitement validé les mesures de l’état d’urgence, telles que prévues dans la Loi de 1955.
Le projet présidentiel d’introduire l’état d’urgence dans la Constitution est étroitement lié à la loi du 20 décembre 2015 qui l’a prolongé pour trois mois. Il est aussi en relation avec la loi de réforme pénale « renforçant la lutte contre le terrorisme et le crime organisé, » promulguée le 3 juin 2016. Celle-ci installe, dans la norme, des procédures faisant normalement partie de l’état d’exception[4]
 
, telles les perquisitions de nuit et des assignations à résidence. La loi du 20 décembre 2015, quant à elle, ne se contente pas de prolonger l’état d’urgence, mais étend considérablement son champ d’application.[5]
Ces deux législations et le dernier projet de loi forment un ensemble cohérent qui, en installant un état d’urgence permanent, a pour objet de s’attaquer frontalement aux libertés privées et publiques. En effet, le projet présidentiel supprime toute sécurité juridique. Il a pour objet, non seulement de constitutionnaliser l’état d’urgence, mais surtout de permettre, dans ce cadre, de nouvelles atteintes aux libertés. En effet, il «gravait dans le marbre», non seulement le principe de l’état d’urgence et ses applications déjà connues, mais surtout la possibilité pour le législateur d’installer, en permanence, de nouvelles dispositions. Ainsi, il offrait la faculté de « renouveler » les « outils » que les « forces de sécurité » pourront utiliser, en violation des droits et libertés. L’Etat de droit serait démantelé, puisque les règles ne seraient plus fixes et prédéterminées, mais changeraient en permanence selon la lecture subjective que le pouvoir fait de l’évolution des évènements (le danger persistant du terrorisme), ainsi que le choix, libéré de tout contrôle, des mesures annoncées pour y faire face.
 
Inscrire une déchéance de nationalité dans la Constitution.
 
Dans la première mouture du « projet de loi constitutionnelle de protection de la Nation », présenté le 23 décembre au conseil des ministres, l’extension de la déchéance de nationalité concerne tous les binationaux, même ceux qui sont nés Français. Selon les opposants, ce texte gravait dans le marbre  deux classes de citoyens, les binationaux et ceux qui n’ont que la nationalité française. Manuel Valls propose alors une nouvelle rédaction qui inscrit que la déchéance peut concerner tous les citoyens. A l’Assemblée nationale,  une majorité socialiste finit par adopter cette version. Au Sénat, une majorité de droite réintroduit la déchéance pour les binationaux et adopte le nouveau texte le 22 mars 2016. La synthèse devient impossible.[6] Le 30 mars, le Président de la République annonce l’abandon du projet de Loi. 
Cette communication a surpris, dans la mesure où la constitutionnalisation de l’état d’urgence avait été acceptée par une grande majorité des parlementaires, majorité et opposition confondues. Le renoncement à la réforme est uniquement motivé par l’absence d’accord relatif au retrait de la nationalité. La focalisation du gouvernement sur cette question peut sembler étrange, puisque la déchéance de nationalité existe déjà dans le système judiciaire français et que cette procédure a été appliquée à de nombreuses reprises.
Ainsi, entre 1949 et 1967, environ 523 déchéances de personnes de nationalité française ont été prononcées, parmi lesquelles on trouve «de nombreux Français de naissance.»[7]       
Elle est d’abord prévue par les articles 25 et 25-1 du code civil[8] et peut être prononcée lorsque la personne a été condamnée pour un crime ou un délit constituant un acte de terrorisme. Elle ne concerne les binationaux qui ont acquis la nationalité. Cependant, comme la très grande majorité des intervenants l’a oublié, la déchéance de nationalité peut également être appliquée, grâce aux articles 23-7[9] et 23-8[10] aux binationaux nés Français.
Cela infirme les justifications, tant du gouvernement que du Conseil d’Etat, quant aux raisons avancées pour justifier l’introduction de la déchéance de nationalité dans le texte fondamental, eu égard au risque d'inconstitutionnalité qui pèserait sur une loi ordinaire, alors que les législations existantes produisant le même résultat, n’ont jamais été remises en cause par le Conseil constitutionnel. Cependant, la constitutionnalisation de la déchéance sort la nationalité du droit civil, pour en faire un domaine législatif particulier. La personne juridique est dissociée, la jouissance de la nationalité se détache de sa propriété. Le citoyen peut jouir de sa nationalité à condition qu’il en fasse bon usage, une utilisation encadrée par le gouvernement.
 
L’enjeu de l’inscription de la déchéance dans la Constitution.
 
Le débat sur le projet de loi s’est focalisé sur la déchéance de nationalité car cette question fait immédiatement penser aux lois du régime de Vichy. Dans ce cadre, 15154 personnes ont été touchées dont près de 45 % sont juives.  La référence aux lois de Vichy est d’autant plus pertinente que la déchéance de nationalité pourrait également prendre actuellement un caractère de masse, à travers l’extension prévue de ses conditions d’application, telle qu’elle résulte des réécritures successives du projet. Dans sa dernière mouture, la déchéance pouvait être prononcée, non seulement pour des crimes de terrorisme, mais aussi pour des délits. Ainsi, la déchéance aurait pu être prononcée à l’encontre d’un Français condamné pour « apologie du terrorisme. »
Selon le quotidien Le Monde, le ministère de la Justice a recensé 255 affaires d’apologie du terrorisme durant le mois qui a suivi les attentats de novembre 2015. Les chiffres sont semblables pour le mois de janvier 2016. Il s’agit d’apologies qui n’en sont pas. Parmi nombre de cas jugés, la frontière est en effet ténue avec la provocation à l’égard des forces de l’ordre. Ces affaires ont été expédiées en comparutions immédiates
Par exemples, le 2 décembre 2015, à Lunel (Hérault), un multirécidiviste sortant ivre de boîte de nuit a écopé d’un an ferme, pour un vol de portable, insultes et pour avoir crié « je suis Salah Abdeslam, ainsi que  « vive Daech », devant des commerçants médusés. Aux abords de la gare de Lille-Flandres lors d’un contrôle d’identité, le 17 novembre 2015, un homme, ivre menace de « tout faire péter » et dit que «François Hollande n’aurait pas dû bombarder la Syrie » : deux mois ferme. [11]
L’apologie consiste à justifier le terrorisme, à le présenter sous un jour favorable ou à l’encourager[12]
. Cependant, grâce à la nouvelle loi, des journalistes ou citoyens pourraient être poursuivis, pour avoir, par exemple, partagé une vidéo, mise en ligne par une organisation désignée comme terroriste ou donné la parole à des membres de réseaux politiquement diabolisés. Ainsi, cette incrimination permettrait de condamner et accessoirement de retirer sa nationalité, à des opposants à la politique étrangère de la France en Syrie, Libye ou Palestine.
On se retrouve alors dans une situation qui fait penser à la France de Vichy et la Loi du 23 juillet 1940 qui prévoyait la déchéance de la nationalité pour les Français engagés auprès du Général de Gaulle
 
Deux aspects complémentaires de la souveraineté.
 
Le Président Hollande abandonne provisoirement la constitutionnalisation de l’état d’urgence, une réforme importante déjà envisagée par le Comité Balladur en 2007, suite à une absence d’accord sur les modalités de la déchéance de nationalité. Lier étroitement les deux choses pourrait surprendre. Cependant, la constitutionnalisation de l’état d’urgence et l’inscription de la déchéance de nationalité dans le texte fondamental se réfèrent à deux aspects indissociables de la souveraineté, d’une part, sa réalité effective, l’exclusivité de la décision politique, et d’autre part, son existence symbolique, la «souveraineté du peuple."
Constitutionnaliser l’état d’urgence, enregistrer dans le texte fondamental, ce que François Hollande nomme un "régime civil de crise", consacre un abandon de  souveraineté. En effet, est souverain celui qui décide d’une situation exceptionnelle. Comme l’a développé Carl Schmitt, « c’est l’exception, là où la décision se sépare de la norme juridique qui révèle mieux l’autorité de l’Etat ».[13] Si les pouvoirs exceptionnels sont inscrits dans la Constitution, ils échappent alors à la décision politique proprement dite, car ils font partie intégrante de la norme, celle-ci ne se distinguant plus de sa dérogation.
Renoncer à la pleine décision politique dans le cadre de la lutte antiterroriste, afin de l’abandonner à un ordre international organisé par la puissance dominante, nécessite que soit également remis en cause l’aspect symbolique du pouvoir national, son institution par le peuple. La structure impériale est un ordre de fait qui s’affranchit de tout mécanisme de reconnaissance populaire. La possibilité d’un retrait de la nationalité de Français, condamnés pour terrorisme, est un renversement du caractère symbolique de la souveraineté, c’est donner au gouvernement la prérogative d’instituer le peuple et de se fondre dans un ordre international qui ne laisse aucune place à la reconnaissance des populations.
 
Un renversement de la notion d’état d’urgence : de la dénégation au déni.
 
L’état d’urgence contenu dans la loi de 1955, une législation de circonstance, a permis au gouvernement français de ne pas déclarer l’état de siège lors de la guerre d’Algérie. Elle lui a permis de ne pas considérer les résistants comme des combattants, mais bien comme des terroristes et de les traiter comme des criminels.
La volonté actuelle repose sur le souci inverse, celui de considérer des actions criminelles, les attentats terroristes, comme des actes de guerre ou plutôt d’effectuer une indifférenciation entre les deux. La fusion opérée entre droit pénal et droit de la guerre s’inscrit dans une tendance qui débute avec les attentats du 11/9 et la «guerre contre le terrorisme» du président Bush.
Le renversement, opéré entre la loi de 1955 et la conception actuelle de l’état d’urgence,  est le passage de la dénégation d’une action de résistance et de son caractère politique, afin de la criminaliser, à une opération de déni, à une confusion entre attentat terroriste et acte de guerre, telle que l’expression de François Hollande « terrorisme de guerre » l’illustre parfaitement. Il en est de même en ce qui concerne le remède proposé : un « régime civil de crise » afin de faire face à une nouvelle forme de guerre. S’opère ainsi une indistinction entre crime et hostilité, entre intérieur et extérieur de la nation.
En ce qui concerne la guerre d’Algérie, la dénégation a du laisser la place à une reconnaissance politique des résistants algériens. Elle s’est révélée comme un acte de refoulement du politique qui ne pouvait être que temporaire. La procédure demeurait ainsi dans le sens originaire de l’état d’urgence, une situation exceptionnelle limitée dans le temps.
Il en va tout autrement en ce qui concerne la conception de l’état d’urgence, telle qu’elle est conçue dans la loi du 20 novembre 2015 et dans le projet de constitutionnalisation. La fusion opérée entre crime et acte de guerre n’est pas une opération de circonstance devant ensuite faire place à un processus de différentiation et à un retour du politique. Au processus de dénégation s’est substituée une procédure psychotique, un processus constant d’indifférenciation entre procédure pénale et gestion de l’hostilité, entre criminel et ennemi, entre intérieur et extérieur de la Nation, fondant cette dernière dans une forme internationale d’organisation du pouvoir.
 
L’Etat policier forme post-moderne de l’Etat national.
 
De par l’insertion de l’état d’urgence, la Constitution acquiert une fonction pénale et le droit pénal devient constituant. La Constitution est renversée. Elle n’est plus inscription de droits, mais bien de leur déchéance. Elle enregistre la toute-puissance du pouvoir, particulièrement celle de son appareil policier.
Le Conseil d’Etat ne s’y est d’ailleurs pas trompé dans son avis sur projet gouvernemental de constitutionnaliser l’état d’urgence. Pour le Conseil, le texte « n’est pas une simple clarification » de la loi de 1955, il présente « un effet utile » pour donner « un fondement incontestable » aux mesures de police, pour « les soumettre exclusivement au contrôle du juge administratif » et non pas au juge judiciaire.[14]La constitutionnalisation de l’état d’urgence permettrait de légitimer le travail de la police et de lui donner les coudées franches, puisqu’elle serait soumise uniquement au juge administratif qui n’a ni les moyens, ni l’autorité pour exercer une telle surveillance. Ce faisant, le texte fondamental enregistre et légitime également le résultat de l’ensemble des réformes de la justice, la liquidation du juge d’instruction.
La constitutionnalisation de l’état d’urgence est l’enregistrement d’un processus de démantèlement de l’Etat de droit qui fait de l’appareil policier le noyau de l’Etat national. Ce qui ne signifie pas que cette forme d’Etat garde à ce dernier niveau une indépendance réelle. Si la prérogative du maintien de l’ordre reste de son ressort, contrairement à la guerre, à la monnaie ou à la politique économique, les polices européennes sont organisées directement par le FBI. Non seulement, la police fédérale américaine organise les équipes mixtes d'intervention, mais grâce à ses initiatives, elle est parvenue aussi à influencer fortement les législations européennes, tant nationales que communautaires et cela dans les domaines de l'interception des communications, du contrôle du Net, de la création de nouvelles incriminations spécifiant le terrorisme, ainsi que sur les réformes des appareils  policiers et judiciaires. 
 
 
 
 
 
 
[1] « Projet de loi constitutionnelle de protection de la Nation », Légifrance, le 23 mars 2016, https://www.legifrance.gouv.fr/affichLoiPreparation.do?idDocument=JORFDOLE000031679624&type=general&typeLoi=proj&legislature=14
[2] « Etat d’urgence et article 16 : pourquoi Hollande veut-il réviser la Constitution ? » Le Monde.fr, le 16.11.2015, http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2015/11/16/etat-d-urgence-et-article-16-pourquoi-hollande-veut-il-reviser-la-constitution_4811353_4355770.html 
[4] Lire :Jean-Claude Paye, « France : installation d’un Etat policier. Partie 1. Procédures d’exception sans état d’urgence », Alter Info, le 22 mars 2016, http://www.alterinfo.net/France-installation-d-un-Etat-policier-partie-1_a121612.html
[5] Lire : Jean-Claude Paye, «France : installation d’un Etat policier. Partie 2, Etat d’exception avec état d’urgence », Alter Info, le 19 mai 2016, http://www.alterinfo.net/France-mise-en-place-d-un-Etat-policier-2eme-partie-Etat-d-exception-avec-etat-d-urgence_a122871.html
[6]          «François Hollande renonce à la déchéance de nationalité et au Congrès», Le Monde.fr, le 30 mars.2016,
http://www.lemonde.fr/attaques-a-paris/article/2016/03/30/francois-hollande-renonce-a-la-decheance-de-nationalite-et-au-congres_4892426_4809495.html#RSxjhDQJV0gLOupf.99
[7] Aude Loriaux, « Déchéance de nationalité : pour y voir plus clair, les arguments pour et contre », Slate.fr, le 6 février 2016, http://www.slate.fr/story/113699/decheance-nationalite-arguments
[8] Article 25 : «L'individu qui a acquis la qualité de français peut, par décret pris après avis conforme du Conseil d'Etat, être déchu de la nationalité française 1: s'il est condamné pour un acte qualifié de crime ou délit constituant une atteinte aux intérêts fondamentaux de la nation … », https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?idArticle=LEGIARTI000006420131&cidTexte=LEGITEXT000006070721&dateTexte=19960722
[9] Article 23-7 : «Le Français qui se comporte en fait comme le national d'un pays étranger peut, s'il a la nationalité de ce pays, être déclaré, par décret après avis conforme du Conseil d'Etat, avoir perdu la qualité de Français», https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?idArticle=LEGIARTI000006420004&cidTexte=LEGITEXT000006070721
[10]  Article 23-8 : «Perd la nationalité française le Français qui, occupant un emploi dans une armée ou un service public étranger ou dans une organisation internationale dont la France ne fait pas partie ou plus généralement leur apportant son concours, n'a pas résigné son emploi ou cessé son concours nonobstant l'injonction qui lui en aura été faite par le Gouvernement,» https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?idArticle=LEGIARTI000006420016&cidTexte=LEGITEXT000006070721
[11]  Lucie Soullier et Damien Leloup, « Dans le grand fourre-tout de l’apologie du terrorisme », LeMonde.fr , le 18 décembre 2015,http://www.lemonde.fr/attaques-a-paris/article/2015/12/18/dans-le-grand-fourre-tout-de-l-apologie-du-terrorisme_4834349_4809495.html#C6D8CwWTAyyWBwzl.99
[12] Lire : Jean-Claude Paye, «Criminalisation du Net en France», Alter Info, le 14 septembre 2015, http://www.alterinfo.net/La-criminalisation-du-Net-en-France_a117291.html
[13] Carl Schmitt, Théologie politique, Gallimard 1988, p. 15.
[14] Conseil d’Etat, « Loi constitutionnelle de protection de la Nation », Avis consultatif, le 23 décembre 2015, http://www.conseil-etat.fr/Decisions-Avis-Publications/Avis/Selection-des-avis-faisant-l-objet-d-une-communication-particuliere/Loi-constitutionnelle-de-protection-de-la-Nation  |

Alter Info l'Information Alternative

Tony Blair est un Psychopathe ! (Jonathan Pie 05/06/2016)

" Tony Blaiiirrrr... Ça ressemble vraiment à un réflexe nauséeux, ne trouvez-vous pas ? Je hais cet homme comme je n'ai jamais haï personne ! "
Jonathan Pie, journaliste bidon " Suit & Tie " so british joué par le comédien britannique Tom Walker, sévit sur le net depuis moins d'un an.
Un "sketch" dédié à T. Blair et au rapport de la commission d'enquête sur la guerre en Irak (commission Chilcot), qui normalement, devrait être publié courant juillet 2016.
Quelques grammes de vulgarités et/ou de vérités en moins de 3mn30
Source vidéo :
Traduction amateur, Rehearsais
One more "Pie" :

Le mystère des sons émis par les aurores polaires dévoilé

Les aurores polaires sont des phénomènes tellement intéressants et mystérieux que toutes leurs particularités sont restées longtemps inconnues pour les scientifiques, ainsi que pour les habitants des régions où elles se produisent.
Alors que les témoins parlaient souvent de sons mystérieux émis par les aurores polaires, le monde scientifique ne pouvait les expliquer, raconte National Geographic. Ces sons étranges étaient même considérés comme partie du folklore.

1026277182

Mais les scientifiques offrent des preuves d’existence des sons émis par les aurores polaires et expliquent leur nature. L’essentiel dans leur découverte, c’est le rôle des particules qui subissent une influence électrique. Autrement dit, la notion d’une charge électrique qui explique l’existence de la lumière polaire elle-même devient un élément clé pour dévoiler le caractère des sons émis.

Lire la suite sur Sputnik

Expériences – Témoignages – Réflexions | TS N°85

Avertissement : Cette rubrique présente un échantillon de témoignages, d’expériences, et de réflexions que nous recevons de la part de nos lecteurs. Nous tenions à réserver un espace de liberté d’expression à tous les passionnés de mystère. Cependant, ne perdons pas de vue que ces courriers ne sont absolument pas représentatifs d’une quelconque opinion de la rédaction.


Godzilla/responsablede-Fukushima ?

Bonjour. Après lecture de votre article sur Le jeu de cartes Illuminati, je suis surpris que vous n’ayez pas fait le lien entre la carte “Atomic Monster” et le célèbre monstre de fiction japonais Godzilla, dinosaure géant issu d’essais nucléaires américains au large du Japon.

courrier 85 (11)

En effet, je pense qu’on pourrait faire le rapprochement entre cette carte et le drame de Fukushima, car dans les films mettant en scène Godzilla, le monstre surgit de l’océan et déclenche l’équivalent d’un tsunami. Puis de par ses pas lourds, il déclenche des séismes dans les villes qu’il traverse. On peut ensuite penser qu’il va se nourrir dans les centrales nucléaires qu’il saccage au passage.

D’ailleurs, pour rester dans le registre “reptilien”, la carte “Frog God” évoque le fameux Satanakhan de la série Sharivan avec sa tête de batracien et ses sais (arme) dans les mains. Sachant que Satanakhan symbolise Moloch, on peut penser que des adeptes du culte de Moloch ont déclenché le fameux séisme de 2011 par le biais d’une technologie secrète (HAARP ?).

courrier 85 (4)

Ainsi, dans la série Sharivan, les adeptes de Satanakhan entreprennent de déclencher des séismes à partir de la région d’Ito en s’infiltrant dans un parc d’attractions (pour rappel, l’un des concepts inutilisés pour le château central du parc Disney de Paris représentait le fameux Wardenclyffe Tower conçu par Tesla, à l’origine du projet HAARP, lequel pourrait influencer le climat et le comportement humain) et la ville de Fukushima est clairement citée par le biais d’un panneau routier.

Mais pourquoi avoir créé ce drame qui va instaurer une méfiance du nucléaire dans la population ?

Peut-être pour permettre la mise en place de centrales nouvelle génération comme le montre une autre œuvre des années 80, le film Holocauste 2000 avec Kirk Douglas ?

courrier 85 (1)

En effet, dans ce film, le héros, riche industriel, découvre qu’il est le père de l’Antéchrist et que celui-ci va détruire une centrale nouvelle génération, symbolisant la Bête de l’Apocalypse, et déclencher la fin du monde.

On peut s’interroger sur le fait que cette centrale soi-disant nucléaire ressemble à un ensemble de tours Tesla, évoquant le fameux projet HAARP.

La frontière entre résistants et “collabos” devenant de plus en plus ambiguë. En effet, est-ce le projet HAARP qui est dangereux… ou sa destruction ?

Salutations.

Marc



X-Files

Bonjour. Je viens de visionner sur 6Play, la série X-Files saison 10 (de 6 épisodes) qui a attiré toute mon attention. Le scénario me semble très important car on nous balance mine de rien certaines vérités : dépopulation par des virus, ADN extraterrestre et autres conspirations bien connues.

courrier 85 (21)

Votre livre Vivre et mourir dans la matrice artificielle va encore plus loin et donne un complément à tout çà, merci de nous avoir dévoilé tout ce qui nous attend “de l’autre côté”… Ça à dû vous demander beaucoup de travail de lecture des évangiles et beaucoup de réflexions (a priori, c’est toujours Yahvé qui commande sur Terre).

Dans un premier temps, c’est vrai que c’est difficile à avaler, mais en suivant régulièrement vos éditos on suit le fil d’Ariane, et on comprend mieux toutes ces injustices, toutes ces religions qui nous manipulent, ainsi que le sens de la vie sur Terre : “Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas”.

Mais tout n’est pas perdu, car plus on sera conscient de cette vérité, plus nos consciences commenceront à s’éveiller. Nous y entrons, alors vive la résistance afin d’empêcher le prochain black-out !

Odile



Rendez-vous avec Roch

Bonjour. Je suis en train de regarder votre 3e vidéo sur You Tube : “Rendez-vous avec Roch” qui une nouvelle fois est vraiment très intéressante.

Vous parlez à un moment des “12 qui sont en réalité 13”. Or, encore une fois dans la série The 100, après que la Terre fut dévastée et inhabitable, les survivants se réunirent en orbite et se répartirent en 12 stations qui étaient en réalité au nombre de 13.

courrier 85 (20)

Or on a appris, très récemment dans la série, que la 13e station (qui était censée être détruite) a en réalité réussi à atteindre la Terre avec à son bord une femme qui “gouvernera”, tel un Messie, les habitants de la Terre ! Beaucoup de choses que vous évoquez dans cette vidéo me renvoient à cette série, j’en suis à chaque fois étonné… Cordialement.

Pierrick



Vérité : du besoin à l’appartenance

Bonjour. J’ai beaucoup apprécié votre dernier numéro, le TS n° 84, et particulièrement votre article et son étude exhaustive intitulé “L’incroyable vérité de la conquête spatiale”.

courrier 85 (22)

Comme vous vous en doutez sûrement, j’ai tout de suite été attiré par les fonds spatiaux que vous nous avez montré : la Lune dans son environnement, la Terre isolée au fond, son aspect avec son atmosphère, les surfaces des planètes, les lieux de tournages éventuels. Enfin il y a tellement matière à réflexion dans votre article que je ne pourrais pas tout citer… Mais je tenais aussi à vous écrire pour vous dire que je l’ai trouvé très stimulant, et le sujet suscite l’émulation et la réflexion, ou du moins en ce qui me concerne !

N’arrêtez jamais de “fouiner”, même si au premier abord il n’y a rien d’anormal, car dans cette “simulation” tout paraît normal, en tout cas au premier abord… Merci pour tout. Cordialement.

Philippe



Mini black-out

Bonjour. J’ai été témoin (ou peut-être une des cibles individuelles) d’un mini black-out en 1989 (un test ?). En effet, je sortais alors de mon travail et je rentrais chez moi. Il n’était pas tard, probablement vers 17 h 30. Je me sentais alors fatiguée, et j’avais très envie de dormir.

Je rentre donc chez moi, je dîne et sans réfléchir je vais directement me coucher. Je m’endors comme une souche pour me réveiller avec une énergie peu commune. Je prends alors mon petit déjeuner et me prépare pour une nouvelle journée.

courrier 85 (5)

Je me dirige ensuite vers mon lieu de travail, et là bizarrement tout est fermé, aucune âme qui vive aux alentours. Petite panique, mais pour me rassurer je me dis : “ce doit être un jour férié ou la grève je n’ai pas dû faire assez attention, car cela m’est déjà arrivé”. Je rentre à mon appartement et là “tilt” ! Il est 8 ou 9 h… du soir ! Le Soleil est au couchant et non au levant !

Incroyable, ce jour-là, j’ai petit-déjeuné deux fois ! Le lendemain j’en parle à mes collègues qui me sourient et me rassurent en me déclarant que cela pouvait arriver lorsque l’on est très fatigué.

Mais entre nous je vous avoue n’avoir jamais cru à ces arguments, c’était il y a 27 ans et je suis toujours persuadée qu’il s’est passé ce jour quelque chose dans mon espace-temps ! Cordialement.

Dominique



Rendez-vous-avec- Roch (suite)

Bonjour. J’ai regardé avec grand intérêt votre vidéo sur la conquête spatiale et ses mensonges.

J’ai ensuite remarqué que dans le jeu Illuminati, il y avait une carte “Irréductible de la Terre plate”.

courrier 85 (16)

Sinon, votre livre sur la matrice artificielle dans un premier temps m’a secouée, mais ensuite c’est tellement évident… Si je comprends bien nous sommes prisonniers de cette “matrice” et celui qui commande c’est Yahvé… Merci pour ce livre, je pense que nous vivons une époque importante des révélations de l’Apocalypse. Plus nous serons conscients de vivre dans cette matrice artificielle et plus la volonté de nous en sortir sera forte. Je vous remercie d’avoir écrit ce livre et grâce à vous nous sommes bien “la résistance”.

Une fidèle lectrice.

Une lectrice



Etrange-construction

Bonjour. Je m’interroge sur cette découverte faite via Google Earth. C’est quoi ce truc en Égypte ?

courrier 85 (3)

Mettez ces coordonnées dans Google Earth :

30° 1’14.40″N 31°43’17.49″E. Alors c’est quoi ? Une base ? Une stargate ? une horloge ? Amitiés.

Chris



Vérités-sur-la conquête-spatiale

Bonjour. Moi aussi je me suis posé pas mal de questions sur la “forme” du monde où nous nous trouvons. On nous dit par exemple que lorsque c’est l’été dans l’hémisphère nord, le “globe” se trouve à son apogée par rapport au Soleil, mais c’est parce qu’il y présente sa face qu’il fait alors plus chaud ici. On nous dit aussi que le clair de Lune, c’est-à-dire la lumière que nous renvoie la Lune, est celle du Soleil qui s’y trouve réfléchie.

Mais si tel est le cas, quand c’est l’été ici (et donc l’hiver dans l’hémisphère sud), c’est-à-dire quand la Terre se trouve la plus éloignée du Soleil, la Lune, logiquement, devrait refléter une lumière solaire moins intense, ce qui n’est absolument pas le cas en réalité, la lumière émise pat la Lune restant toujours constante.

courrier 85 (12)

La réalité justement c’est que la Lune génère sa propre lumière ; d’ailleurs le fait qu’elle soit exactement de la même taille que le Soleil est aussi un détail intriguant. D’après un de mes amis, il arrive même parfois que l’on puisse voir certaines étoiles à travers la Lune, ce qui tendrait donc à invalider la thèse d’une Lune solide.

Je pense que la façon avec laquelle les Anciens se représentaient la Terre devait être plus en rapport avec les faits que celle de notre sacro-sainte science. Mon ami m’avait fait aussi remarquer que par nuit de pleine Lune, lorsque l’on se positionne par exemple sous le feuillage d’un arbre, c’est-à-dire à “l’ombre de la Lune” pour ainsi dire, la température en fait remonte ! Ce qui nous montre bien que le Soleil possède sa propre lumière qui est chaude et la Lune, la sienne, qui est froide.

courrier 85 (19)

Et pourquoi parlait-on jadis et encore aujourd’hui des “quatre coins du monde” si la Terre est bien une boule ? Dans bien des cas, l’étymologie des noms est révélatrice et pour ce qui est de la Terre, on nous parle de planète et pas de “boulette”, quelque chose faisant donc penser à une surface en 2 D plutôt qu’en 3.

Sinon, je ne sais pas si vous connaissez Jüri Lina, mais dans Architects of Deception, il indique que Gagarine n’est jamais allé dans l’espace et que Vladimir Ilyushin y serait allé le 7 avril 1961 pour revenir gravement blessé après s’être écrasé, ce qui ne fut alors pas rendu public. Il cite aussi un très bon livre, Gagarin : A Cosmic Lie (Gagarin – kozmikus hazugsag, Budapest, 1990).

Il y aurait même eu avant lui, en 1960, le cosmonaute Byelokonyev et bien d’autres qui seraient morts en orbite. Il explique aussi l’impossibilité de se rendre sur la Lune à cause des radiations de la Ceinture de Van Allen, etc. Cordialement.

Fabrice



Subliminal

Bonjour. Je suis en train de regarder sur You Tube votre excellente vidéo sur la vérité cachée de la conquête spatiale ou vous parlez du mot “SEX” dans les nuages ainsi que dans Le roi lion.

courrier 85 (6)

Ceci a immédiatement fait tilt dans ma tête. Elon Musk a l’air de beaucoup s’amuser entre SpaceX (tiens, tiens) et Tesla… qui a créé 3 modèles : Model S, Model X, ils souhaitaient utiliser le terme Model E, mais celui-ci avait déjà été déposé par GMC. Du coup il s’appelle Model 3, ce qui reste un E à l’envers… Soit un modèle S, X et E… Si je ne vous apprends rien, tant pis pour moi, mais si je vous ai apporté ma minuscule contribution, tant mieux. Continuez votre excellent travail. Cordialement.

Un passionné d’espace



Jeu de cartes Illuminati

Bonjour. Inutile de vous dire que l’article sur le jeu de cartes Illuminati nouvel ordre mondial m’a carrément bouleversé. Comment en 1995, Steve Jackson a-t-il pu savoir autant de choses sur l’avenir ? Les cartes sur le World Trade Center et le Pentagone sont déjà hallucinantes, mais ce qui m’a le plus fait réfléchir c’est la carte du prix Nobel de la paix (PS : voir à ce sujet notre article page 61).

Un étrange personnage que l’on retrouvera plus tard sur d’autres cartes associées aux tueries de masse. Avez-vous remarqué le médaillon de ce personnage ? Il s’agit de la fameuse tour Eiffel de Banksy que l’on a pu voir partout sur les écrans et ailleurs après les attentats du 13 novembre au Bataclan. Qu’est-ce qui a pu inspirer à Steve Jackson un tel médaillon, si ce n’est une révélation divine ? C’est carrément flippant.

courrier 85 (14)courrier 85 (7)

Si toutes ces cartes se révèlent exactes dans le temps, nous n’avons plus qu’à attendre la 3e Guerre Mondiale et les catastrophes nucléaires annoncées. Le pire c’est que les choses qui se sont produites à travers ces cartes l’ont été en seulement 20 ans !

courrier 85 (2)

Vous trouverez ci-dessous également un lien qui donne un avis complémentaire à ce logo en l’associant à la “Croix de Néron” ou “Croix de Satan”, qui commémore le massacre des chrétiens par Néron : http://lepetitrapporteurdunet.unblog.fr/2015/11/15/que-signifie-le-f aux-logo-peace-and-love-sur-itele/. Et ici un lien vers un article intéressant sur les signes de la fin des temps annonçant le retour du Christ : https://letempledespropheties.wordpress.com/2013/08/14/les-signes-de-la-fin-des-temps. Bonne continuation.

Fabrice



La fin des temps

Bonjour. Je relis régulièrement vos magazines et parfois certains articles traitent de la fin du monde, d’une hypothétique apocalypse, d’un black-out à venir, d’un renversement des pôles, d’une rencontre destructrice avec une probable planète, de prophéties sur l’anéantissement de notre espèce et que sais-je encore… Bref de notre disparition pure et simple !

Mais au final rien ne se passe, ou peut-être à notre insu, allez savoir avec cette matrice artificielle qui nous sert de prison ?

Fort heureusement déçu par ces prédictions de “mauvais augure” je me suis fait cette réflexion : “et si toutes nos communautés de pensée faisaient échec à l’agenda mondial mis en place par les planificateurs invisibles ? Ou du moins en retardait le déroulement ?”.

courrier 85 (8)

Ce serait une prise de conscience de plus en plus grande aux effets bénéfiques ! Continuons donc la  résistance. Concernant votre livre sur la matrice, quelle claque ! Cela m’a rappelé quand jeune homme, je me suis intéressé à la psychologie.

Dolto a été une de mes premières lectures. Elle mettait des mots sur ce que je percevais dans le brouhaha ambiant. Elle m’a permis de mettre la lumière sur ce que je ressentais, mais que je ne conceptualisais pas. Votre livre m’a permis de réunir quantité d’informations qui étaient difficiles de relier les unes aux autres, il est essentiel à la compréhension du monde qui nous entoure.

Il n’est pas très gai, mais c’est ainsi… Dans tous les cas, c’est un atout majeur pour les résistants en herbe que nous sommes ! Au plaisir de vous lire et longue vie à tous.

Pix



Super soldat

Bonjour, je voudrais faire une petite remarque sur l’article du “super soldat du Pentagone” dans vos news de la RFID du numéro 84.

L’article décrit l’implantation d’une puce dans le cerveau censée augmenter les capacités auditives et visuelles du soldat en plus des avantages de la connectivité. Cela me fait étrangement penser aux observateurs de la série Fringe, des êtres humains dont les capacités hors normes sont dues à une puce implantée dans le cerveau.

Inconvénient, la perte de toutes les émotions qui font de nous des hommes. En sera-t-il de même avec cette technologie ? Longue vie au magazine et vivement l’interview de M.X sur votre chaine You Tube. Amicalement.

Christophe



Chercheurs de vérité

Bonjour. Avec votre dernière vidéo sur YouTube La Vérité cachée de la conquête spatiale, je ne gâcherais pas mon plaisir à vous dire (en faisant quelques calembours) que voici de l’investigation de haut vol… spatial, bien sûr !

Pour en revenir à votre entretien je trouve que vous avez des talents de conteurs, non sous l’aspect d’imagination qui pourrait être retenue contre vous et comme défavorable pour le sujet dont vous nous parlez, mais dans la façon d’amener vos propos qui savent ménager le suspense.

courrier 85 (18)

J’estime que vous allez très loin dans les suppositions, que vous semblez avoir fait vôtre à la fin de votre entretien… ce que j’adore d’ailleurs.

Merci donc pour ce partage de vos connaissances, car remettre en cause l’aspect de notre planète ne doit pas être très facile à énoncer entre nous soit dit ! D’autre part, vous avez choisi le parti pris de mettre en avant les “chercheurs de vérités” dont certains résultats étayent ce que vous annoncez dans vos propos, et c’est aussi à mettre à votre actif. Pour conclure, je vous remercie donc pour ce 360° qui surchauffe un peu l’esprit même si vous prévoyez un rafraîchissement, d’ici quelque temps. En des temps de durs réveils, c’est une sorte d’hivers nucléaires de la pensée, mais j’aurais eu au moins l’avantage d’avoir lu et écouté TOP SECRET et par conséquent d’en avoir été averti et préparé ! Bonne journée à vous. Cordialement.

Philippe



Méta TV

Bonjour. J’ai visionné les vidéos que vous aviez faites en 2015 avec Meta TV, en particulier celle intitulée Nous sommes dirigés par des entités non humaines et j’adhère presque totalement à ce que vous dîtes (par contre je pense qu’il ne faudrait pas mettre tout le “sang bleu” dans le même sac), dommage que pas mal d’internautes qui regardent ce genre de vidéos semblent surtout être des “curieux” pour ne pas dire plus, on l’a compris à leurs questions et dans les commentaires.

Ceci dit merci aussi pour l’interview que vous avez faite avec Peter Knight sur votre chaîne YouTube. Sinon par rapport à la NASA qui ne montre pas la vérité, c’est certainement qu’ils considèrent cette vie comme un combat ; et pour gagner la guerre, il faut ruser (mentir), puis le pouvoir donne le privilège d’avoir des secrets.

courrier 85 (9)

En tout cas, moi cela ne m’étonne pas que ceux qui détiennent le pouvoir soient obligés de mentir pour le garder, car de toute façon ne dit-on pas “la perfection n’est pas de ce monde”, alors la vérité non plus ! Mais on peut quand même la chercher et s’en approcher.

Il semblerait que la société est un peu comme cela, un savoir pour les gens “normaux” et un autre “caché” pour ceux qui veulent vraiment connaître la vérité. Ce qui n’empêche qu’il y a bien des êtres mauvais (et que chez eux, beaucoup   foncent dans la vie tête baissée).

Bonne continuation et encore merci.

Windlom



Un beau voyage…

Bonjour. Une nuit, je suis “parti” (astral) au Mont-Saint-Michel, je volais sous les voûtes de la chapelle principale. Je voyais l’autel, surélevé par 3 marches.

Voulant visiter pour la première fois et en vrai ce haut lieu spirituel, je suis parti avec une amie en Normandie. Arrivant dans cette chapelle, je me suis assis devant l’autel, et j’ai écouté un guide accompagné par quelques touristes qui commentait l’endroit sacré : “Il y a longtemps, cet autel avait 3 marches qui ont disparu aujourd’hui”…

courrier 85 (13)

Joli, non ? Autre petite histoire. En examen à la clinique Saint Jean de Toulouse, rempli de peurs, n’ayant jamais eu un examen avec un anesthésiste qui devait m’endormir, j’ai eu l’agréable et grande surprise de découvrir que mon anesthésiste était le Dr Jean-Jacques Charbonnier, bien connu pour ses prises de position sur “la vie après la vie”.

Mes peurs ont disparu instantanément, je savais qu’il ne m’arriverait rien, lui qui a été guéri à Lourdes par la Sainte Vierge Marie. Amitiés.

Philippe



Terre-creuse et symboles

Bonjour. De nombreux articles ont traité le sujet de la Terre creuse. Nous avons tous lu quelque chose à ce sujet et pourtant une nouvelle découverte (compréhension), vient d’avoir lieu.

View of the logo of French oil giant Total in front of the oil refinery of Donges, near Nantes, December 20, 2013. A strike at four of Total's five refineries entered its 8th day on Friday, hitting 60 percent of France's refining capacity, in a dispute over wages. REUTERS/Stephane Mahe (FRANCE - Tags: ENERGY BUSINESS EMPLOYMENT POLITICS) - RTX16PGN

Quand nous avons sous les yeux le logo de Total, dans un premier temps, nous ne regardons pas plus loin. Dans un second temps, en sachant que les logos et les symboles ont toujours deux lectures possibles, la première pour les ignorants, la seconde pour les “Sachants” (j’utilise deux fois le mot : sachant, c’est à bon escient)… Se pourrait-il que le logo de Total montre aux yeux de tous la réalité de la Terre creuse ?

Régis



Jeu de cartes Illuminati

Bonjour. La couverture du TS n° 83 affiche les cartes du jeu N.O.M., mais leur forme n’est pas sans rappeler celle des I-phones, Smartphones, tablettes, etc. Tout ce petit monde qui connecte et relie les êtres humains et les machines en un hyper réseau qui est aussi celui du N.O.M.

TS 83_TOPSECRET

La ressemblance s’insère dans les détails, comme les flèches que l’on trouve de part et d’autre des images positionnées sur les cartes et sur les portables pour passer d’une page à l’autre ; dans la présentation globale de la carte (image au-dessus et texte en dessous) et celle d’un portable (écran/image au-dessus d’un ensemble de touches autorisant différentes actions).

Cette similitude ne serait-elle pas la marque que les évènements présentés sur les cartes sont connectés entre eux ?

Le sujet de l’hyperconnexion et de ses risques est d’ailleurs très bien mis en avant dans un roman de Marc Elsberg, Black-out. Ce thriller montre comment un gang de hackers va déclencher un black-out électrique et social général, par l’introduction de codes dans les compteurs communiquant implantés dans les habitations privées et les entreprises. Une fois entré dans un compteur, l’ordre d’interrompre le courant électrique se propagera par ondes, via les routeurs, à tous les autres compteurs intelligents et à l’ensemble du réseau européen, provoquant le chaos… À l’heure du compteur Linky, sa lecture est un éclairage supplémentaire pour lui dire “NON”.

Marie-Christine



Un voile est levé…

Bonjour. Je fais une recherche particulière depuis 2004 qui m’amène, sans entrer dans les détails, vers toute la communauté des chercheurs de vérité.

Je vous ai découvert il y a peu de temps via l’interview sur l’affaire Kennedy, puis j’ai ensuite vu interview sur la vérité de la conquête spatiale…

J’ai commencé à vous écouter en pensant que je n’apprendrai rien de neuf… mais je me suis laissé glisser dans votre art de la prose, dans ce récit qui se déroule, touchée par votre longue recherche… et votre quête.

Vos propos sur le fait que lorsque l’on cherche des vérités des voiles se lèvent et d’autres apparaissent sont si exacts… Votre manière de témoigner m’a embarquée et à la fin… waouh… J’ai reçu un choc paradigmatique parfaitement salutaire…

courrier 85 (10)

J’ai expédié le lien de votre interview à environ 200 personnes de mon réseau après être allée faire quelques recherches. Depuis, je suis allée faire des surfs complémentaires sur le Net pendant au moins une centaine d’heures et je vais continuer.

Je vous invite tous à continuer sur ce sujet… car il est loin d’être bouclé.

J’ai fait l’expérience personnelle d’être tellement illusionnée que je n’étais plus en état de voir ce qui était devant moi. Notre cerveau ne peut pas voir ce qu’il ne peut imaginer et il est en fait extrêmement facile de manipuler les opinions et  l’imagination. Peter Knight le dit d’ailleurs très bien dans votre interview sur la chaine YouTube (note : aller sur EdenEditionTopSecret/videos).

J’ai fait il y a longtemps des études de psychologie et un enseignant nous a mis dans des expériences simples pour nous faire comprendre comment un individu avec une conviction est vite ébranlé par les opinons d’un groupe.

La divulgation de la Terre plate est comme la vie et c’est pour cela que ce sujet ne tarira pas… Je vous salue. Merci pour tout et d’exister. Recevez mes plus chaleureuses pensées.

Sylvie

 

Brexit, et maintenant ? Entretien avec Bruno Guigue

Le jour est, on peut le dire, historique. En ce vendredi 24 juin 2016, les anglais viennent de déjouer les pronostics de tout ce que la France compte d'éditorialistes, de politiques et de soi-disant intellectuels en votant favorablement pour une sortie du Royaume-Uni de l'Union Européenne. Ce "Brexit", sujet tabou, devient une réalité. Le Cercle des Volontaires a souhaité aller à la rencontre de M. Bruno Guigue, ancien haut fonctionnaire et politologue, pour prendre un peu de hauteur sur ces évènements et se poser la question : "Brexit, et maintenant ?".

CGT, FO opposés à la loi Travail malgré des amendements

CGT, FO opposés à la loi Travail malgré des amendements








Le gouvernement a présenté mercredi aux députés socialistes et aux syndicats trois amendements au projet de loi Travail. Ils conforteront le rôle des branches et des partenaires sociaux dans l'élaboration des normes en termes de marché du travail.

Des avancées jugées insuffisantes par la CGT et Force ouvrière, en pointe depuis quatre mois dans le bras de fer avec Manuel Valls et Myriam El Khomri sur ce texte très contesté mais soutenu par la CFDT et la CFTC.

Le Premier ministre, qui a reçu dans la journée, avec la ministre du Travail, les dirigeants de ces quatre syndicats, a jugé que cela avait permis "de distinguer ce qui relève d'incompréhensions" et de "réelles divergences de fond", notamment avec le CGT et FO. "Ces divergences, il faut bien sûr les assumer", a-t-il dit.

Le secrétaire général de la CGT a confirmé la persistance de ces désaccords, en particulier sur l'article 2 qui instaure la primauté des accords d'entreprises sur les accords de branche, notamment pour l'organisation du travail.

Rester mobilisés
Pour Philippe Martinez, comme pour son homologue de FO Jean-Claude Mailly, cette disposition ouvre la voie au "dumping social".

"Personne ne nous a contredit sur le risque de dumping social, donc il y a besoin de continuer à rester mobilisés", a-t-il dit à la presse. "Les petites avancées qu'il y a eu sont le fruit de la mobilisation (...) mais on est très loin du compte."

Jean-Claude Mailly a reconnu une "avancée" concernant le rôle des branches mais dénoncé un "blocage du Premier ministre" sur l'article 2. "Ça veut dire qu'il n'y a pas de sortie par le haut", a ajouté le dirigeant de FO, qui a promis de l'action en juillet et donné rendez-vous en septembre "sous des formes à déterminer".

La CFDT satisfaite
Le Sénat a voté mardi un texte réécrit dans un sens beaucoup plus libéral que celui sur lequel le gouvernement a dû engager sa responsabilité en première lecture à l'Assemblée nationale.

Le gouvernement entend rétablir cette version, qui sera examinée par l'Assemblée nationale à partir du 5 juillet. Mais Manuel Valls et Myriam El Khomri ont dit vouloir tenir compte de certaines craintes en proposant trois amendements, conjointement avec le rapporteur du texte, le député PS Christophe Sirugue.

Le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, s'est déclaré satisfait des clarifications apportées dans un débat selon lui "hystérisé" sur le rôle des branches. "Le coeur du texte n'est pas touché, donc la CFDT est satisfaite (...)" a-t-il dit.

Nouvelle bataille
Reste à convaincre au moins une partie des frondeurs du Parti socialiste. Ils ont refusé de voter le projet de loi en première lecture, privant le gouvernement de majorité.

A en juger par leurs premières réactions, la partie n'est pas gagnée, ce qui obligerait Manuel Valls à recourir de nouveau à la procédure prévue par l'article 49-3 de la Constitution, selon lequel un projet de loi est réputé adopté si aucune motion de censure n'est votée sur ce texte.


(ats / 29.06.2016 22h07)
http://www.romandie.com/news/CGT-FO-opposes-a-la-loi-Travail-malgre-des-amendements/716366.rom

Alter Info l'Information Alternative

Le cerveau des attentats de Paris est un espion des Anglais

Passée inaperçue à la faveur du Brexit, cette révélation du Times sur les attentats de Paris: Mohammed Abrini, soupçonné d’être le cerveau des massacres du 13 novembre, est un informateur des services secrets britanniques. Il aurait d’ailleurs pu s’expatrier en Grande-Bretagne et y changer d’identité.
Le cerveau des attentats de Paris est un espion des Anglais
Je livre ici la dépêche publiée par la presse belge:

L’information parue hier dans le «Sunday Times», l’édition dominicale du très sérieux «Times» attire l’attention. «First Isis supergrass helps UK terror police» est-il titré. «La première taupe de l’État islamique aide la police antiterroriste britannique». Selon le journal, l’homme au chapeau de Zaventem a aidé les officiers britanniques à recueillir des renseignements sur les complots terroristes présumés et les sympathisants djihadistes au Royaume-Uni.

Il aurait ainsi retourné sa veste. «Après des négociations secrètes entre l’Angleterre et la Belgique, les enquêteurs à Bruxelles ont posé des questions fournies par les autorités britanniques», peut-on ainsi lire.

Une information reprise notamment par l’édition électronique du «Daily Mail». On y précise qu’un «Supergrass», dans le jargon britannique, est un informateur, une taupe qui, en échange d’informations importantes impliquant un grand nombre de personnes, peut espérer une immunité au niveau des poursuites, voire une peine plus clémente ou, mieux encore, une nouvelle identité.

Ici, dans le cas qui nous occupe, il n’est bien sûr pas question d’accorder ces faveurs au Belgo-Marocain. L’homme a participé à l’attentat à l’aéroport de Bruxelles-National, le 22 mars avec Najim Lachraoui et Ibrahim El Bakraoui. Il n’avait pas pu, «voulu» dit-il, faire détonner ses explosifs.

Il avait été interpellé le 8 avril à Anderlecht. On se souvient des incroyables images des caméras vidéo diffusées par la police fédérale. On le voyait quitter l’aéroport et marcher jusqu’à Bruxelles où il s’était évanoui pendant deux semaines. Aujourd’hui, Abrini est en détention préventive à la prison de Bruges.

No comment, comme disent les Anglais.

Autre article:

Mohammed Abrini est un informateur des Britanniques

Selon la presse londonienne, Mohammed Abrini, est un informateur des services de sécurité britanniques [1].

Seule personne impliquée à la fois dans les attentats de Paris (13 novembre 2015) et de Bruxelles (22 mars 2016), Mohammed Abrini dit « l’homme au chapeau » est actuellement détenu en Belgique. Le procureur du roi se serait opposé à son extradition vers la France au motif de ses liens avec les services britanniques.

La presse britannique ne précise pas s’il travaillait pour la police ou les services de Renseignement, s’il avait été retourné ou infiltré. Cette information fait également surgir une question sur son frère, officiellement mort au Levant, mais qui pourrait en réalité avoir été exfiltré.

source: http://www.eric-verhaeghe.fr/le-cerveau-des-attentats-de-paris-est-un-espion-des-anglais/

Alter Info l'Information Alternative

Hollande: la loi Travail sera votée

Hollande: la loi Travail sera votée







L'article 2 de la loi Travail "sera maintenu dans sa rédaction actuelle" et le gouvernement aura à nouveau recours au 49-3 si besoin devant l'Assemblée. La CGT, dans les manifestations, "n'est pas responsable des violences, elle en a même été la victime".

Hollande sur la loi Travail: "Je ne céderai pas"
"Sur la loi Travail, je n'ai manqué à aucun de mes principes", affirme François Hollande dans un entretien aux Echos à paraître jeudi. Pour le chef de l'Etat "cette loi va permettre de donner au syndicalisme des moyens qu'il n'a jamais eus dans notre pays".

"J'ai confiance dans le syndicalisme. Ce texte, c'est en réalité la prolongation des lois Auroux (de 1982) et de la première loi Aubry, qui avait fait de l'entreprise un lieu de négociation pour l'organisation du travail", poursuit-il.

Sur l'inversion de la hiérarchie des normes, "le verrou me paraît sérieux: seuls les syndicats représentant la majorité des salariés peuvent en prendre la responsabilité", affirme le chef de l'Etat. "La conception que j'ai du progrès, ce n'est pas de figer des acquis mais de donner des droits et des libertés supplémentaires aux salariés", soutient-il.

Quant au projet d'extension de la déchéance de nationalité aux auteurs de terrorisme — abandonné le 30 mars —, il rappelle qu'il l'avait proposé "au lendemain des attentats du 13 novembre" à Paris et Saint-Denis. "Il est dommageable que l'opposition n'ait pas voulu adopter cette révision constitutionnelle parce que c'était l'occasion d'un rassemblement de notre pays", souligne-t-il.

"La trahison, c'eût été de laisser le pays dans l'état où je l'ai trouvé. Je m'en expliquerai devant les Français autant que nécessaires", affirme le chef de l'Etat.

https://fr.sputniknews.com/france/201606291026274336-hollande-france-loi-travail/


Alter Info l'Information Alternative

Gilles Kepel, l’islamo-gauchisme, la CGT et les hooligans

Gilles Kepel, l’islamo-gauchisme, la CGT et les hooligans
On savait que Gilles Kepel avait deux obsessions. La première est le livre écrit en 2005 par Abou Moussab al- Suri, qui permettrait d’expliquer l’ensemble du phénomène djihadiste actuel ; si ce texte n’avait pas été conçu, nul doute que le monde actuel serait tranquille et que le terrorisme n’existerait pas. Seconde obsession, l’islamo-gauchisme, auquel il attribue la responsabilité d’avoir inventé une « soi-disant islamophobie », qui divise la société française et prépare la guerre civile.
Il vient de franchir une étape dans son analyse, puisqu’il associe désormais la CGT à la stratégie des islamistes. Dans un entretien accordé à L’Express cette semaine, où il réitère une fois de plus ses attaques contre Olivier Roy (en fait, pratiquement personne dans la communauté scientifique ne trouve grâce à ses yeux), il revient sur la stratégie des djihadistes.
Parmi les objectifs du djihadisme de troisième génération (...) figure une intention bien précise : faire en sorte que, par la multiplication des actions, les forces de sécurité soient épuisées. J’ai été frappé, le 14 juin, alors que France était sidérée par le double assassinat de Magnanville, que les forces de l’ordre soient mobilisées par les manifestations conduites par M. Philippe Martinez, clope au bec, mais qui a donné lieu à des débordements au cours desquels des casseurs se sont rués contre l’hôpital Necker.(...) Ajoutons que l’Euro de football a donné lieu également à une forte implication face aux hooligans. La survenue simultanée des trois phénomènes est sidérante. Face à eux, la France – l’Europe – ne montre, pour l’instant, que sa faiblesse et l’absence de figure d’autorité.
Une photo de l’hôpital Necker, avec des policiers en première ligne, est accompagnée de cette citation :
La survenue simultanée des trois phénomènes est sidérante. L’épuisement des fonctionnaires de sécurité est clairement recherché par les djihadistes.
(rappelons que les images tournées lors de la manifestation montrent deux personnes, je dis bien deux, qui s’en prennent à Necker, sans que la police, sans doute trop fatiguée, intervienne)
Si l’on comprend bien, les djihadistes sont tellement forts qu’ils manipulent la CGT – qui n’a, pour Gilles Kepel, aucune raison de défiler avec six autres syndicats – et les hooligans (ou peut-être même les organisateurs de l’Euro de football). Effectivement, face à une telle puissance des djihadistes, il faut que la France s’arme et qu’elle apprenne enfin à imposer une figure d’ordre. Et Gilles Kepel, qui dénonce la doxa politico-médiatique, alors qu’aucun chercheur n’est autant invité dans toutes les émissions de radio, télévision et dans la presse (même dans L’Humanité ), est prêt à fournir à la République et à sa police toutes les clefs pour venir à bout de cette menace. N’ayant pas obtenu de son ami Manuel Valls la création d’un grand institut (sous son égide bien sûr), nul doute qu’il se tournera vers Bernard Cazeneuve pour lui offrir ses recettes destinées à éviter le surmenage des policiers.

http://blog.mondediplo.net/-Nouvelles-d-Orient-

Alter Info l'Information Alternative

Boycotter l’entité sioniste, c’est être du bon côté de l’histoire! « Je suis juive et je veux que les gens boycottent Israël »

Je suis juive et je veux que les gens boycottent Israël
Boycotter l’entité sioniste, c’est être du bon côté de l’histoire!

Boycotter l’entité sioniste, c’est être du bon côté de l’histoire!

26 juin 2016

Le Washington Post publie une tribune d’une militante du BDS, le mouvement qui appelle au boycott, au désinvestissement et à des sanctions contre l’Etat sioniste tant qu’il ne respecte pas le droit international et continue sa politique de répression et de colonisation de la Palestine.

L’auteure, Rebecca Vilkomerson, attire l’attention sur certains aspects très importants en lien avec la campagne BDS.

Rebecca-Vilkomerson-JVP-Staff.jpg

Rebecca Vilkomerson de Jewish Voice for Peace

Elle rappelle d’abord l’efficacité de cette campagne en citant notamment deux exemples de grandes entreprises qui se sont désengagées du marché de l’entité sioniste.

Elle relève ensuite l’évolution de l’opinion publique en Occident, et aux Etats unis singulièrement, qui tend à éprouver de plus en plus de sympathie à l’égard du peuple palestinien.

 Elle observe enfin que, en contradiction avec cette évolution des opinions publiques, une campagne concertée cherche à faire adopter et appliquer des réglementations qui prétendent interdire les appels au boycott au motif de leur caractère antisémite.

Ce dernier point est d’une importance particulière puisque, ainsi qu’elle le signale, et comme l’avaient déjà fait Glenn Greenwald et Andrew Fishman,  cette campagne de dénigrement du BDS a pu obtenir d’un gouverneur d’Etat, celui de New York, qu’il arrête des mesures répressives à l’encontre du BDS, passant par-dessus la tête de l’assemblée de l’Etat qui avait renoncé à voter une loi en ce sens.

On observe la même chose en France où une circulaire signée par Mme Michelle Alliot-Marie en 2010 appelle les juges à se saisir des appels au boycott de l’entité sioniste qui seraient des appels à la discrimination! Michelle Alliot-Marie était ministre d’un gouvernement de droite. L’arrivée des socialistes n’a pas entraîné l’abrogation de cette circulaire. L’actuel Garde des Sceaux, Jean-Jacques Urvoas qui, en son temps, avait manifesté son opposition à cette circulaire n’en a pas reparlé depuis…

Comme le notaient Glenn Greenwald et Andrew Fishman, certains politiciens sont ouverts, voire même enthousiastes, à l’idée de sanctionner leurs propres concitoyens quand ils appellent à œuvrer pacifiquement pour contribuer à mettre un terme à une politique d’oppression et de déni du droit !

En se comportant ainsi, ces politiciens nous disent clairement qu’ils ne sont pas là pour servir leurs électeurs de compatriotes mais plutôt pour servir les intérêts d’une puissance étrangère qui méprise le droit international depuis des dizaines d’années.

Je suis juive et je veux que les gens boycottent Israël

Ce pays doit être tenu responsable de ses violations des droits de l’homme

par Rebecca Vilkomerson, The Washington Post (USA) 24 juin 2016 traduit de l’anglais par Djazaïri

Rebecca Vilkomerson est directrice exécutive de Jewish Voice for Peace.

En 2009, j’habitais à Tel Aviv ai moment de l’opération Plomb Durci. Pendant cette offensive, Israël a tué environ 1 400 Palestiniens à Gaza. Les quelques uns d’entre nous qui étaient descendus dans la rue pour protester contre la guerre étaient souvent bombardés d’œufs ou agressés par les passants. Quand je déposai mes enfants à l’école maternelle, les parents discutaient comme si rien d’inhabituel ne se passait. Quand ils me demandaient ce qui n’allait pas, je leur disais que j’étais très préoccupée par ce qui se passait à seulement une cinquantaine de kilomètres d’ici. Leur réponse : un silence gêné ou une défense rageuse des actions d’Israël.

Je voulais agir concrètement pour la liberté et les droits des palestiniens. Alors j’ai adhéré au mouvement Boycott Désinvestissement et Sanctions (BDS). Cette action non violente qui a été lancée en 2005 par une large coalition d’organisations de la société civile palestinienne est un appel à la solidarité de la communauté internationale jusqu’à ce qu’Israël respecte le droit international et cesse de violer les droits des Palestiniens. C’est une démarche qui a du mal à frayer son chemin – le gouverneur de mon propre Etat, New York, a récemment condamné le BDS en adoptant unilatéralement un arrêté exécutoire.

Sept ans après, il y a eu deux autres agressions horribles contre Gaza. Près de 500 enfants palestiniens ont été tués en 2014. Même quand il n’y a pas de campagnes de bombardements intenses, les Palestiniens vivent en état de siège à Gaza. Les habitants de la Cisjordanie vivent sous le contrôle extrêmement contraignant de l’appareil sécuritaire israélien, avec ses checkpoints, la détention administrative et les démolitions de maisons. En Israël, les Palestiniens qui ont la citoyenneté israélienne vivent dans un système d’inégalité des droits. Hors d’Israël, les réfugiés ne peuvent pas rentrer chez eux.

Bien sûr, pendant ce temps, il y a eu aussi des attaques contre des civils israéliens. Elles sont un horrible symptôme de l’occupation et de la répression comme l’a observé Ron Huldai, le maire de Tel Aviv, suite à l’attentat qui a récemment tué quatre Juifs israéliens.

Je suis convaincue qu’Israël ne changera pas de politique tant qu’il pourra ignorer les pressions venues de l’extérieur. Le BDS est un moyen puissant d’encourager l’Etat à agir. Et pendant les années que j’ai passées dans le mouvement, nous avons connu un succès grandissant. Les grandes églises [protestantes] ont retiré leurs investissements des entreprises qui profitent de l’occupation. Des dizaines de campus américains ont voté des résolutions pour le désinvestissement. Plus d’une centaine d’artistes refusent de se produire en Israël, et des sociétés multinationales comme G4S et Véolia se sont retirées du marché israélien.

Pendant ce temps, il y a aussi eu une évolution dans l’opinion publique. Un sondage effectué en 2015 par le Brookings Institute a montré que 49 % des Démocrates soutiennent l’imposition de sanctions économiques contre Israël et ses constructionsd e colonies. Un sondage effectué par Pew le mois dernier a montré que pour la première fois, les Démocrates libéraux éprouvaient plus de sympathie pour les Palestiniens que pour les Israéliens. En mai, l’institut d’étude de l’opinion Opsos a constaté que le tiers des Américains soutenaient le boycott, le désinvestissement et els sanctions contre Israël tant qu’il ne respecterait pas les droits des Palestiniens.

Mais nos efforts ont été menacés ici aux Etats Unis par une stratégie coordonnée à l’échelle nationale et financée par le gouvernement israélien et des organisations qui le soutiennent. L’an dernier, 22 Etats ont introduit ou adopté des législations anti-BDS. Beaucoup de ces mesures rendent illégales pour ces Etats toute relation contractuelle avec des entreprises qui soutiennent le BDS. Le gouverneur de New York, le Démocrate Andrew Cuomo, a franchi un palier dans cette stratégie avec un arrêté exécutoire draconien qui créée une liste noire des entreprises et des organisations qui soutiennent le BDS. L’arrêté exécutoire pris par Cuomo contourne l’assemblée législative de l’Etat où l’opposition des partisans des droits des palestiniens et de la liberté d’expression, dont de nombreux membres de Jewish Voice for Peace, avaient réussi à faire bloquer la législation anti-BDS en commission des lois.

C’est une erreur. Ce n’est pas faire de la discrimination que de tenir un Etat pour responsable de ses infractions au droit international et de ses violations des droits de l’homme. Etat d’Israël et peuple juif, ce n’est pas la même chose.

Mes filles, que je déposais à l’école maternelle à tel Aviv en 2009 sont maintenant au collège à Brooklyn. Si en tant que citoyennes israéliennes, elles choisissent un jour de vivre en Israël/Palestine, j’espère que ce sera une terre où tous, Juifs et Palestiniens, peuvent vivre libres et égaux. Je crois que le BDS est le meilleur outil à notre disposition pour faire de cette vision une réalité. Nous regarderons plus tard ces tentatives pour légiférer contre le BDS comme ayant été les dernières tentatives désespérées pour protéger Israël des pressions qui s’imposent pour qu’il change de politique. Cuomo se range du mauvais côté de l’histoire.


https://mounadil.wordpress.com/


Alter Info l'Information Alternative

Brexit : Une gigantesque escroquerie politique

Brexit : Une gigantesque escroquerie politique
Jeudi dernier, c’était le cri de joie : le Royaume-Uni libéré de ses chaînes, et les technocrates de Bruxelles voués aux poubelles de l’histoire... Sauf que, ce mardi, la tonalité est bien différente. Aucun dirigeant britannique – aucun ! – n’est prêt à assumer la sortie de l’Europe, et devant un peuple médusé, on trouve simplement l’opportunisme de minables qui cherchent leurs petits profits personnels, après avoir lâché les chiens anti-européens et xénophobes.

On commence par Nigel Farage, le leader de l’Ukip, une sorte de FN British. Le mec avait campagne sur un slogan simple : chaque semaine, le gouvernement verse 350 millions de livres à l’Europe, alors le Brexit va permettre de récupérer cette somme, qui sera affectée à la Sécurité sociale (NHS). Lundi, une journaliste de Good Morning Britain demande à ce gros menteur comment il garantit de mettre en œuvre cette engagement :

- Non, je ne peux pas le garantir, je crois que la campagne du “Leave” a fait une erreur de le promettre

- Attendez, mais c’était un de vos arguments ! 

- Non, ça ne l’était pas.

- C’était l’un des principaux arguments de la campagne du “ leave”. C’est pour cela qu’ont voté 17 millions de gens !

- Ils se sont trompés.

- Vous dites maintenant que c’est une erreur, après que 17 millions de personnes ont voté pour quitter l’Europe sur la base de cette propagande !

- To sin is to fall for a dirty trick (Se faire avoir par un sale coup, c’est pêcher).

Et depuis, pas le premier mot de la part de Farage pour expliquer quand et comment il compte mettre en œuvre le Brexit.

Même cirque de la part de Boris Johnson, du respectable parti conservateur, qui n’a pas pris la parole en public depuis jeudi soir, qui n’est pas venu à la séance du parlement lundi, et qui s’est contenté d’une tribune dans The Telegraph.000542195.jpg En voici les principaux extraits, on rêve :

«Je ne soulignerai jamais assez que la Grande-Bretagne fait partie de l’Europe, et en fera toujours partie.

« Les droits des citoyens européens vivant dans ce pays seront pleinement respectés et il en sera de même pour ceux des Britanniques vivant dans l'UE. Les Britanniques pourront toujours aller travailler dans l'UE, y vivre, voyager, étudier, acheter des maisons et s'y installer. Il y aura une coopération européenne intense et qui s'intensifiera dans de nombreux domaines : arts, sciences, universités, protection de l'environnement »

« Le seul changement -et il ne viendra pas dans la précipitation- c'est que le Royaume-Uni va s'extraire du système de législation incroyable et opaque de l'UE ».

« Nous avons une courte majorité et devons tout faire pour rassurer ceux qui voulaient rester. Nous devons aller vers eux, panser les plaies, construire des ponts, parce que certains ressentent de la déception, une perte, de la confusion ».

Non, mais on se pince. Le mec a-t-il oui ou non gagné le référendum ? Pas un mot sur le processus de sortie... Pas un seul mot. Il semble que ce ne soit même pas imaginé. Pour être cool, je parle d’escroquerie, mais quand on a vu la passion des électeurs, il faut parler de cocufiage de masse.  

En réalité, chacun fait son marché.

Farage veut récupérer quelques points pour conforter son parti, mais il lui faut surtout rester dans l’opposition et ne jamais prendre de décision. Le mec aurait pu assumer un minimum, et annoncer qu’il ne siègera plus au parlement européen. Tu parles, il s’y est précipité pour se faire un peu de pub !

9782848684482FS.gifBoris Johnson se contrefiche du Brexit, et des électeurs, qu’il a manipulés avec les feux de la xénophobie. La seule chose qui l’intéresse, c'est devenir Premier ministre à la place de Cameron. La preuve ? Depuis le résultat, Boris Johnson a pris une seule décision : il a recruté Sir Lynton Crosby, un consultant politique australien reconnu qui fut notamment directeur des campagnes victorieuses du Parti conservateur en 2010 et 2015. L’homme d’appareil et de com’ qui peut l'aider à devenir le leader des Tories. C’est son seul but : le pouvoir personnel.

Les parlementaires conservateurs sont majoritairement pour le Remain, et un courant se dégage pour pousser la candidature de Theresa May, ministre de l'Intérieur depuis 2010, euroseptique mais qui a fait campagne pour le Remain. Le schéma serait de tout faire pour bloquer l’allumé Boris Johnson et installer Theresa May en octobre. Celle-ci constaterait que le pays politique est divisé, que les partisans du Brexit n’ont rien à dire et n’ont pas pris le leadership dans le parti conservateur, qu’il n’y a pas eu de grand débat national sur les nouvelles relations à trouver avec l’Europe. La solution ne serait pas un deuxième référendum, mais des élections législatives anticipées… et si c’est le camp du Remain qui gagne, on tournerait la page de cette fumisterie du Brexit.

L’Ecosse pourrait approuver, ce qui écarterait le cauchemar que serait de l’éclatement du Royaume-Uni.

Ce schéma de législatives anticipées fin 2016 serait une épreuve pour un Parti travailliste peu lisible, et les caciques du parti profitent eux aussi du Brexit pour mettre Jeremy Corbyn en difficultés…

Bref. Le Brexit ne va rien changer à l’Europe, mais il va permettre à de petits politiciens British de se refaire une santé. Encore un coup de technocrates de Bruxelles…


http://lesactualitesdudroit.20minutes-blogs.fr/


Alter Info l'Information Alternative

Le virus Zika ne provoque pas de malformations congénitales – Mais les produits utilisés pour le combattre, c’est probable !

Le virus Zika ne provoque pas de malformations congénitales – Mais les produits utilisés pour le combattre, c’est probable !
Le virus Zika ne provoque pas de malformations congénitales – Mais les produits utilisés pour le combattre, c’est probable !
Moon of Alabama
 
Les médias ont dit que le virus Zika transmis par les moustiques cause probablement la microcéphalie, ainsi que des dizaines d'autres maladies. Ils ont également affirmé que les insecticides ne sont pas liés au trouble du développement. Ils semblent avoir eu tort sur les deux cas.
 
Depuis décembre 2015 les médias américains mènent campagne pour semer la panique autour du virus Zika. Ce virus est supposé causer beaucoup de problèmes, y compris la microcéphalie, une distorsion de développement de la tête des bébés non encore nés, si la mère a été infectée par Zika pendant la grossesse.
 
Après avoir examiné la question et les données disponibles, j’avais conclu que Le virus Zika est inoffensif :
 
Le virus est connu depuis longtemps, il est inoffensif, et la principale crainte actuelle, à savoir que le virus cause des malformations aux fœtus, se base sur des informations non vérifiées et probablement fausses.
...
Il n'y a absolument aucune raison valable de semer la panique à coup de grands titres alarmants.
 
Le virus est inoffensif. Il est possible, mais cela semble pour l'instant très peu probable, qu’il affecte quelques fœtus. Il n'y a absolument aucune raison d'en faire un problème particulier.
 
Comme tout cela est bien connu ou facile à savoir, pourquoi les médias sèment-ils la panique ?
 
En mars les médias ont accusé Zika de tous les maux humains connus tout en incluant le mot « peut-être » dans chaque titre. Je  me suis moqué d’eux dans l’article « Etudier Zika risque peut-être de vous déformer le cerveau ».
 
Alors même qu’on sait que Zika est moins dangereux que la grippe, les médias essaient de donner l'impression que c’est un nouveau microbe vraiment terrible, qui est peut être responsable de toutes les maux. Qui peut peut-être se propager comme une traînée de poudre et peut peut-être avoir d'autres conséquences terribles. Peut-être, comme dans « le ciel va peut-être nous tomber sur la tête », est vraiment le mot clé, ici.
 
Et j’avais donné une liste d’environ 35 manchettes de journaux récentes où il était écrit « Zika provoque peut-être... ».
 
Pendant ce temps, les médecins dans les zones touchées Zika au Brésil ont dit que la cause réelle de l’augmentation des microcéphalies dans la région était probablement due à l’insecticide pyriproxyfène, utilisé pour tuer les larves de moustiques dans l'eau potable:
 
Les médecins brésiliens ont noté que les zones du nord-est du Brésil qui ont répertorié le plus grand nombre de cas de microcéphalie correspondent aux zones où le pyriproxyfène est ajouté à l'eau potable dans un effort pour lutter contre les moustiques porteurs de Zika. Le pyriproxyfène cause des malformations chez les larves de moustiques, et il a été ajouté à l'eau potable dans la région ces 18 derniers mois.
 
Le pyriproxyfène est fabriqué par Sumitomo Chemical – un géant japonais du poison. Il n’est donc pas surprenant que le New York Times et d'autres médias ont qualifié le rapport des médecins de « théorie du complot » et ont sorti de leurs chapeaux quelques « experts » pour le démolir.
 
Mais les faits sont les faits et maintenant qu’ils deviennent irréfutables, on n’entendra probablement plus les médias.
 
The New England Complex Systems Institute à Cambridge vient de publier une nouvelle étude qui nie le lien supposé entre Zika et la microcéphalie. Et Science Daily rapporte :
 
Au Brésil, le taux de microcéphalie a grimpé à plus de 1500 cas confirmés. Mais en Colombie, une étude récente sur près de 12 000 femmes enceintes infectées par Zika n’a pas trouvé un seul cas de microcéphalie. Si Zika est à blâmer pour la microcéphalie, où sont les cas manquants? Peut-être il y a une autre raison à l'épidémie au Brésil.
 
Quiauraitpusavoir?
 
Eh bien, peut-être les médecins sur le terrain au Brésil savaient ce qu'ils parlaient. Les chercheurs du New England Complex Systems Institute a également étudié la piste du pyriproxyfène. Voilà ce qu’ils ont trouvé :
 
Le pyriproxifène agit comme une hormone juvénile qui correspond chez les mammifères à des molécules régulatrices, qui contiennent de l'acide rétinoïque, un métabolite de la vitamine A, avec lequel il a une réactivité croisée, et son application au cours du développement provoque une microcéphalie.
...
Les tests sur le pyriproxyfène effectués par le fabricant, Sumitomo, dont on prétend habituellement qu’ils n’ont révélé aucune preuve de sa toxicité sur le développement, ont en fait trouvé des preuves d’un tel effet, y compris une faible masse du cerveau et l’arhinencéphalie - la formation incomplète des hémisphères cérébraux antérieurs chez les bébés rats. Enfin, l'utilisation du pyriproxyfène au Brésil est sans précédent, il n'avait jamais auparavant été ajouté à l’eau potable en pareille quantité.  
...
Compte tenu de ces informations, nous vous

Alter Info l'Information Alternative

« La Jordanie est vilaine, » disent des officiels au NYT – Veulent-ils une nouvelle attaque sur le front sud ?

« La Jordanie est vilaine, » disent des officiels au  NYT – Veulent-ils une nouvelle attaque sur le front sud ?
« La Jordanie est vilaine, » disent des officiels au  NYT – Veulent-ils une nouvelle attaque sur le front sud ?
Moon of Alabama
 
Des officiels américains ont appelé le New York Times pour lui demander de leur envoyer deux journalistes pour prendre un texte sous la dictée. Les journalistes ont consciencieusement pris en sténographie ce qu'ils ont dit et l’ont mis en forme pour publication.
 
L’objectif principal de cet article semble être de rendre le service de renseignement jordanien responsable du fait que les armes que la CIA a fournies aux « rebelles syriens » se retrouvent sur les marchés d'armes et dans les mains de l'Etat islamique.
 
Mais les officiels font aussi quelques révélations partielles, confirmant certains faits déjà connus pour en cacher d'autres. Les journalistes ne s’embêtent jamais à expliquer cela à leurs lecteurs. Ils ne remettent aucune des affirmations capitales en question, même quand elles contredisent des rapports déjà rendus public. « Pourquoi encombrer le lecteur avec des faits? » doivent-ils penser.
 
Et donc nous lisons dans l’article que les membres du renseignement jordanien ont « volé » des armes de la CIA destinées aux rebelles syriens « modérés ». Les services secrets jordaniens les ont « vendues » sur le « marché noir ». Et, malheureusement, certaines de ces armes ont récemment été utilisées contre les mercenaires de la CIA américaine.
 
C’est que, voyez-vous, l'Empire, toujours maladroit, et son incompétente CIA n’arrivent jamais à faire les choses correctement. Ils ont toujours de bonnes intentions, mais font toujours des erreurs regrettables comme de perdre des armes qui finissent on ne sait comment dans les mains de l'État islamique et d'autres djihadistes. Quoique fassent les  Etats-Unis, les conséquences négatives de leurs actes sont par définition imprévisibles et les coupables sont toujours les autres, des méchants.
 
Le fait que les armes destinés aux « rebelles modérés » soient vendues aux djihadistes jusqu’à sur Facebook, était prévisible dès le départ et tout le monde sait cela depuis longtemps. Ce n’est pas un problème jordanien.
 
L’article tente de faire passer d’autres mythes :
 
  • La CIA n'a commencé à former les rebelles syriens et à leur livrer des armes qu’en 2013
  • Les armes sont toutes venues d'Europe orientale via certains pays du Golfe
  • Ces pays du Golfe dépendant des Américains agissaient à l’aveuglette et ce n’est que depuis 2013 que la CIA, heureusement, a pris les choses en main  et a remis les pendules à l’heure.
  • L'Etat jordanien laisse les officiers qui ont systématiquement « volé » des armes toucher leurs pensions et les profits des ventes parce que l'état jordanien fait n’importe quoi.
 
On a pourtant pas mal d’informations qui contredisent ce conte de fées:
 
  • Les centres d’opérations internationales pour coordonner les rebelles syriens en Turquie et en Jordanie ont été installés en 2012
  • La CIA supervisait la contrebande d'armes en provenance de Libye vers la Syrie en décembre 2011
  • les pays du Golfe dépendent des États-Unis pour leur renseignement et leur défense; ils ne se mettent pas à faire n’importe quoi, à moins que l’es Etats-Unis n’y aient  intérêt.
  • Aucun Etat, pas même la Jordanie, ne dorlote des  officiers qui « volent » des armes et les revendent contre les ordres et les intérêts de l'Etat.
 
La bonne question est pourquoi cette histoire sort maintenant. Elle donne quelques infos, mais son véritable objectif semble être de faire croire qu’un « officier jordanien a volé des armes qui ont tué des amis des américains » pour donner une mauvaise  image de la Jordanie. L’article du NYT a été écrit en collaboration avec le média qatari Al Jazeerah.
 
Il y a des gens en Jordanie qui doutent que la poursuite de la guerre contre la Syrie soit dans l’intérêt du pays. Un véhicule utilisé dans un attentat suicide récent contre un poste de la frontière jordanienne avait été précédemment officiellement fourni aux rebelles syriens « modérés ». ISIS a revendiqué l'attaque. La Jordanie ne peut rien attendre de bon d'une guerre continuelle et elle veut y mettre fin.
 
Alors, cette histoire a-t-elle été diffusée pour faire pression sur la Jordanie et qu’elle change d’avis? Est-elle la façon des Etats-Unis et du Qatar de faire pression pour réactiver le « front sud », qui est calme depuis un certain temps, et lancer une nouvelle attaque rebelle contre Damas à partir de la Jordanie?
 
Il ne faut pas s’attendre à ce que les sténographes du NYT répondent à ces questions.
 
Traduction : Dominique Muselet
 
http://www.moonofalabama.org/2016/06/jordan-bad-officials-tell-nyt-pressure-for-a-new-southern-front-attack.html
 

Alter Info l'Information Alternative

Ce n’est pas une fresque anti-police, c’est une fresque qui dénonce l’utilisation que fait l’État du 49.3.

Ce n'est pas une fresque anti-police, c'est une fresque qui dénonce l'utilisation que fait l'État du 49.3.
 Arrêtons le mélange des genres, l’amalgame et l’enfumage du PS et du gouvernement réactionnaire.
MOI Je soutiens l’auteur de cette fresque.
Le terrorisme c’est une chose. L’interdiction de manifester et le matraquage de manifestants c’en est une autre.
Ce n'est pas une fresque anti-police, c'est une fresque qui dénonce l'utilisation par le pouvoir socialiste du 49.3.
 
Des centaines de preuves à l’appui

 

Ici ou sont les casseurs
 

Le maire de Grenoble Éric Piolle a invoqué lundi la liberté d'expression après la polémique suscitée par une oeuvre d'art urbain jugée "anti-police" réalisée dans le cadre du "Grenoble Street Art Fest", un festival subventionné par la municipalité. Cette fresque est due à l'artiste Goin.
"On comprend bien sûr l'émoi de la police. Mais comprendre cet émoi ne veut pas dire s'asseoir sur les textes fondateurs de la République", a souligné M. Piolle. "La liberté d'expression fait partie des bases fondamentales de la  République. C'est ce que nous défendons tous et ce que la police a défendu après les attentats contre Charlie Hebdo", a-t-il ajouté.
Les syndicats de police veulent des poursuites
Les syndicats de la police grenobloise réclament des poursuites judiciaires pour "outrage" contre cette oeuvre d'art  urbain jugée "anti-police", qui a été recouverte de tags durant la nuit, a-t-on appris mardi. "On aimerait qu'il y ait un dépôt de plainte car il y a un outrage évident", a déclaré Valérie Mourier, secrétaire départementale d'Alliance, qui a précisé que cette éventuelle action se ferait au niveau des instances nationales de son syndicat. "On a demandé au ministre de l'Intérieur de porter plainte pour outrage", a indiqué pour sa part Yannick Biancheri, du syndicat Unité SGP Police FO, en parlant d'une "image scandaleuse et honteuse". Les syndicalistes ont indiqué qu'ils devaient être reçus mercredi par le procureur de Grenoble. "Mais au début de l'affaire, il nous a clairement dit  qu'il n'y avait pas d'infraction", a reconnu Mme Mourier.

Due à l'artiste Goin, cette fresque représente une femme à terre, tenant un drapeau bleu-blanc-rouge effiloché, frappée par deux policiers en tenue anti-émeute, dont l'un tient un bouclier sur lequel est écrit "49-3". 
De vives réactions politiques
Elle a suscité des condamnations de parlementaires de droite comme de gauche, l'ancienne ministre (PS) Geneviève Fioraso en demandant même le retrait. "Plein soutien aux policiers qui protègent chaque jour les Grenoblois", a réagi le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve dans un tweet, en estimant que les policiers attendaient du maire "qu'il leur dise ses regrets".

"Il faut que le ministre de l'Intérieur fasse la liste des oeuvres autorisées ou non", a ironisé M. Piolle, en disant regretter que les élus réclament un "droit de censure 18 mois après Charlie". Le préfet de l'Isère Lionel Beffre a demandé au maire "l'effacement de cette fresque dans les plus brefs délais", dans un courrier consulté par l'AFP. "Les circonstances nationales font qu'à l'heure actuelle, il ne m'est pas possible de tolérer une telle atteinte aux symboles de la République que sont les forces de l'ordre", écrit le représentant de l'État. "Le caractère délictuel de cette fresque n'a pas à ce jour été établi et il ne revient pas à l'exécutif de se prononcer à ce sujet", rétorque Éric Piolle par courrier, qui affirme qu'il appliquera "naturellement toute décision de la justice" si elle se prononçait sur la question.

L'oeuvre, réalisée dans le cadre du "Grenoble Street Art Fest", qui a  rassemblée 45 artistes pendant trois semaines, doit être détruite "la semaine prochaine" dans le cadre de travaux de réaménagement de la gare prévus de longue date, selon Éric Piolle. Une vingtaine de fresques de ce type ont été peintes dans le cadre de ce festival subventionné à hauteur de 25.000 euros par la mairie. "Ce n'est pas une commande publique de la mairie", a précisé le maire, en parlant d'un "festival indépendant" sur lequel "nous ne voulons pas avoir de droit de regard". 

L'organisateur du festival, Jérôme Catz, a indiqué que l'artiste Goin avait titré l'oeuvre "L'État matraquant la liberté" pour "montrer qu'il n'avait rien contre les policiers en tant qu'individus". Cette fresque, conçue il y a plusieurs mois, "est une allégorie de l'État", a-t-il souligné. "Ce que cet artiste a voulu exprimer, c'est que peut-être aujourd'hui, en France, l'État est dans une dérive autoritaire.
 
  Ici plus jamais le vote socialiste

Alter Info l'Information Alternative

Actualité mondiale et française du nouvel ordre

By continuing to use the site, you agree to the use of cookies. more information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close